Dulyeoum

par ArtForDawn


Les oreilles de Jeon Jungkook se mirent à siffler une fois assourdies par l'alarme tapageuse du réveil, ondes retentissantes que l'on balançait aux murs, et contre lesquels elles rebondissaient pour créer un écho étourdissant le jeune homme. Sa bouche avait une sorte de texture pâteuse qui le dégoûtait. Il claquait plusieurs fois sa langue à son palais puis se décidait à se lever pour inonder sa cavité buccale de dentifrice à la menthe forte. Il cracha vulgairement dans son lavabo une fois son bain de bouche achevé, aspergeant au passage son miroir, puis se contempla. Il passa ses ongles sous ses yeux, le long de ses joues encore juvéniles, puis sur son menton. Une fine pellicule de peau grasse et morte s'y était alors incrustée. Il s'acharna à les détartrer intégralement à l'aide d'une brosse à dents usagée. Il soupira en songeant qu'il devait s'acheter des masques détoxifiants, ou des conneries dans le genre.

Il avait fini par ne dormir que quatre heures, et la règle numéro un dans ces cas là : ne pas boire de café, cela ne faisait qu'empirer son état. Cloper non-plus, n'était pas une option. Il finit par se laisser tomber au sol de son appartement, entamant des séries de pompes peu dynamiques. Au bout d'une quinzaine de minutes, il s'assit sur une pile de fringues, puis contempla sa fenêtre étriquée.

Il ne savait si son manque de ressenti était dû à une solitude notable. S'il se sentait seul, il en souffrirait certainement. Or, un vide quasi-intersidéral occupait la place dans sa poitrine.

Puis il se rappela d'hier soir, où Jimin était venu lui faire plaisir, et où il avait ri la nuit, avec ce « SugarBoy ». Un filament d'espoir vint nourrir une flamme entre ses poumons. Il se sentit alors parfaitement ridicule. C'était si peu important, mais c'était quelque chose. Et quelque chose au milieu du vide, de l'habitude, de l'ennui, pouvait rendre fou de passion.

Jungkook répondit à quelques messages, après s'être connecté pour la 1001ème fois, puis s'habilla en prenant un certain temps. Malgré le fait qu'il soit totalement relâché chez lui, et que son hygiène laisse à désirer, il prenait soin de son apparence avec une attention exagérée. S'il n'entretenait pas sa peau en profondeur et quotidiennement, il préférait la badigeonner de correcteurs et sticks anti-rougeurs. Manteaux cintrés, baskets de ville neuves, hauts originaux, il se dégageait parfois de sa personne comme un sentiment d'outrance, comme s'il était sensiblement trop élégant, comme s'il était évident qu'il voulait plaire. Et cela fonctionnait, on le regardait, mais on n'osait l'approcher. À juste titre, Jungkook n'était pas le genre de personne qui souffrait de son apparence peu amicale, il n'avait pas besoin de davantage d'amis. Pas qu'il en ait trop –seulement une poignée-, mais il n'avait pas de temps et d'énergie à accorder à des gens qu'il ne connaissait pas, et ne souhaitait pas connaître : personne ne retenait son attention.

Mais c'est malgré tout apprêté comme pour un rendez-vous galant qu'il se rendit à sa fac de sciences humaines, « au cas où », se disait-il. Il scrutait sans trop d'espoirs les horizons surchargés d'étudiants.

En sociologie, il étudiait la société qu'il connaissait déjà par cœur, se perdant alors sur son téléphone à lire des invitations d'inconnus à des soirées étudiantes. Elles n'étaient pas si pourries, à Séoul. Boire du soju, dépuceler quelques innocentes, et si chanceux, se faire sucer par un gars bourré dans les toilettes. Mais ça aussi, au bout d'un moment, quand on a plus besoin de l'attention des autres, ni de personne, on s'en lasse. Ce ne sont que des processus de socialisation, si Jungkook se sentait glisser du groupe il s'invitait à une ou deux de ces soirées, puis faisait mine de s'entendre avec les autres.

Le manque de sommeil rendait ses pensées sombres. Il ne voyait pas toujours les choses de cette manière.

