Chapitre N°4

par KimMinHye

Point de vue de MinJi



Tout le monde s'installa à table, ChangSeob se goinfrait toujours autant lorsque soudain il sembla avoir une idée, oui juste sembla... c'est ChangSeob hein n'oublions pas...



« Et chavous dit unche bachtaiche de boufche ? »


Gros blanc, non pas que personne ne voulait pas lui répondre hein, mais parce que personne n'avait compris.


« Vous trouvez pas que ChangSeob on dirait ChoJi dans Naruto ? Déclara EunKwang un peu trop sûr de lui.

- Tu insinues quoi là ? Que je suis gros c'est ça ! ?

- Mais non pas du tout.... AHHH CHANGSEOB LACHE MOI !

- OK !

- NON J'AI RIEN NE ME LACHES PAS !

- Trop tard ! »


Résultat : EunKwang avait fini la piscine. Aish ! Si seulement ChangSeob l'avait noyé. Bon il est trempé et il a froid, bien fait pour lui ! Ce que j'aime moins c'est la façon dont les filles le regarde, enfin plutôt, regarde son torse... Bon OK mon frère et bien foutu mais quand même ! Attention à vous les filles, je la tue celle qui s'approche un peu trop de lui !


« Ca va, je vous gènes pas trop ? Vous voulez pas de l'aide non plus ? » Dis-je à l'encontre des filles.


Elles me regardèrent avec des grand yeux avant soit de baisser la tête, soit de faire genre je regarde ailleurs ou de faire genre qu'elles n'ont pas compris ce que je voulais insinuer. Ouais bon je préfère ça !


« Qu'est ce que tu veux ! Je le suis meilleur ! Déclara mon frère soudainement fier de lui

- Pffff, meilleur de rien du tout oui ! Dit MiRan en le repoussant vers la piscine.


Résultat : un nouveau bain pour mon frère mais accompagné cette fois-ci. Et oui MiRan quand on pousse quelqu'un dans une piscine c'est bien, mais le lâcher c'est mieux ! C'est comme le B.A.BA de la poignée de main c'est qu'il faut des mains.


« Ca va MiRan ?

- Ouais, ouais, ça tombes bien, j'avais chaud ! »


JiHye alla chercher des serviettes et leur prêta comme elle put des affaires. Pour MiRan pas trop de problème mais EunKwang... Le vieux pull en laine des années 80 jaune canari lui va pour le mieux avec son blond décoloré sur la tête. On se ré-installa à table.


« MinJi arrêtes de te foutre de moi ! On sinon ça va mal finir !

- Non mais tu verrais ta tronche ! Je suis sûre que tes groupies adoreraient !

- Tu vas voir toi !

- STOP ! Nous coupa ChangSeob, les jumeaux à la niche ! Vous voulez pas qu'on passe juste ne serait ce qu'une seule soirée tranquille sans que vous ayez à vous étriper, je pense que Peniel aimerait bien »


L’intéressé qui n'avait rien demandé s'enfonça dans son siège et lorsque que tout le monde se retourna vers lui il rougit encore plus et voulu se recroqueviller sur lui même. Oh mon dieu il est tellement… chou.


« Hum, il a raison, déclara MiRan, mais il ne faut pas rêver, certaines personnes ici ne sont pas non plus la bienvenue ici.

- Si tu as un problème avec moi il faut le dire et je... commença HyunSik.

- DONC ! Je disais recoupa encore une fois ChangSeob, ça vous tente un concours de nourriture ? - Deux filles contre deux gars, le groupe qui perd doit écouter l'autre »


Tout le monde acquiesça. Pourquoi je sens que ça va me tomber dessus ça encore....


« Alors on fait des tirages ! C'est moi qui fait! Hum ham stram gram …. donc nous avons MinHyuk, - Peniel contre MinJi et WonYi ! Je serais l'arbitre ! Fighting !

- Peniel ! Cria MinHyuk

- WonYi ! Criais-je à mon tour. »


On se regarda et on déclara en même temps.


