CHapitre N°20

par KimMinHye

 

 

Point de vue de SungJae :

 

 

Ah enfin la pause du midi ! Ce n’est pas que je meurs de fin mais un peu quand même je pourrai dévorer des tonnes et des tonnes de pastèques entourées de millier de bananes ! Pastèques cassées avec ma propre tête, si, si je vous assure ça donne un meilleur goût, on a la satisfaction de la manger après avoir travaillé d'arrache-pied pour pouvoir la manger, personne ne veut me croire et les mecs se moquent de moi mais ils verront un jour, les pastèques envahiront le monde et moi j'en serais le maître car j'aime les pastèques et que les pastèques m'aiment aussi... enfin je crois que je m'égare un peu là. Tout le groupe discutaient entre eux, nous étions en train de déposer nos sacs dans nos casiers, je remarquai que Miran, Jihye et Ilhoon étaient ensemble et la conversation avait l'air d'être... importante, d'ailleurs quand j'y pense ce matin j'ai trouvé qu'il y avait une drôle d'ambiance, mais comme dirait Eunkwang ça doit être mon cerveau de singe atrophié qui me joue des tours...ouais enfin en attendant je n’ai pas une tronche de babouin stupide dès que je rigole ou autre moi !  Bon ce n’est pas tout mais j'ai aussi envie de faire pipi avant d'aller manger.

 

 

« Je vais au toilette, je reviens »

 

 

Aucune réponse. Le silence le plus total. Sympa.  Je vous remercie de vous préoccuper de l'état de ma vessie !  Bande d'ingrat. Bref, je me dirigeai vers les toilettes afin de … voilà. Une fois fini je me lavais les mains, oui parce qu’il faut toujours se laver les mains, c'est important, enfin bref et sortit des toilettes avant de me retrouver nez à nez avec quelque chose de très.... bizarrement intéressant et je ne dis pas ça juste parce qu’il y a Miran dedans. La discussion qu'elle avait l'air d'avoir avec Jihye semblait importante et je compris bien vite que je n'avais pas sûrement pas le droit d'écouter et que je me ferais tuer si je me faisais attraper. Je fis donc une chose qui me sembla intelligente pour une fois et partis... me cacher derrière la première chose que je trouvais assez prêt pour continuer d'écouter leur conversation, soit, un poteau. Pas très originale je sais mais on fait avec. Je penchai la tête et arrêtais de respirer pour me concentrer sur ce que j'entendais.

 

 

« Et ça date de ?

 

- Assez longtemps, à vrai dire je ne m'en souviens plus trop, je sais juste que notre voyage scolaire de l'année dernière n'a aidé en rien et c'est là que j'ai... arrêté de me voiler la face sur mes sentiments.

- Pourquoi tu nous as rien dit franchement... on n’allait pas te tuer...

- Tu as vu la réaction de MinJi, s'il te plaît.

- Oui bon peut être MinJi, mais nous...

- Tu as vu comment il m'a traité pendant tout ce temps, ça commence juste à s'arranger. Je ne voulais pas que vous ayez pitié de moi ou pire que vous gaffiez par excès de colère devant son comportement ou vous auriez essayé de m'aider, car inconsciemment vous auriez fait tout ça.

- ...hum...je comprends...mais merde... toi...amoureuse de Eunkwang...c'est...

- Invraisemblable ? Je sais »

 

 

 

Si j'avais su..... bah j'aurais pas venu... non je rigole mais merde je sais pas ce qui me retiens de tomber sur le cul...la peur de me faire choper peut-être ? Oui sûrement. MAIS PUTAIN DE MERDE ! Jihye et Eunkwang. Oh put... nom d'une pastèque à la banane ! Si je m'attendais à ça. Je crois que je suis en hyperventilation, respire Sungjae, respire.

 

 

« Bon si on parlait d'autre chose...comme de toi et l'homme pastèque ?

- Je ne vois pas du tout de quoi tu parles...»

 

 

J'entendis à la voix de Miran qu'elle semblait mal à l'aise comme si elle rougissait, oh bordel j’hyper ventile de nouveau. Calme-toi, c'est qui cette andouille d'homme pastèque encore ? Un de mes concurrents ? Génial comme si je galérer déjà pas assez avec moi-même...

 

 

« Bah alors Sungjae ! Cria une voix que je reconnus comme celle de Ilhoon à travers la porte qui menait dehors pour rejoindre la cantine, ça fait dix minutes qu'on te cherche tous qu'est-ce que tu fais ? ! »

 

 

Je risquai de pencher un peu ma tête vers les filles avant de m'apercevoir qu'elles avaient entendu et qu'elles regardaient à présent dans ma direction, leur deux visages était rouge de gêne, Jihye je comprends mais Miran... enfin je ne vais pas chercher plus longtemps et je vais FUIR ! Je fonçai alors directement vers la porte poussant Ilhoon au passage qui se fit rattraper vite fait par Wonyi et me plaçai à côté d’Eunkwang, point stratégique pour qu'elles ne viennent pas me parler de la discussion, pour l'instant. Je fais comme je peux pour profiter de mes dernières minutes de vie. Pourquoi j'ai fait ça aussi ?