Lorsque son front heurta bruyamment son pupitre, il finit par décider de sécher le cours magistral qu'il avait l'après-midi, il trouverait bien une cruche pour lui passer des notes.

Il commençait à se sentir contrarié, il avait grand besoin de dormir.





***



Sortant du bâtiment, il s'arrêta un instant pour chercher dans ses poches sa carte de déplacements, sentant son humeur se gâter en se trouvant au milieu du flux d'étudiants.

Comme un rocher planté face à la brise dans un torrent, on lui passait de tous côtés, parfois le bousculant, comme si l'eau l'éclaboussait.

Puis il repéra à une dizaine de pas, un deuxième rocher, pas si grand... Enfin, menu mais qui dégageait une impression de grandeur. Blond et pas désagréable à regarder, il fumait, mais pas l'air de rien. Il aurait pu fumer à l'écart, tranquillement. Mais non, il avait ses écouteurs enfoncés dans les oreilles, la clope au bec, au milieu, et il les regardait tous passer. Sûrement que cette musique devait lui inspirer bien des choses, il devait se sentir unique au milieu de cette foule, comme une singularité. Jungkook se vit en lui, et le trouva aussitôt bête. Pourtant, le garçon retira ses écouteurs. Il n'écoutait rien du tout et se contentait de fumer tranquillement, regardant les autres. Jungkook resta planté là, essayant de deviner ce qui pouvait bien se passer dans la tête de l'individu, quelles pensées pouvaient animer ce regard... Étrangement vide ? Ou simplement impassible ? Ou plutôt perçant, ou alors... Indiscret ? En effet, cela faisait plusieurs secondes que ce regard était rentré en contact avec celui de Jungkook. Le brun sentit le sang affluer à son visage.

« Pourquoi je fais la pucelle, se murmura-t-il pour lui-même. »

Jungkook fila sans demander son reste, osant malgré tout un demi-regard vers le garçon. Il remarqua une petite mèche bleue sur un bout de sa frange, et qu'il regardait toujours dans sa direction.

« Gênaaant, souffla-t-il en sentant l'exaspération lui faire tourner la tête. »



Dans le métro, il alla se fourrer dans un coin où personne n'allait l'emmerder, enduisant ses tympans de rap diable et vide de sens, comme pour épurer son propre esprit.

Il avait besoin de se changer les idées, dormir semblait être l'idéal mais il avait le sentiment qu'il allait avoir un certain mal à sombrer : trop d'irritation.

Il ressentit l'envie d'aller se perdre sur une map vaste de Legends and Sorrow, et de parler à « SugarBoy ».

Le froid vint mordre ses doigts aussitôt sorti du métro, déclenchant un frisson le long de son échine, renforçant son besoin instantané de confort. Il serra son sac sur ses deux épaules et se mit presque à trottiner le long de sa rue résidentielle.

La fenêtre de son jeu était restée ouverte, son personnage sous le statut « -inactif- ». Il fouilla parmi ses messages ceux datant d'hier soir. Il retrouva aisément celui qui occupait ses pensées, qui n'avait rien répondu de spécial à son « à demain », et qui était connecté il y a deux heures de cela. Jungkook soupira en réalisant qu'il l'avait raté. Et puis même s'ils s'étaient connectés en même temps, qui disait au jeune homme qu'ils se seraient parlés.

Il enfonça son visage dans son oreiller, puis fronça du nez en se rendant compte qu'il était malodorant.

« Fait chier. Je dors ce soir, cracha-t-il comme pour justifier son humeur exécrable. »

Il ressentit un soudain besoin de propreté, la saleté et le désordre achevait de le rendre fou. Il fourra les vêtements dans deux grands cabas, de même pour ses draps. Il les jeta à l'entrée puis saisit son aspirateur miniature pour astiquer les moindres recoins de son parquet stratifié.

Il débarrassa grossièrement ses meubles de leur poussière, se jeta sous l'eau de sa douche et se fit couler dans un sweat à capuche. Il avait achevé son nettoyage en moins d'une heure. Malgré cette façon singulière de se défouler, il était encore contrarié. Il sortit avec ses sacs aux mains, les déposant pour les faire laver tandis qu'il achetait de quoi remplir son frigo.