« Non mais autant dire que c'est un contre un parce que les deux autres oiseaux ils mangent presque rien ! Ça ira plus vite ! »




***************

***********



Cela faisait un quart d'heure que l'on jouait, WonYi venait tout juste de s’arrêter sous le regard meurtrier de JiHye qui pestait car elle voulait jouer et n'avait pas été prise. Arrête on a quand même bien manger mais elle commençait à avoir des crampes d'estomacs. D'un coté ce n'est pas étonnant avec tout ce qu'on a mangé mais c'est surtout les mélanges je pense. Rien que pour le dernier tour là, on avait du avaler dix sachets de ketchup comme ça. Idée de HyunSik bien sûr ! Espèce de Ketchupophile ! C'était à MiRan de choisir et elle plaça devant MinHyuk et Peniel deux carottes crue.


« Bonne appétit ! Déclara-t-elle toute souriante »


MinHyuk tirait vraiment une sale tronche, d'un coté de la carotte crue quoi… Pourquoi pas des patates crues pendant qu'on y est ! Peniel était tout blanc par contre, il a quoi lui ? Il est malade ? Il regardait ChangSeob qui semblait surveiller ce qu'il allait faire. Il respira un bon coup avant de se retourner vers l'aliment qui le rendait si blanc... Non ne me dites pas qu'il est ….


« Non mais tu es malades ou quoi ? Gueula un bon ChangSeob en arrachant la carotte des mains de Peniel pour lui en donner un coup sur la tête ! Tu tiens à aller à l’hôpital où quoi !

- Qu'est ce qu'il se passe ? Demanda MiRan.

- Il est allergique à la carotte.

- Bah tu es bête ou quoi ! Tu aurais du nous le dire ! C'est pas grave. Au pire on arrête là et ça fait égalité vu que WonYi a déclaré forfait.

- C'EST DEGUEULASSE CE TRUC ! Cria MinHyuk en recrachant toute la carotte crue qu'il avait dans la bouche »


Tout le monde rigola devant la grimace qu'il faisait lorsque le grand frère de JiHye arriva : ChanYeol. Oh mon dieu mais ce mec, alors c'est pas compliqué c'est le corps de SooHyun des U-Kiss , la classe de Joon des MBLAQ, l'intelligence de HeeChul des Super Junior et la coolitude de GD des BigBang . Enfin bref vous l'aurez compris le mec parfait, en plus il est tellement gentil avec nous, enfin normal on est un peu les meilleures amies de sa petite sœur.


« Bonsoir JiHyou !

- Rah ! Arrête de m’appeler comme ça ! J'ai plus cinq ans.

- Non mais tu seras toujours aussi petite pour moi et je dois de te rappeler que c'est mon rôle de m'occuper de toi, d'ailleurs je trouve qu'il y a un peu beaucoup trop de garçon, j'aime pas trop beaucoup ça, maman est au courant j'espère ?

- Oui c'est même elle qui est les a invité.

- Comment ça.

- J'ai eu … Un petit accident au lycée et ils m'ont tous accompagner à l’hôpital.

- Il s4est passé quoi ? Tu t'es battu ? Avec qui ? Que j'aille y exploser la tête à ce petit con !

- Rien de tout ça ! Je me suis éclatée la tête contre une table.

- Ah, ça change tout ! BAHAHAHA ! La pas douée ! Tu changeras jamais! Bon bah je vais vous laisser vous amusez alors ! À plus tard »


Lorsqu'on se retourna vers les garçons, on eu l'impression d'avoir un paquet de bipolaires devant nous, IlHoon semblait normal, il jouait avec son téléphone, ChangSeob et HyunSik étaient tout les deux morts de rire à cause de la tête que tirait mon frère et MinHyuk et surtout Peniel étaient pire que perdus.


« Euh.. Tu m'expliques pourquoi tu tires cette tête là ?

- Pourquoi tu m'as jamais dit que c'était lui son frère ?

- Tu me l'as jamais demandé baka ! Pourquoi voudrais-tu que je … Ah oui ça y est je m'en souviens ! Bah la gueule EunKwang tu es pitoyable !

- Tais-toi !

- Il se passe quoi ? Explique moi MinJi ! Me demanda JiHye

- En fait quand on était en seconde, ton frère était en terminale et il était populaire, tu t'en souviens ? Bah EunKwang il pouvait pas le supporter parce qu’il était plus populaire que lui. »


Ma révélation redoubla la crise de fou rire de ChangSeob et HyunSik et fit débuter les nôtres.


« Viens là ! Je vais te tuer !

