chapitre 4 : la cérémonie

par Nobody

Chapitre 4 : la cérémonie

 

Des toiles blanches et scintillantes avaient été tirées sur toute la longueur du jardin, donnant à celui-ci un aspect irréel, féerique. Quelques tables étaient disposées de part et d’autre du parc, ainsi que des bancs, un pupitre s’élevait à coté de la pierre tombale de Fred.

Molly allait et venait de l’extérieur vers la cuisine, les bras chargés de plateaux de nourriture, Hermione et Ginny lui emboitaient le pas, avec des pichets de thé.

Les membres de l’ordre commençaient à arriver un par un, pour l’occasion, ils avaient tous revêtu une robe de sorcier de couleur noire. Quand, enfin tout le monde fut installé, la cérémonie commença. Harry regarda autour de lui, il était assit au deuxième rang, à coté d’Hermione et de Blaise.

Au premier rang, se trouvait la famille Weasley au grand complet.

Percy ainsi que Charlie venu de Roumanie, Bill accompagné de Fleur, Ron tenant Ginny par les épaules, elle-même qui avait la tête posée sur l’épaule de sa mère. Monsieur Weasley et Georges se tenaient derrière le pupitre, prêts à prendre la parole. Harry tourna la tête, sur sa droite il vit les autres membres de l’ordre : Kingsley Shacklebolt, Tonks était là aussi, accompagné du petit Teddy. Depuis la mort de Lupin, elle avait toujours les cheveux noirs. Du coin de l’œil, Harry vit une présence dans le fond du jardin, quelqu’un se trouvait là, il devina une chevelure graisseuse et le nez crochu.

 

« Rogue » lâcha t’il dans un souffle.

 

Hermione leva les yeux dans la direction où regardait Harry, puis haussa les épaules.

 

« Il fait aussi partie de l’ordre » lui dit-elle en insistant sur le mot aussi.

 

A cet instant, Mr Weasley prit la parole :

 

« Je vous remercie tous de vous êtes déplacés. Cette modeste cérémonie est dédiée à la mémoire de notre fils Fred, retenant difficilement ses larmes, Arthur continua : il était courageux, sincère et surtout il avait une joie de vivre qui touchait tout le monde. Puisse t’il aujourd’hui reposer aux cieux aux cotés des anges. »

 

Puis ce fut Georges qui prit la parole, ne cachant pas ses larmes :

 

« A mon frère bien aimé, à l’autre partie de moi, à ses toutes ses années partagées avec lui, au fils courageux, au grand frère bienveillant, au petit frère attentionné, je voudrais simplement dire : je t’aime, je ne t’oublierai jamais. »

 

Tout le monde dans le jardin versait des larmes, Harry sentait qu’elles coulaient le long de ses joues, à coté de lui Hermione pleurait sans retenue dans les bras de Blaise. La famille Weasley s’était réunie autour de Georges, le soutenant. Cette cérémonie fut brève mais intense en émotion pour tout le monde.

Quelques minutes plus tard, ils avaient tous un verre à la main, et grignotaient les mets préparés par Molly et les filles. Harry vit Rogue en grande conversation avec Blaise, sûrement devaient-ils parler de la rentrée prochaine à Poudlard. Harry, suivit de Ron, s’approcha des deux hommes.

 

« Potter, Weasley » les salua brièvement Rogue.

 

«  Bonjour, professeur » répondirent-ils.

 

« Zabini, nous nous reverrons en cours, saluez vos parents pour moi. »

 

Ignorant totalement les deux Gryffondors, Rogue s’éloigna pour dire au revoir à Molly et Arthur, et transplana aussitôt.

 

«  A ce que je vois, il est toujours aussi chaleureux » fit Ron ironiquement.

 

« Ron, soupira Blaise, encore une fois ne juge pas aux apparences. »

 

« Oui, tu as raison, il doit être un vrai boute-en-train, d’ailleurs je suis sûr que chez lui, il a un stock de fausses baguettes qui se transforment en poulet, et qu’il va nous les distribuer à la rentrée pour ses cours. »

 

Ron éclata de rire suivi d’Harry, qui s’imaginait bien la scène.