 

Je récupérai mon plateau de cantine et me plaçais dans la file pour récupérer la nourriture tout en collant toujours autant Eunkwang qui ne sembla pas être le moins du monde perturbée par la chose étant plus concentrer dans son choix de dessert. C’est sûr que entre une pomme granny et une orange le choix est difficile… je voulais de la pastèque moi ! Sentant toujours et encore deux paires de yeux me fusiller du regard je ne me retournai pas pour voir ou en était les autres et couru presque m’installait à côté de Eunkwang à la table qu’Eunkwang m’avait choisi, bien vite les chaises furent vite rempli.

 

Malheureusement il restait encore la deuxième place à côté de moi et personne ne l’avait encore prise et Miran et Jihye allait arriver d’une seconde a une autre. Je vais mourir. Ce fut sans compter sur l’apparition de MinJi qui se plaça à côté de moi calmant tout de suite les deux furies qui semblaient m’en vouloir… euh je n’ai pas rêver là…depuis quand la présence de MinJi les gênent pour faire quelque chose ?! Alors ce n’était pas dans ma tête en fait, il y a vraiment un problème dans ce groupe, malheureusement pour moi, personne d’autre n’eut l’air de relever la situation et c’est donc l’estomac un peu noué que je commençais à manger.

 

Bien que j’eus l'intelligence, oui, oui ça m'arrive des fois, de manger le plus lentement possible pour retarder le moment fatidique lorsque les deux furies me tomberait tomber dessus, les autres eurent a un moment marre de m'attendre et attrapèrent mon dessert que je dégustai avant de le poser sur un autre plateau et de se lever signe que l'on quittait tous la table. Je pris mon temps et me plaçai tout au bout de la queue et laissai même quelques fois des personnes passer devant moi pour déposer leur plateau, et alors que je me dirigeai vers la sortie je vis bien vite que les filles avaient dit aux autres de ne pas nous attendre et qu'elles allaient m'attendre. Et merde j'aurais mieux fait de passer en premier ! A peine eus-je poser un pied dehors que Jihye m'attrapa par l'oreille.

 

«  Qu'est-ce que tu as entendu ? Dis-moi ! Me cria-t-elle dessus un peu pressée.

- Bof trois fois rien, un truc sur un anneau destructeur, un seigneur des ténèbres, un volcan en éruption et la fin du monde mais par pitié ne me tues pas.

- Yook Sungjae je n’ai pas envie de rire ! Dit-elle en me tordant l'oreille.

- Oui bon d'accord, mais arrête tu me fais mal ! Dis-je en me dégageant de son emprise et en me massant l'oreille. J'ai tout entendu, du sujet Eunkwang jusqu'à l'homme pastèque, d'ailleurs là je n'ai pas tout compris mais bon...

- Sungjae si jamais tu par...

- Tu vas faire quoi ? Explosais-je, me tuer ? S’il te plaît Jihye réfléchis un peu, quel intérêt j'aurais à aller répéter ça a qui que soit. Tu ne me considères pas comme ton ami pour m'accorder si peu de confiance ?

- Et bien c'est que...

- Jihye, je n'irais jamais rien dire à Eunkwang, je te le jure. Lui dis-je avec un sourire confiant

- Désolé je suis un peu à cran aujourd’hui, Minji et les filles viennent tout juste de l'apprendre et Minji n'a pas forcement trop bien réagi.

- Oh je vois...dis-je en commençant à comprendre ce qui clochait depuis ce matin, mais t'inquiètes pas je suis sûr que ça s'arrangera. Allez allons rejoindre les autres avant qu'il ne se pose des questions. »

 

 

Et c'est ce qu'on fit. Bien rapidement nous retrouvions au niveau du petit bosquet ou nous avions l'habitude d’être. Changseob et Ilhoon jouaient avec une pomme de pin qu'ils avaient surement trouvé par terre et essayait de se faire des passes avec, le résultat n'étant pas très concluant ils avaient vite arrêté et c'était assis par terre et se l'envoyait simplement. Eunkwang et Minhyuk avait l'air d'avoir une discussion assez sérieuse. Minji était allongée  la tête sur le ventre de Peniel et avait fermé les yeux pendant que celui-ci jouait avec quelques mèches de ses cheveux tout en discutant avec Wonyi du dernier jeu vidéo sortit. Miran et Jihye rejoignirent bien vite Changseob et Ilhoon.

 

 

« Où sont Hyunsik et Dana ? Demandais-je en m'apercevant de leur absence.

- Dana est partie à la bibliothèque jusque-là normal et Hyunsik je crois qu'il avait une recherche internet à faire pour le cours de tout à l'heure, mais tu le connais il fait toujours tout au dernier moment donc il l'a accompagné, me répondit simplement Eunkwang

- Oh d'accord, bah je vais aller le voir, quelqu'un veut m'accompagner ? »

 

 

Grand blanc. C'est bon d'avoir le soutien de sa famille, je vous remercie beaucoup.

 

 

« Bon bah ok j'ai compris, soufflais-je, j'y vais. Soufflais-je

- Attends ! Déclara Ilhoon en époussetant son pantalon. Je viens avec toi, et puis... j'ai un truc à vérifier et c'est plus marrant si on est tous les deux, déclara-t-il en arrivant à ma hauteur pour que moi seul puisse l'entendre »

 

 

Je le regardai septique puis me décidais quand même à le suivre. On monta les escaliers menant au CDI. Je pris la porte l'ouvrant un peu pour rentrer dans la bibliothèque avant qu'Ilhoon ne me coupe.