- EUNKWANG LACHE TA SOEUR ! » Cria Peniel


Non mais qu'est-ce qu'il lui prends à lui ? Ça fait deux fois qu'il crie dans la même journée. Bizarre...


« Il y a un problème ?

- J'aurais voulu savoir si les filles s'était décidée pour les « gages » qu'on en finisse une bonne fois pour toute »

Je regardais les filles ainsi que WonYi. Bon ok on est d'accord.


« Hum, oui tu te rappelles que tu m'as demandé de te donner des cours de coréen ?

- Moui.

- Et bien en échange tu me donneras des cours d'anglais, et WonYi aussi aimerait des cours, mais elle, elle payera.

- Comment ? Demanda HyunSik »


ChangSeob se préparait lui même à répondre avec une blague plus que douteuse.


« Je te jure ChangSeob que si tu réponds le mauvais jeux de mots « en nature » je ferais justement en sorte que tu ne puisses plus jamais avoir de paiements comme ça.

- Tu es pas drôle ! Tu as cassé toute ma blague là ! Mais tout compte fait je préféré ne pas avoir à la faire ! Donc bah .. en café ! Peniel adore le café !

- Oh oui du café ! Déclara-t-il tout content »


D'accord, bon bah à noté :Peniel aime le café.


« S'il y a que ça pour te faire plaisir alors c'est OK. Et vous vous avez trouver ? »


Les garçons se regardèrent et une lueur de malice passa dans chacun de leur yeux. Hum ça sent pas bon.


« Dit moi JiHye ton frère aurait-il un ballon de basket ?

- Ne me dites pas que..

- Si on a envie d'aller jouer, il y à un terrain pas loin, il est abandonné mais bon.

- Non mais vous êtes malades ! On a pas le droit d’être là bas ! C'est un squatte !

- Auriez-vous peur ? Dites le ça ira plus vite ! Déclara mon frère.

- Non pas du tout ! Cria JiHye, très bien, IlHoon va chercher le ballon dans le garage »


Pourquoi je sens que tout cela va mal finir...



**************

************



« Bon les gars ! On ferait mieux de tous rentrer et vite ! Il est bientôt une heure du matin ! Déclara MiRan, nos parents vont finir par s’inquiéter.

- Pas de problème,encore un panier et on y va.

- MINHYUK ! Cria WonYi, ça fait la dixième fois que tu dis encore un panier.

- WonYi tu ne vas pas t'y mettre s'il te plaiiiitt...

- Grrrr ! Tu m'énerves ! Je te préviens dans dix minutes c'est fini.

- Oui promis ! »


Dans dix minutes tu parles ! Ça fait une demi heure qu'il nous disent dix minutes, elles sont longues les minutes chez eux alors dit donc !


« Vous entendez ? Demanda DaNa inquiète.

- Oui je crois...

- Putain les sirènes ! 17 il y a les flics on s'arrache ! ! !

- Hein ? Demandèrent les gars en lâchant leur ballon.

- Mais vite ! Courrez ! »

Trop tard, la voiture de police venait de se garer devant nous, nous coupant le passage.


« Vous savez que vous avez pas le droit d’être là ?

- Oui on sait.

- Alors pourquoi êtes vous là ?

- On peut tout vous expliquer monsieur.

- Et bah tant mieux ! On verra ça au poste ! Au nom de la loi je vous arrête ! »





Point de vue de JiHye :



Une heure ! Une heure qu'on poireaute dans ce putin de commissariat... A cause de qui ? De ces imbéciles de services qui n'en font qu'à leur tête, mais c'est surtout à cause de cette fouine !! C'est lui qui a proposé et bah tien, il nous a tous foutu dans la merde ! Merci la fouine ! Et mon frère sinon il se grouille pas, non pas du tout ! Je tournais la tête vers EunKwang et lui lançais un regard noir.


« Quoi ?! Me répondit-il.

- Je suis en train de chercher comment je vais bien pouvoir faire pour me débarrasser de toi sans laisser aucune trace !

- Tss... Et pourquoi ça ?

- T'ose demander pourquoi ? C'est qui qui nous a foutu dans un merdier pas possible ? Pas moi !

- Et c'est toi qui a voulu venir !

- Pardon ? C'est toi qui nous a mis au défi d'y aller !? M'écriai-je.

- J'y peux rien si t'as trop d'orgueil pour refuser !

