Chapitre 6/19

par plume-de-chine

Cela faisait une semaine que les trois jeunes hommes étaient dans le pays. Aidés par Shota, ils s'habituaient doucement à la culture et aux plateaux de télévision. Ici tout était différent, ils devaient redoubler de concentration pour bien comprendre ce que l'on attendait d'eux. Plusieurs fois par jour Jimin et Jungkook se produisaient sur leur chanson « Young ». Pour cette chanson à la mélodie rythmée, ils avaient voulu parler d'insouciance et de liberté, et ce même si ces notions leur semblaient assez éloignées de leur quotidien. Leur deuxième chanson « planète » racontaient les souvenirs qu'ils avaient avec leur famille et que l'éloignement leur donnait parfois l'impression de vivre sur des planètes différentes. Écrire les paroles n'avait pas été facile, ils s'étaient découvert plus pudiques qu'ils ne l'imaginaient.


Leurs moments de libre, ils les utilisaient pour faire un peu de tourisme mais la promotion les fatiguait tellement qu'ils renonçaient bien souvent. Le mal du pays commençait à se faire sentir, dans ces moment-là les trois garçons pouvaient compter les uns sur les autres pour se changer les idées. Ils se retrouvaient parfois le soir dans une des chambres. Comme ce soir-là où Jimin était allongé sur son lit et pianotait sur son téléphone. Jungkook grignotait des chips avec TaeHyung sur le lit de ce dernier tout en regardant la télévision. Ils regardaient sans chercher à comprendre, zappant de temps en temps et racontant des bêtises sur des pubs loufoques ou sur des événements de la journée. Ce soir-là ils imitaient un présentateur tellement exubérant qu'il n'avait pas arrêté de crier pendant toute l'émission. Jimin ne prit pas part à leur conversation et s'éclipsa pour téléphoner à Yoongi.


Jungkook et TaeHyung s'aperçurent à peine de son absence, trop occupés à rejouer l'émission de l'après-midi. Un peu plus tard, Jungkook prit l'initiative d'aller chercher des boissons au distributeur du hall de l'hôtel. Ils avaient découvert que les japonais adoraient les distributeurs de boissons, ceux-ci étant dispatchés un peu partout dans les rues de Tokyo. L'ascenseur étant pris, il emprunta l'escalier pour remonter. Il était presque arrivé à son étage lorsqu'il commença à entendre parler coréen, il reconnut la voix de Jimin. Ce dernier s'était assis sur des marches un étage plus haut et ne s'aperçut donc pas de la présence de Jungkook.


« Hum... C'est vrai on pourra faire ça, j'ai hâte... Hum... Tu me manques... Moi aussi je t'aime... »


Jungkook, surpris, poussa la porte de la cage d'escalier et retourna dans la chambre. Il ne savait même pas que Jimin avait une copine. Il ne devait vraiment pas être très attentif, se dit-il.


Au retour de Jimin, Jungkook était trop curieux et il profita d'une publicité avec un couple pour demander l'air de rien :


-Au fait Jimin, t'as une copine toi ?


Le garçon le regarda d'un air décontenancé.


-Non.


Jungkook n'avait pas rêvé, ces mots-là dit au téléphone ne pouvaient être que pour une petite amie. En interceptant le bref regard que Jimin lança à TaeHyung, il eu une drôle d'impression. Il lui mentait, il en était sûr, il avait trop l'habitude de mentir lui-même pour ne pas le déceler chez les autres, surtout quand c'était si évident. L'incompréhension de Jungkook grandissait, il ne comprenait plus rien. La seule chose qu'il savait c'était qu'il ne voulait plus être là.


-Bon je suis fatigué, j'vais me coucher, annonça-t-il en faisant mine de s'étirer. Bonne nuit.


Jungkook déguerpit dans sa chambre. Il tourna en rond, incapable de se détendre. Épuisé, il finit par se coucher. Il ressentait de la colère et aussi de la honte. Comme un idiot il avait imaginé qu'ils étaient amis. Bien sûr ils n'avaient jamais utilisé ce mot et Jungkook s'y connaissait peu en matière d'amitié mais tout de même... Il y avait crut. Il avait imaginé que Jimin n'aurait pas de mal à lui dire s'il était en couple, n'était-il pas assez digne de confiance ? Finalement, peut-être que Jimin faisait en sorte de bien s'entendre car ils étaient collègues mais qu'en dehors de cela, il ne voulait rien avoir à faire avec lui... Oui, cela devait être ça, ils étaient collègues, rien de plus et a partir de ce jour Jungkook allait tâcher de ne plus l'oublier.



--*--*--*--*--*--*--



Le lendemain, la tension ne s'était pas évaporée, bien au contraire. Jungkook était toujours dans un drôle d'état, oscillant entre la tristesse et l'incompréhension. Il avait ruminé une bonne partie de la nuit et était très fatigué. Pourtant, tel un bon petit idole, il avait fait toutes les émissions avec le sourire. Un sourire tellement faux qu'il ne savait même pas qu'il en était capable.

Pas une seule fois il n'avait croisé le regard de Jimin, il avait bien trop honte pour ça. Avec TaeHyung c'était pareil, il devait avoir pitié de lui, rien de plus. Ils allaient finir la promotion au japon, rentrer en Corée et chacun allait retrouver sa juste place. Lorsque TaeHyung, qui n'en pouvait plus de cette tension, passa une main affectueuse dans ses cheveux, Jungkook se dégagea.



