Chapitre 1

par eli

Auteur: Hiera Ramuk
Titre : Too fast to live, too young to died





Chapitre 1 :




Encore un après-midi banal pour Miyawaki qui se demandait ce qu'il allait bien pouvoir faire maintenant qu'il avait séché. C'était bien le seul avantage d'aller en cours : au moins il ne se faisait pas chier ! En faite si, il s'y faisait chier mais au moins il n'avait pas le choix. Quelque part, c'était mieux que de comater devant un PC dont la connexion à faible débit ramait pour ouvrir la moindre page. Le blond soupira pour la énième fois et porta à ses lèvres sa bière fraiche, ou plutôt celle qu'il avait piqué à son père dans le frigo. De toute façon, ce dernier ne risquait pas de s'en apercevoir parce qu'il devrait pour ça rentrer cher lui, or Miyawaki ne l'avait pas vu depuis un moment, à moins que ce ne soit l'adolescent qui ne soit jamais à la maison... Le fait est qu'il l'était aujourd'hui, mais plus pour très longtemps car l’ennui s'emparait dangereusement de lui. Il était bien connecté à msn, mais tous ses contactes étaient en cours. Bande de fayots. J'espère de vous crèverez tous. Le blond cliqua sur un lien au hasard et tomba sur la page d'accueil d'un site de chat. Sans trop savoir pourquoi il s'y inscrivit sous le pseudo de Miya-chan et pouffa alors de rire devant la débilité du suffixe car il se doutait bien qu'il se ferait prendre pour une fille. Au moins je vais pouvoir rigoler. En effet, le taux de probabilité que des pervers l'abordent était des plus élevés, mais que faire d'autre quand on s'ennui ? Il ne prendrait en tout cas pas le risque de surfer sur des sites porno plein de virus. Alors pourquoi ne pas allumer des vieux cochons ? De toute façon, il n'avait que ça à faire.


Comme il s'y attendait, il n'y avait pas grand monde de connecté, mais après tout n'était-ce pas l'heure de la sieste ?

The domestic fucker family : Matez les mecs ! Y'a un nouveau !

Filth in the Beauty : Encore un qui veut se faire dépuceler ?

Oresama : Qui a dit que c'était un mec ? C'est peut-être une meuf !

Corona : Y'a qu'a lui demander. Alors miya-chan, t'es un chaton ou une chatte ?

Oresama : t'es con Corona ! Avec un pseudo comme ça c'est forcé que ce soit une meuf !

Corona : Avec un D en bonnet ? Tu rêves trop !

Oresama : Ose dire que tu dirais non pour une branlette espagnole !

The domestic fucker family : Non lui il serait plus pour s'en prendre une dans le cul !

Corona : Hé ! J'suis pas un Fou de la Messe comme toi ! (1)

The domestic fucker family : Voyons chéri, tu sais très bien que mes fesses sont fermes et rebondis XD

Filth in the Beauty : Quoi ? Tu m'as trompé avec Corona !

Oresama : Et pas qu'avec lui !

Diabolos : T'inquiète chéri, je vais te consolé.

Filth in the Beauty : Oh ! Diabolos ! Toi tu es un homme un vrai !

Oresama : Pas comme toi !

The domestic fucker family : Et après qui trompe qui ?

Angel's Tale : Bon les enfants, je crois qu'on traumatise notre pauvre miya-chan.

AURORA : Oh ! L'autre ! Il croit déjà avoir le CHoix dans le Date ! (2) Attention miya-chan. Il n’a pas l'air comme ça mais Angel's Tale c'est le pire de tous XD

Angel's Tale : Cafteur !

AURORA : Profiteur !

Miyawaki s'était attendu à être tout de suite la cible de pervers, mais il ne s'était jamais imaginé à un tel accueil, il était d'ailleurs partagé entre fou rire et exaspération. Il était réellement face à des obsédés et quelque chose lui disait que ce n'était que le début.

miya-chan : j'suis un mec. Vous êtes déçu ?

Filth in the Beauty : ça dépend de ce que tu sais faire…

The domestic fucker family : Filth in the Beauty, je t'ai déjà dit d'être plus direct, sinon les gens ne te comprennent pas !

Diabolos : Genre : Tu suces bien ? T'es un bon coup ? T'es encore puceau ?

Corona : T'as oublié de demandé combien elle mesurait !

Diabolos : Ben j'avais dans l'idée de l'empaler et pas l'inverse !

Filth in the Beauty : Égoïste !

Angel's Tale : Moi je suis pour le partage des taches. 50 / 50 comme dans un couple.