- Ça c'est la meilleure ! Monsieur je me prends pour un Dieu qui... »


Je ne finissais pas ma phrase car un violent mal de tête me pris soudainement. Maudite table et putin de sacs d'IlHoon !



« JiHye ça va pas ? Me demanda DaNa inquiète.

- Pas franchement, j'ai mal au crâne... Dis-je.

- T'as pris tes médocs au moins ? M'interrogea MinJi.

- Ouais... Et puis j'ai faim aussi !

- Oh mais ça on le sait, me dit ChangSeob en riant »



Je lui tirais la langue et me rassis, oui sous la colère je m'étais levée... C'est fou ça quand même, comment ce mec peut-il autant m'insupporter que m'attirer ? JiHye ma pauvre, ton cerveau commence sérieusement à débloquer... Le premier à partir fut Peniel et sa mère l'incendia en anglais et à notre grande surprise il lui répondit et pas des plus gentiment, bon je crois en fait il est bipolaire hein ! Tout le monde les regardaient en mode « What the Fuck ! », et MinJi me donna un coup de coude avant de me demander ce qu'il avait répondu.



« Peut pas te dire, c'est trop choquant...

- Merci de l'aide, grommela-t-elle »



Je ne lui répondis pas et me recalais sur mon banc, me collant à IlHoon, laissant ma tête reposer sur son épaule, il me regarda avant de me sourire et regarda aux alentours, avant de poser son regard sur WonYi, qui somnolait et piquait du nez. Naaaaan ! Pas possible ! J'alternais entre mes deux amis et confirmais qu'il la fixait bel et bien. Mon dieu mais c'est génial ça ! Roh, je vais en parler à MinJi, on va leur arranger un coup à ces deux-là, en plus ils sont justes trop mignons et tout compte fait, ils iraient trop bien ensemble ! Nyah, IlHoon en couple, ça serait... Trop bien ! Surtout avec elle ! Des quelques filles avec qui il est sorti, pas une seule n'était bien, nan mais les pétasses n'ayant aucun autre sujet de conversation à part la dernière mode ou le dernier vernis à ongle sorti, ça va cinq minutes. Au moins WonYi, elle est... Différente ? Ouais enfin c'est WonYi quoi ! Va falloir que j'ai une petite entrevue avec monsieur quand même...



*



* *



Finalement après une heure et demi d'attente, mon frère est venu au poste et m'a ramené à la maison où j'ai du m'expliquer avec ma mère... Résultat, je me suis couchée à quatre heures du matin... Et c'est donc avec beaucoup de mal, que je me suis levée trois heure et demi plus tard. Je me dépêchais de me préparer comme chaque matin, mangeais vite fais et fis ma toilette en quatrième vitesse, avant de courir, comme tous les jours, en direction du lycée. IlHoon m'attendait au bout de ma rue et on alla ensemble jusqu'au lycée, comme tous les jours. Arrivé là-bas, on se sépara et on rejoignit chacun nos groupe respectif, avant d'aller en classe. Oui généralement les gens censés font tout pour rester dehors, mais nous ne sommes pas censés et puis il fait meilleur à l'intérieur et c'est plus calme.



Bizarrement, la journée passa à une vitesse monstre et lorsque l'on eut fini de manger avec les filles, je me dépêchais de rejoindre la bibliothèque où j'avais rendez-vous avec EunKwang, pour faire notre exposé commun. Je m'installais à une table tout au fond et allais chercher des bouquins et magazines intéressants, qui portaient sur le sujet, puis je fis le tris des plus exploitables, tout cela me pris au moins vingt bonne minutes et toujours rien, aucun signe de vie de sa part... Je vous jure que s'il me pose un lapin, je vais le trucider !!



Je repris tous les documents que je n'utilisais pas et aller les remettre à leur place, en attendant que l'autre fouine daigne se montrer. C'est fou ça, il me menace de m'en faire voir de toutes les couleurs si je ne viens pas à l'heure, mais lui, il en a rien à foutre que j'attende comme une conne... Et puis si je pouvais avancer jusqu'à la moitié en attendant qu'il arrive, ça serait encore mieux, mais quel fumier ! Étant dans mes pensées, je ne regardais pas vraiment où j'allais et percutais quelqu'un, faisant tomber les quelques magazines que j'avais et quatre livres, dont un super lourd, sur mes pieds ! Putin j'ai fais quoi au ciel pour qu'il s'acharne autant sur moi ? Je ramassais tout ce qui traînais par terre et me relevais avant de m'excuser et regarder mon vis-à-vis. Il me sourit et me dit.



