Chapitre N°8

par KimMinHye

Point de vue de HyunSik


Que c’est drôle de voir leur tronche de faon effarouché ! Enfin, il ne faut pas se moquer, c’est très vilain, donc du coup, je mordais l’intérieur de la joue pour éviter de m’esclaffer tel un dindon asthmatique en place public. On alla commander nos repas, non mais sérieux, elles sont complètement folles de se faire une séance de ciné à 13h00, j’ai trop la dalle maintenant ! Lorsque la commande fut passée, on alla naturellement nous installer à la table des filles qui n’étaient apparemment pas remise du choc de notre entrée.



« Non mais on est pas chez Mémé là, aller oust ! S’écria WonYi en poussant ChangSeob alors qu’il venait tout juste de s’asseoir.

- Bah y a plus de place nulle part… Leur dit IlHoon.

- Regarde là-bas avec ces charmantes jeunes filles, lui dit JiHye en montrant du doigt quatre filles en chaleur.

- Yah mais t’es con ou quoi, baisse ton doigt, tu vas nous faire repérer ! Cria EunKwang.

- Bah oui, c’est sûr qu’en t’égosillant comme une oie, tu es très discret ! Répliqua-t-elle sarcastique.

- Oui bon chut… On a déjà failli se faire violer au cinéma tout à l’heure, je n’ai pas franchement envie de revivre ça ! Se plaignit Peniel.

- Au cinéma ! Au cinéma ! Vous avez été au cinéma ! Mais en fait, vous nous stalker ! S’écria DaNa en chuchotant, pouah ah, qu’elle est drôle ! Et pi elle est trop mignonne quand elle gonfle ses joues comme ça.

- Bah non, on voulait juste aller voir le film, il avait l’air bien, nous justifia MinHyuk.

- Mouais… Fit MiRan à moitié convaincue, en attendant vous venez de gâcher notre après-midi entre nous…

- Roh c’est bon, tu vas t’en remettre, ce n’est pas la fin du monde ! Répliqua ChangSeob.

- Non, ça fait trois semaines qu’on attend journée ! D’habitude, on a toujours le petit frère de JiHye dans les pattes, ou ceux de WonYi, ou sinon on a vous qui vous incrustez ! Leur dit MinJi.

- Comment ça, mon petit frère dans les pattes… Il est mignon HyeonWoo, en plus t’es limite la première à faire des conneries avec ! Rétorqua JiHye.

- Bref ! En attendant, c’est eux que l’on a dans les pattes… Coupa WonYi.

- Plus pour longtemps ! Lui dit MiRan en lui faisant un clin d’œil.

- Comment ça, plus pour longtemps ? Répétai-je.

- Nyah ah ah ! Youhou, les filles, ces gentils jeunes hommes veulent manger avec vous ! Gueula haut et fort cette peste de première à travers le restaurant aux chiennes en chaleur du cinéma, auxquelles on avait échappé de justesse au cinéma »



Un cri suraigu lui répondit, des raclements de chaises, ainsi que des pas d’hippopotames se firent entendre, avant que nous ne soyons étouffés par quatre paires de seins outrageusement découverts… Je vais la tuer ! MiRan, tu es une femme morte, prépare ta tombe ! »


*


* *



J’ai passé le pire après-midi de ma vie ! Non mais je ne suis pas près de sortir avec une fille, si c’est pour me traîner dans tous les magasins possibles et inimaginables… Le pire c’est qu’on a souvent croisé les filles qui essayaient divers vêtements ou chaussures, et elles se foutaient ouvertement de notre gueule en voyant nos têtes de dépités. Je promets qu’elles vont avoir le retour de la médaille, foi de Lim HyunSik ! La seule chose drôle de la journée, c’était sur le chemin du retour, quand IlHoon avait glissé sur une plaque de verglas qu’il n’avait pas vu et que MinHyuk l’avait rattrapé ; et que quelques mètres plus tard, il arrivait la même chose à MinHyuk et que IlHoon l’avait laissé tomber et avait continué son chemin comme si de rien n’était.



Nous sommes le jeudi matin, le soleil brille, les oiseaux chantent et je dois aller en cours… Pourquoi faut-il toujours qu’une chose vienne tout gâcher ! J’aurais pu faire plein de choses genre dormir, au lieu de rester assis à faire le con, plus ou moins en silence dans une salle de classe. Je sortis de chez moi et rejoignis ChangSeob qui m’attendais devant chez lui comme tous les matins, avant d’aller chercher Peniel chez lui, pour ensuite prendre la direction du lycée. Comme d’habitude, on arriva à la grille juste avant que le gardien ne la ferme, et comme tous les matins, les trois quart des filles du lycée bavèrent sur nous en mode groupies, mais à force, ça devient lassant, et des fois, j’aimerais juste être un élève normal, avec des amis normaux, comme ça je n’aurais pas perdu ma meilleure amie pour des futilités… C’est sûrement à cause de ça que je ne suis sorti avec personne à proprement parler depuis et que j’ai enchaîné les conquêtes d’un soir… C’est IlHoon qui me sortit de mes pensées en apparaissant devant tout en me faisant une grimace.