AURORA : C'est pour ça que ta dernière meuf t'a plaqué ?

Angel's Tale : J'avais pourtant fait 50 / 50

AURORA : Oui, elle à la maison à faire le ménage et toi à trainer ta queue n'importe où ?

Filth in the Beauty : Hé ! Je suis pas '' n'importe où '' !

The domestic fucker family : Qui trompe qui ?

Filth in the Beauty : Voyons mon cœur, c'était toi que j'imaginais quand il me baisait.

Angel's Tale : Merci je m'en souviendrais !

miya-chan : Vous dîtes si je dérange.

The domestic fucker family : Faut les pardonner miya-chan. Ça fait trop longtemps qu'ils sont célibataires. C'est pour ça qu'entre nous, si t'as rien à faire, on ferait mieux d'aller boire un verre. Genre, tu me files ton adresse, je viens te prendre et puis on se boit un verre chez moi ;)

Oresama : Sauf que c'est un gros ver que tu risques de boire XD

Corona : Dis donc The domestic fucker family essais pas de nous piquer notre nouvel anneau !

Diabolos : C'est vrai. Faut savoir partager.

Angel's Tale : Que c'est beau une vierge encore pucelle !

Diabolos : Heu... une vierge est forcément pucelle.

Angel's Tale : T'y connais rien en poésie.

miya-chan : Qui a dit que j'étais vierge.

Filth in the Beauty : Sans dec' ? Tu t'es fais trouer ?

Angel's Tale : Et t'as aimé l'anal ?

miya-chan : Heu... prit dans ce sens là... je suis effectivement vierge.

Diabolos : Ça peut s'arranger.

Filth in the Beauty : Tu vas voir, y'a rien de plus jouissif.

Oresama : C'est un connaisseur qui te parle !

AURORA : Au faite, t'as quel âge ?

Angel's Tale : On s'en fout ! Pourquoi tu casses nos fantasmes !

AURORA : Pour pas que vous finissiez en prison bande de queue en feu !

miya-chan : 17 ans.

Oresama : C'est jeune...

The domestic fucker family : Plus c'est jeune, meilleur c'est !

Corona : Tu fais ton marché dans les maternités maintenant ?

The domestic fucker family : Un trou reste un trou !

Filth in the Beauty : Alors je ne suis que ça pour toi ?

The domestic fucker family : Bien sûr que non mon amour. Toi t'es une superbe paires de cuisses écartées !

Oresama : Ah ! L'amour...

Diabolos : Moi ça me gène pas. Ma dernière meuf en avait 14

AURORA : Pédophile !

Diabolos : Elle les faisait pas !

Angel's Tale : 17 ans ça me va aussi. C'est l'âge de la liberté sexuelle et de sa découverte !

The domestic fucker family : C'est pas 13 ans ?

Oresama : ...

AURORA : Je veux même pas en savoir plus sur ton enfance…

miya-chan : Et vous ? Vous avez quel âge ?

Angel's Tale : 72

Oresama : 84

Filth in the Beauty : 84

AURORA : 73…

Diabolos : 76 !

Corona : 83

The domestic fucker family : 80

miya-chan : heu... ça fait une différence d'âge...

Angel's Tale : Tu trouves ?

miya-chan : oui quand même...

AURORA : C'est nos années de naissance pas nos âges !

miya-chan : ...

Angel's Tale : T'as eu peur, hein ?

miya-chan : Un peu…

The domestic fucker family : Tu fais quoi ce soir miya-chan ?

miya-chan : Rien de spécial pourquoi ?

Diabolos : Tu veux venir t'amuser avec nous ?

miya-chan : ça dépend comment...

Oresama : ça dépend de comment toi tu veux !

Filth in the Beauty : T'inquiète, on ne va pas te violer.

Oresama : Oui par contre toi, c'est ce que t'attends qu'on te fasse !

Filth in the Beauty : C'est déjà fait !

Oresama : Par qui ?

The domestic fucker family : Filth in the Beauty, je t'ai déjà dit de ne pas étaler notre vie de couple comme ça !

Filth in the Beauty : Désolé mamour, mais c'était avec un autre.

The domestic fucker family : Là c'est trop ! Je demande le divorce !

Filth in the Beauty : Tu gardes les gosses et moi la voiture.

The domestic fucker family : Hors de question ! Si c'est comme ça, on ne divorce pas !

AURORA : Bon, on fait quoi ce soir les mecs ?

Filth in the Beauty : Course !

Oresama : Jusqu'à ton lit ?

Filth in the Beauty : Non, il est prit ce soir.