« Oh JiHye, ça fait longtemps ! L'année dernière non ?

- Ouais un truc du genre, dis-je gênée.

- Ça va ? J'ai appris que tu as été transféré à l'hôpital hier, rien de grave ?

- Non trois fois rien, je me suis juste ouverte l'arcade, dans deux semaines c'est fini.

- Tant mieux alors, qu'est-ce que tu fais là ? C'est rare de te voir ici.

- Et moi je devrais dire quoi ? Je croyais que tu étais allergique aux bibliothèques ?

- Je te cherchais en fait...

- Et pourquoi ça ? Lui demandai-je, même si j'étais pratiquement sûre du pourquoi.

- Je voulais tenter ma chance, essayer de me faire pardonner, si tu vois ce que je veux dire... Me dit-il en se rapprochant de moi et me prenant le poignet.

- Ya, t'approche pas ! Dis-je en collant mes livres contre son torse pour le faire s'arrêter.

- Pourtant avant t'étais pas contre...

- C'était avant ! Avant que tu t'en prenne à IlHoon ! Tu crois que je vais revenir vers toi alors que tu as tabassé mon meilleur ami ?! Et bah non ! Et puis d'abord j'aime déjà quelqu'un, je t'ai oublié, alors fais-en de même pour moi !

- Mais tu comprends pas que...

- Dégage ! Dis-je sèchement.

- OK, tu l'auras voulu ! Me dit-il en lâchant mon poignet, qu'est-ce que tu fous là toi ? Entendis-je.

- J'ai rendez-vous avec JiHye, répondit une voix que je connaissais que trop bien.

- Toi rendez-vous avec elle, me fait pas rire, vous pouvez pas vous sentir depuis la seconde !

- Mêle-toi de tes affaires, et va voir ailleurs si j'y suis ! Dis-je. Et si on a rendez-vous alors casse-toi, au lieu de polluer l'air !

- A ce que je vois tu t'arranges pas en matière de fréquentation.

- EunKwang reste toujours plus fréquentable que toi, alors je pense plutôt que j'ai fais certains progrès.

- On en reparlera !

- Bah bien sûr ! Dis-je avant d'aller de mon côté »



C'est énervée comme jamais que j'allais tout reposer et que je rejoignis ma place pour bosser, mais surtout me calmer. Assise devant ma table, je soufflais un bon coup avant de passer ma main dans mes cheveux et les ébouriffer ; j'entendis un gloussement et relevais la tête, faisant face à EunKwang. Tiens je l'avais oublié lui, je suis sûre que je vais encore m'en prendre plein la gueule, pour changer...


« Quoi ?! Demandai-je plus sèchement que je ne l'aurais voulu.

- Non rien, c'est juste drôle la façon dont tu réagis, si je ne te connaissais pas j'aurais pu le définir comme mignon, mais vu ton caractère de camionneur, ça correspond pas du tout... Expliqua-t-il en retenant à nouveau un gloussement.

- Le train de ton sarcasme passe sur les rails de mon indifférence ! Dis-je.

- Quelle belle métaphore ! Enfin si tu veux on peut s'arranger, mais ce sera un autre train...

- Nan mais t'es pas croyable toi, t'as un aphrodisiaque entre les jambes ou quoi ? Lui dis-je.

- C'est à peu près ça...

- Tss... Bon aller assis-toi, faut qu'on bosse ! Ah et la prochaine fois que t'arrive en retard, ne t'attends pas à ce que je réagisse aussi bien... D'ailleurs comment ça se fait que t'aies autant de retard !

- J'ai eu un contre-temps... Me dit-il gêné.

- Ah ouais et elle serait pas blonde, poitrine généreuse et la jupe d'uniforme coupée court par hasard, l'allumeuse par excellence ?

- J'aime beaucoup ta description, mais non, ce n'est pas le cas, je dirais plutôt un troupeau de buffle qui m'a poursuivi jusque dans le gymnase, j'ai du faire le retour en mode ninja et je te raconte même pas la galère pour arriver jusqu'à la bibliothèque.

