EPISODE 5 : DEBUT

par Elsaoki

Avalant la dernière gorgée de la petite bouteille d’eau qu’elle avait gardé en descendant de l’avion, Fiona la jeta en passant dans une des nombreuses poubelles de l’aéroport. Ses écouteurs dans les oreilles, elle s’avança lentement, le temps d’observer un peu son nouvel environnement. Elle venait d’arriver en Corée, et c’était pour le moins… dépaysant ! Elle avait quitté son Allemagne natale il y a de longues heures et la dernière image qu’elle avait en tête était des européens par centaines, et non des asiatiques ! Un sourire prit pourtant place sur son visage et elle se dépêcha d’aller chercher sa valise. On lui avait dit qu’une équipe allait l’attendre à la sortie, la libérant ainsi de toutes charges supplémentaires à son arrivée. Lorsqu’elle passa les portes automatiques, elle fut surprise de découvrir une équipe de télé, des caméras dans tous les coins ! Elle se sentit alors comme une star retournant au pays après une tournée internationale. Elle se mit à rire en saluant les différentes personnes présentes. Un homme s’approcha d’elle et commença à lui parler allemand. Elle soupira de soulagement. Ils avaient même prévu un traducteur ! Génial ! Il lui posa quelques questions, notamment sur comment s’était passé son voyage,… Elle fut interviewé par une journaliste puis on l’emmena ensuite à son hôtel. Arrivèrent ensuite chaque candidat, plus ou moins tardivement, certains arrivèrent même le lendemain.

***

Elsa se réveilla avec la ferme intention d’aller courir. Elle s’était trop engourdie la veille, à rester plus de onze heures dans un avion. Abandonnant son bazar dans la chambre qu’on lui avait attribué, elle sortit silencieusement dans le couloir. Elle n’avait pas encore rencontré les autres participants, sauf Antoine qui était arrivé par le même vol qu’elle. Heureusement qu’il était là ! Etant de deux ans plus âgé qu’elle, il avait géré les papiers à l’arrivée et avait beaucoup échangé avec les journalistes. Il devait dormir à présent et Elsa n’osa pas aller le déranger. Elle arriva dans le hall de l’hôtel et aperçu quelques jeunes qui discutaient. Elle s’approcha d’eux et ils la saluèrent. Ils échangèrent en anglais. La jeune fille apprit qu’il s’agissait de la candidate ukrainienne ainsi que l’équipe de 6 garçons russes. Elle apprit que tous les participants séjournaient dans le même hôtel et fut ravie d’apprendre qu’une rencontre entre tous était organisée le midi même. Elle les quitta ensuite pour aller courir. Elle ne s’éloigna pas trop ayant peur de se perdre. Elle découvrit un parc sympathique non loin de là où elle résidait. Il faisait assez froid, l’automne étant presque fini. Novembre était déjà bien entamé. Elsa croisa plusieurs femmes promenant leurs chiens, ou encore des hommes d’affaires qui prenaient leurs pauses café. Elle aperçut des enfants aller à l’école avec leurs parents. Elle découvrit une ville active et très variée. Elle croisa des lycéens qui la dévisagèrent. Ils se mirent ensuite à sourire puis lui demandèrent une photo avec eux. Elle ne comprit pas vraiment, leur anglais étant plutôt moyen mais accepta finalement avec un grand sourire. Ils gloussèrent comme des enfants et pourtant, ils semblaient avoir son âge ! Elsa les trouva mignons puis continua son chemin. Aux alentours de dix heures et demie, la jeune fille retourna à l’hôtel, essoufflée. Elle remonta dans sa chambre et partit prendre une douche.

***

Jun était confortablement installé sur une banquette et dégustait un bon petit déjeuner composé de riz, de soupe et de kimchi. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas mangé coréen ! Fan inconditionné de nourriture, il avait sympathisé avec les quatre thaïlandais qui étaient eux aussi finalistes. Ils étaient adorables et tous très gentils ! Le japonais, après avoir terminé de manger, rejoignit sa traductrice qui lui indiqua les différentes activités de la journée. Il était impatient de rencontrer tout le monde ! Il avait déjà croisé l’allemande qui semblait être la première arrivée la veille. Il se souvient avoir été surpris par la grande taille de la demoiselle. Lorsqu’il la recroisa dans les couloirs, il l’invita à boire un café.

-Alors, dans quelle catégorie vas-tu performer ? demanda-t-il en sirotant son ice americano.

-Dans le chant ! D’ailleurs l’ukrainienne aussi, non ? répondit-elle

-Ha peut-être ! Je n’ai pas encore eu l’occasion de discuter avec elle. Mais c’est génial car moi aussi je suis dans la catégorie chant ! On pourrait s’entraîner ensemble !

-Bonne idée !

Les deux participants apprirent à mieux se connaître puis l’heure arriva de la première rencontre avec tout le monde. Ils se dirigèrent dans le hall puis là, ils aperçurent les quatre thaïlandais, les six russes et l’ukrainienne. Plus loin se trouvait trois chinoises qui échangeaient avec Antoine, le français. A ses côtés on retrouvait Elsa, la deuxième finaliste française. L’américain Marcus arriva en même temps que Jun et Fiona. Tout le monde était à présent réuni. Cela ressemblait à un bazar impossible mais on entendait parler de toutes les langues, mais surtout de l’anglais. Les organisateurs coréens arrivèrent alors puis ce fut le silence complet. Le groupe allait commencer par une visite de certains endroits typiques de la ville puis irait manger dans un restaurant traditionnel.

