Reversed Shadows

par Mecanic heart






« Il est un antre obscur où vont s'isoler les amours pour nous séduire avec plus d'énergie »
SADE



La première chose que Taehyung remarqua en se réveillant fut que la chambre avait légèrement changée. Le reste aussi d'ailleurs puisque le plafond semblait être devenu le plancher et que le sol à la moquette élimée faisait désormais office de toit. Cela n'avait aucun sens ! Comment son lit pouvait-il bien tenir en l'air sans tomber ?!
Il chercha ses amants favoris du regard et découvrit immédiatement Yoongi qui ronflait par terre, les poignets menottés et sa lèvre supérieure ornée d'une coupure qui ne saignait presque plus. Il détailla le corps athlétique de son camarade de jeu inconscient et se demanda lequel d'eux deux avait perdu connaissance le premier. Il esquissa un mouvement pour débusquer l'autre raclure sadique mais constata qu'il ne pouvait pas bouger d'un pouce. Rien d'étonnant quand il comprit qu'il était pendu aux crochets muraux à l'aide de solides entraves, ce qui justifiait également sa vision étrange puisque c'était lui qui avait la tête à l'envers.
Un bruit attira son attention et Kookie passa la porte sans se presser, tenant d'une main un plateau de tasses fumantes d'où se dégageaient un arôme de café irrésistible et de l'autre sa badine en bois de frêne que ce maso de Suga lui avait offert pour son anniversaire. Il avait délaissé sa tenue de cuir et de sangles pour une simple serviette de bain qui offrait une vue ajourée sur son anatomie captivante.
-Tae, t'es réveillé ? Piailla le tortionnaire en déposant ses affaires pour venir le libérer.
-J'me suis encore évanoui ? Demanda-t-il en craignant la réponse inéluctable qui allait suivre.
-Juste après Yoongi, tu t'améliores !
-Tu vas finir par nous tuer, psychopathe.
-Bah, qu'est-ce que la mort après tout ? Je suis sûr que tu prendrais ton pied en enfer. Ricana son camarade en le laissant retomber sur le sol sans aucune grâce.
Taehyung ne prit pas la peine de répondre et attrapa un caleçon qui trainait avant de s'assoir dans la causeuse victorienne qui gardait les traces durables de leurs affrontements quotidiens. Son maître alla détacher le second prisonnier qui ne bougea pas et respira plus profondément encore.
-On a pas reçu de nouvelles lettres ? Se renseigna l'adorable soumis en fouillant dans le courrier froissé qui trainait sur une tablette depuis la veille.
-Si, je crois qu'il y en a une. Regarde l'enveloppe noire.
-En effet. Tu l'as déjà lue ?
-Ouais, pareil que les autres. Nous ne sommes que des monstres qui s'abiment dans les ténèbres de la luxure, paraitrait-il.
-On devrait leur proposer de participer. Ironisa-t-il en jetant une lecture méprisante au torchon d'insulte.
Vivre à trois n'était pas très bien toléré sorti des murs du Silvercat. Et leurs admirateurs ne se privaient pas pour le leur rappeler. Mais tout cela importait peu aux jeunes hommes qui se complaisaient dans cette harmonie malsaine. À la façon d'anges déchus, ils trainaient leurs ailes et leur douleur dans les nightclubs insalubres même pour les rats et noyaient leur désir vorace dans les fumées des cigarettes et des flingues, s'évertuant à dénigrer le sens de cette vie qu'ils avaient choisis par passion.
Une paire de main se posa sur son torse, une autre sur ses cuisses, et il se rappela pourquoi il avait emprunter cette voie.
-C'est mauvais de s'embrouiller l'humeur dès le matin. Couina Yoongi sur un ton paresseux qui donnait envie de le plaquer sur un lit, ou bien sur le sol, c'était plus près et tout aussi efficace.
-Ils ne comprennent tout simplement pas. Ils sont bien trop bornés et sérieux. Commenta Jungkook en faisant asseoir l'objet de ses désirs sur ses genoux pour le caresser à sa guise. Tu veux du sucre avec ton café ?
-Oui, deux s'il te plaît.
Taehyung en pris aussi et contempla avec la fascination d'un enfant les petits cubes décolorés qui fondaient et disparaissaient dans le liquide sombre. S'égaraient-ils également dans les bras chauds des abysses ténébreux ? Jusqu'à oublier toute réalité autre que celle qu'ils avaient façonné avant de s'y cloitrer sans désirer un instant revoir la lumière du jour.
Qui pouvait se targuer de définir ce qui était bien et mal en ce monde absurde ? Certainement pas les âmes bienveillantes au dehors qui reculaient devant l'obscurité que les amants charriaient.
La notion de vertu et de péché demeurait encore abstraite pour ceux qui défiaient constamment les lois de la pesanteur humaine. Ils finiraient par tomber un jour, ils s'en doutaient. Mais à l'instar d'une drogue dure qui vous ravage le cerveau, leur vie de débauche et de crimes leur apparaissait comme un doux cauchemar dont on ne voudrait s'éveiller.
Taehyung vit Yoongi se pencher en avant pour attraper sa flasque argentée et en descendre le contenu goulument.
-Vas-y doucement. Gronda leur chef de meute. Tu n'en auras plus avant ce soir sinon.
-Peut m'importe puisque que tu me fais le même effet. Gazouilla-t-il pour toute réponse.
Taehyung laissa échapper un soupir et tendit à Jungkook un bâillon abandonné par terre avec un clin d’œil entendu.
-Tu as bien bu j'espère. Tu risque d'avoir besoin de ta salive...