Chapitre N°1

par KimMinHye




Point de vue de JiHye :


Pour une fois, j'étais bien placée, il faut le dire ! Assise au troisième rang juste à côté de la fenêtre, je pouvais aisément avoir une vue d'ensemble sur toute la salle de classe, mais surtout sur lui ! Lui, et bien c'est la perfection incarnée, il a tout pour lui ! Sauf peut-être un cerveau... Plus je le côtoie, moins j'ai de preuves qu'il en possède vraiment un ! Bon en même temps, avec une sœur complètement perturbée et cinq attardés du ciboulots comme amis, enfin quatre ( disons qu'IlHoon a été épargné par cette vague d'imbécilité chronique) ; on ne peut pas avoir une très santé mentale saine... Mais Dieu qu'il est beau !


Un coup de coude très bien placé de la part du truc qui me sert de meilleur ami (oui c'est un truc !), me ramena parmi le commun des mortels. Je lui lançais un regard noir qui voulait dire : « Ya !! Pourquoi t'as fais ça !? ». Il se contenta de m'indiquer le bureau du professeur, où se tenait un petit bonhomme ; j'avoue qu'il est pas mal... Attendez, WHAT !? Depuis quand IlHoon est-il attiré par les garçons !? J'ai loupé un épisode ?


« Depuis quand t'es gay toi ?! Lui demandai-je en chuchotant.

- QUOI !! Mais je ne suis pas gay !! S'écria-t-il.

- Ravi de le savoir monsieur Jung, mais ce n'est pas franchement le moment d'étaler vos penchants sexuels en classe ! Lui dit notre professeur principal, un sourire narquois aux lèvres »


Il se rassit à sa place en bougonnant et me lança un regard noir, tandis que tout le monde riait de sa petite bourde, moi y compris.


« Quoi ?! Lui demandai-je en chuchotant

- Toi t'es morte ! Je ne sais pas encore comment, mais t'es morte ! Me répondit-il sur le même ton.

- C'est pas comme si c'était la centième fois que tu ne me le disais depuis la primaire...

- Ouais ouais... Mais pourquoi t'as sortis ça aussi ?!

- Bah j'ai cru t'étais intéressé par le nouveau...

- Il a beau être mignon, ça n'empêche que je suis bel et bien hétéro ! Par contre MinJi elle m'a l'air tout à fait intéressée ! »


Je regardais mon amie juste à côté de nous au rang du milieu, les yeux rivés sur le nouveau, la bouche ouverte. Oula, gros bug sur tout le système ! Je pris ma gomme et la lançais ; pour une fois mon tir était parfait et il toucha ma cible sur la joue ; ça eut le don de la réveiller ! Elle nous lança un regard noir et nous relança la gomme. IlHoon se baissa, ne prenant même pas la peine de me prévenir, résultat, je me la pris en pleine tronche. J'allais pour la lui relancer, mais le prof me coupa dans mon élan en prenant la parole :


« Bien Peniel, maintenant que toute la classe vous connaît, allez vous asseoir à côté de Seo MinJi, au troisième rang du milieu »


Il s'inclina et se dirigea vers notre amie qui perdait peu à peu ses couleurs. Je sens qu'on va se fendre la gueule cette année ! Il s'arrêta à sa table, attendant qu'elle retire son sac de la place que lui avait désigné le prof. Elle leva les yeux vers lui et il lui demanda timidement.


« Je peux m'asseoir ?

- Euh... Nan ! »


J'explosai de rire tellement la situation était risible, le pauvre... MinJi, c'est pas comme ça que tu vas l'attirer dans tes filets ! Prends donc exemple sur moi ! Je vais être ton : Professeur de l'amour ! Elle enleva quand même son sac et lui dit :


« Détends-toi, je rigole ! T'aurais vu ta réaction ! »


Une fois tout le monde assis et le prof retourné, je repris ma gomme et la lançais sur MinJi, qui au même moment se baissa pour récupérer quelque chose dans son sac. Non petite gomme reviens ! Ne vas pas dans la joue de... C'est quoi déjà son nom ? Daniel ? Non c'est pas ça... Oh bah merde ! Et double merde, car cette foutue gomme le frappa de plein fouet. Il poussa un petit cri, pas très masculin et massa sa joue. MinJi se releva et quand elle vit ma gomme, elle m'incendia du regard ; par instinct de survie, je désignais IlHoon, qui nia complet. Elle la relança, cette fois ce fut lui qui se la prit en pleine tronche, chacun son tour ! Pour se venger, il la lança à nouveau, mais question agilité, il est pire que moi ! Il est nul, il est vraiment nul !


La gomme atterrit derrière la tête du prof et en même temps il se vautra magistralement au sol. J'explosai de rire, sa tête était juste énorme ! Tout le monde se retourna vers nous, dont lui ! Il affichait un sourire moqueur sur ses fines lèvres... enlève-moi ce sourire de là si tu ne veux pas finir violé entre deux portes ! Le prof se retourna lui aussi, bouillonnant de rage, il scruta attentivement la salle de classe pour savoir qui était celui qui avait osé lui envoyer une gomme. Mais grâce à Dieu, IlHoon avait réussi à remonter à temps, et tout le monde par souci de solidarité, se tenait bien droit sur sa chaise et ne disait rien. Le prof fulminait, il savait pertinemment qu'il n'aurait rien venant de nous, on garderait le silence jusque dans nos tombes !