Corona : miya-chan, tu veux venir avec nous ?

miya-chan : Où ça ?

Diabolos : On va juste faire une balade en ville en voiture.

AURORA : Une balade ? À plus de 180 km/h ? ...

The domestic fucker family : Tu verras c'est sympa. De toute façon comme on ne boit pas on ne risque pas de te souler.

miya-chan : Vous ne buvez pas ?

Filth in the Beauty : Non parce qu'on conduit des voitures puissantes.

Oresama : On veut bien être con, mais pas fou !

Corona : Pourtant pour coucher avec Filth in the Beauty il faut l'être !

Oresama : Je ne m'appelle pas The domestic fucker family !

Angel's Tale : Vous dites ça mais s'il vous ouvre son lit vous êtes les premiers à sauter dedans !

Corona : Tu peux parler !

Angel's Tale : Moi je vis une vie chaste depuis que j'ai mon fils à la maison.

Diabolos : T'as eu sa garde ?

Angel's Tale : Non, pas encore. Mais bon, il vient souvent quand même.

Corona : Il est chez toi là ?

Angel's Tale : Non pourquoi ?

Corona : T'aurais pu l'emmener comme ça.

The domestic fucker family : Et après c'est moi qui fait mes courses dans les maternités d'hôpital ?

AURORA : C'est ce que je vous disais. Vous êtes des pédophiles !

Angel's Tale : Hé ! Pas touche à mon gamin ! Il n’a que 2 ans !

Diabolos : Bon sang ! Ça pousse vite ces bêtes là !

Filth in the Beauty : Tu me réserves sa virginité ?

Angel's Tale : Tu paies combien ?

AURORA : Père indigne !

Angel's Tale : Faut bien que je paye les nouvelles jantes de ma caisse !

Oresama : Bon, on passe te prendre ce soir miya-chan ?

miya-chan : Si vous me faite pas de truc bizarre, ça me va. De toute façon c'est ça ou allé dormir…

Diabolos : Qui passe le prendre ?

The domestic fucker family : Moi

Corona : Dans ce cas là, on ne vous reverra plus jamais !

Filth in the Beauty : Dans ce cas, il sera entre de meilleures mains avec moi !

AURORA : Pourquoi il n’aurait pas le droit de décider ? Miya-chan, avec qui tu veux y aller ?

miya-chan : Je sais pas. Vous avez l'air tous plus pervers les uns que les autres…

Angel's Tale : Dans ce cas choisi entre : Mitsubishi, BMW, Subaru, Suzuki, Hyundai ou Mazda ?

miya-chan : Je sais pas...

The domestic fucker family : Si tu veux je peux t'en conseiller une.

Filth in the Beauty : La ferme The domestic fucker family laisse le gosse choisir entre nos voitures.

miya-chan : Je m'y connais pas trop en voiture…

Angel's Tale : C'est pour ça que je te donne que les marques et pas le détail ! Mais ce sont toutes des voitures de sport.

miya-chan : Au hasard alors : BMW

The domestic fucker family : Merde...

Angel's Tale : C'est moi qui passe te prendre alors.

AURORA : T'inquiète, je serais aussi dans la voiture.

Oresama : C'est sensé le rassurer ?

Angel's Tale : File moi ton numéro par MP

miya-chan : Ok


Miyawaki n'était plus très sûr à présent, mais c'était trop tard, il venait déjà de lui envoyer son numéro de portable et n'avait pas vraiment réfléchis aux conséquences. Peu après, son portable sonna et un numéro qu'il ne connaissait pas s'afficha. Le blond hésita un moment puis se décida à décrocher :
« Allô ?
- miya-chan ?
- Oui...
- C'est Angel's Tale.
- Oh... salut, répliqua nerveusement l'adolescent.
- Du calme miya-chan, je ne vais pas te bouffer. Bon, t'es toujours ok pour ce soir ?
- Oui, j'n’ai rien de mieux à faire.
- Bon, dans ce cas dis-moi où je passe te prendre. »

Miyawaki hésita un moment puis lui donna l'adresse de l'épicerie qui se trouvait en bas de sa rue, après tout il n'allait pas donner son adresse complète à un parfait inconnu ! Angel's Tale la prit en note puis lui répliqua qu'il passerait le prendre vers 22h. Quand le blond raccrocha, il se laissa tomber sur son lit tout en portant sa main à sa poitrine pour sentir son cœur battre la chamade. C'était la première fois qu'il allait faire quelque chose comme ça... Il savait que cela pouvait être dangereux mais il était curieux de savoir qui pouvaient bien se cacher derrière ces pseudos étranges pour la plupart...




À suivre...