La journée avait été longue et pesante. Sur le chemin de l’hôtel ils n'avaient pas dit un mot. Jungkook s'était dépêché de s'enfermer dans sa chambre, mais ce n'était encore pas assez et sur un coup de tête il décida d'aller se balader loin de l’hôtel. Il marchait sans but, espérant se changer les idées. La promenade lui fit du bien et apaisa sa colère. Après tout Jimin ne lui devait rien, il était libre de lui dire ce qu'il voulait. Jungkook était juste déçu d'avoir espéré obtenir sa confiance. Quand la fatigue se fit trop présente, il rentra à l’hôtel sans trop se perdre. Il trouva Jimin et TaeHyung devant l'immeuble.


-Putain t'étais où ?! Tu peux pas partir comme ça sans nous prévenir ! On croyait qu'il t'était arrivé un truc, t'as même pas pris ton téléphone ! Mais merde c'est quoi ton problème ?!!


Pendant quelques secondes, Jungkook crut percevoir une réelle inquiétude chez TaeHyung avant de se rappeler qu'il ne faisait que son travail de manageur. Il ne dit rien, il n'avait pas envie de se justifier.


-Est ce qu'on peut discuter ? Demanda Jimin, un peu en retrait derrière TaeHyung.


Ça non plus il n'en avait pas envie.


-Si tu veux, souffla le plus jeune d'un air désabusé à la manière d'un adolescent qui cherchait à en finir une bonne fois pour toute.


Il passa devant eux sans les regarder, TaeHyung en resta bouche bée. Ils rentrèrent dans l’hôtel et Jungkook se rendit dans sa chambre avec Jimin tandis que TaeHyung bouillait d'impatience dans le couloir. Une vérification de son téléphone resté sur le lit indiqua au chanteur que TaeHyung l'avait appelé une vingtaine de fois.


-Il a arrêté quand il a demandé qu'on ouvre ta chambre et qu'il a vu que ton téléphone était resté là, informa Jimin.


Jungkook s'assit sur son lit en soupirant et attendit que le chanteur parle.


-Je suis désolé si j'ai fait quelque chose qui ne t'as pas plu, je vois bien que ça va pas...


Il était très nerveux et Jungkook n'était pas mieux.


-T'as rien fait de mal, c'est bon ça se reproduira plus, si je pars je vous préviendrai.


-D'accord mais... Qu'est ce qu'il y a ? Hier tout allait bien et aujourd'hui on dirait que tu nous en veux...


Jungkook n'en pouvait plus avec le manque de sommeil et les émotions des dernières heures. Il n'arrivait plus à garder contenance alors il se montra honnête parce qu'il n'y avait que ça à faire.


-C'est juste que... J'avais l'impression qu'on était ami... Ou au moins copain et quand hier tu m'as menti pour ta copine je me suis rendu compte que c'était pas le cas, qu'en fait on est juste collègue... et voilà c'est tout. Mais c'est bon j'ai compris maintenant.


Il l'avait dit d'une petite voix sans lever la tête. Il ne s'était jamais senti aussi pathétique.


-... Pourquoi tu dis que j'ai une copine ?


-Hier soir je t'ai entendu parler au téléphone dans les escaliers, expliqua Jungkook. J'étais allé chercher des boissons en bas.


Un éclair de compréhension sembla traverser Jimin et le plus jeune s'en sentit instinctivement rassuré.


-Oh c'est juste ça ! Tu m'as fait peur !


Toute la tension du corps de Jimin s'évapora et il lança un grand sourire à Jungkook. L'idole ne comprenait pas, que se passait-il ?! Jimin s'assit à ses côtés, il paraissait tellement soulagé.


-Tu m'as vraiment fait peur, j'arrêtais pas de me dire que j'avais fait une énorme connerie et que tu m'en voulais à mort !


-... Tu peux m'expliquer ?


Ce fut à cet instant que le visage de Jimin se ferma.


-C'est un peu compliqué.... Alors voilà...


Jimin eut un mal fou à prononcer les mots suivants.


-Je sors avec un homme, pas une femme.


-... Ok.... Ben, pas de problème.


-... Ah bon ?


-Oui, bien sûr.


Cette fois-ci ce fut à Jungkook de lui lancer un grand sourire et dans une spontanéité dont il ne serait pas cru capable, il le serra dans ses bras. Il se fichait de son orientation sexuelle, ce genre de chose ne l'avait jamais vraiment interpellé.


-Qui est au courant ?


-Toi et TaeHyung. C'est tout.


-Waouh.


-Alors on est bon ? Je veux dire... Tout va bien ? Demanda timidement Jimin en se détachant de l'étreinte.


-Bien sûr ! Enfin si c'est bon pour toi...


-Mais oui ! Je t'ai toujours beaucoup apprécié et j'ai pas envie que tu crois qu'on est pas ami... Est-ce qu'on peut rassurer TaeHyung maintenant ? Il était vraiment super inquiet.


-C'est un bon manageur, admit le plus jeune.


-Oh c'était pas pour ça.


Jimin alla chercher TaeHyung dans le couloir tandis que Jungkook se demandait ce que cela signifiait.


-Ca va ? Demanda prudemment un TaeHyung mi boudeur, mi inquiet.


-Oui ça va, on a discuté, je suis désolé...


-Je lui ai parlé de Yoongi, informa Jimin.


-Oh... d'accord.


-C'était juste un malentendu... Et bref, tout va bien maintenant.


-Tant mieux. Bon on est tous crevés, faudrait qu'on aille dormir, on doit se lever tôt demain, dit TaeHyung.


Il avait cette distance que ne lui connaissait pas JungKook. Il allait sans doute devoir faire des efforts pour se réconcilier avec le garçon.