Chapitre 4

par Melten

Chapitre quatre


J'entendis une nouvelle personne rentrer à l'intérieur de la chambre. Il s'agit du médecin qui s'occupe de moi.



Alors tout à l'heure il semblait énervé qu'on nous dérange et maintenant vu qu'il s’agit d'un médecin il lui ouvre grand la porte.




Je vais enfin pouvoir sortir d'ici, ça m'arrange je commençais vraiment à m'ennuyer.

Il se faisait tard, l'heure des visites était terminée, Jimin partit donc quelques minutes après.

Les nuits ici sont flippantes, Il n'y a aucun bruit à par les grésillements de certains néons cassés, il n'y avait personne, sauf quelques personnes qui se promenaient, ne sachant différencier les âmes des personnes réelles, je ne leur prêtais pas attentions.

Je me suis endormis assez vite bien que je n'avais pas sommeil.


* * *


On est l’après-midi et j’attends avec impatience depuis ce matin que le docteur Hyunsik franchit le pas de ma porte pour m'annoncer que j’avais enfin l'autorisation de sortir d'ici.


J'entendis enfin quelqu'un toquer à ma porte de chambre.

Je vis la porte s’ouvrir avec hésitation avant d'apercevoir qu'il ne s’agissait pas du docteur, mais de mon nouvel ami.



La porte s'ouvra, laissant apparaître Hyunsik rivé sur sa pochette remplie de papier.



Chose anormale ? Hahaha j'ai juste envie de rigoler, je lui dis que je vois les fantômes ? Eu non je vais me retrouver dans asile psychiatrique avant même d'avoir pu m'expliquer.



Je n'avais même pas remarqué que j'avais malencontreusement fait échapper un petit ricanement, mais qui ne trouverait pas drôle une question pareille lorsque l'on connaît la vérité ? je regardais Taehyung qui lui aussi semblait trouvais ça amusant en se passant les lèvres pour garder son sérieux.





Je me retourne devant la petite étagère pour continuer à mettre le reste des vêtements dans mon sac.

Je l'entends s’asseoir sur le lit derrière moi.

J'enlève mon haut qui me servait de pyjama, je ne m'étais toujours pas changé, j'en pris un notre, l'enfile et me retournais, mon regard croisa celui de Taehyung, il était tellement calme que j'avais presque oublié sa présence, il détourna le regard et toussa un peux pour s'éclaircir la gorge.



Qu'est-ce qu'il y a ? Il est gêné parce que je me suis changé devant lui ? Je ne vais pas lui sauter dessus hein.



Ma mère entra sans toquer à l'intérieur de la chambre et me pris dans ses bras



Elle remarqua qu'on n'était pas seul et me demandait de les présenter, ce que je fis. Elle avait l'air contente que je me sois fait un nouvel ami, car avant je n'avais que Jimin, et elle l'avait bien remarqué.

Taehyung partis en disant qu'il était l'heure de sa séance, et je sortis de l’hôpital accompagné de ma mère. Il commence déjà à faire sombre à cette période de l'année.


Je rentre dans la voiture au côté de ma mère, je ne savais pas trop de quoi parlais, mais elle trouvait toujours un sujet pour me forcer à faire la discussion, elle sait très bien que je ne suis pas du genre bavard.


Au bout de quelques instants notre conversation fut interrompue par sa radio de fonction, elle est inspecteur de police, la seule chose que j'ai pu comprendre à travers leur message codé était qu'ils avaient besoin d'elle maintenant.


- Désolé mon chéri on va devoir faire un petit détour. Fit-elle avec un ton agacé




Elle arrête la voiture à quelques mètres de là où nous voyons d'autres lumières de police semblable à celle qu'elle avait mise sur le toit de notre voiture.



Elle claqua la porte ce qui m'empêcha de finir ma phrase.

Je ne l'écoute pas est sort également de la voiture, comme si j'allais rester ici à attendre alors qu'elle sait très bien que je ne suis pas du tout patient.