- Nan mais tu sais, si tu as tiré un coup dans les toilettes ou dans le placard du concierge, ce ne sont pas mes affaires...

- Mais puisque je te dis que c'est pas ça ! Me dit-il.

- Si tu le dis ! Bon occupe-toi de définir ce qu'est la mondialisation et une ville monde, moi je vais faire le résumé de la ville. Bon bien sûr je t'ai pas attendu pour la choisir, j'ai pris Tokyo.

- C'est censé être un travail en groupe.

- T'avais qu'à arriver à l'heure ! »



Il ne me répondit pas, bizarre, il a du mangé un truc qui est mal passé, je vois pas d'autre solution. Je commençais mes recherches sur la ville et répertoriais les éléments intéressants, puis je définissais les grandes partie de l'exposé, ça me prit bien une bonne demi-heure. Je jetais parfois quelques coups d’œil à mon « partenaire », qui à mon grand étonnement, faisait sérieusement ce que je lui avais demandé de faire... Peut-être que finalement cette collaboration ne sera pas si horrible que ça... Je retournais à mon travail et commençais à rechercher tout ce qu'il y avait en rapport avec l'économie de la ville et du pays, ce qui me prit un bon quart d'heure. Lorsque je relevais la tête, je le vis qui m'observais.


« Qu'est-ce qu'il y a ?

- Bah j'attends la suite... Me dit-il. Tu croyais quoi, que je te matais.

- Tss, je rentre pas dans tes critères, donc je ne pense pas non... Dis-je, hmm, je suis en train de bosser sur l'économie, tu peux faire sur la démographie ou l'évolution depuis le XIXème siècle !

- Ouais je prends ça et toi tu fais quoi d'autre ?

- Ne t'inquiète pas je bosse tout autant, après je fais sur les transports, il restera le commerce : imports, exports, et le développement durable, ensuite faudra qu'on bosse sur les projets futurs de la ville et faudra qu'on se retrouve une autre plage horaire pour bosser sur un diaporama...

- Tout ça ! S'exclama-t-il.

- Bah oui, je fais pas les choses à moitié, là je crois qu'on va en avoir au moins jusqu'à quatre heure, après faut qu'on voit quand on se revoit... Mais vu les cours qu'on a demain et vendredi ça va être chaud... Dis-je pensive.

- Bah au pire tu viens à la maison samedi après-midi, on termine tout ça, on fait le diapo et après tu pourras voir MinJi.

- Tu serais prêt sacrifier un précieux samedi après-midi pour un travail en commun ? Lui demandai-je choquée.

- Bah j'ai pas vraiment le choix, et puis cette année je me suis décidé à bosser !

- Tu remontes dans mon estime, moi qui pensais que tu n'étais qu'une belle gueule bécasse, stupide et incapable de se servir de son cerveau, dis-je en riant.

- Et maintenant tu pense quoi de moi ? Me demanda-t-il en me fixant, un sourire aux lèvres.

- T'es une bécasse stupide et perverse ! Avec le Q.I égal à celui d'un collégien !

- Et ma belle gueule ?

- T'inquiète pas elle est toujours là... Dis-je sans réfléchir.

- Tu le penses vraiment ?

- Bah oui, sinon je ne le dirais pas ! Quoi ?! Pourquoi tu me regardes tel un hiboux ?

- Tu te rends compte que tu viens de me complimenter là ?

- Oui, j'en ai parfaitement conscience, j'y peux rien mois si t'es beau, je vais pas dire le contraire si c'est pas le cas !

- Mouais...

- Bon bosse, le travail va pas se faire tout seul !

- Tyran ! Marmonna-t-il.

- Pardon ?!

- Non rien !

-Ouais je préfère ! »



Il me sourit et retournais à sa partie... WOW, pourquoi mon cœur s'emballe comme ça ? C'est pas la première fois que je le vois sourire pourtant ; enfin c'est la première fois qu'il m'adresse un sourire sincère... Et aussi la première discussion normale que l'on entretient... Non, JiHye, ne t'égares pas, tu n'es rien pour lui, il est juste sympa avec toi parce qu'il veut pas se faire chier... Sur ce, je retournais à ma propre partie sur l'économie Japonaise et Tokyoite, avant d'enchaîner sur les différents transports disponible sur la ville. Aux alentours de seize heures, je vis EunKwang se lever et sortir de la bibliothèque... Qu'est-ce qu'il fait encore, on a pas fini ! Je me replongeais dans l'exposé et attaquais la partie sur le commerce, il ne me restais plus que celui-ci, et lui le développement durable, ensuite on devra faire ensemble la partie sur les projets futurs, puis on conclura l'exposé sur nos avis personnel sur la ville. En gros, on en avait encore pour une bonne heure et demi. Cinq minutes étaient passées et je ne le voyais toujours pas revenir...



