Chapitre 3

par O-the-alien

Nevermind chapitre 3 :




Ce n'est qu'en fin de journée que je pus enfin rentrer chez moi. TaeHyung partit par le chemin opposé au mien, me faisant chier avec la ponctualité pour le lendemain, même s'il savait pertinemment que je serais en retard, et c'est quand il partit qu'un bruit plaisant envahit enfin mes tympans : le délicat son du silence. Je respirai à fond pour le savourer « C'est clair qu'il doit te filer une de ces migraines, il est marrant, il me rappelle moi, je te faisait tellement chier quand je prononçais plus de trois phrases » lança une voix dans mon dos. Je soupirais, je savais que c'était lui qui était revenu, je savais que si je me tournais, je le verrais lui, et son sourire collé au visage, alors je continuais à avancer.

« -C'est étrange quand même, fit-il remarquer, malgré le fait qu'il n'arrive pas à s'arrêter de parler, tu as l'air de bien le supporter.

Tout en parlant, il me suivait, je pouvais entendre le bruit de ses pas dans mon dos

-Ce n'est qu'un air alors. Coupais-je court dans mon esprit

-Oh je t'en prie 'Joon on sait tous que tu aurais la force de le frapper si tu le voulais. Ma lance-t-il sur un ton d'évidence

-J'ai envie de le frapper. Affirmais-je

-Pourquoi tu ne le fais pas dans ce cas ?

-Parce que.

-Parce que quoi 'Joon? Parce que tu t'es attaché à lui, tout simplement, tu n'es juste pas si brute que tu le paraît

-Tais-toi, je me suis pas attaché à ce bouffon c'est juste que je tiens à garder mon job ok?! Et arrête avec ce surnom de merde ! M'emportais-je intérieurement

-Garder ton job ? Raille-t-il ; T'as pas mieux comme bobard ? Franchement tu me déçois ! Je te pensais plus inventif ! Se moque-t-il, et puis tu veux que je t'appelle comment ? Namjoonie ?

-Tu me casses vraiment les couilles ! »

Il s'apprêtait à répondre lorsque la sonnerie de mon téléphone retentit. Je l'attrapa dans la poche de mon jean et vit le nom de mon meilleur ami s'afficher.

« -Oh tiens ! Yoongi t'appelles, lança l'autre, maintenant à côté de moi. Bah vas-y réponds lui ! Tu vas pas faire ton sauvage avec ton meilleur ami quand même ! Lança-t-il faussement offusqué. Enfin Namjoon ! Ton seul meilleur ami ! Rétorqua-t-il, provocateur à la fin de sa phrase

-Oh putain ferme ta gueule avant de bouffer mon poing ! »

Je finis par décrocher à la troisième où quatrième sonnerie, après qu'il ait enfin disparu

« -Ouais

-On t'a pas appris à dire bonjour pauvre idiot ?

-Je t'emmerde pauv'tâche, j'vais pas t'emmener le thé non plus. Bref, tu veux quoi ?

-J'viens squatter, chuis là dans un quart d'heure

-T'es sérieux mec ? C'est toi qui me parle des bonnes manières mais t'es pas foutu de prévenir ? J'te préviens j'ai que dalle de fort !

-J'viens pas pour ma dose, m'informe Yoongi

-Oulà, t'as rencard ce soir ? Je me moque

-Déconne pas j'suis sérieux

-Ouais ouais, bon j'suis chez moi dans 5 minutes, ramène des bières

-Démerde toi si tu veux une bière tu te bouges le cul et tu vas à l'épicerie. Me lance-t-il

-Tss, t'es vraiment une feignasse Yoongi, râlais-je

-Ouais c'est ça, à tout de suite »

Il raccroche et je range mon portable tout en continuant de marcher jusqu'à mon immeuble. Une fois arrivé à mon appartement, je pousse deux trois trucs qui sont sur la table, et mes vêtements sales amassés sur mon canapé

« -Tu vas pas me dire ce qu'il t'as dit au téléphone hein

-T'es encore là toi ? Je soupire. Je pensais que tu t'étais enfin cassé

-Moi ? Parti ? Je t'en supplie, tu crois quand même pas que c'est avec tes petites menaces que j'allais partir si ? Ce serait mal me connaître ! Ironise-t-il

-Fous moi la paix

-Aah, je te l'ai dit dès le premier jour Namjoon, je te suivrais jusqu'à la fin »

Je soupire une seconde fois et pousse encore deux trois trucs qui traînent quand j'entends qu'on frappe à la porte, je gueule un bon « Entre c'est ouvert ! », laissant place au bruit grinçant de ma porte dans les secondes qui suivent.