Des plats industriels au goût douteux, des boîtes de conserve à faire réchauffer, puis pour finir, vodka et limonade. Ca n'était pas par manque d'argent qu'il n'achetait rien pour cuisiner, mais plutôt par manque de volonté. En effet, ses parents le finançaient presque à outrance. Il n'en ressentait pas la moindre culpabilité, il ne considérait pas plus que les autres sa famille, et avait décrété que ceux-ci avaient largement de quoi subvenir à leurs besoins. Capitalistes et consommateurs, Jungkook n'avait aucun scrupule à leurs soutirer le maximum. Il y était parvenu grâce à un stratagème finement élaboré sur le long terme : se faire passer pour un idiot. Il passait son temps à jouer, du temps du lycée, mais dès qu'il entendait la clé glisser dans la serrure de sa maison, éteignait l'écran de son ordinateur avec précipitation, glissant sous ses yeux un manuel scolaire en mimant une difficulté certaine. Naïfs et probablement désintéressés, les parents étaient complètement entrés dans le jeu du jeune, lui proposant même des cours de soutien qu'il refusa avec une humilité feinte, "ne voulant pas déranger". Cette attitude scolaire, une couverture, n'était en rien le produit des résultats de Jeon Jungkook à l'école. Il était bon parce que malin. Ces « efforts » qu'avait entretenus Jungkook lui avait même permis d'intégrer une bonne université, faisant la fierté des parents de cet enfant débile. Fierté, étant désormais la source de l'argent compacté dans la carte bleue du jeune homme.

Il trompait son monde, et se sentait au dessus de tous pour ce simple fait. Ca ne faisait toujours pas de lui un être mélancolique, mais rempli d'ennui.

Après avoir récupéré ses affaires, il rentra chez lui en sentant la fatigue lui alourdir la tête. Il arrosa son gosier de vodka diluée dans une limonade chimique et sucrée, sentant la chaleur tapisser sa gorge. Il hoquetait à cause du gaz de la boisson, les jambes flageolantes. L'alcool avait quelque chose de magique, on pouvait se mettre à la place de tous les accros, lorsque cette sensation de bien-être et d'insouciance jugulait les cellules nerveuses, inondant les artères.

Le brun soupira en devenant un parfait abruti. Ses neurones étaient devenus bien lents après le cinquième verre. La vodka avait de pratique qu'elle était quasi instantanée. Il s'amusa à penser que même s'il était lent actuellement, il restait plus rapide que beaucoup d'autres.

Il se leva, chancelant, puis navigua distraitement sur Legends and Sorrow. Ca n'était pas la première fois qu'il s'en rendait compte, mais jouer en ayant bu était particulièrement tripant.

SugarBoy ne s'était toujours pas connecté, Jungkook commença à lentement frustrer, de plus sous l'effet de la boisson il était bien plus honnête par rapport à ses sentiments, du moins son ressenti.

Il laissa ses yeux dériver sur son téléphone portable, la vision se troublant, le ventre commençant à lentement s'irriter.

Il parcourra distraitement ses contacts, hésitant à appeler une petite qui tenait beaucoup à lui, et semblait ne demander que pouvoir lui passer dessous. Mais, nan. Pas une fille, pas une chose dont l'on devait prendre soin. Il voulait être proie d'un regard plein d'assurance, mature et sûr de ses charmes. Un regard comme celui de ce blond. Il soupira et mordit lentement sa lèvre inférieure.

« To : Jimin Sunbae

Si tu oeux venir ce serait bien,n j'ai les cuisses ouvertes et je t'attends»

Le brun se sentait malgré tout somnolent, fermant ses yeux en laissant son téléphone sur son visage. Celui-ci vibra sur son nez une trentaine de secondes plus tard. Son cœur enduit d'alcool bondit.

« From : Jimin Sunbae

???

Ca va Jk ??»

Le brun eut un léger gloussement.

«To : Jimin Sunbae

Viens juste»

Puis il sombra dans son lit.





