Rencontre d'une nouvelle vie.

par Pop's

Chapitre 2. Rencontre d'une nouvelle vie.

*PDV Eden*

La grande bâtisse qui s'offre devant moi est tout simplement Whouahhhhh....

Tellement imposante que j'ai peur de mettre un pied sur le chemin de castine rouge. Deux saules de part et d’autre du portail blanc semblent vouloir tendre leurs branches pour en faire un tapis. Je me raisonne et commence à découvrir ce qui se cache plus loin. Une pelouse taillée à la perfection parsemée de bosquets de tulipes et de fontaines à eau, s'offre devant moi. Tellement douce que je rêve d'enlever mes chaussures pour sentir l’herbe sous mes pieds. Emmy, ma très chère (et pingre) tante ouvre ce sert de porte d’entrée et m'accueille chaleureusement.

Je lève les yeux au ciel en soufflant bruyamment. Elle me fait visiter la maison aussi magique à l'intérieur qu'à l’extérieur. La totalité du sol de l'entrée ainsi que les escaliers sont en marbre. Bordel ! Je cours voir ma chambre. Plutôt sobre à mon gout mais les doigts créateurs d'Eden arrangerons tout ça! La tapisserie est Gris clair et un immense piano règne majestueusement au milieu de la pièce. :

Emmy s'avança.et ouvrit les rideaux. J'avais vue imprenable sur Le jardin ainsi que la ville de Seoul au loin.

Oui, oui, oui, ma vie est formidablement formidable...

Un lycée est un lycée ... prestigieux ou pas, tout y est si barbant mis à part le sport l'art et la musique ... Devrais-je me réjouir ? Le soir venu chose promise, chose due, à 21h (heure de Seoul) le téléphone bipa une demi seconde avant que je me jette dessus comme une affamée.

Un peu confuse de le faire se lever pour m'appeler, j'abrégeais mon monologue, lui expliquant mon arrivée et lui promis de le rappeler dans la journée de demain. Fatiguée du voyage je m'endormi le portable à la main pendant que mon amour me racontais une histoire.



Lendemain matin, le réveil fut difficile pour Eden. Sa tante la leva aux aurores car elle devait récupérer son uniforme avant de rencontrer sa nouvelle école.

Eden bougonna quelques mots avant d'enfiler son uniforme aussi couteux qu'un cheval de course.

Elle insistait pour conduire Eden au lycée, mais cette dernière lui assura qu'il n'était pas nécessaire d'étaler sa richesse sur le cuir de sa Mercedes décapotable. Emmy vexée se retira la tête haute en maugréant que « cette petite ne comprenait pas la valeur de se montrer devant ses camarades » et tout le bien que cela pouvait lui faire. Le lycée n'étant pas loin, Eden fit quelques pas histoire de visiter cette ville inconnue, avant de commencer ses cours. Apres quelques rues elle s'arrêta devant le bâtiment scolaire qui ressemblait plus à une prison de luxe qu'à une école. Tout y était étalage de biens et de la personne. Les jeunes élèves se retournaient en la voyant et la dévisageaient comme une pestiféré. Elle aperçue un groupe de filles qui avaient l'air occidentales. La jeune fille s'approcha d'elle et sourit tout en décrochant un "HELLLLO" plein d'enjouement. Le trio la dévisagea comme si elle était folle avant de tourner les talons. Eden commençait à désespérer devant tant d'indifférence lorsqu'une main touchât son bras.

Elle se retourna et vie une jeune coréenne, le visage poupin, qui souriait de toutes ses dents.

Eden regarda la jeune coréenne ébahie. Cette dernière lui pris le bras, ramassa son sac et la guitare posée à ses pieds avant de faire volteface et de l'entrainer vers la sortie. Eden se laissa faire docilement et suivit la coréenne qui courrait dans le sens inverse de la sonnerie qui retentit derrière elle.

Deux heures plus tard elles étaient affalées sur le trottoir grignotant une boulette de riz et échangeant leurs numéros de téléphone.

Elles se complimentèrent quelques instants avant que le regard de Song hee ne s'illumine malicieusement. " J'ai une idée suis moi !"

Elle tira Eden en plein cœur de Seoul avant de s'arrêter brusquement sur une petite place.

Eden jeta un œil sur les partitions que lui avait jetées Song hee et choisit Misery de Maroon 5, la seule qu'elle connaissait. Song hee avait ouvert la protection sa guitare et l'avait mise à plat par terre. Elle commença les premières notes et fit signe de la tête à Eden pour commencer. Leurs voix s'accordaient parfaitement et du début à la fin de la chanson, elles n'avaient quittées le regard de l'autre. Et c'est à l'unisson qu’elles terminèrent sous un flot d'applaudissement. Eden releva la tête surprise en découvrant qu'en moins de 5 min une vingtaines de personnes s'étaient regroupée autour d'elles. Elle tourna son regard vers sa nouvelle amie qui leva le pouce en l'air. Soudain le téléphone de Song hee sonna et celle-ci se leva pour décrocher, en tendant la guitare à Eden. : "Continue je reviens !! "

La jeune fille essaya de la retenir angoissée, lorsque quelqu’un dans la foule s'écria : Une autre !