« Bah alors t’es dans les nuages ? Me demanda-t-il.

- Non je réfléchis !

- Ah parce que tu as un cerveau ? Grande nouvelle ! Me répondit-il en se foutant de ma gueule.

- Nié, je t’emmerde ! Lui répliquai-je en lui tirant la langue »



Il me répondit par une nouvelle grimace et s’ensuivit une série des plus affreuses grimaces et on s’arrêta lorsqu’il explosa de rire.



« Tu me fais de ces faciales sérieux ! Me dit-il tout naturellement en se tenant les côtes, et comme je n’ai pas de chance, tout le monde avait entendu.

- Ah IlHoon, prit sur le fait ! Je le savais, je le savais ! Tu es bel et bien gay ! S’exclama JiHye tout joyeuse en sautant partout.

- Mais non, mais ce n’est pas ce que tu crois ! JE NE SUIS PAS GAY ! Je te l’ai dit et redit et reredit !

- Oui bah en même temps, ta phrase était pleine de sous-entendus, voilà, tu m’as fait une fausse joie, je te boude ! »



Je vis IlHoon devenir tout blanc, il bégaya pour trouver ses mots pour se faire pardonner, et elle lui sauta dans les bras tout en lui disant :



« Non mais je rigole, gros bêta ! Tu fais ce que tu veux de ta vie sexuelle !

- Mais t’es con toi aussi, tu me fais peur quand tu me sors des trucs pareil !

- Oh petite nature ! Se moqua-t-elle. Les filles, on rentre à l’intérieur ? Il fait un peu frisquet ici.

- Tout de suite, je me gèle les melons ! Lui emboîta le pas MinJi.

- MinJi ! C’est quoi ce vocabulaire ! S’écria EunKwang.

- Mais laisse-là vivre ta sœur ! Est-ce qu’elle te reprend toi avec tes conquêtes d’un soir ? Lui répliqua SungJae en s’appuyant sur son épaule.

- Mais arrêtez de remettre toujours ça sur le tapis ! Se plaignit le concerné.

- Bah en même temps… Chuchota DaNa à côté de moi.

- Bon à l’intérieur, hopopop ! Dit MiRan en poussant les filles »



Je regardais les garçons pour que nous fassions de même et ils me lancèrent tous un regard entendu, on rentra donc dans le hall où il y avait les casiers, pour ensuite aller dans le couloir et rejoindre notre salle de cours principale qui se situait au rez-de-chaussée. Mais on fut bien vite stoppé par un groupe de filles que j’aurais aimé ne jamais recroiser, MiRan et les filles s’étaient arrêtées pour nous attendre quand elles nous avaient entendu arriver et regardèrent la scène pour voir comment nous allions nous en sortir avec ces pots de colles.



« Salut les garçons ! Dirent-elles mielleusement.

- Euhm… Ouais… Salut, dîmes-nous gênés.

- Il faudra ab-so-lu-ment que l’on se refasse une après-midi ensemble, dit la blonde décolorée qui avait collé SungJae toute l’après-midi.

- Je crois que vous n’avez pas bien saisi là… Leur dit MinHyuk exaspéré.

- Qu… Quoi ? Comment ça ? Demanda celle qui se gluait au pauvre Peniel qui essayait vainement de se dépêtrer d’elle.

- Que l’on n’en a strictement rien à faire de vous, et qu’on a accepté de passer la journée avec vous par pitié, leur dis-je pour être plus clair.

- Mais… EunKwang…C’est vrai ? Demanda une brune plutôt mignonne les larmes aux yeux.

- Bah oui, qu’est-ce que tu croyais ? Je n’allais quand même pas changer mes habitudes pour tes beaux yeux ! Je prends, je lâche, c’est comme ça ! Répondit-il à la pauvre fille qui comprenait enfin qu’elle n’avait été qu’une fille parmi tant d’autres.