 

« Attends un peu, regarde et obser...PUTAIN JE LE SAVAIS ! »

 

 

Il m'attrapa pas du tout délicatement la tête et ce ne fus pas limite s’il me colla la tête contre la vitre pour me montrer...euh ils font quoi Hyunsik et Dana là ? Je ne suis pas fou...ils sont en train de s'embrasser.... LE FUMIER ! Il nous a rien dit ! À moi ! Qu'il est pratiquement élevé ! Non bon là je m'emballe un peu. Je tournai ma tête un peu plus à l'ouest pour regarder en direction d’Ilhoon lui  demandant la permission silencieuse de pouvoir rentrer. On attendit donc quelques secondes, le temps que Dana ne retourne à sa recherche internet un peu plus loin avant de se décider à entrer. Hyunsik nous vit quelques secondes après et il fit semblant de se plonger dans les cours en ouvrant le livre qu'il avait sorti juste devant lui surement avant pour faire genre qu'il travaillait. Il est fourbe de Hyung... j'aime ça !

 

 

« Ça va Hyunsik ? On ne te dérange pas trop ? Demanda Ilhoon malicieusement

- Oh non ça va, dit-il en ne quittant pas son livre des yeux, mouais ou pas moi je pense plutôt qu'il regarde plutôt Dana qui est juste devant mais bon. Pourquoi vous êtes là ?

- Oh bah on voulait voir si tes recherches avançaient bien, continuais-je. Ça ne doit pas être facile avec un livre comme ça, tu dois te mélanger non.

- Oh non ça va, pourquoi tu dis ça ? Me demanda-t-il étonné.

- Parce que tu tiens à l'envers imbécile ! Lui dis Ilhoon en se moquant ouvertement de lui mais tout en restant avec un air très strict sur son visage »

 

 

Hyunsik piqua un de ces fards ce moment-là, je crois que je n'ai jamais vu Hyunsik rougir autant que ça. Même lorsqu'il avait dû prendre un bain de minuit dans la piscine de la voisine de Minhyuk et qu'elle l’avait vu il n'avait pas été aussi gêné, quoi que... j'exagère peut être un peu, c'est le même niveau, en tout cas qu'est-ce qu'il est gêné, c'est tellement drôle, je jubile là.

 

« Et bien c'est que.... je... m'entraine à la lecture inversée, voilà content ! Dit-il fière d'avoir trouvé une excuse.

- T’arrêtes de me prendre pour un con oui ! Déclara Ilhoon en lui piquant le livre des mains et en le frappant avec. Tu comptais nous le dire quand pour toi et elle ?

- Ah c'est que vous...

- Oui, oui on vous as vu en pleine séance d'embrassade, dis-je pressé d'avoir les détails. Alors maintenant tu nous racontes tout !

- Commère va ! Dit-il en rigolant. Et bien vous n’êtes pas sans savoir le rapprochement qu'il y a eu entre elle et moi pendant la colo, et bien on a continué à se voir un peu en dehors des cours depuis qu'on a repris et une chose en entraînant une autre on a fini par décider d'avoir une relation, mais il y a un petit problème qui persiste.

- Qui est ?

- Minhyuk. Vous savez je ne suis pas stupide et Dana non plus, on sait tous les deux les sentiments qu'il nourrit envers elle, c'est pour ça que pour le moment on à décider de se cacher un peu.

- Tu sais Hyunsik, Minhyuk n'est pas non plus stupide, tout à l'heure il était en conversation très sérieuse avec Eunkwang, il se doute bien que quelque chose se trame derrière son dos. Et partir comme ça juste tous les deux ne fait qu’agrandir les doutes, c'est d'ailleurs pour ça que je suis venu, j'avais des doutes.

- Ouah tu es trop fort Hyung ! J'avais rien remarqué. Dis-je des étoiles plein les yeux

- Normal, tu es trop occupé à mater Miran, me nargua-t-il

- Yahhh !! Parce que tu te crois mieux avec WonYi ! Non mais sérieusement.

- Enfin bref, continua-t-il, il faut vraiment que vous mettiez fin à tout ça, plus vite il sera et plus vite il tournera la page ce n'est pas un service en lui cachant tout ça. Minhyuk est assez fort pour digérer tout ça. Et depuis combien de temps ça dure votre manège ?

- Deux semaines à peu près »

 

Ilhoon allait pour lui répondre lorsque la sonnerie nous indiquant que l'on devait retourner en cours retentit, il souffla alors et se leva indiquant à tout le monde que la conversation était terminée. Mais une chose était sûre : Ce n'est pas la dernière fois que nous entendions parler de cette histoire.

 

 

 

 

 

Point de vue de Wonyi :

 

Que se passe-t-il encore ? Quel est le problème cette fois ? Et pourquoi Minji n’arrête-t-elle pas de s’user les cordes vocales pour un rien ? Je sens la soirée de merde… Bon aller on laisse passer le grand gourou suprême, ouais voilà, on fait de l’espace, merci Peniel, Sungjae et Changseob, que j’aille voir ce qui se trifouille dans cette cuisine et que pour une fois je ne sois pas la dernière au courant, ce serait pas mal. Je pris donc la liberté de jeter un œil dans la pièce où tout sembler se passer, où je pus assister en effet à une scène des plus choquantes et inhabituelle pour moi ; tout du moins la première partie : Eunkwang était littéralement en train d’embrasser Jihye qui était contre l’ilot central et en avait fait tomber le saladier de chips : paix à leur âmes de patate ! 

