Chapitre 4/19

par plume-de-chine

Chapitre 4



Jungkook n'imaginait pas que l'enregistrement de la ballade avec Jimin l'aurai rendu si nostalgique. Il était rentré chez lui dans un drôle d'état et s'était mis à pleurer, allongé sur son lit dans le noir. Il ne voulait rien faire, juste arrêter de penser à tout ce qui n'allait pas dans sa vie. Il tenta de faire le vide, se concentrant sur les bruits de la ville. Il voulait juste que tout s'arrête... Le lendemain il allait retourner au travail et continuer cette petite comédie qui ne l'amusait plus. Et s'il ne le retrouvait jamais... ? Et si son frère ne voulait pas de lui ? Et s'il était mort ? Ces pensées firent redoubler les pleurs de Jungkook, sa vie ne menait vraiment à rien...


Au bout d'un moment, le garçon n'avait plus rien à pleurer. Il se sentait complètement vide, sans la moindre énergie. Il ne s'était jamais senti aussi mal et comme dans un besoin d'appeler à l'aide, il attrapa son téléphone posé sur un coin du lit. Il ne réfléchit pas et appuya sur quelques touches avant d'amener l'objet à son oreille.


-Allo, Ca va Jungkook ?


Au son de la voix de TaeHyung, il sentit son corps se détendre.


-... Allo ? Tu m'entends ?


-Oui pardon... Je...


Il n'avait aucune idée de quoi lui dire, il avait juste envie de l'entendre.


-Je... Est ce que tu peux me parler s'il te plaît ? Juste raconter des trucs...


-Euh... Ben...Est ce que ça va ? ... Tu m'inquiètes un peu... Tu veux que je vienne chez toi ?


Jungkook accepta dans un état second. Personne ne venait chez lui, c'était sa cachette aux yeux du monde mais ce soir là il s'en fichait. Lorsque TaeHyung sonna à l'interphone, le garçon bougea difficilement pour aller ouvrir la porte de l'immeuble. Il attendit que le manageur grimpe les escaliers et passe le pas de son appartement. Sans un mot, Jungkook prit sa main pour l'attirer jusqu'à la chambre où il retourna se recroqueviller sur le lit. TaeHyung tâtonna pour trouver la lumière de la lampe de chevet et s'assit délicatement sur le bord du lit. Il observa ce corps épuisé, ces yeux rouges d'avoir trop pleuré, cette expression triste et absente à la fois. TaeHyung ne trouva pas de mot pour le réconforter et Jungkook le guida une nouvelle fois en attrapant sa main pour la poser sur ses cheveux. Il ferma les yeux et se détendit sous la timide caresse de TaeHyung. Sa mère avait l'habitude de faire ce geste quand il était jeune. Elle l'appelait mon trésor et attendait qu'il s'endorme pour quitter la chambre.


-Qu'est ce qui s'est passé ?


Jungkook ne répondit pas et s'endormit rapidement, épuisé par ses émotions.




En se réveillant quelques heures plus tard, l'idole s'interrogea sur la présence de TaeHyung endormi à ses côtés. Il mit un peu de temps à se souvenir des événements passés. Il se sentait ridicule... Il soupira et se retourna pour trouver une position plus confortable. Aux mouvements du matelas, TaeHyung se réveilla à son tour et se frotta les yeux.


-Ca va ? Demanda-t-il, la bouche pâteuse.


-Oui...


Jungkook se tourna vers lui et observa sa mine fatiguée.


-T'étais pas obligé de rester...


Il savait qu'un « merci » ou « excuse-moi de t'avoir dérangé » aurait été plus approprié.


Vexé, TaeHyung commença à se redresser et murmura « je vais rentrer ».


-Pardon... Je suis désolé... Merci.


Le plus âgé se radoucit et se recoucha en soupirant.


-T'es dur à cerner tu sais.


-Je sais...


Était-ce la situation qui leur autorisait cette familiarité ? Peut-être la fatigue, les émotions, la nuit ou juste cette envie de laisser tomber les masques au moins pour une fois.

TaeHyung se tourna pour lui faire face, Il n'avait jamais vu le garçon dans cet état ; tellement fragile.


-Dis moi ce qu'il t'arrive ?... Est-ce que quelqu'un t'as fait du mal ?


-Non. Personne ne m'a fait du mal.


Je me le fais tout seul, faillit-il rajouter.


-Alors quoi... ?


Jungkook baissa les yeux et resta muet. Il releva son regard en sentant les doigts de TaeHyung replacer une mèche de ses cheveux.


-T'es pas obligé de m'en parler, mais je vais me mettre à imaginer le pire.


Jungkook se demanda brièvement s'il pouvait tout lui raconter.


-Mes parents me manquent... Beaucoup.


-Est-ce que c'est tout ?


-Non...


Il ne pouvait pas tout lui dire, il se sentait déjà si vulnérable. TaeHyung n'insista pas, ils restèrent dans un silence réconfortant. Jungkook savait qu'il n'était pas jugé, il le sentait dans le ton de sa voix, c'était de l'inquiétude et de l'incompréhension.


Ils finirent pas se rendormir et furent réveillé par l'alarme du téléphone de Jungkook à 7h. Ce dernier fit un effort pour préparer un petit déjeuner, il prêta une serviette à TaeHyung pour qu'il prenne une douche, comme une manière de le remercier en tachant de prendre un peu soin de lui à son tour.


-Ca va aller ? Demanda TaeHyung au moment de partir.


-Hum... Répondit vaguement Jungkook.


Il n'en savait rien et n'avait pas la force de mentir, il n'y arrivait plus.


-Tu diras rien ?


-Non, t'inquiète pas.


Le sourire de TaeHyung donna envie à Jungkook de se serrer contre lui. Il attendit qu'il quitte son champ de vision pour refermer la porte. Dans quelques minutes un chauffeur allait le chercher pour l'amener à l'enregistrement d'une émission. Il allait retrouver sa vie entre parenthèse et faire comme s'il ne s'était rien passé, il était déjà épuisé...



--*--*--*--*--*--



Il était 21h passé, Jungkook rentrait bientôt à Séoul et somnolait dans le train. Il avait passé trois jours avec ses parents, à se balader, sortir au restaurant, regarder des photos et aller à la plage. C'était TaeHyung qui avait tout organisé. Il s'était arrangé avec l'agence pour libérer l'idole et lui permettre de se rendre à Busan. Ces trois jours lui avait fait énormément de bien et c'était plein de courage et de détermination qu'il rentrait à la capitale. Pendant un instant, il avait douté mais rien, plus rien ne pouvait le détourner de son objectif.



TaeHyung l'attendait sur le quai. Il faisait froid en cette soirée de septembre, le garçon avait attaché une écharpe autour de son cou. Il sourit en apercevant Jungkook venir vers lui. Il ne put dire un mot, trop surpris par l'étreinte du jeune homme. Pendant un moment, Jungkook le serra fort contre lui et TaeHyung noua timidement ses bras autour de sa taille.


-Merci, murmura le chanteur.


-Pas de quoi, Bafouilla TaeHyung en rougissant.