« Crétin... Soufflai-je avant de continuer mon paragraphe.

- C'est qui tu te traite de crétin ?

- L'autre fouine...

- C'est pas très gentil ça ! »



Je relevais la tête et vs EunKwang face à moi qui faisait la moue. Putin, il se rend pas compte de son taux de violabilité là ou quoi ? Il veut me tuer c'est ça ?! Il me tendis une canette de soda et un paquet de gâteaux, au lieu de les prendre, je le regardais en mode poisson.



« C'est pour lundi, quand tu m'as donné à manger, précisa-t-il.

- Mais tu m'as raccompagné jusqu'à chez moi, on est quitte, et puis c'est toi qui m'a emmené jusqu'à l'infirmerie hier...

- Et je nous ai envoyé au poste. Et puis merde accepte, c'est super rare que j'achète quelque chose à quelqu'un...

- Radin... T'offres rien à tes copines ? Demandai-je surprise.

- Pour le temps que je reste avec...

- Oui c'est sûr que ça vaut pas le coup...Bon file, j'ai la dalle ! Et merci, ajoutai-je en lui souriant »



Il posa la canette et le paquet de gâteaux sur la table de mon côté et les sien à sa gauche et tout en nous rassasiant, on continua l'exposé, il commençait à me faire chier lui d'ailleurs ! Et voilà que mon mal de tête était revenu, je jure qu'un jour je vais tuer IlHoon, à cause de ses sacs j'ai un mal de chien !



« Ça va pas ? Me demanda-t-il soucieux.

- Juste un mal de tête, ça doit être à cause de l'autre boulet quand je lui ai gueulé dessus tout à l'heure et le fais que j'ai bossé comme une malade pendant trois heures et demi.

- Ah… Si tu veux on arrête là et on continue samedi.

- Non, je vais au moins finir cette partie, je n'aime pas ne pas finir ce que j'ai commencé.

- OK, au fait ?

- Hmmm ?

- Il te voulait quoi SeungKyu ?

- Que l'on ressorte ensemble, j'ai dis non bien sûr, j'ai déjà fais la connerie de sortir avec une fois, je ne la referais pas...

- Comment t'as fais franchement pour sortir avec ?

- Et toi comment tu fais pour sortir avec toutes ces filles qui ne se servent que de ta popularité ?

- Un point pour toi... Dit, quand tu as dis que j'étais plus fréquentable, t'étais sincère ?

- C'était pour faire genre ! Même si je dois avouer que tu es beaucoup plus fréquentable que SeungKyu, faut être un cas pour faire pire, et je sais de quoi je parle. T'as d'autres questions, ou on peut continuer à bosser ?

- Non, c'est bon ! »


Et encore une fois, on retourna à nos parties, une fois le travail terminé, je posais mon stylo et m'étirais tel un chat, comme à mon habitude. Je rangeais toutes mes affaires, ainsi que tous l'exposé dans mon sac et me levais pour ramener les bouquins dans leur rayon. En revenant vers la table, je fus prise d'un vertige un peu plus violent que les autres et me rattrapai à la chaise qu'occupait EunKwang. Il se retourna et me regarda légèrement inquiet, avant de se lever et passer sa main sur mon front, l'air soucieux.


« T'as de la fièvre, je vais te raccompagner !

- Ne t'inquiète pas pour moi, ça va aller !

- Ah oui c'est sûr qu'avec ton sens de l'orientation, ton cerveau en bouilli et tes vertiges, tu pètes la forme !

- M...Mais... Commençai-je.