- Et après monsieur se demande pourquoi on lui reproche de ne pas avoir de sentiments… Cracha JiHye avant de rentrer dans la salle de classe »



Bien entendu, tout le monde l’avait entendu, y compris le principal concerné qui ne savait pas quoi faire, ni quoi répondre, parce qu’il savait qu’elle avait raison, il se plaignait de sa réputation, mais c’est lui qui se l’était forgé tout seul… Mais bon elle va quand même fort là ! Enfin, si ça peut l’aider à revenir sur terre, tant mieux !


« Tu sais Eun, je pense qu’elle a raison et que tu devrais arrêter de sortir avec n’importe qui, ça va finir par t’attirer des ennuis… Lui dit MinJi.

- Je suis de l’avis de MinJi, ajouta IlHoon, enfin après tu fais comme tu veux, je suis pas ton père… »



Il ne nous répondit pas et partit lui aussi dans la salle de classe, aish. Le jour où il se remettra en cause lui, je vous jure. ChangSeob m’interrogea du regard sur la situation, je haussais des épaules, il fit de même, avant que nous ne partions tous les deux en fou rire, dont nous seul avions le secret. Ce garçon a le chic pour comprendre les gens dans beaucoup de situations différentes, et est d’une grande aide pour prendre des décisions, enfin pour moi. Depuis à peu près quinze ans que je le côtoie, jamais il ne m’a lâché, il m’a toujours supporté, même quand j’avais tort ; exemple : le cas MiRan. Il m’a engueulé certes, mais jamais il ne m’a jugé et jamais il ne m’a pris de haut. Bref, revenons à nos moutons, nous étions tous les deux en train de nous taper une barre, comme d’habitude ; bref, la routine quoi. La sonnerie retentit et on alla en cours pour deux heures de coréen et bim dans la tronche ! Et après on aura le droit à deux heures de math, et ce n’est qu’après que l’on pourra manger ! Monde cruel !



*


* *



Aller encore une heure et ce sera a fin des cours ! Oui !! Aller les aiguilles, courez, courez ! Oui j’encourage ma montre et alors… Bon j’écris quoi sur ce papier moi..? Que j’explique tout de même ! Ce matin en mathématiques, la prof nous a annoncé que nous aurions les élections des délégués cet après-midi pendant l’heure d’anglais, et donc cette dernière a sauté, et dès qu’on a fini, on s’en va ! Mais le plus drôle ce sont les postulants ! Nous avons la Reine des pouffes (la fille qui suit EunKwang comme une chien), un intello dont je ne me souviens jamais du nom, JunHyun un mec normal avec une notoriété normale, JiHye parce qu’elle a été annoncé par MinJi… Et EunKwang, parce que messire s’est fait avoir par ChangSeob et SungJae… Ce sont de véritables amours entre eux… En plus EunKwang et JiHye nous en ont fait tout un pata-caisse ce midi, alors que l’on mangeait tous les douze, d’ailleurs ce midi au réfectoire avait été plus que drôle ! MiRan s’était retrouvé sans dessert parce qu’IlHoon avait pris la dernière tartelette à la fraise, et en voyant sa petite bouille de cocker, il lui avait donné et avait pris un truc bizarre à l’abricot que je ne conseillerais pas ! Et DaNa elle avait reçu une giclure de yaourt à la banane sur sa chemise, bien sûr, quand on parle de banane, SungJae est dans le coup, oui ça venait de son yaourt alors qu’il était à trois place d’elle… Comment a-t-il fait ? On se pose encore tous la question. Du coup, Peniel lui a passé sa veste pour qu’elle ne se tape pas la honte avec une vieille tâche jaune sur la poitrine au lycée, il est bien mignon, mais j’aurais pu aussi le faire, occupe-toi plutôt de MinJi ! Bref on avait bien rigolé, la bande à SeungKyu, dont le leader, rageait que l’on s’amusait si bien ensemble, et oui, la roue tourne mes chers…



Sinon, revenons-en à la priorité première : les élections ! Je marque quoi sur ce foutu papier ? Étant l’ami de EunKwang il serait logique que je vote pour lui, mais il est limite incapable de défendre les gens, il les enfonce plus qu’autre chose, et puis niveau crédibilité devant les profs zéro ! Bon sinon c’est sûr je ne voterais jamais pour la pouffe, elle me fait assez chier comme ça à nous stalker à toute heure. L’intello, oui il pourrait faire un bon délégué, élève modèle, bien vu par les profs et bosseur, mais je ne le connais pas, il ne pourra pas forcément me défendre au conseil de classe ! HyunJun, je le connais sans plus, mais il m’a pris le dernier paquet de Haribo au distributeur il y a deux jours, donc voilà… Et sinon il reste JiHye. Plutôt bonne élève, elle est bien vu par certains prof, oui parce que la prof d’histoire ne peut décidément pas la voir depuis ses réflexions, et puis elle est proche de tout le monde dans la classe, sauf des pouffes mais ça ce n’est pas grave… Bon aller, je me sens une âme de pétale aujourd’hui ! « JiHye » Je pliais soigneusement mon petit bout de papier et allais le mettre dans le carton tout content de moi, oui je sais que ce petit bout de papier ne va pas changer ma vie mais voilà quoi.



