Un homme Heureux

par latikadawson



Un Homme Heureux



https://youtu.be/OWKgHFFKA-c



« -Entrée dans 3, 2…



Le temps reste en suspension, comme arrêté. Cette dernière seconde semble durer une éternité, autant de temps qui me permet de regarder autour de moi et d’analyser. Le bruit de la foule résonne dans les backstages mais celui de mon cœur battant comme un fou, battant la mesure, essayant de fuir l’angoisse et le stress envahissant ma cage thoracique me semble plus fort et plus lourd que n’importe lequel de ces sons, de ces cris, de ces claquements de mains.

Autour de moi, les garçons tournent et retournent la tête cherchant des directives, perdus, alors que la dernière seconde résonne



-et 1 »



Je comprends que c’est à moi d’intervenir, j’appelle les gars qui se tournent tous face à moi et je tends ma main. Il n’en faut pas plus pour que le message passe et que tout le monde se rassemble autour de moi, nos regards se perdant les uns dans les autres, un sourire rassurant fleurissant sur mon visage, faisant fleurir les leurs.

Nos mains se touchent, se frôlent puis se posent les unes sur les autres. Chacun pose une main puis je rajoute ma seconde au sommet, très vites rejoint par les leurs. Et pendant ce laps de temps, si court soit-il, je me rends compte que c’est la paume de Jimin sur le dos de ma main et le dos de celle de Yoongi sous la paume de la mienne alors je me dis que toute ma vie, finalement le destin à bien fait les choses.

Un cri de guerre, d’encouragement, sort d’entre mes lèvres et se répercute sur les leurs. Nos mains se détachent finalement et c’est liés tous les sept, dans l’euphorie, la joie, l’angoisse, la peur, le bonheur que Bangtan Boys entre en scène pour la toute première fois.

No More Dreams commence alors que mon esprit est plein de rêves et mes yeux, de larmes de joie que je retiens tant bien que mal.

Alors que Jimin se met à chanter je suis de nouveau frappé par ce sentiment intense, fulgurant, passionnant qui me submerge du cœur au corps, qui me fait oublier tout ce qui peut exister mis à part lui, lui et mon amour pour lui. Ce énième coup de foudre qui me frappe, alors que la musique continue, ne dure quelques secondes mais assez longtemps pour que mon corps s’imprègne à nouveau de cette sensation pour les mois à venir.

Je reviens à moi et avec eux, mes amis, mon destin, ma famille, mes frères et mon amant je fini ce qui sera le premier pas de tellement d’autres, et alors que les fans et la foule nous acclament, je glisse mes mains dans celles de Jimin et Yoongi, tenant à leur tour le reste de notre famille. Les frissons sur tout mon corps, mon cœur en éclat et les larmes sur ma peau je m’incline une première fois sur cette scène, avec l’espoir au fond de moi, de m’y tenir à nouveau dans dix ans, dans vingt ans et que ce jour-là elle sera là pour me voir.

« HyoSang,

Ma chérie, mon amour, je t’élèverais comme ma propre fille et je te promets mon ange que tu connaîtras le bonheur d’une famille. Jamais de cris, plus de larmes et toujours plus d’amour, je te raconterais ta mère au travers de nos photos et passerais surement sous silence le suicide de ton père, notre père jusqu’à ta majorité mais je te promets bébé que tu auras une ribambelle de tontons qui prendront toujours soin de toi et te protègerons, deux papas qui t’aimerons et les parents de Yoongi en guise de parents, d’amis, de grand parents, qui nous feront tous avancer dans la vie.

Aujourd’hui je sais que mon bonheur dans la vie, plus encore que de monter sur scène, c’est de te voir dans les bras de Jimin pendant qu’il te montre des photos de maman, que je n’aurais pu te montrer moi sous peine de me mettre à pleurer, c’est de le voir chanter pour toi ce genre de berceuse que seul lui peut te chanter et de vous regarder quand, épuisé par la journée interminable, tu t’endormiras dans ses bras alors que lui-même rejoins ceux de Morphée. Mon bonheur désormais c’est quand notre famille est au complet, Seokjin et Jungkook nous préparant le repas, ces deux imbéciles d’Hoseok et Taehyung qui osent enfin s’aimer, Yoongi et son adorable chérie tout droit venue de France, sa mère et son père au milieu de nous tous, nous aimant comme le ferais des parents, puis Jimin, puis toi, puis moi submergés par l’amour, la joie, la nostalgie parfois et puis surtout l’espoir.

Ma sœur, mon enfant, je te promets encore une chose, nous nous aimerons pour toujours. Sous les yeux de maman qui nous regarde du ciel et ceux, bienveillants, de notre belle famille de fou dont les membres ne sont pas tous liés par le sang mais bel et bien liés par quelques choses de bien plus importants,

La passion, l’amour mais surtout

Le destin.

Un jour tu liras cette lettre, je te la donnerais quand tu te posera trop de questions, quand tu nous pensera dingue et trop en marge des autres familles traditionnelles, tu liras cette lettre et je sais que tu comprendras que si notre vie est loin d’être conventionnelle, normale ou typique elle est d’autant plus belle parce que le plus important c’est que nous, pour toujours on aura simplement,

De l’amour. »





Je m’appelle Kim Namjoon, et j’ai toujours eu un foutu problème de concentration qui m’a souvent amené à rencontrer des gens qui m’ont fait faire les plus belles choses de ma vie et je peux vous dire que même aujourd’hui, en étant grand-père, vieux et retiré de la scène depuis maintenant bien longtemps j’ai encore et toujours ce fichu souci.

Mon histoire finie là mais avant je vais vous faire une confidence, dans ma longue et belle vie je suis tombé trois fois amoureux, la première fois d’un homme appelé Jimin, la seconde fois d’un adorable bébé appelé HyoSang et la toute dernière fois, d’une petite fille nommé Salang, petite dernière de notre grande famille.

Mais parmi tous ces amours, un vit encore et toujours à mes côtés. Park Jimin était, est et sera encore et pour toujours la plus belle personne du monde qui a su me faire l’aimer des centaines et des milliers de fois et aujourd’hui encore, quand je le regarde, je vois ce gamin joueur et bipolaire à la peau dorée, aux yeux rieurs et à la voix d’ange.

Merci d’avoir suivi mon histoire et de m’avoir laissé vous raconter le commencement de ma vie et aujourd’hui, d’assister à sa fin.

J’étais, je suis et resterais toujours, un homme heureux.



FIN