Je m'approche de là où venaient toutes ces agitations, j’entendais des personnes parler, des rumeurs des voisins curieux. Un grand immeuble était la source de toutes cette agitation. Je m'approche en me frayant un chemin, et me fis stopper par un agent de police qui me disait que je ne pouvais pas aller plus loin. Je voulais lui dire que ma mère faisait partie de la police et qu'elle pouvait même être son chef mais ça n'aurait servi à rien, il n'aurait de toute façon pas eu le droit de me laisser passer.

Puis il commença à installer des bandes de sécurités pour éviter toute personne d'entraver le travail des inspecteurs.


Je pouvais voir la scène au loin, d’après ce que je voyais et entendais il semblerait qu'il s'agisse d'un suicide d'une jeune femme.

Je ne comprends pas vraiment ce qui se passe, mais je vois une femme semblable à la défunte pleurer devant le corps inerte. Pourquoi on ne lui dit rien à elle ? Même si elle fait partie de la famille elle ne devrait pas passer les banderoles de sécurité.


Je m’aperçois assez rapidement que la femme qui pleurait la défunte n'était d'autre que son âme et que c'est pour cela que personne ne lui prêtait attention.

Je peux sentir que l'âme de cette jeune femme dégage de la haine et de la peur. Elle continue de pleurer et essaye de parler à quelqu'un pour découvrir ce qui se passe.


J'observe ses faits et gestes. Même si je voulais l'aider, je ne pouvais rien faire à part regarder.

Elle commence à regarder autour d'elle comme si elle cherchait quelqu'un, son regard croisa le mien et elle s’aperçut que je la regardais, elle comprit que je pouvais la voir.

Je ne l'ai même pas vu s'approcher qu'elle était déjà en face de moi.

Elle pleure, me demande ce qui se passe comme une hystérique, elle veut mettre ses mains sur mes épaules pour me faire réagir et me faire comprendre qu'elle était là, mais ces deux paumes de mains traversèrent mon corps. D’après son regard qu'elle jetait sur ses mains, puis ses bras, je compris qu'elle avait réalisé ce qu'il lui était arrivé et qu'elle était décédée. Elle s'écroule au sol pleurant les mains cachant son visage, disant qu'elle ne voulait pas mourir.


Je voulais la réconforter, mais je vis de l'autre côté de la foule, un homme, qui semblait se cacher. Je décide de m'avancer vers lui et de me mis à courir lorsqu’il commença à s’échapper.

Après quelques minutes, à bout de souffle, je m'arrête après avoir perdu sa trace. Être resté à rien faire pendant plusieurs semaines à eu un impact sur mes compétences sportives. Je me retrouve maintenant dans une ruelle sombre ne sachant pas vraiment où je me trouvais.

Je décide de faire demi-tour pensant qu'il n'y avait rien à en tirer de cette course-poursuite.

Je sentis quelqu'un me tirer par le bras, je me retrouve en face de l'homme de tout à l'heure, malgré l'obscurité je reconnais sa silhouette, il s'approcha de mon visage, mon cœur se mit à battre la chamade, mes jambes voulaient trembler, mais j'essayais de garder mon calme.

Son visage n'était qu'à quelques centimètres du mien, je pus distinguer son visage, il n'était pas aussi étrange physiquement que je l'avais imaginé, il était même plutôt agréable à regarder.

Il prit la parole en resserrant sa prise sur mon bras



Je ne savais pas quoi dire, pourquoi je l'avais suivie, il me semblait étrange alors je les poursuivis ? Ça ne semble pas être une raison assez valable...



Qu'est-ce que je dois dire ? Taehyung m'a bien dit d'en parler à personne, mais si ce mec est au courant c'est qu'il les voit aussi non ?



Charlatan de quoi ? Je les vois vraiment, qu'est-ce qu'il insinue, et c'est qui sérieux.



Je décide de repartir à la voiture en marchand, je n'aurais pas dû courir autant, je n'étais pas en état de le faire, j'ai mal aux thorax comme si mon âme voulait en sortir, c'est le comble non ? Je pourrais limite y croire vu que dans mon cas c'est tout à fait possible.