Lorsque tout le monde eut voté, la prof choisie une main innocente… Hmm, tu parles d’une main innocente toi, elle a choisi MinHyuk ! Et l’imbécile qui écrit au tableau les résultats n’est autre que ChangSeob, OK, on n’est pas aidé ! Ils commencèrent le dépouillement et très vite, une personne prit la tête des élections, à la surprise générale : Shin JiHye. On m’explique ? OK il y a les filles, ça fait quatre, plus IlHoon et ChangSeob, ça fait six… Mais les quatre autres voix ? Je regardais l’ensemble de la classe… C’est vrai qu’il y a deux sbires de SeungKyu, et cinq personnes que l’on peut considérer comme étant normales, donc je peux supposer que les deux autres voix viennent d’eux, puisque la dernière est de moi. L’intello avait récolté trois voix, tout comme HyunJun, EunKwang en avait huit, et la pouffe juste deux… Bon bah on a nos deux délégués : JiHye et EunKwang. Ça va donner, on n’a pas fini l’année, moi je suis pressé de voir la première collaboration des délégués, on va bien se marrer !



La prof nous annonça que nous pouvions partir et l’on se dépêcha de tous de ranger nos affaires et de déguerpir le plancher. Les filles avaient décidé d’aller au parc et on leur demanda si on pouvait les accompagner, elles acceptèrent, et c’est donc tous les douze que l’on s’y rendit. Une fois arrivés, on put constater que beaucoup de personnes du lycée étaient présents, bon en même temps il fait beau et chaud, les gens ils ne vont pas rester chez eux… On s’installa au bord de l’étang, allongé sur nos vestes et certains d’entre nous trempaient leurs pieds dans l’eau claire. Peniel et SungJae s’éclataient à faire des ricochets et tentaient vainement d’apprendre à WonYi comment faire, mais ils arrêtèrent lorsqu’elle assomma un canard avec un galet qui faisait tranquillement trempette. Pas doué ! JiHye, MinJi et IlHoon se faisaient une bataille de brins d’herbes – et après c’est ChangSeob et moi les gros gamins- D’ailleurs, ce dernier parlait avec DaNa, MiRan, MinHyuk et SungJae. EunKwang lui, était assis seul et semblait dans une profonde réflexion, bon on va éviter de le déranger, pas envie de mourir, je suis trop jeune.



Cependant, ce fut autre chose qui le tira de ses réflexions profondes, le cri d’une bande de fille qui l’avaient reconnu et qui se ruaient vers lui. Tout le monde se stoppa dans ses activités et on vit tous le visage de notre beau blond se décomposer… Je sais qu’il en a marre d’être continuellement suivi, de nous faire subir ça alors que l’on a rien demandé, et qu’il voudrait pouvoir sortir normalement, sans qu’une bande de sangsue ne le colle. Il se leva, prit son sac et s’en alla, nous laissant seul, et les sangsues le suivirent comme un petit chien. J’entendis MinJi soupirer et pus me rendre compte que nous étions tous du même avis sur la situation, ça ne pouvait plus durer !




Point de vue de MinHyuk :



« On fait quoi alors ? Demandais-je pressé.

- Rien, on reste là et on attend qu'il revienne, grogna JiHye

- Il va se faire violer si ça continue.

- Ça le détendra peut-être !

- MinJi ! Crièrent ChangSeob et Peniel ensemble.

- C'est bon je rigole ! Bon on y va ? Sinon on va le perdre de vue …

- Oui mais...

- Vous, vous attirez les groupiasses et nous, on cherche EunKwang.

- Et mais on récupère encore le sale boulot !

- MinHyuk dépêches toi ! »



On prit alors le même chemin qu’EunKwang en version accéléré, c'est-à-dire en courant. Au bout du chemin, les filles se cachèrent derrière… des poubelles ? Ah ouais sympa la cachette ! On siffla le groupe de … miss-tropdefonddeteintsurlagueule qui accoururent vers nous en hurlant déjà que de loin elles sont moches mais alors là … beurk.



« Qu'est-ce que c'est que ça ? Demanda ChangSeob en sentant le sol trembler au fur et à mesure qu'elles s'approchaient.