 

Et vu les yeux de hibou qu’avaient ceux de mon amie, ce n’était pas du tout prévu au programme. La seconde partie par contre, fus particulièrement plus rebondissante et comment dire : normal, à la limite du prévisible. Jihye repris ses esprits, et se rendant compte dans le pétrin que venait de la mettre l’élu de son cœur (chose que je ne comprendrais jamais mais bon pas grave),  elle le fit valser contre le frigo – ça lui apprendra à s’avancer en terrain miné – tout en lui criant dessus quelque chose ressemblant à «  Mais t’es malade sale fouine ! », pour enfin se tourner vers Minji qui n’avait apparemment rien loupé du spectacle, sauf peut-être le pré quel ! 

 

«  Ce n’est pas du tout ce que tu crois Minji, je ne voulais pas… Je n’ai compris ce qu’il se passait… Je suis désolée ! »

 

Elle était au bord des larmes, ça se voyait, en pleine détresse aussi, comme jamais je ne l’avais vu auparavant ; même quand nous nous sommes faîtes enlever à la sortie du lycée il y a deux ans elle était moins perdues et moins sur les nerfs.  N’ayant aucune réponse venant de Minji, elle lui passa devant, s’enfuyant encore une fois, non pas par peur de s’en prendre plein la gueule, mais parce qu’elle allait craquer, ça se sentait ; elle avait atteint le maximum de self-control qu’elle pouvait, ma cocotte-minute chauffait depuis bien trop longtemps, et menaçait à présent d’exploser.

 

Tout le monde la suivit du regard, dont Minji qui qui paraissait plus choquée par ce qu’elle venait de voir, qu’énervée. Je rêve ou personne ne va la suivre, genre on va la laisser toute seule livrée à elle-même et à ses pensées qui ne devaient pas être roses.  Je croisais le regard de Peniel qui me fit comprendre d’un mouvement de tête qu’il allait s’occuper de Minji, et Ilhoon ne me fus d’aucune aide, puisqu’il me montra la porte d’entrée comme pour me dire : « si tu y tiens tant vas-y toi-même, moi je m’occupe du crétin qui a créé ce bordel », oui en un regard j’ai compris tout ça. Bon d’accord je veux bien y aller moi, mais je suis archinulle pour réconforter les gens moi, tout le monde le sait que j’interagis plus facilement avec ma Xbox qu’avec des êtres humains !

 

« Je m’en occupe dis-je aux autres en désignant la porte d’entrée. Je ne pense pas qu’on va revenir, désolée Peniel pour ta soirée…

- Ce n’est pas grave, va la rejoindre et tien-nous au courant, me dit-il.

- Forcément, toi fallait que tu fasses la chose à pas faire, finit par dire Minji à l’adresse de son frère.

- Hein ? Déjà que je ne comprends rien à la situation, alors n’en rajoute pas une couche s’il te plaît, merci ! Lui répondit l’intéressé d’un ton que je jugerais cassant »

 

 

Bon moi je me carapate d’ici avant que la troisième guerre mondiale n’explose ! Je n’entendis rien de la part de Mini, à croire que la réponse de son frère avait suffi à la calmer, ou tout du moins à la faire taire pour un temps. Voyant que plus personne n’avait besoin de ma personne, j’en profitais pour prendre la poudre d’escampette, tout en faisant attention à prendre mes affaire, ainsi que celles de Jihye qui les avaient oublié en partant. Une fois dehors, je fis à peine dix mètre que  je la vis en train de faire les cents pas non loin de la maisonnée, se prenant la tête entre les mains.

 

«  T’as oublié ça, lui dis-je en lui lançant son sac et sa veste dans les bras.

- Merci… J’étais justement en train de me demander comment j’allais les récupérer sans passer pour une folle bipolaire.

- Oui c’est sûr, ce n’est pas forcément crédible de se revenir après ce qu’il vient de se passer… Tu veux passer le week-end à la maison ? Lui proposai-je.

- Je veux, accepta-t-elle en souriant timidement.

- D’accord, dépêchons-nous d’aller nous mettre au chaud »

 

Elle enfila sa veste, mit son sac sur ses épaules et on prit la direction de l’arrêt de bus se situant à quelques centaines de mètre de chez Peniel. Notre marche était silencieuse, mais ce n’était pas un silence pesant comme j’avais pu en connaître, c’était plutôt le genre de silence calme et détendu, et plus nous avancions, plus Jihye commençait à se reprendre ; à un tel point qu’arrivées à l’arrêt, elle s’était déridée et avait retrouvé son sourire. On attendit patiemment le bus, et lorsqu’il arriva au bout de quelques minutes d’attente, on soupira de soulagement à l’idée de rentrer dans le véhicule où il y faisait plus chaud qu’à l’extérieur, où l’automne avait déjà bien commencé à prendre ses marques. Une fois que nous fûmes assises, je me tournais vers elle et entamais la conversation.

 

« Tu veux en parler ?

- Oui, je pense que ça me fera du bien d’extérioriser un peu tout ça, ça devient même une nécessité, sinon je crois bien que je vais exploser… Déjà que c’est le bordel en temps normal dans ma tête, alors imagine l’état que ça doit être en ce moment.

- Je n’ai même pas envie d’en avoir un aperçu, je pense que je perdrais le peu normalité qu’il me reste, lui dis-je pour la détendre. Il s’est passé quoi exactement ? Repris-je.