Le jeune serpentard secoua la tête en souriant :

 

« Irrécupérables… » Puis redevenant sérieux, il annonça :

 

« J’ai des nouvelles de Drago, si ça vous intéresse. »

 

Tandis que Ron pouffait toujours, Harry redevint sérieux à son tour.

 

« Ah oui, et qu’as-tu appris ? » demanda t’il précipitamment.

 

« Visiblement, le sort de Drago t’intéresse » lui répondit le jeune métis.

 

« Non…je…je…bah oui, c’est un membre de l’ordre quand même » dit Harry en rosissant légèrement.

 

« Il a passé l’été chez Rogue après sa sortie de Ste Mangouste, apparemment aucune de ses connaissances de Serpentard ne lui ont rendu visite. Ce qui est normal vu qu’il a trahi pour l’ordre, il va être bien seul à Poudlard, il aurait besoin d’amis » dit il en fixant Harry, qui ne put s’empêcher de rougir

 

« Il a dû bien s’amuser chez Rogue » fit Ron en s’intéressant à la conversation.

 

« Et sais tu s’il… » Mais Harry fut coupé par l’arrivée d’Hermione et de Ginny.

 

« Maman veut que nous l’aidions à débarrasser les tables. »

 

Les trois jeunes gens se retournèrent et constatèrent que le jardin était quasiment vide, à l’exception de Tonks et McGonagall qui conversaient avec Arthur, la jeune femme aux cheveux noirs s’avança vers le groupe d’amis :

 

« Je vous quitte les enfants, Teddy tombe de sommeil, on se revoit bientôt » fit elle en leur adressant un clin d’œil.

 

« Qu’a-t-elle voulu dire ? » demanda Hermione.

 

« Je ne sais pas » lui répondit Ron en haussant les épaules.

 

Quelques heures plus tard, la nuit était tombée sur le Terrier, plus un bruit ne venait de la maison. Dans son lit, Harry repensait à la journée écoulée, elle avait été pleine d’émotion.

Il entendit un bruit sur sa gauche.

 

« Harry, que voulais-tu savoir tout à l’heure à propos de Drago ? » murmura Blaise.

 

« Je ne m’en souviens plus » mentit Harry

 

En fait, il savait pertinemment ce qu’il voulait demander. Il aurait aimé savoir si Rogue avait raconté à Drago qui l’avait aidé lors de la bataille. Mais maintenant, il n’osait plus, il trouvait ridicule de s’inquiéter autant pour quelqu’un qui se fichait totalement de lui.

Le lendemain matin, tout le monde était prêt à partir pour King Cross, sauf Ron qui courait dans toute la maison à la poursuite de Coq, son hibou.

 

« Viens là, sale bête ! Rentre dans ta cage ! » Vociférait Ron.

 

Quand Ron fut prêt, tous se rendirent dans le jardin, Molly miniaturisa leurs valises et les mis dans sa poche.

 

« Cette fois, nous utiliserons un portoloin pour nous rendre à la gare » déclara Arthur.

 

Il sortit une vieille boite de conserve de sa poche, et tous la touchèrent du bout du doigt. Harry détestait toujours cette sensation de tiraillement au niveau du nombril, et en un éclair, ils se retrouvèrent au quai 9 34.

Les adieux avec M. et Mme Weasley furent pleins d’émotion, ils promirent de passer les vacances d’Halloween avec eux.

 

« Harry, tu viens » lui demanda Hermione en montant dans le train.

 

« Oui, j’arrive » lui répondit-il.

 

 Depuis son arrivée à la gare, il cherchait quelqu’un, enfin il poussa un soupir de soulagement en repérant dans la foule une chevelure blonde facilement reconnaissable.

Puis à son tour, il monta dans le train qui le ramenait chez lui, à Poudlard.