***



« ...ook ! »

« Jungkook ! »

Le dénommé émergea difficilement en grognant, puis découvrit le visage pantelant de Park Jimin. L'alcool n'était qu'à moitié retombé, de sorte que quand il le vit, son cerveau ne capta qu'une seule chose : sexe. Il ne chercha pas le pourquoi du comment et fit une place à son ami interloqué. Jungkook attendit une réaction de sa part, qu'il se déshabille ou ne sais-je, mais il se contenta de l'observer.

« Jungkook, tu empestes je sais pas quoi, commença Jimin en regardant dans les alentours de la chambre. Ah ! Ca ! »

Il saisit la bouteille de vodka largement entamée, et eut un sourire froid à l'intention de son cadet.

« Tu m'appelles pour que je vienne m'occuper de toi, enfin, de tes crises d'alcoolisme, maintenant ? Demanda-t-il toujours avec ce sourire glacial, comme pour que ses paroles se teintent d'une très certaine amertume.

- Hmm, je... Tenta d'ébaucher le brun, en sentant sa langue s'engourdir. Non, c'est pas ça je voulais hm...

- Tu crois que j'ai envie de quoique ce soit avec toi quand tu ressembles à un zombie ? J'avoue que c'est ton côté inexpressif qui me plaisait mais là t'es juste un légume. On est en plein après-midi Jungkook ! Tu vas pas bien hein ! »

Jimin expira, Jungkook inspira, et coinça son souffle dans ses poumons. Il se sentit décuver en moins de cinq secondes, du moins il s'appliquait à reprendre son sérieux. Il avait plus ou moins honte d'avoir dérangé Jimin : il était encore essoufflé parce qu'il devait avoir couru. Maintenant que sa mauvaise humeur et sa misanthropie s'étaient envolées, il sentir les remords mordre son estomac vide. Regardant vaguement devant lui, il n'osa rien ajouter.

« Tu es alcoolique ? Finit par demander l'aîné, faisant sursauter Jungkook.

- Euh, non ? Déclara aussitôt le brun, laissant quelques secondes espacer le reste de ses mots. Je suis juste bizarre dans ma tête donc autant la remplir de quelque chose. »

Ses paroles n'avaient pas vraiment de sens, l'alcool embrouillait son esprit enchaîné de léthargie. Le blond soupira et vint passer une main revigorante le long de la colonne de son ami. Il hésita un instant, puis agrippa même son épaule afin qu'ils partagent une étreinte purement amicale. Jimin avait peut être l'esprit occupé de son côté, mais il ressentit le besoin de remettre en forme le brun, d'accoutumé solide, qui se laissait actuellement faire.

Jimin resta ainsi avec son cadet, tous deux s'endormant dans le lit étroit sans rien faire de plus.





***



« Jimin ? »

Jungkook s'était réveillé en entendant son ordinateur produire quelques notifications de réception de messages, et en se redressant il découvrit son ami assis sur sa chaise, une partie en cours. Il se leva d'abord en alerte, craignant que Jimin ne lui fiche en l'air ses vies et équipements, puis se laissa retomber immédiatement sur le matelas en découvrant qu'il avait des vertiges.

« Sunbae ! Appela Jungkook, usant de sa voix.

- Hmm ?

- Qu'est ce que tu fais avec mon compte ?

- Je regarde comment ça marche ! Répondit le blond en lançant un sourire rassurant au jeune. »

Jungkook acquiesça vaguement en se demandant pourquoi le blond était resté avec lui, il lui avait demandé ? Ou alors il avait simplement eut pitié de lui.

Il attrapa son téléphone portable : « 17:47 », ils avaient dormi un certain temps.

« C'est qui au fait SugarBoy ? Demanda brusquement Jimin. »

Cette fois Jungkook se redressa pour de bon et se rua sur son PC. Il piqua la souris à un Jimin interloqué et relut leur conversation, Jimin en tant que Jkereon :

SugarBoy : Trop de bg dans ma fac

Jkereon : Des beaux gosses ou des belles gosses ?

SugarBoy : Mdrr, petit curieux

Jkereon : Haha réponds !

SugarBoy : Des gars surtout je dirais

Jkereon : Oh ça me plaît tout ça

SugarBoy : ??? genre

SugarBoy : Bon en même temps tu me demandes de mettre un bikini, ça pouvait que faire de toi un queer

Jkereon : Un bikini ?