***

Marcus était impatient de commencer les différentes activités qui avaient été organisées. L’après-midi, ils allaient devoir se mélanger avec les autres participants et créer une chorégraphie pour ensuite la filmer et la meilleure serait envoyé à une maison de disque coréenne. Ceux étant inscrits dans la section chant allaient dans un studio d’enregistrement pour faire des tests, selon le manager. Le moment arriva bien vite et on leur apprit qu’ils allaient piocher le nom d’un des participants.

-Elsa ! s’exclama-t-il en lisant le papier.

La jeune française fonça presque sur lui en souriant et se présenta rapidement avant de lui serrer la main. Ils apprirent qu’ils avaient le même âge, Elsa étant née quelques mois avant lui. Fiona se retrouva avec un des thaïlandais et Jun avec un russe. Ces derniers allèrent dans le studio tandis que les autres restèrent dans la salle de danse.

-Bon alors, chère française, des idées pour commencer ?

-Pour l’instant j’en sais rien mais il faut qu’on gagne !

Ils éclatèrent de rire puis se mirent au travail. Une équipe de télé était présente depuis le début et filmait certaines parties et c’était parfois gênant de se concentrer sur la danse tout en ayant des caméras braquer sur eux à la moindre parole ! Les deux jeunes apprirent qu’ils étaient les deux plus jeunes de la compétition. Ils avaient décidé de jouer sur ce point pour créer une chorégraphie enjouée, dynamique à leur image, pour symboliser la jeunesse. Ils purent choisir entre trois chansons différentes et choisirent AGUST D de Suga, un membre du groupe BTS. Elsa était ravie tandis que Marcus lui révéla être un grand fan du rappeur en question. Les idées fusèrent alors, enchaînant des pas de danse, parfois inventés. Au bout d’une heure, une pause leur fut proposer mais ils la refusèrent gentiment, préférant parfaire leur chorégraphie. L’américain et la française se découvrirent de nombreux points communs, notamment un humour similaire. Elsa apprit à son nouvel ami quelques mots de français qu’il ne put s’empêcher de répéter durant tout le long de l’entraînement.

-Je crois qu’on peut dire qu’on a fini ! s’exclama la jeune française.

La sueur dégoulinante sur leur front, les deux jeunes poussèrent un soupir de soulagement. Tous les groupes achevèrent à leur tour la réalisation de leur danse et lorsqu’un homme coréen, portant de larges lunettes de soleil noires entra dans la salle de danse, chacun se tourna vers lui. Il salua les différentes personnes présentes puis monta sur une chaise pour faire l’appel. Il écrivit sur un papier les différents noms des groupes puis la nationalité des participants. Marcus était impatient de participer. Elsa et lui inventèrent un ‘handshake’ pendant qu’ils attendaient que la démonstration commence. Alors qu’ils rigolèrent à une énième blague de la part de l’américain, on entendit la porte s’ouvrir brusquement puis toutes les caméras s’allumèrent instantanément. La française se tourna si rapidement qu’elle crut entendre son cou craquer.

-WOW ! Les GOT7 ! s’écria l’une des participantes dans un hurlement incontrôlé.

Tout le monde se leva (pour ceux qui étaient assis) et s’exclama dans toutes les langues tandis que le groupe de garçons s’avança devant pour les saluer. Elsa n’en croyait pas ses yeux. De grandes stars se trouvaient devant ses yeux ! Elle crut rêver. Elle sut que c’était bien la réalité lorsque Marcus lui tapa énergiquement l’épaule d’enthousiasme quand il aperçut son bias, Jackson.

Le groupe était ici pour « évaluer » chaque groupe et élire un gagnant. La tension et le stress était monté d’un cran. Chacun voulait bien faire et voulait, bien entendu, gagner. Se tapant dans les mains pour se souhaiter bonne chance, le premier groupe se mit en place. Bambam lança un « fighting guys ! » dans un anglais maîtrisé puis la musique fut lancée. Incroyable, était le mot qui traversèrent l’esprit de chaque participant.

***

Fiona chantait à gorge déployée, ne laissant pas de place pour la timidité. « Pianoman » de MAMAMOO était en route et la jeune fille adorait cette chanson. Lorsqu’elle termina, elle vit le « mec du son » comme elle l’appelait lui faire des pouces en l’air et l’applaudir. Elle était vraiment heureuse que cela lui ai plu car elle savait que les coréens étaient très strictes par rapport au travail, englobant l’art aussi. Elle fit un clin d’œil à Jun qui lui était passé plus tôt. Tout s’était bien passé. Ils n’étaient pas beaucoup dans la catégorie chant. Il y avait donc Jun avec l’un des russes, Fiona avec un thaïlandais puis deux chinoises se retrouvait avec l’ukrainienne. Dans le groupe de danse on retrouvait Marcus et Elsa, la chinoise, les trois thaïlandais et les cinq autres russes s’étaient répartis en plusieurs groupes.

Alors que le manager annonça l’heure de la pause, quelques silhouettes se faufilèrent dans le grand studio. Surprenant tout le monde, les MAMAMOO apparurent sous les yeux ébahis des participants qui les acclamèrent sous un tonnerre d’applaudissement. La chinoise laissa couler une petite larme sous le choc, car elle admirait énormément ce groupe. Les quatre coréennes, souriantes et pleine de joie saluèrent chaque personne, une par une, prenant le temps de discuter un peu. C’était génial, vraiment. C’était comme être sur un petit nuage ! Les chanteuses donnèrent quelques conseils aux jeunes étrangers, comment bien chanter, la posture à avoir puis elles annoncèrent qu’elles seraient les jurys pour désigner le groupe gagnant. De quoi stresser ! pensa Fiona, qui se triturait les doigts dans l’espoir de s’apaiser.