- J’étais partie dans la cuisine pour remplir le saladier de chips, Changseob, Sungjae et Minhyuk l’ont fini en un rien de temps, tu les connais, une fois qu’ils ont un truc sous la main à manger ils s’empiffrent comme pas permis. Et peine étais-je rendue dans la cuisine, qu’IL est arrivé, apparemment il voulait qu’on parle, sauf qu’il s’est embrouillé dans ses propos, ça a dû lui faire péter un boulon parce qu’après je me retrouvé entre lui et l’ilot de cuisine, ses lèvres sur les mienne ; et j’en ai lâché le saladier tellement j’étais choquée. C’est allé tellement vite que je n’ai rien vu venir, et la suite tu la connais… Pourquoi ça arrive maintenant, alors que ça commençait enfin à revenir bien avec Minji ?

- A croire que le ciel est contre toi… Ecoute, le mieux maintenant c’est de ne plus y penser, c’est fait et même avec toute la bonne volonté du monde tu ne pourras pas réparer ça en ressassant ce qui s’est passé. Je pense que tout le monde a pu constater que tu n’y étais pour rien, donc arrête de t’inquiéter pour ça.

- C’est plus facile à dire qu’à faire, marmonna-t-elle.

- Je le sais bien… Que dirais-tu d’un petit marathon Harry Potter pour te remonter le moral ? Lui proposais-je, sachant pertinemment qu’elle ne pourrait jamais dire non.

- C’est méchant ça, tu sais très bien que je ne peux pas refuser une offre pareille, me dit-elle offusquée, mais beaucoup plus joyeuse.

- Justement, c’est la magie de la chose, lui dis-je en lui faisant en clin d’œil.

- Ca tu l’as dit ! »

 

Sur ces mots, on se leva, nous étions arrivées à notre arrêt, plus qu’une centaine de mètres et nous serions enfin arrivées chez moi. Ma famille étant partie en week-end visiter mes grands-parents, nous avions la maison pour nous et ce jusqu’à dimanche soir ! Qui dit maison, dit salon et donc la grande télé 3D et le home cinéma à notre entière disposition ! Il ne nous manquait plus qu’une montagne de paquets de chamallows et de chips et là ce serait vraiment le paradis. On alla dans ma chambre nous mettre en condition, jogging et sweatshirt, puis on redescendit, en prenant soin d’emmener avec nous les réserves de nourriture, les oreillers et la couette toute moelleuse, nous étions prêtes pour un marathon qui se promettait d’être haut en couleur.

 

*

 

*              *

 

Samedi après-midi, dix-sept heures trente, nous n’étions pas devant la télé à nous empiffrer de sucrerie et de toutes ces mauvaises choses pour la santé, puisque nous n’en n’avions plus, hélas… C’est pour cela que nous avions momentanément coupé notre week-end film, pour justement aller faire le plein pour finir en beauté notre si magnifique week-end, si on oublie le début assez catastrophique. Cela faisait déjà un quart d’heure que nous étions dans le magasin le plus proche à redorer notre garde-manger, et nous n’avions pas encore fini.

 

« J’ai envie de glace, on se prend un pot chacun ?

- Si tu veux, faut aussi penser à acheter de quoi se faire deux vrais repas pour ce soir et demain, parce que les cochonneries ça va pas nous tenir le ventre, lui dis-je.

- T’as raison, bon faut pas non plus que ça prenne trop de temps à préparer, parce que sinon ça va nous griller du temps de visionnage !

- Hmm, bon même si habituellement je ne suis clairement pas pour, on a qu’à prendre des burgers surgelés, ça fera l’affaire, et pi prends deux boites de cordons bleus, comme ça si on a faim ce sera réglé.

- Ca me va, hmm, manque plus que mes chips mon coca et c’est bon ! S’exclama-t-elle. N’empêche que je nous décerne une couronne de lauriers si on ne fait pas une indigestion avec tout ça !

- Tu l’as dit, on va se rendre malade à force, mais ça donne faim la télé aussi, marmonnais-je pour nous trouver une excuse bien que très bancale »

 

Ayant à peine finit de remplir notre panier, on se dépêcha d’aller aux caisses pour les payer, pas qu’on voulait à tout prix continuer notre marathon à ce point, mais en partant on avait oublié un détail : nos tenues miteuse faites pour rester à la maison, et comme leurs noms l’indiquent, elle ne sont pas faites pour sortir, voir des gens ou quoique ce soit d’autre, mes cheveux étaient emmêlés au possible, mais ce n’était rien comparé à Jihye qui avait rabattu sa capuche pour cacher le massacre qu’avait orchestré sa crinière. Nous nous faisions les plus silencieuses possibles, ne voulant surtout pas attirer les regards sur nous, déjà qu’en temps normal moi je n’aime pas ça, alors dans cette tenue, même pas la peine ! Sauf que dans ces cas-là, il nous arrive toujours ce que l’on redoute le plus, c’est inévitable. Notre but premier c’était de venir ici, faire des courses rapide en mode incognito et revenir en l’espace d’une demie heure, au lieu de ça on ne croisa pas une mais trois personnes que l’on aurait préféré voir en étant beaucoup mieux apprêtées ; car oui, juste derrière nous à attendre de payer leurs courses, se tenaient Minhyuk, Ilhoon et Eunkwang. Enculé de ta race de hasard et destin, un jour je vous ferais la peau !

 

« Wonyi, c’est toi ? Me demanda Minhyuk.