- Des concubines, lui répondit IlHoon.

- Hideuses concubines ! Complétais-je

- Et si nous courrions pour sauver nos vies ? Demanda HyunSik en voyant le troupeau arriver sur nous »



Après un cri d’effroi pas très masculin de notre part on tailla un sprint majestueux jusque dans un magasin où l’on se cacha derrière la caisse sous le cri de surprise de la caissière. Aish ! Je suis essoufflé, j'en peux plus !



« Ah bah je ne ferais pas ça tous les jours, souffla ChangSeob.

- Moi non plus »



Une fois que plus aucun bruit ou plutôt cris strident ne vint à nos oreilles on sortit du magasin avec l'aide de la caissière et de son parapluie, je reçus au même moment un appel de WonYi.



« Le plus beau, le meilleur, vous êtes bien avec MinHyuk bonjour ?

- Tu as d'autres conneries à me sortir comme ça ? Que je me prépare mentalement…

- Aish, tu m'as pourri mon groove !

- On a retrouvé EunKwang…

- Ah si, ah si c'est bon ça !

- Bon t'as fini tes allusions aux Disney là ?

- Oui, grognais-je, vous êtes où ?

- Devant le lycée, on vous attend »



Je raccrochai et on prit la direction du lycée. En quelques minutes même pas on retrouva les filles groupées autour d'une poubelle, MinJi s'était assise dessus. Ne me dîtes pas que...



« Bah il est où ? Demanda ChangSeob »



MinJi cogna trois coups dans la poubelle et la voix de son frère s’éleva.



«  MinJi je te jure quand je sors tu vas regretter de...

- Et oh ! On ne menace pas !

- Très bien, 1,2 »



MinJi se leva au même moment que le trois, le choc la bouscula un peu et ChangSeob la rattrapa par les épaules alors que Peniel se raidit. Ils sont tellement marrant tous les trois. WonYi éclata de rire en voyant EunKwang, et je fis de même, il tenait les deux bras tendu vers le ciel, le couvercle de la poubelle.



« Ah... vous êtes là les gars ? Faites comme si je n’étais pas là, je me suis trompé d'adresse ! Dit-il en se ré-enfonçant dans la poubelle »



HyunSik attendit que EunKwang n'ait plus que la tête à l'extérieur de la poubelle avant de la renverser le faisant tomber la tête la première, un des sacs poubelles s'ouvrit et EunKwang se retrouva avec une peau de banane sur la tête.



« Grrr, je déteste cette jungle !

- Maria !!! cria SungJae en rattrapant la peau de banane »



J'aidais EunKwang à se relever alors que Maria, enfin SungJae faisait le ventriloque avec Maria pour amuser les filles.



« Hyung dit-il en se retournant vers moi.

- Oui ? Dis-je en me retournant, craignant le pire, comme à chaque fois qu'il m’appelait comme ça.

- Tu veux bien garder Maria avec toi ? Je te la donne !

- Mais SungJae, c'est une peau de banane.

- Hyung te plaiiit ! Dit-il avec sa tête toute mignonne qu'il faisait pour avoir ce qu'il veut.

- Aish, regardez-moi ces yeux et ce sourire et …. D'accord ! Mais ne m'oblige pas à faire quelque chose de gênant ! »


*


* *



Je n'ai aucune volonté propre, le résultat : on a décidé de rentrer chez nous, habitant un peu tous dans le même quartier on se suivait, Maria étant sur ma tête, c'est parce que « elle aime bien être sur la tête des autres. » comme dirait SungJae. En attendant je suis beau comme ça, avec ma peau de banane sur le crane, merci SungJae ! Ce fut d'ailleurs le premier à nous quitter, en cinq minutes j'étais arrivé devant chez moi. Je mangeai vite, préparai mes affaires et mon sac de cours pour le lendemain, prit une bonne douche et enfilait mon pyjama avant de rejoindre vite mon lit, 20h … boarf, je traînai un peu sur l'ordinateur jusqu'à ce que je reçoive un MMS de EunKwang : « Alors tu trouves ça comment ? » Il l'avait accompagné d'une photo montrant qu'il s'était fait une couleur, de son blond platine, il était passé à un châtain clair avec des mèches blondes foncés. Aish, il n’en a pas eu assez aujourd'hui ? Demain j'en connais qui vont s’exciter et mouiller leurs maillots. Je lui répondis « T'es beau ! :-P » et activait mon réveil, 22h 30, ça va j'ai encore le temps, je branchais mes écouteurs et m’endormis comme ça.