- Il n'y a pas de mais, et ce n'étais pas une question, je te ramène point ! »



Me dit-il fermement en récupérant mes affaires en plus des siennes, il est sur qu'il va bien lui ? Nan mais genre il prend mes affaires quoi... On sortit de l'enceinte du lycée et on rejoignit la rue piétonne, et on on prit le chemin de la maison. Durant tout le trajet, aucun de nous ne parlait, moi j'étais trop gênée pour, et lui, il n'avait sans doute rien à me dire. Comme pour lundi, il avait du se sentir obligé par rapport à IlHoon et ce serait fait démonter... Pourquoi m'aiderait-il sinon...Il a bien dit l'an dernier que je pouvais bien crever que ça ne le gênerais pas... Je suis tombée bien bas... On s'arrêta devant mon portail, il me rendit mes affaires et partit sans me dire au revoir. Voilà, demain tout ça ce serait fini et ce sera comme si rien ne s'était passé cet après-midi, malgré le fait que nous nous étions rapprochés... Tout allait revenir comme avant, disputes et vannes dans tous les sens...




*



* *




Samedi, ça y est, on y est ! Il est dix heures et je suis devant chez MinJi et EunKwang, ces deux derniers jours ont été les plus longs de ma vie ! Les filles m'ont demandé comment s'était passé l'après-midi, et IlHoon n'a fait que de me charrier sur mon après-midi en tête à tête et le samedi qui venait où l'on remettait ça ; bon je l'ai bien vite remis à sa place le coco, en mettant sur le tapis le sujet WonYi... Bah ouais fallait pas me chercher, nan mais il a cru quoi lui, on est pas chez mémé hein ! Et comme je l'avais prédis, les deux jours qui ont suivi, tout est revenu à la normale, comme si le mercredi après-midi n'avait jamais existé, ce qui m'avait fait, je dois le dire, de la peine. J'avais bien vu que les filles s'étaient aperçues que ça n'allait pas, mais elles n'avaient pas osé en reparler, lorsque je leur avais répondu sèchement que tout allait parfaitement bien.



En attendant j'étais devant cette porte, et c'est pas en restant sur le pas, que j'allais beaucoup avancer dans l'exposé. D'après ce que j'avais compris, c'était aujourd'hui que Peniel et MinJi se donnaient leur cours mutuel... Ouais, moi je dis que les cours de langues ça va être de la pratique en appliqué, bouahahah ! J'appuyais sur la sonnette, et à peine quinze secondes plus tard, la tête toute contente de MinJi m'ouvrit.



« Ah c'est toi...

- Merci de l'accueil MinJi. Excuse-moi je ne suis pas Penielou...

- Ouais bah d'habitude t'es jamais à l'heure, donc je pensais vraiment que c'était lui moi ! Au pire, ça a servit à rien que tu te lèves si tôt, parce que l'autre attardé est pas encore levé... Et il risque de ne pas émerger avant deux heures...

- Genre midi quoi... Dis-je.

- Ah non, deux heures de l'après-midi.

- Oh putin je vais me le faire ! Dis-je en me dirigeant vers la chambre de son frère.

- JiHye, il est de mauvaise humeur quand il a pas son quota...

- M'en fous, ça lui apprendra à faire la fête, faire des efforts mon cul ouais ! M'écriai-je en ouvrant en grand la porte de sa chambre.

- Paix à ton âme, entendis-je du couloir, bon moi je protège tes arrières et je t'attends ici ! Me prévint-elle

- Chochotte ! Dis-je »



Je m'engouffrais dans l'antre de la bête, mais putin c'est quoi son désodorisant, ça pue le chacal ici ! Je trouvais le lit et sautais dessus, retirant la couette en grand, rien à battre qu'il soit à poil ou en boxer en dessous, une JiHye en colère peut faire n'importe quoi et dépasser ses limites ! Je le secouais dans tous les sens en lui gueulant dans les tympans de se lever, qu'il était l'heure et qu'il avait intérêt à se lever très vite. Je le sentis bouger sous moi, sans doute voulait-il essayer d'échapper à cette fanfare, et bah dans ton cul ! Mais ce que je n'avais pas prévu, c'est qu'il se réveille un grand coup et nous fasse tomber tous les deux par terre, emmenant la couette avec nous. Je me retrouvais coincée entre le tapis et son torse, lui au-dessus de moi, tenant fermement mes poignets, lorsqu'il me reconnu, il me lâcha et se contenta de me regarder étonné. A tous les coup il a cru que c'était sa sœur... J'ai l'air de quoi moi maintenant !