- Non, c’est le pape ! Dis-je en me retournant vers eux.

- Tu n’étais pas censée être avec Jihye ? Continua Ilhoon.

- Pourquoi tu fais les courses à une sans-abri ? Termina Eunkwang.

-La sans-abri t’emmerde bien profondément tronche de fouine ! Répliqua mon amie en se retournant à son tour.

- Ouah putin tu m’as fait peur ! S’écria la dite fouine.

- Si ça avait pu te tuer au passage ça m’aurait arrangé ! Cracha-t-elle.

- Jihye, je suis désolé… Je ne voulais pas… Non ce n’est pas ce que je voulais dire… Au contraire… Je ne sais pas ce qui m’a pris, j’ai dérapé et je suis désolé »

 

Je lançais un regard très appuyé à Jihye pour qu’elle lui réponde, en passant par le coup de coude dans les côtes et en lui marchant sur le pied au passage, elle étouffa un gémissement de douleur avant de se reprendre et de répondre à notre fouine préféré, oui elle a raison il ressemble à une fouine !

 

«  Oui bah en attendant tu m’as foutu dans la merde idiot !

- Juste, c’est quoi cette dégaine ? Nous demanda Ilhoon en grimaçant.

- Oh ça, c’est pour ça qu’on est pressée figure-toi, on est moche et on est au courant ; mais on s’ne fout, pas besoin d’être sur son trente-et-un pour regarder des films ! S’exclama Jihye.

- Vous regardez quoi ? Nous interrogea Minhyuk.

- On est en train de finir les Harry Potter, on est au septième, la deuxième partie ; vu qu’on a été plus vite que prévu et que Jihye n’a pas envie de rentrer chez elle, on a prévu de continuer et de regarder la quadrilogie des Pirates des Caraïbes ce soir ; c’est pour ça qu’on fait nos provisions en fait, expliquai-je.

- Attendez, depuis hier vous ne faîtes que ça, vous vous êtes regardés les sept premiers films d’une traite ?  Dit Ilhoon choqué.

- Oui, mais on a quand même pris le temps de manger, de nous doucher et de dormir un peu, on n’est pas folle à ce point, nous défendit Jihye.

- C’est à nous… Dis-je à mon amie en lui montrant la caissière »

 

Pour répartir les frais, on avait fait moitié moitié pour l’achat des courses.

 

« Autant la fin des Harry Potter ce n’est pas intéressant si on arrive maintenant, mais les Pirates des Caraïbes je ne dis pas non… On pourrait se joindre à vous pour la deuxième partie ?  Proposa Minhyuk.

- Si vous voulez, répondis-je, après m’être concerté avec Jihye en un seul regard.

-Venez vers vingt et une heure trente, ça devrait le faire, et ramenez votre bouffe, parce que nous on a pris juste assez pour deux, leur dit Jihye.

- Quoi ?! Cette montagne, à deux ? S’exclama Eunkwang ahuri.

- Bah oui c’est le minimum syndical pour survivre ! Lui dis-je comme si c’était tout à fait normal.

- Je ne comprendrais jamais les filles, marmonna Eunkwang.

- Bon à tout à l’heure les gars ! Dis-je en chœur avec mon amie avant de prendre nos sac débordant de paquets de bonbons »

 

On fit signe aux garçons, puis on reprit le chemin de la maison. Jihye n’avait l’air plus dérangée que ça d’avoir vu Eunkwang, à croire qu’elle s’était résolue au fait qu’il faudrait bien lui reparler un jour, bon ça ne s’était pas fait de la plus douce des manières, mais ça aurait pu être pire connaissant le caractère explosif de mon amie. A peine étions-nous arrivées à la maison que l’on se dépêcha de ranger un peu le salon, avant de nous remettre devant le dernier film, on avait un peu réaménager l’espace de visionnage, en ramenant un matelas deux places de ma chambre que l’on avait calé en-dessous du canapé. Tout en faisant attention au déroulement du film, nous échangions quelques anecdotes, nos passages et répliques préférées, allant parfois jusqu’à imiter certains personnage de façon, je dois le dire assez pittoresque.

 

Plus le film avançait et plus nous nous plongions à l’intérieur, notamment pour l’ultime bataille de Poudlard, où on ne put s’empêcher de verser notre petite larme à la mort de Fred, ou bien pour celles de Remus et Tonks… Personnages que j’affectionne particulièrement. Le pire moment, fut sûrement lors de la mort de Rogue, où l’on protesta tellement que l’on s’était retrouvée toutes les deux debout sur le canapé à crier l’injustice… Bien que nous connaissions le film et l’histoire par cœur, il n’empêche que l’on aurait vraiment préféré une fin alternative !

 

Après ce petit débordement, on passa plus notre temps à dire que tel ou tel personnage était incroyablement pitoyable, du genre Lucius Malefoy, ou bien hyper baddass, comme Molly Weasley ou Neville Londubat !  Bref comme d’habitude quoi. Les garçons arrivèrent pile au moment du chapitre «  Dix-neuf ans plus tard », donc forcément le moment où nous deux on kyattait comme des folles, parce que nouvelle génération et que les gamins sont trop chou et tout et tout ! On est encore passée pour des folles, pour changer ! Le film terminé, on s’empressa de faire à manger, parce que mine de rien, les sucreries, ça cale pas tant que ça, on disposa nos courses sur la table basse, à portée de main, pour les petites faims ; avec ce qu’on avait, plus les provisions des garçons, je crois qu’on avait assez à manger pour tenir un siège ! 