L'heure se termina sur une ambiance beaucoup plus calme ; à l'annonce de la pause de dix heures, tout le monde se rua à l'extérieur, sauf le groupe des garçons, le notre et le petit nouveau. SungJae lui sauta limite dessus, le pauvre, il en a pas fini avec lui, ce mec est une pile, infatigable jamais déchargé et en plus de ça, c'est un fanatique des bananes ! Quand je dis que ces mecs sont pétés du ciboulot ! On se présenta tous au nouveau et on parla avec lui durant toute la pause ; c'était assez rare que l'on soit tous les onze ensembles. Entre les jumeaux qui ne peuvent pas se blairer en public et les guéguerres intempestives de HyunSik et MiRan n'arrangeaient en rien. Heureusement que MinHyuk et WonYi sont meilleurs amis, tout comme moi pour IlHoon, ça allégeait quelque peu l'ambiance tendue et pesante qui régnait sur nos groupe.


Lorsque la cloche sonna à nouveau, on s'installa à nouveau à nos places, et je m'aperçus de quelque chose : instinctivement, on s'était tous les onze placé dans la même partie de la classe ! SungJae et EunKwang étaient juste devant nous, MiRan et DaNa au premier rang, elles aussi devant eux. ChangSeob et HyunSik, s'étaient installés derrière nous, et ne faisaient que des conneries ; tandis que WonYi et MinHyuk étaient assis juste devant MinJi et Dan... Non JiHye ! Il s'appelle Peniel ! Mon inspection finie, je retournais dans mon activité favorite : la contemplation ! Si MinJi apprend un jour, je me fais démonter, elle est un peu trop protectrice avec lui... C'est d'ailleurs pour ça que le seul au courant est IlHoon. Ça me fait bien chier de ne pas pouvoir lui en parler à MinJi, on se dit tout, et la je ne peux pas... Ça me bouffe de l'intérieur, mais je ne peux pas, je ne veux pas que trois ans d'amitié ne parte en fumée cause d'une amourette, même si je n'ai d'yeux que pour lui depuis un an et demi maintenant. Et puis même si j'arrive parfois à avoir son attention, ce n'est que pour quelques secondes et on s'en fous plein la gueule, en gros, il n'y aucune chance pour moi, et dire que ça a commencé depuis notre voyage scolaire de seconde... Je suis juste pitoyable, moi Shin JiHye, suis tombée amoureuse du frère de ma meilleure amie et c'est le coureur de jupons du lycée...





Point de vue de IlHoon :



On avait pu parler un peu et faire connaissance avec le petit nouveau, qui s'avérait être plutôt sympa une fois toute timidité enlevée et une petite assurance retrouvée. En même temps, ça ne m'étonne pas qu'il ne soit pas sûr de lui, il vient tout juste de quitter les États-Unis pour la Corée, tout son environnement a changé et la culture des deux pays n'est pas du tout la même, il faut un temps d'adaptation. Plusieurs fois pendant l'heure je regardais du côté de JiHye, qui bouffais littéralement EunKwang des yeux ; et le mot discrétion elle connaît ? Un jour elle va se faire griller ! Elle a vraiment du bol qu'il ne l'ai pas remarqué, parce que le connaissant, il serait capable de se foutre d'elle, juste pour se la jouer « cool » et garder son statut de « Je suis célibataire et un coureur de jupons ». Et le fait que MinJi ait dit en seconde que quiconque s'approchait de son frère entendrait parler d'elle n'aidait vraiment en rien... La colère de MinJi est dévastatrice, je le sais car je l'ai déjà vu à l’œuvre, brrr, j'en ai encore des frissons ! Enfin je ne pense pas que MinJi le prendrait mal, c'est pas comme si JiHye ressemblait aux filles surfaites qui courent après EunKwang... Mais pourquoi a-t-il fallu que sur tout le lycée elle tombe amoureuse de celui à ne surtout pas convoiter ? Pourquoi lui ? Bon OK, le fait qu'il l'ait aidé pendant le voyage scolaire c'est normal, mais pourquoi quand même, ça fait un an et demi et elle n'a toujours pas tourné la page !!


