Une école vraiment spéciale

par Kat


Les garçon se changèrent le plus vite qu'ils purent. Sherlock était impatient de découvrir sa nouvelle école. L'uniforme était simple: une chemise blanche, un pull gris sans manches et une cravate noire. Par dessus, ils devaient enfiler le long manteau, appelé ici robe de sorcier, qu'ils avaient acheté ou reçu de la part de leurs frères (comme Ron). Le garçon se tourna et vit que ses compagnons le regardaient. Ils avaient un drôle de regard, comme si quelque chose n'allait pas.


-Quoi? demanda Sherlock « Pourquoi vous me regardez comme ça? »

-Pour rien! dirent-ils en même temps, l'air gêné.

-Si, il y a quelque chose, je le vois bien, dites le moi...


Ron et Harry se regardèrent comme s'ils se demandaient lequel allait commencer à parler. Ce fut finalement Harry qui prit la parole:


-C'est juste que tu es tellement maigre, on se demandait juste si c'était normal...

Sherlock sourit « Et vous vous disiez que je devais être un enfant maltraité, c'est ça? Eh bien je vous rassure, je ne mange presque jamais, ça m'empêche de réfléchir »


Le regard que ses amis lui jetèrent lui dit qu'ils n'étaient qu'à moitié convaincus. Mais peut lui importait, il continua à se changer. L'uniforme de l'école était beaucoup plus confortable que celui de son précédent établissement. A peine eut-il enfilé sa robe qu'un garçon bien plus âgé qu'eux les fit descendre du train. Sherlock reconnu les cheveux et les traits de Ron, il devait donc être son frère. Il fat dire aussi que peu de gens avaient les cheveux d'une telle couleur. Sur le quai, il suivit Harry vers le géant qui leur avait rendu visite à lui et ses parents pour leur indiquer où se procurer les fournitures nécessaires. Hagrid, si ses souvenirs étaient exactes. Harry semblait bien le connaître et il se rappela les avoir vus ensembles au Chemin de Traverse. Le géant les fit se regrouper et leur demanda de le suivre.


Au bout du long chemin, ils arrivèrent à un immense lac sur lequel flottaient de nombreuses barques. Mais ce qui attira l'attention de Sherlock fut l'immense château en arrière plan. Un immense bâtiment composé de nombreuses tours de hauteur différentes et dont les multiples petites fenêtres ressemblaient à de petites lucioles dans la nuit. Elles se reflétaient dans les eaux noires du lac et rendaient cet endroit encore plus surnaturel.


-Les première année, mettez vous dans les barques, maximum cinq dans chacune!


Sherlock se trouva dans la même embarcation qu'Harry, Ron et deux autres garçons. Le premier avait la peau noire, était grand et mince et disait s'appeler Dean Thomas. Le deuxième était beaucoup plus joufflu et s'appelait Neville Londubat. Les barques se mirent en mouvement sans aucune rame et avançaient seules sans aide humaine. Là encore, la logique de Sherlock fut mise à rude épreuve et il dut se redire encore une fois la phrase de sa mère. Il leva les yeux et contempla le magnifique château qui se rapprochait. Chaque mètre parcouru faisait accélérer son cœur. Ils arrivèrent enfin à la grande porte, surmontée d'une immense horloge. L'intérieur correspondait parfaitement à ce à quoi on pouvait s'imaginer. Des escaliers en pierre taillée, des armures venues d'un autre âge et une profusion de tableaux. Sherlock cru d'ailleurs en voir un bouger du coin de l'œil. Ils grimpèrent une volée de marches supplémentaire et furent arrêtés par une femme squelettique d'une soixantaine d'années, coiffée d'un grand chapeau pointu et habillée d'une grande robe noire et verte. La parfaite représentation d'une sorcière, les verrues en moins.


-Bienvenue à Poudlard. Commença-t-elle. Bien, dans quelques instants, vous franchirez ces portes et vous joindrez aux autres, mais avant que vous preniez place, vous allez être répartis dans les différentes maisons. Elles ont pour nom Gryffondor, Poufsouffle, Serdaigle, et Serpentard. Pendant votre séjour à l'école, votre maison sera comme une seconde famille. Vos succès rapporteront des points à votre maison, toute infraction au règlement lui en fera perdre. A la fin de l'année, la maison qui aura le plus de point gagnera la Coupe des Maisons...


Un croassement se fit entendre et Sherlock vit le garçon appelé Neville courir vers les marches en criant « Trevor!!! », interrompant ainsi la femme. Il s'excusa sous les ricanements de ses camarades et retourna dans les rangs. Sherlock vit alors la fille qui les avait surpris dans le train et se rappela qu'elle avait parlé d'un garçon qui avait perdu son crapaud. Jusqu'ici, il n'avait pas fait le lien. Le professeur repris la parole:


-  « La cérémonie de la répartition va bientôt commencer. » Puis elle se retourna et partit.