 

Jihye s’installa sur le matelas, me laissant le canapé avec Ilhoon, je lui souriais discrètement pour la remercier, sachant très bien qu’elle l’avait fait exprès pour que je puisse passer la soirée avec lui sans être trop déranger. Ce n’est pas que ces derniers temps on n’avait pas eu le temps de se voir, mais jamais vraiment tous les deux, à chaque c’était pendant les cours, ou bien avec les autres ; j’aime beaucoup les moments qu’on passe tous ensemble, mais il est vrai que parfois, j’aimerais pouvoir être seule avec lui, à passer du temps rien que tous les deux. Jihye se retrouva donc entre Minhyuk et Eunkwang, bien que je savais que ça lui coûtait un peu, elle aurait sûrement préférée se tenir loin de ce dernier, mais les deux étant suffisamment gêné par rapport à l’autre, je la voyais mal se déplacer, ça ne se faisait pas, même pour Eunkwang.

 

Une fois tout le monde installés, on se sentit plutôt con, lorsque l’on prit conscience que personne n’avait lancé le film… Minhyuk se porta volontaire et le démarra, une fois que l’on se remit de notre fou rire collectif. Les première minutes furent calmes, à la limite du silencieux, et ce jusqu’à ce que Johnny Depp fasse son apparition, où Jihye étouffa un soupir, elle se retenait vraiment de fan-girliser, ce qui me fis sourire depuis le temps qu’elle voulait revoir les films et Jack Sparrow, elle était servie ! A bien y réfléchir, je crois que Jack Sparrow est son idéal fictif, à égalité avec Sirius Black…

 

On termina de manger notre repas environ à la moitié du film, j’eus à peine le temps de poser mon assiette sur la table basse qu’Ilhoon s’empressa de passer l’une de ses mains autour de ma taille et me pris dans ses bras. Au moins lui aussi avait le même avis sur la situation et voulait profiter du moment ; je me calais entre ses bras, de façon à être le plus confortablement positionnée pour regarder la télé. Tout en suivant le film avec attention, je le sentais passer ses doigts dans mes cheveux, autant habituellement je ne supporte pas de me faire tripoter les cheveux, mais là ça me procurait une sensation de bien-être. A cause de ça, je ne suivis pas une partie du film, mon attention était plus portée sur la main d’Ilhoon que sur le déroulement du film.

 

Pendant ce temps-là, Jihye s’amusait à donner à Minhyuk des chamallow, et il les engouffrait un à un dans sa bouche… ce mec a des réserves dans les joues et doit avoir des gènes de rongeurs, ce n’est pas possible autrement ! La soirée continua sur le même optique, manger, faire les cons et dormir ! Vers deux heures du matin, Jihye nous abandonna, n’en pouvant plus  de son week-end et nous n’avions pas tardé à faire de même, laissant le quatrième et dernier film pour le lendemain après-midi

 

*

 

*                *

 

 

Franchement, plus jamais je ne refais un marathon Harry Potter, suivi d’un autre avec Pirates des Caraïbes sur deux jours ! Et surtout pas en plein pendant la période où les profs nous font assomment de devoirs et d’informations. On est lundi, il est quatorze heures et mon Dieu je suis complètement morte et je suis tellement ballonnée à cause de toutes les cochonneries qu’on a avalées que je n’ai pas touché à mon assiette tout à l’heure. Minhyuk, Ilhoon et Eunkwang ne sont pas beaucoup mieux, ils sont crevés et ont beaucoup plus d’appétit que moi, mais s’ils auraient pu ne pas venir en cours ils se seraient bien abstenu ! Et puis Jihye, elle n’a carrément pas pris la peine de venir, car d’après ce que j’ai compris elle a fait une indigestion hier soir et était donc dans l’incapacité de se lever e matin, du coup, elle ne reviendra que mercredi, ou jeudi…

 

Je l’avais prévenu de ne pas manger autant ! En même temps, j’avoue que c’est un peu dur de s’arrêter de manger en regardant tous ces films, en attendant je pense qu’elle ne va plus grignoter avant trois bonnes semaines, elle est purgée pour un moment maintenant. Sur le coup, l’absence de Jihye avait paru louche aux autres, comme quoi elle ne voulait pas revenir par rapport à ce qu’il s’était passé vendredi soir. Du coup j’avais dû leur expliquer durant la pause le déroulement de notre week-end spécial marathon, l’incruste des garçons, laissant quelques détails sur les petits rapprochements entre Jihye et Eunkwang. Ces petits détails, je les gardais pour une personne en particulier avec qui j’étais en train d’échafauder un plan pour justement rapprocher ces deux-là. D’ailleurs, cette personne particulière avait apparemment quelque chose à nous dire, puisqu’elle nous avait demandé de la regarder après-manger sur la pelouse, pelouse où nous étions actuellement.

 

 

«  Bon, euh je ne vais pas y aller par quatre chemins, je voudrais que tout le monde soit au courant en même temps, Hyunsik et moi sommes ensembles depuis deux semaines… On ne vous l’a pas dit avant parce qu’on voulait savoir si c’était vraiment sérieux avant de vous en parler »

 

Personnellement, je m’en doutais un peu, je vis Minhyuk se tendre à côté de moi, lui aussi avait des doutes, même plus que de certains doutes à propos de leur relation, mais ça fait toujours mal de l’apprendre de vive voix. Je posais ma main sur son genou, pour lui faire comprendre que je compatissais pour lui, il la prit dans la sienne et la serra, il fallait s’y attendre, mais ce n’est pas le genre de nouvelle qu’on avale avec le sourire. Pendant ce temps, Hyunsik avait rejoint Dana et lui tenait la main, j’interceptais cependant un regard de Hyunsik envers Minhyuk, il s’en voulait et avait de la peine pour lui ça se voyait.