Je me réveillai avec une drôle d'impression, je ne sais pas pourquoi mais je sentais que la journée allait être pourrie. Et en effet, elle allait l’être. Mon bol de lait fut renversé par mon chat. Ma mère toujours de bonne humeur, était d'une humeur massacrante et m'avait engueulé pour une banalité. Je loupais mon bus et le vit passer devant moi. J'arrivais donc tout juste à l'heure et vit que EunKwang attendait toujours dehors avec un bonnet sur le crane.


« Tu m'expliques le bonnet là ?

- Non mais il y a the best of the best des pouffiasses avec les garçons et les filles, enfin c'est plutôt les pouffiasses qui collent les mecs et les filles qui subissent.

- Et ?

- J'ai peur du viol là.

- Roh pauvre tigrounet à grandes quenottes, il va se retrouver tout seul pauvre tigrounet à grandes quenottes.

- Le pauvre tigrounet tu vas l’aidé à traverser !

- Hein ? Que de… j'ai dit non ! »



Il retira son bonnet et on s'engouffra dans la cour. Après avoir re-parcouru la guerre du Vietnam on réussit enfin à rejoindre le groupe où les pouffiasses s'excitaient.



« Oh mon dieu EunKwang tu es trop wouahhhhh !

- Tellement magnifique, ça te dirais que toi et moi ? »



Non mais écoutez-moi ça ! Ça n’a jamais vu le loup et ça se prend pour superwoman ! Grrrr, ça m'énerve vraiment le genre de filles qui se croient tout permis tout ça parce que... Rien du tout en plus. Je me tournai vers les filles pour me détendre et passer du temps avec WonYi et… DaNa lorsque je m’aperçus que quelque chose n'allait pas, JiHye était rouge comme un camion de pompier, elle semblait avoir du mal à respirer et avait comme des petites étoiles dans les yeux. DaNa elle, la fixait avec plusieurs sentiments dans les yeux : Colère, joie, tristesse et compassion. Oui, oui j'arrive à voir tout ça dans ses yeux, c'est complètement fleur bleu mais je m'en fous. Elle l'accompagna aux toilettes en même temps que la sonnerie retentit.



« Au fait, personne n'a vu SungJae ? Demanda MiRan inquiète.

- Non, il ne répond pas à son téléphone en plus, il doit sûrement être malade. »



On reprit le chemin de la salle de la classe, me ravisant à la dernière minute et m'inquiétant un peu, je fis marche arrière et pris la direction des toilettes.


« N'en parles à personne s'il te plaît…

- Mais...

- Non ! Personne ! Rah ce n'est pas possible moi qui voulais garder ça secret ! Mais surtout aucun mot à EunKwang et à MinJi.

- Il y a quelqu'un ? Demandais-je »



Elles s'exclamèrent et après m’être fait attaqué sur ce que j'avais entendu ou pas, JiHye glissa lentement contre le mur comme si elle craquait. Je dis alors à DaNa que j'allais m'occuper d'elle et qu'elle devait retourner en cours. Après l'avoir poussé presque au dehors des toilettes, je vis que JiHye s'était redressée et se passait de l'eau sur le visage.



«Tu m'expliques ?

- Rien d'important.

- C'est ça, et moi je suis le sultan dans Aladdin »



Elle rigola et souffla un bon coup.



« J'ai quelques petits problèmes... Familiaux on va dire.

- Tu es sûre ?

- Oui.

- Menteuse ! »



Si je dois utiliser les grands moyens pour la faire parler, je le ferai, c'est mal me connaître sinon ! Attrapant sa main je la retournais et la mit face à moi, dos contre le mur pour ne lui laisser aucune sortie ou aucun échappatoire, elle était faite comme un rat, enfin plutôt comme une rate... ça se dit ça d'ailleurs ? Enfin bon bref, je plaçais mes mains de chaque côté de sa tête et me rapprochai.



« Et maintenant ?

- Non ! »



Je me rapprochai encore un peu plus d'elle collant son front au mien, tellement que si quelqu'un venait à passer dans le couloir ils se poseraient bien des questions sur la relation que nous entretenons. Elle ferma automatiquement les yeux.



« Alors ?

- MinHyuk je…

- ET MAIS QU'EST CE QUE VOUS FAITES LA VOUS ? ! ? VOUS DEVRIEZ ETRE EN COURS ! DEHORS !


Grr je déteste ce pion. JiHye s'excusa et partit presque en courant, je fis de même avant de me lancer à ses trousses. Je la rattrapai sans mal et alors que je l'immobilisai en la rattrapant par le bras elle me lança un regard noir dont elle avait le secret, brr ça fait froid dans le dos.