« -Yo mec. je lance.

-Yo', lance Yoongi à son tour

-Assieds toi stu veux

-Ouais merci

-Par contre je te répète que j'ai rien de fort à te filer, j'attends ma paye, j'ai que du c-

-J'te l'ai déjà dit, me coupe-t-il, j'suis pas venu pour une dose

-T'es v'nu pour quoi alors, pour parler des piafs et me d'mander d'aller faire du toboggan avec toi ? Plaisantais-je

-Pff, t'es trop con.

-Ouais, si tu le dis, achevais-je en allumant une clope

-Qu'est ce que tu fous

-Bah la tu vois je suis en train de jouer à la bataille. Non mais sérieusement Yoongi, tu crois que je fais quoi ? J'ai quasiment plus de shit, faut que je fasse avec les moyens du bord ! T'en veux une ? Proposais-je en tendant le paquet

-Non, merci

-Tu me sembles hésitant. 'fin bref, ça m'en fera plus pour moi, sinon, t'es venu pourquoi si t'es pas venu pour une dose, parce que une chose est sûre, t'es pas venue me parler des éclopés.

-T'as raison, je suis venu pour te dire un truc

-Et c'est ?

-J'arrête, Namjoon.

-Tu quoi ? Lançais-je, pas très sûr d'avoir compris le sens du mot arrêter

-J'arrête toutes ces merdes là, les clopes, les joints, les seringues, j'arrête.

-Allez arrête de te foutre de ma gueule, elle est bonne ta blague, mais je suis pas crédule à ce point

-Je suis sérieux. »

Je l'ai regardé droit dans les yeux pendant un temps, pas sûr s'il plaisantait ou pas, puis un frisson à parcouru mon corps à ce moment là, il était sérieux.

« -Mais...mais comment tu vas faire pour t'arrêter ?

-Je sais pas si tu te rappelles le centre antidrogue devant lequel on passait pour aller au lycée

-Vite fait

-Bah je suis allée là-bas, et ils m'ont pris en charge

-Depuis combien de temps ?

-Ça va faire trois semaines que j'ai rien touché

-Pourquoi ?

-Parce que j'en ai marre, Namjoon, depuis qu'il est parti, je le vois partout, et je me dis que ça m'apporte rien, je suis juste dégoûté, je ne veux plus toucher à ces merdes... »

Pendant que je le regarde, l'autre chiant réapparaît, sur adossé au mur juste à côté du canapé où est assis Yoongi « Bah en voilà un qui réfléchi au moins, je me dis que je n'aurais pas été inutile au moins » lance-t-il avec son éternel sourire collé au visage

«-Tu devrais essayer NamJoon ! Me lance Yoongi après un petit moment de silence

-Je devrais quoi ? Répétais-je

-Tu devrais essayer de...enfin tu vois, d'arrêter, depuis l'accident t'es plus le même..

-Tu sais quoi Yoongi ? Je t'emmerde, j'ai besoin de l'aide de personne, la came c'est mon problème ok ? Si tu veux arrêter parce que tu te chies dessus devant un fantôme, libre à toi de tester ton traitement de chialeuse, seulement reviens pas pleurer dans mes pattes dans 2 semaines parce que t'as fait une rechute t'as compris ? C'est bien beau de vouloir jouer au héros, mais faut avoir les couilles de porter le costume, lançai-je d'une traite

-Tu veux dire quoi par là ? Commença-t-il à dire, alors que je sentais la tension monter en lui

-Je veux dire que c'est pas ton traitement pour meuf au régime qui va te faire arrêter, pas après tant d'années là-dedans, achevais-je catégorique