 

«  Tu devrais parler avec Hyunsik, soufflais-je à son oreille.

- Pourquoi faire ? Ça ne changera pas la situation…

- Oui, mais si tu ne le fais, ça va empirer !

- Je sais, mais je n’ai pas envie Wonyi !

- Je me doute bien que tu ne vas pas sauter au plafond, mais si vous vous parlez ça vous fera du bien à tous les deux, alors fais-le au moins pour Dana.

- Je te déteste ! me dit-il avant de se lever et de faire un signe à Hyunsik de le suivre ce que ce dernier fit »

 

Si on pouvait éviter un nouveau cataclysme au sein du groupe ce serait plutôt bien.  Les garçons hors de vu, Dana arriva à mes côtés pour savoir ce qui se tramait avec ces deux-là. Elle n’était pas sans savoir que Minhyuk avait des sentiments pour elle, au final elle avait fait son choix. On passa le reste de la pause assise dans l’herbe avec Minji, Dana et Miran, les garçons avaient jugés bons de nous laisser entre filles. Dommage que Jihye ne soient pas là, ça lui aurait fait du bien. On charria un peu Dana sur son couple et le fait qu’il faudra qu’elle lâche un peu ses cours pour passer du temps avec Hyunsik, et ne pas le laisser se dessécher comme la dernière plante verte qu’elle avait acheté. Ce à quoi elle répondit avec beaucoup de maturité en nous tirant la langue.

 

«  N’empêche il ne reste plus que Jihye et Miran à caser, éluda Minji.

- Eh ! Ne me fourres pas là-dedans, je ne cherche pas à être avec quelqu’un, je m’en sors très bien avec mon célibat, répliqua Miran.

- Oh, et Sungjae il compte pour du beurre ? La titilla Dana.

- C’est juste…. Une attirance, rien de plus ! Nous répondit-elle un peu trop sur la défensive et les joues rouges.

- Chose que je ne comprendrais jamais, dis-je. Je ne dis pas que je ne lui trouve rien, mais je le trouve juste adorable, à ta place j’aurais plus l’impression d’être sa mère qu’autre chose.

-C’est vrai que niveau maturité ce n’est pas encore ça, dit Minji en souriant.

-Comme ton frère, finit par dire Miran. Ne me regarde pas comme ça, il ne sait pas ce qu’il veut, regarde comment ça s’est passé vendredi !

- Ce n’est pas pareil, Sungjae manque vraiment de maturité, alors qu’Eunkwang lui c’est le tact qu’il n’a pas…. Et la relation que tu as avec Sungjae n’est pas la même que celle qu’entretienne le JiKwang ! Finis-je par dire.

- Toi, tu as vu quelque chose ce week-end, me dit Dana/

- Au début je comptais t’en parlais pour notre projet, mais tant qu’à faire autant vous montrer les photos que j’ai pu prendre samedi soir, leur dis-je en sortant mon téléphone. C’est fou ce que ces deux-là peuvent être chou quand ils dorment…

- Non sérieux ?! Fais voir ! Me dit Minji surexcitée.

- Tu n’étais pas sensée ne pas vouloir de leur relation ? Lui demanda Miran.

- J’ai pris le temps de réfléchir ce week-end, j’ai pesé le pour et le contre et j’en ai déduis qu’ils pourraient former un beau couple. Et surtout, Jihye serait tout à fait capable de lui calmer ses ardeurs, elle a déjà réussi à avoir des résultats juste en étant son amie, alors imaginez en étant en couple. Ça pourrait être vraiment bénéfique… ou bien dans le pire des cas, ultra catastrophique. Et la manière dont Eunkwang la regarde ces derniers temps est plus qu’équivoque… Donc je ne vais pas me mettre plus en travers de leur route…

- Bon aller montre-les moi tes photos ! S’écria Dana »

 

Je cherchais les dites photos sur mon portable et lui tendis mon mobile une fois trouvées, j’avais pris deux photos quand Jihye et Eunkwang s’étaient endormis l’un sur l’autre samedi soir, et c’est vrai qu’ils étaient adorables, sur la première photo, on pouvait la voir endormie sur son épaule, et Eunkwang avait sa tête qui reposait sur le haut du canapé ; sur la deuxième par contre ils étaient beaucoup plus proches, Jihye dormait sur son torse, et lui avait enserré sa taille de son bras gauche, comme pour la protéger.

 

« Le jour où ils se mettent ensemble ces deux-là tu m’envoies les photos, me dit Minji, j’aurais des moyens de pression pour la vaisselle, dit-elle en me rendant mon portable »

 

Je n’eus pas le temps de le récupérer qu’une main inconnue s’en empara, je levais la tête vers l’intrus qui s’avéra n’être autre que Sunggyu.

 

« Tiens, tiens, ça m’a l’air intéressant tout ça, nous dit-il en souriant »

 

Et voilà, les ennuis sont de retour ! Et Jihye va me refaire le portrait !