Chapitre 2

par nana22

Chapitre 2



Je tapote sur ma table de chevet pour essayer d’éteindre la petite alarme qui s’échappe de mon téléphone. J’entends un bruit sourd puis plus rien. J’ouvre lentement mes yeux afin d’habitué ces derniers à la luminosité de la pièce et remarque que mon portable à atterris par terre. Je soupire et regarde mon réveil qui en fait ne me sert pas à grand-chose étant donné que je me sers exclusivement de mon téléphone comme réveil. Je quitte mon lit en soupirant et ramasse mon portable toujours échoué à même le sol. J’attrape par la suite un jean beige, un t-shirt noir tout simple et un boxer de la même couleur avant de me diriger dans ma salle de bain. Je me déshabille lentement, ne voulant qu’une seule chose, retourné dans mon lit. J’entends le bruit de la porte d’entrée claquer signe que ma mère est parti travailler. Je soupire une dernière fois et entre doucement dans la petite cabine, me lavant rapidement pour ne pas me mettre en retard et en sort à peine 10 minutes plus tard. Je m’essuie sans grande conviction et attrape mes vêtements avant de les enfiler assez rapidement. J’entre dans ma chambre récupérer mon téléphone et regarder l’heure au passage. 7 h 30. J’écarquille les yeux en regardant l’heure que mon téléphone m’indique et déglutis. Je ne suis pourtant resté que 10 minutes sous la douche. Je descends rapidement les escaliers pour aller jusqu’à ma cuisine et ouvrir le frigo pour en retirer une petite brique de lait à la fraise et ouvre la porte du placard à gâteau et en sort deux madeleines. Je les engloutis assez rapide et bois énergiquement mon lait avant de remonter dans ma salle de bain et de me brosser les dents. J’attrape mon sac qui est poser au pied de mon lit et descend mettre des baskets montantes noires. Je sors de chez moi et ferme la porte à clef. Aujourd’hui, je ne prends pas mon skate, le lycée étant à 15 minutes à pieds j’ai encore le temps. J’enfile mes écouteurs dans mes oreilles et actionne une musique au hasard. Je marche peut être un peu trop lentement car je remarque en regardant l’heure que j’ai perdu pas mal de temps et suis un peu en retard mais ne m’en préoccupe pas. Je sens quelqu’un me bousculer et s’excuser avant de repartir en courant. Je rigole légèrement, me revoyant faire la même chose pour aller dans mon ancien lycée. Je soupire en pensant à ce dernier et à mes amis qui eux sont resté là-bas. J’arrive sans me rendre vraiment compte devant mon nouveau lycée puis m’arrête quelques instants comme pour me donner du courage. Je pousse un long soupire avant d’entré dans l’enceinte du bâtiment. Je cherche des yeux une petite pancarte qui m’indiquerais l’accueil mais ne voit rien. Je marche encore en peu me dirigeant vers le premier bâtiment, mais ne voit aucune indication. Je vois cependant, au loin un groupe de 3 filles et m’approche d’elles pour leur demander où se trouve l’accueil. Elles se mettent à gloussé quelques instants avant de m’indiquer le chemin. Je les remercie et leur adresse un petit sourire, ce qui provoque d’autre gloussement. Je fais donc marche arrière et pénétrer dans le bâtiment qui se présente sous mes yeux. Je cherche du regard la petite salle que l’une des filles m’a indiqué et toque à la porte de cette dernière avant que l’on m’invite à entrer. La pièce n’est pas très grande du moins la disposition des meubles donne cette impression. Un grand bureau est installé sur le côté droit et des étagères sont disposé derrière et à côté de celui-ci. En face du bureau se trouve deux petits fauteuils rouges ainsi qu’une petite table basse. Un photocopieur est installé dans le fond de la pièce à côté d’une petite table ou plein de papiers sont éparpillés. Je m’avance près du bureau où est installée une jeune femme et me racle doucement la gorge pour m’éclaircir légèrement la voix avant de lui demander où se situe ma salle de classe.





Elle continu de fixer son ordinateur après avoir tapoté, je suppose mon nom. Elle relève doucement la tête dans ma direction et me lance un grand sourire laissant apparaître ses dents blanches et parfaitement alignées.





Voyant mon air un peu confus et perdu et me devance et me souris à nouveau avant de reprendre la parole.





Je la remercie et lui rend son sourire qui n’a toujours pas quitté son visage et quitte la pièce. Je sors donc du bâtiment pour emprunter le chemin qu’elle m’a gentiment indiqué. Au bout de quelques minutes, j’arrive enfin devant ma salle et remarque que certains élèves sont déjà installés et discute entre eux. Je m’apprête à entrer dans la salle mais une main sur mon épaule m’en empêche. Je me tourne devant la personne qui se tient derrière moi et l’observe quelques secondes. Il est un peu plus petit que moi mais plus musclé du moins des épaules sont t-shirt étant un peu large on ne peut en distinguer plus. Un grand sourire est figé sur son visage assez fin faisant plisser ses yeux déjà bien bridés. Il porte un jean blanc surplombé de baskets légèrement montantes noires et un t-shirt bleu. Mes yeux remonte directement à son visage et vois que son visage n’a toujours pas disparus. Je vois ses lèvres fines se mouvoir et un son en sortir me faisant sortir de mes pensées.





Il me regarde encore et tapote l’épaule dans un geste qui se veut amical.





Son sourire s’agrandit et il passe ses bras autour de mes épaules sans que je m’en aperçoive.