Et puis toutes ces guerres intestines commencent à me gaver ! Sur onze personnes, seulement quatre ne peuvent pas se voir en peinture ! Dont les jumeaux... En espérant que l'arrivée de Peniel va arranger tout ça, les gars ont l'air de l'apprécier et les filles aussi. S'il pouvait nous aider à renouer les liens, ça ne serait pas de refus...Parce que moi, je jette l'éponge ! Surtout qu'à l'origine, les filles, je les aime bien ! Elles sont super sympa et elles ne sont pas braqués sur le prochain mec qu'elles vont se taper, non, pas du tout et elles parlent encore moins maquillages et commérages ! Enfin si un peu, mais ça c'est pour les petites soirées potins, j'aime bien savoir ce qui se dit sur tout le monde et sur moi aussi ! Donc on s'échange nos petites infos, mais on ne va pas les colporter à tout va, on les garde pour nous en cas de besoin ! Et puis les après-midi x-box avec WonYi et MinJi, ou les sorties Karaoke avec JiHye et DaNa sont mortelles ! Les moments cuisines avec MiRan et WonYi aussi ! Et les concours de bouffe avec JiHye, oui c'est un estomac sur pattes ! Et MinJi, elle est pire ! Sont tout à fait géniaux ! Enfin ces cinq filles sont délirantes et super choues ! Elles partent toujours dans des délires bizarres ou glauques pour d'autres, mais c'est ça qui font leur différences, elles ne se soucient pas du regards des autres et vivent selon leur envie ! Pas comme les gars, tout doit être parfait, aucun faux pas, de peur de descendre dans l'estime des autres ! MinHyuk a été sauvé de cette manie à ce que tout soit parfait, grâce à WonYi avec qui il est resté très proche, malgré le fait que nos deux groupes ne le soient pas.


Je sortis de ma réflexion et reportais mon attention sur le cours et par la même occasion, sur ma meilleure amie ! Meilleure amie, qui regarde encore et toujours mon meilleur ami... Ca en devient presque désolant pour elle... Je lui donnais une nouvelle fois un coude de coude dans les côtes pour la sortir de sa transe, ce qui marcha très bien, à la vue du regard noir qu'elle me lança et qui disait : « J'espère que tu as une très bonne raison pour me déranger !! ». Je lui montrais EunKwang qui se retourna pour nous parler.


« Ca vous tente de venir à la maison après les cours ?

- Vous ? Répétai-je, pas sûr d'avoir compris.

- Bah oui, toi, ChangSeob et HyunSik, tu voulais que ce soit qui ?

- IlHoon, réfléchis, il ne m'aurait jamais proposé... Me dit MinJi en gribouillant sur sa feuille.

- Tout à fait ! Le prend pas mal JiHye, c'est juste que t'es pote avec ma sœur quoi...

- C'est pas comme si ça allait changer ma vie... Au pire chez toi j'y suis déjà allée.

- Tu sais qu'un bon nombre de filles rêveraient que je leur propose et qui feraient tout pour.. ; D'ailleurs, si ça te tente, je pourrais un jour t'offrir une nuit, ça vaut le détour tu sais...

- Oui mais ce n'est pas mon cas ! Moi contrairement à ces filles, j'ai un cerveau ! Et puis tu as beau avoir une belle gueule, être plutôt bien foutu et être « un dieu au lit » d'après les dires des demoiselles de ton tableau de chasse, mais si c'est pourri à l'intérieur, alors non ça ne vaut pas le détour ! »


Je me retenais d'exploser de rire en voyant la tronche que tirait EunKwang à ce moment là, il faut dire que JiHye avait tapé là où ça faisait mal et avait touché son ego ; jamais une fille, même un mec d'ailleurs, ne lui avait dit une chose pareille, s'il n'aurait pas été assis, je crois qu'il se serait retrouvé sur le cul. Au moins, ça lui apprendra que monsieur n'est pas irrésistible et qu'il ne doit pas se frotter à JiHye, comme dit le dicton : « Qui s'y frotte, s'y pique ! ». Oh c'est sûr, ils ont souvent se genre de petites joutes verbales, mais ça n'a jamais été aussi loin ! SungJae se retourna et dit entre deux pouffements, oui il était en train de pouffer de rire suite à la réplique de ma meilleure amie.


« C'est moi où elle vient de te remettre à ta place ? Demanda-t-il à notre beau blond.

- Humpf, pas du tout !

- Ah si si ! Elle t'as remis à ta place ! Affirma ChangSeob en se rapprochant de nous, alors que HyunSik était limite rendu sous le bureau en train de mourir de rire.

- Good Job JiHye ! Chuchota MinJi en levant ses deux pouces.

- C'était trop facile ! Lui répondit-elle, oui la modestie elle ne connaît pas...

- Mais que dalle, elle ne m'a pas remit à ma place ! S'écria EunKwang en se levant.

- Bien sûr que si, mais t'es jute trop imbu de toi même pour l'accepter ! Lui répondit-elle sur le même ton.

- Nan mais c'est pas bientôt fini oui ? S'écria la prof de d'Histoire Géographie. Seo EunKwang, Shin JiHye ! Ce soir vous serez de corvée de ménage de la salle de classe ! Et Lundi prochain, vous me rendrez un travail sur la ville de votre choix, expliquant en quoi cette ville peut-être considérée comme étant une ville-monde ! Et comme vous avez l'air d'avoir envie de parler, vous présenterez votre travail à l'oral, devant tout le monde !

- Attendez-là, vous voulez dire qu'on doit travailler ensemble ? Demanda JiHye choquée.

- Oui ça arrangera peut-être votre relation qui est... Déplorable !

- Il n'y a jamais eu de relation, donc on peut pas l'évaluer... Répliqua EunKwang.

- Encore heureuse ! Te supporter tous les jours, toi et ton surplus d'amour pour toi-même, je ne pourrais pas... Je me demande bien comment fait MinJi !