« Non mais tu m'expliques ! Cria-t-elle folle rage.

- C'est bon calmes toi JiHye ! Tu me connais, je ne serais pas allé jusqu'au bout, je ne t'aurai pas embrassé, je tiens trop à mon amitié avec IlHoon et WonYi pour faire ça, c'était pour te faire parler.

- Hum, tu as raison, souffla-t-elle, mais ne me refait plus jamais ça compris ?

- Promis.

- Ah non mais parce que déjà l'autre fois j'ai cru mourir.

- Ah... on t'a déjà fait ce coups-là ?!

- Ouais, EunKwang mais ça, c'est une autre histoire. »



Je m’arrêtai légèrement… carrément choqué par ses paroles. Disons que c'est une technique qu'on a entre nous sept maintenant, sauf que EunKwang lui ne s’arrête jamais, se pourrait-il qu'il est vraiment eu l'intention et l'envie de l'embrasser ?



« Alors MinHyuk tu fous quoi ? On va encore se faire engueuler si on ne se dépêche pas !

- Ouais, ouais, j'arrive ! Bégayais-je

- Ça va ? Tu es tout pale ? Dit-elle en posant sa main sur mon front.

- VOUS ETES ENCORE LA VOUS DEUX ! J'EN AI MARRE ! SUIVEZ-MOI ! »



Il nous guida jusque notre salle de cours par les oreilles, non j’exagère mais nous ne pipions pas, après tout nous étions normalement en cours de littérature et ce prof a un véritable don pour les jeux de mots pourri qui ne font rire que MinJi et JiHye. Et il adore clasher de manière nonchalante ses élèves. La porte étant ouverte on pouvait entendre le prof commenter son cour.


« Et pour se rappeler de ça vous vous dites : avec Jexfour j'ai évité le pire, avec Shakespeare j'ai évité le four ! »



J'entendis le rire tonitruant de MinJi mêlée à celui de JiHye à côté de moi jusqu'à ce que le pion frappe à la porte.



« Excusez-moi mais je vous ramène ces deux-là , !

- Vous étiez ou ?

- Aux toilettes.

- Depuis un quart d'heures ? Vous aviez la diarrhée ou ? »



Ce prof est le meilleur pour vous foutre la honte, mais aux autre, pas à moi s'il vous plaît !



« Avec Mademoiselle Shin en plus ? Très bien, ramenez-les en salle d'étude s’ils préfèrent perfectionner leurs SVT et le langage du corps plutôt que la littérature ce n'est pas mon problème. Allez dehors ! »



Ah bah génial ! Au vu du regard noir de WonYi, IlHoon et DaNa j'allais sûrement passer un sale quart d'heure après. Je remarquai que SungJae n'était toujours pas là alors que le pion fermait la porte. Il nous emmena jusqu'à une salle d'étude et on nous distribua des exercices pour les quarante-cinq prochaines minutes.



Cela faisait exactement quarante minutes et vingt et une secondes que j'étais ici et j'entendais que derrière la porte nos groupes commençaient à taper du pied. Je rendis ma feuille et j'ouvris la porte où l'on fut accueilli avec JiHye par des milliers de confettis.


« Vive-vous ! Crièrent HyunSik et ChangSeob, vous êtes trop mignon ensemble, bande de petit cachottiers !

- Ils ont préparés ça en littérature, souffla MinJi désespérée.

- Et qu'est-ce que c'est ? Demanda JiHye en ramassant des morceaux de confettis.

- Mon bac blanc ! Déclara ChangSeob je savais qu'il me servirait un jour !

- Alors, déclara EunKwang, j'avais raison, tu voulais te la faire.

- EunKwang ! M'exclamais-je

- Ouais ! Déclara IlHoon en se craquant les doigts, je crois qu'on a deux ou trois trucs à régler.

- STOP ! Je suis désolée de briser tous vos espoirs mais il ne sait ABSOLUMENT rien passer avec MinHyuk, c'était juste un énorme quiproquo »



On leur expliqua en passant le secret et le fait que EunKwang ai failli l'embrasser, DaNa sembla alors tout aussi soulagée que WonYi et IlHoon, pourquoi ?



« Fiuuuu, s'exclama-t-elle, c'est bête mais pendant un moment j'ai cru que tu avais vraiment abusé d'elle.

- Hein ? ! M'écriais-je, mais tu m'as pris pour quoi ?

- Bah d'un côté quand on voit EunKwang...

- Quoi ? S'écria l’intéressé, mais j'ai rien fait !

- Pour une fois.

- Kyahhh ! Je te boude !