Jkereon : MDRRRRRR ah oui oui

Visiblement SugarBoy avait dû l'enfiler pendant leur conversation. Jungkook tapa sa paume contre son front.

SugarBoy : Si t'es de ce bord là on a qu'à dire qu'on est un couple regarde comme on est beau

Jkereon : Comment tu fais pour envoyer les bisous ??

SugarBoy : T'es sérieux

SugarBoy : C'était pas toi le spécialiste des mmorpgs

Jkereon : :Rohh

SugarBoy : Tu mets entre crochets ton action et genre en anglais

Jkereon : [ smile ]

SugarBoy : Enlève les espaces, ducon

Jkereon : OH

SugarBoy : Ouii j'ai vu ça a marché trop cute

SugarBoy : Par contre fais pas le fou à t'asseoir sur moi wtf

Jkereon : C'est grave cool

SugarBoy : Mdrr ouais t'es chelou bébé

Jungkook resta silencieux quelques instants, puis lança un regard meurtrier à son ami. Celui-ci eut un sourire amusé.

« C'est pas grave si ? Demanda-t-il avec un léger rire.

- Peut-être que c'est très grave si, répliqua Jungkook avec gravité.

- Moooh, mais c'est que quelqu'un sur un jeu, tenta le blond avec un air malgré tout coupable.

- Oui, mais... Mais non, quoi. Bref, je sais pas si je dis que c'était pas moi qui parlais putain.

- Mais non, il va rien remarquer t'inquiète ! En tout cas il est cool, élucida-t-il.

- Mais tu lui as dit que je suis gay putain ! Finit par lâcher Jungkook, en proie à la panique.

- Lui aussi il l'est alors c'est pas grave ! Et puis t'aurais jamais osé lui demander donc dis-toi que ça t'arrange ? Répliqua Jimin.

- Je m'en fiche moi qu'il soit gay ! »

M'enfin. Ce n'était pas si mal.

Jimin afficha une expression piteuse, loin d'être sincère mais simplement pour radoucir le brun. « Jimin, que Dieu te bénisse toi et ton aptitude à tout savoir sur les autres, j'arrive même pas à lui demander son prénom. » pensa Jungkook.

Le cadet s'attela alors à son clavier, tandis que Jimin se jetait sur le lit, se perdant sur son téléphone.

Jkereon : En fait je savais pour les emotes

SugarBoy : Quoi ???

Jkereon : Je voulais juste te laisser croire que tu pouvais savoir quelque chose de plus que moi :) 

SugarBoy : Fais pas le malin chaton il y a certainement des tonnes de choses que je sais, et que t'ignores

Jkereon : Comme quoi ?

SugarBoy : Je vais pas te gâcher la surprise hoho

Jkereon : C'est très tendancieux.

SugarBoy : Fais pas la prude ptit bébé

Jkereon : Alors déjà, d'où je suis un bébé maintenant ?

SugarBoy : Beh t'es trop mon keum alors je t'appelle comme je veux

Jkereon : Hmphhh

SugarBoy : Cute



« Alors je t'ai arrangé le coup ? Demanda brusquement Jimin. »

Jungkook crut d'avoir qu'il lisait derrière son épaule, mais le blond était toujours avachi sur le matelas, absorbé par son portable.

« Je croyais que c'était juste un gars d'un jeu ? Rétorqua le cadet.

- Ouais mais il est à la fac et il est gay, donc c'est cool !

- Il n'est sûrement pas dans la nôtre, et ça se trouve il n'est même pas sur Séoul. »

Jimin haussa des épaules.

SugarBoy : Je reviens dans 30min, y'a Tae qui va arriver sur le jeu omg

Jkereon : Tae ?

SugarBoy : Taehyung, Eatmysalad si tu préfères

Jkereon : Ahhh le fameux

SugarBoy : Lui-même. Bref je reviens

Jungkook se rappela l'air de rien d'un Taehyung qu'il avait connu, un ami de longue date. Il balaya cette pensée puis vint s'asseoir confortablement à côté de Jimin, se perdant avec sur YouTube.