- Bah figure-toi que c'est la question que je me pose depuis dix-sept ans ! Me répondit-elle dépitée.

- Bon revenons-en à ce que je disais, dit la prof, coupant cours à toute conversation. Marrakech est une ville... »


C'est bon je peux me rendormir... JiHye, c'est fou comment elle peut être explosive quand elle lui parle, au moins, ça a le mérite d'être drôle. Et comme la fréquence de ces joutes verbales reste, comment dire, acceptable, ça reste distrayant et ça n'envenime pas trop la situation. Même si je sais bien qu'elle en souffre un peu, se faire rabaisser par celui qu'on aime, ça ne doit pas plaire, sinon faut être maso, ce qu'elle n'est pas jusqu'aux dernières nouvelles. Mais bon, au moins elle arrive à avoir son attention, c'est comme moi avec...


« IlHoon ! Me coupa JiHye.

- Hmm ?

- Dis tu pourrais me rendre un service ?

- Ça dépend de ce que c'est ! Lui répondis-je en souriant.

- Babo ! Tu pourras prévenir ma mère que je rentrerais plus tard que prévu, j'ai oublié mon téléphone et je peux pas la prévenir, tu la connais, limite si elle appelle pas les flics quand j'ai cinq minutes de retard...

- T'inquiète, c'est sur mon chemin, tu vas réussir à retrouver ton chemin ou tu veux que je vienne te récupérer ?

- IlHoon, j'ai plus cinq ans et je fais le chemin tous les jours...

- Et t'arrive encore à te tromper ! Même pour venir à la maison tu te trompes de portail !

- Euh nan objection votre honneur ! Vous et votre voisin avez exactement la même maison ! Et puis l'erreur est humaine !

- Objection refusée, au bout de quatorze ans, tu devrais pouvoir venir chez moi les yeux fermés !

- Et me prendre un poteau dans la tronche, très peu pour moi, merci, mon cerveau est assez amoché comme ça !

- Ça je ne te le fais pas dire !

- Ya, on ne se moque pas, c'est pas gentil ! Et ne t'inquiète pas, je trouverais mon chemin ! »


Je riais tout seul dans mon coin, c'était trop drôle de la charrier sur ça, à chaque fois elle part au quart de tour et c'est très distrayant ! Mais apparemment j'aurais mieux fais de me taire... SungJae s'était retourné vers nous, apparemment il avait entendu notre conversation, et au vu de son petit sourire taquin, il allait l'embêter un peu avec ça.


« JiHye, c'est vrai que tu n'as aucun sens de l'orientation ?

- Qu'est-ce que ça peut te faire ? Lui répliqua-t-elle.

- Nan sérieusement, tu sais pas comment rentrer chez toi ?

- Tais-toi ! Lui dit-elle en serrant son crayon de bois.

- Tu sais t'as qu'à faire comme le petit Poucet, tu sèmes des cailloux le long de la route, au moins tu pourras rentrer sans IlHoon...

- Mais tu vas la fermer ta grande bouche ?! Demanda-t-elle en cassant son crayon.

- Oh c'est bon, c'était juste une petite blague !

- Oui bah ta blague elle était de mauvais goût ! Lui répliquai-je.

- Rooh, on a rien le droit de dire quand ça la touche avec toi !

- Parce que c'est ma meilleure amie voilà tout !

- Dis-moi JiHye, t'es capable de faire un truc sans IlHoon, ou tu te fais assister à domicile ? Lui demanda EunKwang en se retournant lui aussi.

- Je te demande pardon ? Lui demanda-t-elle sur le point de craquer.

- Nan mais tu sais peut-être que si tu te fais greffer un GPS dans le cerveau tu arriveras peut-être à régler ton petit problème...

- Ya !! Cria-t-elle.

- Je crois que mademoiselle Shin JiHye veut répondre à ma question, intervint la prof en affichant un grand sourire. Pouvez-vous me dire où se trouve Marrakech ? Mais vu l'étendue de votre savoir géographique, je pense que vous ne connaissez pas la réponse !

- Vous pouvez vous la foutre où je pense votre Marrakech ! Et vous avez pas un cours plus intéressant à nous donner ? Nan parce que votre lieu de vacances je m'en bats les jambonneaux ! Peut-être que la Mondialisation d'une ville ou d'un produit serait plus approprié à un programme de Terminale ! Alors que votre lieu de vacances, vous pouvez en parlez en salle des profs ! Explosa-t-elle »


La prof la regarda effarée devant son comportement, mais étant donnée que JiHye avait raison et qu'elle est dotée d'une bonne répartie, elle ne tenta pas le diable, et commença un vrai cours. JiHye elle, riait toute seule dans son coin, fière d'elle. SungJae et EunKwang la regardaient comme si elle venait de Mars, et moi je me retenais d'exploser de rire devant leur tête de poisson. Elle m'en rate pas une ! L'heure de cours se passa tranquillement, ainsi que l'heure de math qui suivit. Et quand enfin midi sonna, c'est tout guilleret que je me rendis au réfectoire avec mon groupe d'ami, laissant les filles manger ensemble.