Je ne réponds rien et il m’entraine à sa suite près d’un garçon assis en train de lire un manga. De dos il n’a pas l’air d’avoir un gros gabarit et ses cheveux sont presque noirs et assez cours.





Ce dernier se retourne à l’entente de son prénom et se lève d’un bon ; en fixant Jong Up avant de poser ses mains sur ses hanches et attend. Je le regarde perplexe et Jong Up resserre sa prise sur mes épaules. Je tourne alors lentement la tête vers ce dernier et constate qu’il ne souris plus et semble réfléchir.





A l’entente de ce mot, Jong Up ce met doucement à rire nerveusement, me laissant encore plus perplexe.



Bon Ok ! Lâche-t-il enfin. J’avoue que j’ai merdé, je suis désolé.



Je vois Jong Up tirait une tête de six de long et la fameux Young Jae explosé de rire. Moi, je reste interdit ne comprenant pas ce qu’il se passe.





Il me regarde un peu surpris ouvrant un peu plus grand les yeux.

Jong Up ne répond rien et je vois leurs deux regards se tourner dans ma direction, me fixant attendant surement une réponse de ma part.

Ils ne me répondent rien et me regardent quelques instants essayant surement d’analyser ma situation. Je vois Jong Up m’offrir un sourire qui se veut je le devine rassurant tout en m’invitant à m’installer à la table qui est à sa droite côté fenêtre et derrière celle de son ami. Je lui rends son sourire et vais m’assoir, il s’apprête à me dire quelque chose mais l’entrée du professeur dans la salle l’en empêche. Il se tourne donc pour focaliser son attention sur l’enseignant. Je regarde la personne qui se trouve être en face de moi, et aperçoit sur un Young Jae regardant par la fenêtre. Quelques minutes plus tard mon regard ce dirige de lui-même vers la fenêtre fixant un point invisible mais qui pourtant me fascine tellement que je n’entends plus le son de la voix de mon professeur qui explique comment ce dérouleras l’année au sein de son cours. Je repense doucement à la question que Young Jae m’a posé un peu plus tôt et fronce légèrement les sourcils sans m’en rendre vraiment compte. Je n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi ma mère ne m’a dit la réelle raison de notre déménagement à Mokpo. Car je ne suis pas dupe et je sais très bien que ce n’est pas seulement pour changer d’air et qu’il y a une autre raison. Mais malgré tout je n’ose pas lui demander de me la dire cette raison car je n’ai tout simplement pas envie de brusquer la personne la plus importante à mes yeux. A cette pensée je me retiens de soupirer, pour ne pas me faire remarquer dès le premier jour. Je mets donc fin à ma contemplation et redirige mon attention sur le professeur qui a déjà commencé son cours depuis in petit moment maintenant. Je gribouille sur ma feuille essayant de faire passer le temps plus vite, mais c’est sans compter sur la fatigue qui m’emporte.

***

Je suis réveillé par le bruit de la sonnerie qui me fait légèrement sursauté. J’émerge donc doucement essayant de ne pas trop brusqué mon cerveau. J’ouvre donc doucement les yeux et tombe directement sur le visage souriant de Young Jae.

Je rougis malgré moi de sa réflexion et comment à me sentir gêné.

Ce dernier ne répond rien lui affligeant simplement une petite tape sur l’arrière de son crâne et lui offrant un sourire que je n’arrive pas à discerner, avant de simplement tourné sa tête dans ma direction.

Ils insistèrent encore quelques minutes avant que je ne finisse par accepter toujours gêné.

Le repas ce fait dans la bonne humeur et je constate que les deux amis ont l’air très proche et qu’en effet Young Jae est assez particulier, mais je trouve que justement ça lui va bien. Pendant les cours, il s’avère être très sérieux et je pense même que c’est l’un des meilleurs de la classe. Mais dès que le cours est terminé, son comportement change du tout au tout ! Mais j’aime assez, il à l’air d’être quelqu’un de doux malgré la folie de ses propos un peu pervers. Quand à Jong Up, il est tout l’inverse, durant les cours il ne fait pas grand-chose, toujours en train de bavarder avec son camarade de gauche, mais en dehors il est plus calme et écoute attentivement ses amis sans pour autant que son sourire ne s’échappe de son visage. Celui-ci me rassure quelque peu, me détendant dès qu’il m’est adressé. La journée se passe dans la même ambiance, dès qu’il y a une pause, les deux amis viennent me voir et ce chahute ensemble me faisant rire. De toute la journée aucun des deux ne m’ont reposé de question sur mon déménagement et je leur en remercie. La fin des cours sonne enfin et je me lève en fermant mon sac eastpak noir.

Un peu surpris, je lui adresse un sourire et accepte d’un hochement de tête. Nous sortons de l’enceinte du lycée accompagné de Young Jae à qui nous disons au revoir avant de s’éloigné du lycée.

Nous continuons de marcher tout en rigolant et en effet, je peux constater qu’il habite dans la rue adjacente à la mienne. Nous nous donnons rendez-vous au même endroit demain matin avant de se dire au revoir en ce faisant un signe de main. J’arrive peu à peu devant ma maison et en relevant la tête j’aperçois une voiture noire que je ne connais pas garer devant ma maison. Je m’avance jusqu’à la porte d’entrée en fronçant les sourcils ne sachant pas vraiment pourquoi. J’entre alors dans la maison et enlève mes baskets pour m’installer confortablement dans mes chaussons.

Ne recevant aucune réponse, je me dirige donc vers la cuisine me doutant fortement que je la trouverais surement dans cette pièce.

Tout en passant la porte, je commence lui parler.

Je ne finis pas ma phrase perturbé par la scène que je vois.