- Oulah, heureusement que je suis revenu, même pas une demi-journée sans moi et vous vous engueulez déjà !

- SUNGJAE ! M'écriais-je en même temps que les autres.

- Oui c'est moi ! Dit-il en souriant bêtement.

- Oh mon dieu ! Mais qu'est ce qui t'es arrivé ?! Déclara MiRan en voyant son état »



En effet SungJae était recouvert de bleue, son bras était en écharpe et quelque croutes et cicatrices ornaient son visage.



« Je suis tombé, dit-il froidement

- SungJae, m'exaspérais-je, tu mens très mal...

- Mais c'est vr..

- SungJae… souffla MiRan, s'il te plaît.

- Bah... je… je... je me suis fait taper dessus hier en rentrant chez moi, mais je...

- Grrr ce SeungKyu de malheur je vais lui montrez-moi ! Laisse le moi et retiens-moi ! Déclara EunKwang en donnant son bras à ChangSeob.

- D'accord.

- Laisse le moi, laisse le moi !

- D'accord ! Dit-il en le lâchant.

- Euh je crois que il y a un truc que tu n’as pas bien saisi là ...

- Oh …

- C'est pour ça que je ne voulais pas vous le dire, je n'ai pas vu mes agresseurs, pas de vu, pas de preuve, pas de preuve, pas de bagarre, pas de bagarre … bah pas de bagarre ! »



JiHye ne disait rien depuis le début de la conversation mais je la sentis se crisper un peu plus au cour de la discussion.



« Bon bah on va manger ! Déclara ChangSeob, j'ai toujours faim quand il est midi douze.

- ChangSeob, il est onze heures trente !

- Ça reviens au même ! Allez let's go ! Dit-il en sautillant partout.

- Euh... il faut que j'aille poser mon sac et que j'aille chercher une carte de cantine, j'ai oublié la mienne, mais ne m'attendez pas, je vous rejoindrais, déclara JiHye.

- Tsss, pas doué ! Susurra EunKwang.

- Toi je ….

- Oh ça sent le vilain mot ! Commença HyunSik.

- T'emmerde !

- Qu'est-ce que j'avais dit ! »


Ayant moi-même mon sac à déposer je me dirigeais vers le casier étant une rangée de casier derrière elle j'entendais la plupart des conversations et celle qui s'approchait avait l'air d’être intéressante.



« Alors tu comptes faire quoi maintenant ?

- Attendre qu'elle tombe dans les bras.

- Euh... tu n'oublies pas quelque chose SeungKyu.

- Quoi ?

- EunKwang et les autres ne la laisseront pas faire une erreur pareille, enfin ils ne la laisseront jamais faire ça !

- Ah ces termites ! Dit-il en se frappant plusieurs fois la tête  »



Laisser JiHye faire quoi ? L’empêcher de faire quoi ? Putain je ne comprends rien...


« Je pourrai être un super copain si elle voulait bien me laisser ma chance.

- Ah oui... et bah qu'est-ce que t'attends ?

- Je lui dirai ! Et en quatre yeux !

- Bah tente ta chance alors ! »



SeungKyu en effet se retourna pour tomber face à une JiHye en colère, je me collai un peu plus à ma rangée de casier pour écouter la conversation sans me faire prendre.


« Salut béauté !

- Tu m'expliques?

- Bah tu as des beaux yeux marron noisette, des petits cheveux...

- Je ne te parlais pas de ça abruti ! Cria-t-elle, tu m'expliques ce que tu as fait à SungJae ? !

- Tu es mignonne mais je n'ai rien fait à SungJae.

- Menteur !

- Dans ce cas prouve le ! Dit-il avant de partir un sourire malsain collé aux lèvres »


Grrr le ca-chal ! Oui ce n'est même pas un chacal, c'est un ca-chal, c'est pire comme animal ! Voyant que la conversation était terminée je piquai un sprint jusque dans la cuisine pour ne pas me faire choper. J'arrivais cinq minutes avant JiHye, bien qu'on ne mangeait pas encore avec les filles je ne voulais pas que les garçons se fasse encore plus de films sur nous deux. On mangea rapidement et on retourna, cette fois-ci en coréen, mais avec le même prof, le prof de littérature, que c'est chiant de reprendre à treize heures !



« Avant de reprendre le cours j'ai une info à vous faire passer, cette année comme toutes les autres années depuis … longtemps, il y aura un bal de printemps, sauf que cette année le costume et le thème sont choisi et prêtés par le lycée.

- Quoi ! ! ! Cria tout la classe en même temps.

- Et le thème c'est ? Dis-je en avalant ma salive.

- Dessin animée. »