Ce qui est cool avec la popularité, il faut le dire, c'est que quand on arrive dans un endroit, tout le monde nous laisse passer ! Alibaba, disait « Sésame, ouvre-toi », les racailles, elles beuglent «casse-toi » et nous, la crème de la crème, notre présence suffit juste à ce que tout le monde s'écarte ! On a la classe ou on l'a pas, voilà tout ! SungJae avait entraîné le pauvre Peniel avec nous, sans vraiment lui demander son accord, et MinJi l'avait apparemment mal pris. Fallait se bouger plus vite voila ! On passa nos cartes de cantine, récupéra nos plateaux, puis on alla prendre tout ce que l'on avait envie de manger, avant d'aller nous installer tout au fond du réfectoire, à notre place habituelle. Une fois installés, on parla de tout et de rien, mais SungJae revint sur le petit événement en géographie, sérieusement, il va la lâcher un jour avec ça ?


« Vous avez vu comment elle l'a remit à sa place la prof ?!

- Ouais truc de fou, je l'ai jamais vu s'emporter comme ça ! Continua HyunSik.

- En même temps, deux personnes ne l'auraient pas fais chier avant, elle n'aurait pas pété un plomb, dis-je entre deux bouchées d'haricots verts. Oui c'est de vous deux que je parle têtes de pioches ! Lançai-je à EunKwang et SungJae.

- C'est bon on a rien fait de grave... Souffla le blond.

- Je pense que tu devrais arrêter de lui en foutre plein la gueule à JiHye ! Lui dit MinHyuk.

- Et pourquoi je ferais ça ? C'est elle qui me cherche des noises !

- Excuse-moi ? C'est qui qui à chercher la merde tout à l'heure ? Pas elle, c'est toi qui a mit de l'huile sur le feu, elle n'a fait que se défendre.

- Et pourquoi tu prends sa défense hein ? Tu veux te la faire ou quoi ?!

- EunKwang, je te promets, tu parles encore de JiHye comme tu parles de vos coups d'un soir sans intérêts je t'en fous une ! MinHyuk est juste ami avec elle, mais je crois que l'amitié fille-garçon tu dois plus bien connaître depuis que tu couches avec n'importe qui, n'importe où ! Et puis même s'il était intéressée par elle, qu'est-ce que ça pourrait te faire ? »


Mon intervention eut le dont de le faire taire. Et après de longues secondes sans un mot, ChangSeob demanda à Peniel comment c'était l'Amérique. J'écoutais d'une oreille distraite, je n'en revenais pas qu'EunKwang la considère au même degrés que tous ces coups d'un soir... Il avait beau faire partie de mon cercle d'ami proche, il y a des choses que je ne peux pas laisser passer et JiHye en fait partie.


« Dit IlHoon, c'est vrai que JiHye a des problèmes d'orientation ? Me demanda MinHyuk.

- Hmm... Elle fait pas vraiment attention où elle va, elle se distrait facilement et ça lui arrive souvent de se perdre...

- Pourquoi elle s'est autant emporté alors tout à l'heure ?

- Tu la connais, elle n'aime pas qu'on lui fasse remarquer trop longtemps ses défauts...

- En effet, elle est très sensible là-dessus, enfin c'est drôle quand elle boude !

- Très ! On dirait une gosse de cinq ans ! »


Je regardais sur la table pour prendre le pichet et m'aperçus qu'EunKwang nous écoutait. Depuis quand il s'intéresse à autre chose que lui ? Nan je suis méchant, mais... Nan c'est trop bon !


« Mais sinon tu pourras peut-être m'éclairer là-dessus, mais aucune des filles n'est en couple, n'est-ce pas ! Me demanda MinHyuk, capturant à nouveau mon attention.

- Non pas à ce que je sache... Enfin JiHye aime quelqu'un, mais ça m'a l'air mal barré et MinJi je suis pas sûr, mais sinon nan...

- OK... Merci !

- Pourquoi tu me demandes ça ?

- Comme ça pour savoir, me dit-il feignant l'innocence.

- Mouais... »


Il me sourit de toutes ses dents et entra dans la conversation des autres. Je reportais mon attention sur EunKwang, assis en face de moi. Il semblait soucieux.


« Quelque chose te tracasses ?

- Nan, c'est rien.

- Eun, je te connais par cœur...

- Tu as dis que MinJi aimait quelqu'un...

- J'ai dis que j'en étais pas sûr ! Pourquoi, le cas de ta sœur t'intéresse ? Lui demandai-je »





Point de vue de EunKwang :


Baka ! Baka ! Baka ! Mais putain c'est pas possible d’être aussi bête ! Mais quel con ! Quel con ! Dans le genre abruti je demande Seo EunKwang ici présent pour vous servir ! Votre paquet de conneries livré en moins de vingt-quatre heures ! Bon allez calme toi ! Respire ! Tu ne t'es pas grillé tout seul, mais non pas du tout... mais putain si ! Baka ! Baka ! Bon ça suffit maintenant ! Prends une voix qui se veut détaché et tout ira bien.