-Tu veux que je te dise Namjoon ? C'est toi le faible, c'est toi qui flippe, moi j'ai les couilles de m'arrêter, toi t'as juste peur de péter les plombs au bout de trois jours. Mais bordel Namjoon ! Tu vois pas que ça te détruit ?! Il se leva et se mit à hurler. Cette merde va finir par te tuer si tu fais rien ! C'est ça que tu veux ? Crever d'une overdose comme un chien dans un an? Mais libre à toi ! Mais c'est pas en continuant à prendre toutes ces merdes que tu vas partir dignement ça je te le garantit ! Alors je préfère prendre mon traitement de chialeuse comme tu le dis si bien, et avoir une chance de m'en sortir, plutôt que d'attendre tranquillement la mort avec un joint dans la bouche ! Ça t'as pas suffit ça qui s'est passé y'a 6 mois ? Non tout ce que t'as fait, c'est devenir encore plus violent et plus con qu'avant ! T'es un faiblard Namjoon ! Un putain de faiblard »

Paf. En une fraction de secondes, mon poing est parti tout seul, j'ai foutu une droite à Yoongi. Puis j'ai perdu le contrôle. Je suis revenu à moi alors que j'étais sur mon meilleur ami, en train de serrer sa gorge. Il a dû sentir ma prise se desserrer, et en a profité pour se dégager de mon emprise et se relever difficilement, en toussant suite à l'entrée d'air dans sa gorge, qui en avait été privée pendant une trentaine de seconde au moins. Je le regardais, sans savoir quoi faire, mon cœur battant fort dans ma poitrine, celle-ci se soulevant irrégulièrement. Yoongi se tenait debout devant moi, en train de tousser, respirant avec difficulté, les marques de mes mains sur la peau laiteuse de son cou, un filet de bave au coin des lèvres, me regardant, horrifié. Je me levais et tentais de m'approcher de lui lentement pour m'excuser, mais il se recula brusquement

« -Ne m'approche pas ! Hurla-t-il. T'es un monstre ! Un putain de monstre, Namjoon ! » Acheva-t-il en quittant mon appartement en courant. Je restais immobile dans mon salon, réalisant ce qui venais de se passer. J'avais presque étranglé mon meilleur ami, j'ai failli le tuer. J'ai failli tuer la seule personne qui me restait. Putain. J'entends un bruit derrière moi et me retourne. Il est revenu, il était même peut-être là pendant la dispute. Je le regarde, je peux lire du dégoût et de la pitié dans son regard. C'en est trop, je craque. Je me met à hurler. Je hurle aussi fort que je peux, à ce moment-là, je me fous de savoir si celui qui se tient en face de moi sort de ma tête ou d'autre part, je hurle, tout simplement.

« -Qu'est ce que t'as encore?! Putain mais c'est pas vrai ! Depuis que t'es là, tu me pourris la vie ! Tu m'entends ?! Tu me fous ma putain de vie merdique en l'air, fous moi la paix t'entends ?! Si je dois me jeter du haut d'un pont pour que tu me foutes la paix, j'hésiterais pas tu m'as entendu ?

J'hurlais à plein poumon, à m'en déchirer les cordes vocales, à ne plus avoir de voix. Lui, il restait immobile devant le spectacle qui s'offrait à ses yeux. Il resta silencieux un temps, avant de conclure :

« Ce n'est pas moi qui te pourrit la vie, tu te la pourris déjà assez facilement comme ça »

Je le regarde sans répondre, et il disparaît. Une fois que je ne le vois plus, je commence à prendre tout ce qui me passe sous la main et à le balancer contre les murs. Je lance tout ce que je trouve le plus fort que je peux, à m'en disloquer les bras. Je tombe sur une photo de nous trois, dans un cadre, la rage m'envahit et je le balance contre le sol, le cadre en verre se brise, je m'agenouille et continue à frapper le verre, mes poings sont en sang, mais je ne ressens pas la douleur, je ne ressens plus aucune douleur physique, plus rien. Mes oreilles sifflent, je relève la tête, totalement perdu, ma respiration entrecoupée de sanglots, je veux hurler quand ses paroles me reviennent en tête : « Tu fais toujours ce que tu veux Namjoon, et c'est ce qui te mènera à ta perte » alors je ne hurle pas, je me dis qu'avec un peu de chance, je ne me perdrais pas ce soir.