Les personnes présentent pressèrent la pauvre Eden de donner suite au mini concert. La pauvre cherchait tant bien que mal une partition qui lui semblait familière mais elles étaient toute en coréen. A default de choix elle prit une inspiration et dis :

Quelqu’un traduit ce qu'elle avait dit en coréen et les spectateurs applaudirent.

Calme toi Eden calme toi tu peux le faire.

Un... Deux... Trois.



*PDV d’un spectateur*

J'avais entendu deux voix magnifique qui venaient du petit groupe formé au coin de la rue. Je reconnaissais une chanson de T.O.P m'avais fait écouter. Subjugué j'avançais en direction de ces voix avant de découvrir deux jeunes filles en uniforme, l'une coréenne l'autre occidentale. Quelles voix magnifiques ! Elles s’accordaient beaucoup, celle de l'occidentale était très douce et plus aigüe. Je la détaillais de la tête aux pieds. Des cheveux long qui finissaient en boucles au milieu de son dos retenus par une simple tresse de chaque cotés. Elle était jolie mais un peu trop maquillée à mon gout, le khôl noir cachait la beauté de ses yeux verts.... sauf ce rouge à lèvres Couleur framboise qui mettait en valeur sa bouche en cœur. Elle avait un visage d'ange sur un corps de femme biens proportionné. 1m60? Et 50 kg je pense. Des jambes assez longues et des doigts fins. Son physique s'accordait à sa voix. La coréenne étais aussi mignonne, un visage de bébé, de jolies formes malgré de trop longues jambes et une jolie voix rauque et puissante. La chanson était a peine fini que le portable de cette dernière se mis à sonner, elle jeta la guitare a son amie qui semblait perdue. Son regard de chaton cherchait une issue pour pouvoir s'enfuir. Intérieurement je jubilais. Comment vas-tu t'en sortir. Je décidais donc de lui tendre un piège en criant pour qu'elle continue le spectacle, je voulais entendre sa voix seule. Une autre!!!! La pauvre était paumée elle ne savait surement pas lire le coréen vu sa réaction face aux partitions de son amie. Elle leva le regard et annonça en anglais que c’était l'une de ses compos. Personne n’avait compris, je fis donc office de traducteur après avoir vérifié que mon visage était bien caché. Quelques notes angéliques montèrent dans le ciel avant que je n'entende cette voix venant tout droit du paradis. Elle chantait en anglais :



https://www.youtube.com/watch?v=Jw-gW9Ohgxc&index=7&list=PLB28324F74D52E209



« Mon amour de la haut, surveilles tu mes peines et mes joies ?

Devenu une Etoile, sait tu quand j'ai chaud ou quand j'ai froid ?



Mon âme est en peine,

Reviens vers moi car je t'aime.



Juste un signe, une marque.



J'ai appris, de toi, la foi.

Je sais que tu es la,

Que tu veilles sur moi.



Dans mon cœur tu es encore

J’ai tatoué mon corps,

Je l'ai rendu plus fort.



Mon amour de la haut...



Je voulais plus que tout, Finir ma vie à tes côtés,

Ton cœur fou m'a quitté.



Mon esprit chante dans le noir,

Je crie au désespoir,

Car je ne peux te voir.



Pour t'entendre je me tuerais,

Car tu es l'aimé,

Pour qui j'ai tout donné. »



Les paroles m’avaient retourné l’esprit. Sa voie mélancolique criait : sauvez-moi..... En levant les yeux, je vis une larme fondre dans ses cheveux. Est-ce qu’elle pleurait pour quelqu’un, ou était-elle mélomane ? Elle se leva pour saluer. Le gens se pressait pour jeter une pièce à ses pieds, pendant qu'elle restait bouche bée les regardant rouler autour d'elle. M'étant assuré qu'il ne restait plus un seul spectateur, je m'avançais vers elle. Arrivé à sa hauteur, elle me dévisagea lentement. M'avais elle reconnut ? Elle restait pourtant les bras ballants pendant de chaque côté de son corps, ses yeux incompréhensifs rivés dans les miens. Je l’empoignais pour y déposer un billet dans sa main. Elle l'observa lentement et balbutia un 'thank you' timide.

J'étouffais un rire. Quel accent horrible !

J'allais lui demander son nom quand son amie coréenne arriva essoufflée.

L’occidentale la regardait complétement paumée. Elle avait parlé tellement vite que sa phrase était moitié anglaise, moitié coréenne. La jeune fille qui s'appelait Eden me salua rapidement puis fut emportée dans le tourbillon de son amie.

Un peu déçu de ne pas avoir parlé d’avantage avec elle je rebroussais chemin pour aller rejoindre Taeyang en me consolant : mon pauvre G-D encore une qui t'as retourné l'esprit...