« Absolument pas, ma petite sœur fait absolument ce qu'elle veut avec n'importe qui, j'en est absolument rien à faire. »


IlHoon souffla histoire de dire « tu es désespérant ! » Moi ? Désespérant ? Je suis le meilleur, le plus beau, le plus classe, le plus merveilleux, le plus intelligent, enfin bref, the best of the best. Je me demande d'ailleurs comment les autres font pour me supporter tellement je suis parfait ? Il faudrait que je leur demande un jour.


« Donc ça te déranges pas ? »


ChangSeob me regardais avec des yeux moqueurs, IlHoon et MinHyuk rigolaient discrètement, SungJae et HyunSik eux par contre étaient mort de rire sous la table. Ok, j'ai loupé un truc là.


« De quoi ? Demandais-je méfiant.

- Bah moi je la trouve mignonne ta sœur, comme t'as dit que ça te gênais pas, je peux ? »


Non mais il se fout de moi là ? Oui il se fout de moi. Je répondrais pas à cette provocation. Non, non ….. De toute façon si il la touche, je le tue... non mais calme toi EunKwang c'était pour rire.


« Et Eun, respire tu vas étouffer sinon ! Me dit MinHyuk moqueur. »


J'avais retenue ma respiration pour ne pas m'énerver et résultat j'étais tout rouge.


« Tu vois, c'est pas beau de mentir à ses copains ! Alors arrêtes un peu de jouer tout le temps les gros dur, premièrement ça te va pas et deuxièmement c'est normal que tu prennes soin de ta sœur. »


J'entendis HyunSik éclatait de rire encore une fois, ok là vengeance ! Je donnais un coup de pied sous la table, un énorme « aie » se fit entendre et ils sortirent de là sans rigoler à présent. Je profitais que tout le monde le regarde pour lancer des boulettes de pain sur ChangSeob, autant vous dire que cela à dégénéré, bataille général dans la cantine. Peniel se faisait tout petit sur sa chaise. Il est vraiment trop drôle celui-là. Si il croit que je l'ai pas vu. Je préparais une boulette mais cette fois-ci une boulette de serviette mouillé, il me vit et se baissa lévitant de justesse. La boulette atterrit sur la table de ma très chère sœur qui se retourna cherchant le couillon de première qui avait bien pu faire ça, quand elle vit moi et Peniel la regardait elle comprit, elle rattrapa la boulette et la lança entre nous deux, elle explosa, nous nous retrouvâmes avec des morceaux de serviettes partout. Ok, Peniel va passer un sale quart d'heure tout à l'heure lors de la reprise des cours et moi je viens de signer mon arrêt de mort en rentrant à la maison. Les filles commencèrent à quitter la cantine, évitant bien des projectiles en même temps.


« WonYi, attention tu vas glis... » commença IlHoon.


Une flaque d'eau à la sortie de la cantine, WonYi ne put l'éviter et commença à glisser, elle se rattrapa de justesse à un des distributeurs d'eau. En colère, elle fixa IlHoon et chouta dans un plateau qui traînait devant elle. Il en fallut de peu pour que notre chère IlHoon se prennent ce plateau en pleine poire. J'entendis JiHye dire « Mais non pas IlHoon ! » et son amie lui répondre « Désolé mais là c'était trop ! ».


Le directeur nous passa un sacré savon, pas que à moi et à mes amis hein, à toutes les personnes présente dans le réfectoire. Dans le coup j'ai presque rien manger et j'ai la dalle. L'après midi va être très longue je le sens.


***********************

****************


L'après midi à été longue, très longue, horriblement longue et elle n'ai pas finit, nous sommes de retour en histoire, il ne reste plus que cinq minutes avant que la journée soit fini. Ma sœur à renvoyer bouler Peniel avant même qu'il est eu le temps d'ouvrir la bouche. Ils n'ont pas parler de l'après midi, comme ça c'est clair. Maintenant j'en suis sûr, ce soir c'est ma fête, HyunSik et ChangSeob se sont fait renvoyer de cours parce qu’il faisait trop de bruit, d'un coté ils sont con ou quoi, mais qu'est ce qui leur à prit de jouer avec un modificateur de voix qui répète ce que vous dite. Autant vous dire qu'ils étaient tout le temps mort de rire. Et dire que moi, il me reste encore une heure de retenue avec l'autre … machin bizarroïde qui sert de meilleure amie à IlHoon. Ma vie est un véritable cauchemar mais qu'est ce que j'ai fais au tout puissant pour mériter ça, il y à pas plus mignon que moi sur cette terre. Monde cruel ! La sonnerie retentit enfin, je vis tout le monde rangeaient ses affaires, je fis de même, je levais la tête, la prof nous surveillait tout les deux. Je restais assis sur ma chaise, croisant les bras et soufflai lourdement. Et merde ! Une fois tout le monde sortit la prof nous balança les clés.


« Vous les rendrez au concierge une fois tout nettoyé ! »


Elle partit en claquant la porte ! Super !


« Tu t'occupes du tableau et des tables, je m'occupe du sol et du bureau de la prof. »


Elle partit en direction du bureau qui étais un bordel pas possible


« J'ai pas dit que j'étais d'accord.

- Tu as autre chose en tête petit génie ?

- Non mais..

- Bon bah alors ! Tais toi et bosse! »


Pour une fois je ne cherchais pas plus loin, plus vite cela sera fait, plus vite on rentrera. En trois quart d'heure la salle était propre. Elle attrapa ses affaires et sortit, mon ventre fit un horrible bruit. Je commence vraiment à avoir faim là.


« Oh la fouine ! Tu restes là ou quoi ? »


je crois que si je marches, je vais tomber. J'ai vraiment trop faim.


« Euh, machin, et oh truc, putain, Seo EunKwang qu'est ce que tu me fais encore ? »


Je lui montrais mon ventre.


« Tu as faim ? »


Je fis un signe de la tête, un vertige en même temps m'obligea à m'asseoir.


« putain ! Tu fais vraiment chier ! » dit elle en quittant la salle.


Ok, la connasse ! Elle va me laisser crever ici ! Elle revint quelques minutes plus tards avec plusieurs, enfin un tas immense de gâteau du distributeur. Elle me les donna.


« Tu as braqué le distributeur ou quoi. ?

- On peut dire ça comme ça. »


je la regardais avec des yeux surpris, elle est sérieuse là ?


« C'est ta sœur qui m'a apprit ça. Il suffit de prendre les clés de notre cadenas, elle ouvre le distributeur. »

Je continuais à manger. Elle n'avait rien ajouté de plus, je n'avais pas envie non plus de lui faire la conversation. Pour lui dire quoi de toute façon ? On est pas du tout du même monde tout les deux.


« Bon c'est bon, tu vas mieux, tu as bien fait chier ton monde, on peut y aller ? »


Une fois de plus je n'y répondis pas et passai devant, je remettais les clés au concierge. Le voyage se fit dans un silence de plombs, jusqu'à une intersection, je devais tourner à gauche et elle sûrement à droite.


« Bon bah à demain. » lança telle sans même se retourner.


Je le fais ou je le fais pas ? Ah putain de conscience de merde.


« On peut savoir ce que tu fais ? S'étonna-t-elle quand elle compris que je la suivais.

- Je te raccompagne. J'ai pas envie de me faire tuer par IlHoon parce que tu t'es perdue et c'est aussi pour les gâteaux.

- Un simple merci aurait suffit.

- Je peux retourner chez moi si tu veux.

- Ouais bon c'est bon hein. »


Je la suivais, pourvu qu'elle se perde pas, j'ai envie de rentrer moi. Au bout de cinq minutes on s’arrêta devant une petite maisonnette.


« On y est. Merci. A demain. » souffla-t-elle


Je ne lui répondis encore pas. Ok, sur ce coup là, c'est peut être malpolie mais bon, c'est pas comme si c'était mon amie non plus. Je suis pas obligé. Je rentrai vite chez moi voyant la pluie qui commençait à arriver. Je fracassais la porte d'entrée. La voix pas du tout mélodieuse de ma sœur qui cri mon prénom me ramena sur terre. Ah oui ! C'est vrai, j'avais oublié, je vais me faire défoncer !




Point de vue de WonYi :


Enfin rentrée à la maison ! Pfiou ! Quelle journée ! Je m'installai dans la cuisine, ma mère m'avait laissée un mots :


« Je suis reparti travailler il avaient besoin de moi pour une commande de dernière minutes. Fait manger tes frères et sœur s'il te plaît. Merci. Maman.»


Bon...bah d'accord. Heureusement que c'est la rentrée et que je n'ai presque rien à faire. Je montais à l'étage et vérifiais si mes trois petit frères et ma petite sœur étaient là, oui ils étaient déjà lavées, avaient fait leurs leçons, il jouaient tout les quatre sur l'ordinateur. Bon, ils vont me laisser tranquille au moins. Je redescendis à la cuisine et mangeait de quoi tenir jusqu'à ce soir en couvrant mes manuels scolaires quand une voix que je connaissais bien m'appela, une voix électronique, « WonYi, viens jouer avec moi ! » non vous ne rêvez pas ! C'est bien ma console qui me parle, enfin ne me parle pas vraiment hein ! C'est dans ma tête ça! C'est ce qu'on appelle la tentation.... moi je cède tout le temps, surtout pour les jeux vidéos. C'est un de mes péché mignon si on peut appelait ça comme ça. Enfin bref, je balançais le dernier livre qui me restait à couvrir et m'installais devant ma télé. Il est quatre heures, je joue une petite demi heure et après j’arrête, promis !



***********************

****************


Bon ok ! Je dois vraiment être un cas désespérée ! Il est cinq heures et demi passé, je me suis complètement craquée mais je peux arrêter maintenant, j'ai bientôt fini ma mission !


« WonYi ! Me cria ma sœur, il y a quelqu'un pour toi à l'entrée !

- Fait le rentrer !

- Non il veut pas ! »


Il veut pas, comment ça il veut pas ! Il est con où quoi, si on lui de rentrer, et bah il rentre !


« Qui est l'abruti qui.... IlHoon ? ! criais-je en découvrant qui étais derrière la porte.

- Eh, eh salut !

- Qu'est ce qu'il y à tu es malade ? Tu t'es fâchée avec JiHye et tu me demandes d'arranger les choses ? Tu as casser ta console et tu veux que je la repart ? Oh IlHoon réponds ! Tu viens toujours me parler pour me demander quelque choses de précis alors accouche ! Me dit pas que tu es venu pour faire la causette je te croirais pas.... oh putain ! Tu es vraiment venu pour parler ?

- Oui...

- Oh putain de merde ! Doux jésus, les apôtres sont tombés du ciel ! L'apocalypse est bientôt là !

- Non mais c'est bon, c'est pas non plus, un truc de fou.

Je m’arrêtais de rire et le regardais sérieusement.


« Bon ok, ça arrives pas souvent.

- C'est même jamais arrivé.

- Oui donc je voulais m'excuser pour ce midi...

- Pourquoi ?

- Bah tu as faillis tomber à cause de moi, c'était mon plateau et enfin voilà quoi... je suis désolée.

- Oui bah c'est pas si grave, soufflais-je, c'est pas comme si c'était important non plus.

- J'avais peur que tu sois en colère contre moi. »


Je ne lui répondis pas, et le regardais, bon il arrête de sourire comme un idiot, j'aimerais bien retourner jouer !


« Euh IlHoon, c'est bon la discussion est terminée non ?

Oh pardon ! Je te dérange! Dit-il les joues rouges, bon bah j'y vais alors ! Désolé hein ! »


Je le vis quitter la maison et passer les portillons. Je me ré-installa à ma place initiale.


« Ah ! A nous deux! Dis-je en prenant ma manette entre mes mains.»


je relançais mon jeu lorsque la sonnerie de ma maison retentit une nouvelle fois. PUTAIN !


« QUOI ! Dis-je en ouvrant la porte méchamment.

Ok.... je crois que j'arrive pas au bon moment, tu viens de te faire exploser par un zombie ou bien....

Très drôle MinHyuk, qu'est ce que tu veux ?

Parce que maintenant il faut que j'ai une raison pour venir te voir ?

Oui !

Oh... je suis pas le premier à venir te couper dans ta partie dit-il en commençant à manger une pomme.


Non mais vas-y fait comme chez toi !


« Non en effet.

- C'était qui ?

- IlHoon. »


Il recracha sa pomme et me regarda avec... des soucoupes à la place des yeux, puis il fit sa tête quand il avait une idée qui lui traversait l'esprit.


« Ca sent pas bon ça..

- Non en effet.

- Qu'est ce que tu as encore préparer.

- Une vengeance sur IlHoon.

- Pourquoi ça ?

- Parce que, dit-il en s'approchant de moi, personne d'autre que moi n'a le droit de te déranger, surtout quand tu joues. »


Il m'attrapa le crane et se mit à le frotter très fort avec sa main. J'aime pas quand il fait ça !


« Min ! Min tu m'embrouilles la crinière ! »


Il explosa de rire. J'en profitais pour le pousser sur le canapé. Maintenant c'était à mon tour de rigoler, il me regardait surpris puis il souffla, un petit sourire sur son visage.


« Qu'est ce qu'il y a encore ?

J'ai l'impression d’être toujours en vacances, toi, moi, la x-box, gâteau et bonbon enfin bref tout ces récompenses après une dur journée de labeur!

Sauf que tu ne sais pas ce qu'est une vrai journée de labeur pas vrai ? »



Il pesta pendant que je branchais une deuxième manette sur ma console. Je lui lançais et il la rattrapa d'une seule main. Ouais, bon c'est bon hein, moi aussi je peux le faire... quoi que tout compte fait non, je préfères pas essayer. On joua comme ça pendant un temps assez long jusqu'à ce que ma petite sœur se plaigne d'avoir faim. Il était huit heures.



« Oh merde ! Merde ! Putain j'ai encore rien préparer.

- Laisse c'est bon je vais t'aider WonYi.

- Ok, mais à une seule condition.

- Oui ?

- Tu restes manger.

Ah oui mais ça c'était pas une condition.

Comment ça ?

Bah tu m'aurais pas inviter pas grave je l'aurais fait tout seul.

T'es pas possible.»



Je soupirai et lui frappai la tête. Non mais celui-là ! Il ne changera jamais. Après un long, très long interrogatoire de mes frères, sur le pourquoi du comment, est ce que j'avais le droit de et tout le tralala sur le fait que MinHyuk soit là, on passa enfin à table. Si, on peut appelait ça comme ça, j'avais fâché mon plus jeune frère de ne pas jouer avec ses pâtes, en gros de ne pas les aspirer un grand coup comme on à tous fait, il s'est mit à rire, je lui est dit de prendre exemple sur MinHyuk. Je me suis retournée est... il faisait exactement la même chose que eux. Ce garçon finira par me tuer !



« Non mais merci MinHyuk ! J'ai passé pour une grosse imbécile là ! Dis je en essuyant la vaisselle qu'il nettoyait.

Roh c'est bon j'ai pas fait exprès !

Encore heureux ! »



Pour seul réponse il m'arrosa, je pris de l'eau et fit la même chose cependant une voix que je connaissais trop bien me coupa.



« WonYi, peux tu m'expliquer ce que MinHyuk fait ici ? »



Je me retournais en même que MinHyuk vers la voix, oups ! Maman est de retour !