Laissés seuls dans l'attente de consignes, les élèves commencèrent à parler, jusqu'à ce qu'un garçon aux cheveux blonds platine se mette à parler plus fort que les autres:


- »C'était donc vrai, ce que j'ai entendu dans le train. Harry Potter est élève à Poudlard! » des murmures se firent entendre. « Lui c'est Crabbe, et lui Goyle. fit-il en montrant les deux à côté de lui d'un mouvement de tête. « Moi je m'appelle Malfoy. Drago Malfoy. » Il se plaça devant Harry et Ron pouffa de rire. « Mon nom te fait rire? Inutile de te demander le tiens, un rouquin, une robe de seconde main, tu es forcément un Weasley! » Sherlock fit un pas prêt à défendre son ami. « Quand à toi, je te déconseille fortement de me défier, un né-moldu comme toi ne devrait même pas pouvoir poser les yeux sur cette école! »


Sherlock ne dit rien mais posa un regard froid sur ledit Malfoy. Il reprit la parole:

-« Tu t'apercevras vite que certaines familles valent mieux que d'autres, Potter. Evite de choisir tes amis parmi les gens douteux. » il regarda tour à tour Ron et Sherlock d'un air hautain. « Je peux te conseiller. » Finit-il en lui tendant la main. Harry la regarda mais ne la serra pas.


-« Je sais qui sont les gens douteux, je n'ai pas besoin de conseilles »


Malfoy ne put pas répondre car le professeur était de retour et le renvoya d'un simple regard dans les rangs. Sherlock admira aussitôt la femme, car lui même avait du mal à faire ça.


-« Tout est prêt maintenant, suivez moi. »


Tous la suivirent docilement dans une immense pièce qui, dans un vrai château, se rapprocherait de la salle du trône, en infiniment plus grand. Au plafond, des milliers de bougies flottaient, juste en dessous d'une voute nocturne, comme si la salle était à ciel ouvert. Sherlock entendit cette fille, Hermione, expliquer à sa voisine que le plafond était en fait le résultat d'un sortilège. Puis il descendit le regard et vit quatre immenses tables auxquelles étaient assises des centaines de personnes, sur chacune. Au fond de la pièce se dressait une estrade sur laquelle était installée la table des professeurs. Au milieu de ces personnages hauts en couleur, se trouvait un vieil homme avec une longue barbe blanche et des lunettes demi-lune. Il semblait jovial et le garçon supposa qu'il devait être le directeur. Enfin, juste devant se trouvait un simple tabouret de bois sur lequel reposait un vieux chapeau mou et rapiécé. Si il avait été chez lui, la mère de Sherlock l'aurai tout de suite jeté dans la poubelle la plus proche. Une fois que tous les première année furent mis en ligne, le professeur qui les avait guidés se plaça à gauche du tabouret. Alors il se passa quelque chose de totalement surnaturel : le chapeau se mit à parler! Il chanta une chanson vantant les mérites de chaque maison, puis le directeur prit la parole:


« Je vais vous énoncer quelques points du règlement intérieur. Les première année doivent savoir qu'il est interdit à tous les élèves de pénétrer dans la forêt. D'autre part, notre concierge, Mr Rusard, m'a chargé de vous rappeler que l'accès aux couloir du troisième étage de l'aile droite est également interdit, à moins que vous ne teniez à mourir dans d'atroces souffrances. Merci! » puis il se rassit, les laissant tous un peu perturbés par ses dernières paroles. Enfin, la femme qui les avait guidés jusqu'ici ramena des paroles dans la salle:

-« Quand j'appellerais votre nom, vous vous avancerez, je placerais alors le Choixpeau sur votre tête, et vous serez répartis dans vos maisons. » elle lu alors le premier nom sur sa liste. « Hermione Granger! »


La désignée commença à monter les marches en murmurant des choses indistinctes, sûrement pour se donner du courage. Ron murmura à Harry et Sherlock que cette fille était une malade. Il n'avait donc jamais vu un vrai malade mental. Le professeur plaça le chapeau sur sa tête et ce dernier s'anima. Après une courte hésitation, il cria distinctement « Gryffondor!! ». La table nommée commença à applaudir et à crier de joie de voir un nouveaux venu. Une fois l'effervescence retombée, la femme appela le deuxième nom.


-« Drago Malfoy! »


Il s'avança à son tour et le chapeau n'avait pas encore toucher sa tête qu'il cria « Serpentard!! ». Là encore, ce fut un déluge d'applaudissements qui envahit la salle. Une fois qu'il fut assis, Mc Gonnagal, car c'était son nom, appela le nom suivant:


-« Sherlock Holmes! »


Sherlock sursauta et alla d'un pas lent et le visage fermé vers le tabouret. Il était un peu anxieux, mais ne recula pas. Il sentit à peine le professeur placer le chapeau sur sa tête:


-« hum, je vois, une personnalité tiraillée. C'est la première fois que je vois un élève capable d'aller dans toutes les maisons, le choix est difficile. » Sherlock ne répondit pas. « Tu as la loyauté des Poufsouffles, l'intelligence des Serdaigles, le courage des Gryffondors et l'ambition des Serpentards, oui, le choix est difficile. » Il se tut de nouveau et Sherlock repensa aux paroles de Ron: Tous les sorciers qui ont mal tourné étaient à Serpentard! Mais il s'en fichait. S'il le fallait, il serait l'exception qui confirmerait la règle. Peur lui importait la maison dans laquelle on l'enverrait. « Je vois aussi de la solitude, beaucoup de solitude, bien, dans ce cas je sais où t'envoyer... Gryffondor!! »

Le garçon relâcha son souffle et se rendit d'ailleurs compte à ce moment là qu'il le retenait. Pour la première fois, des gens étaient heureux de l'avoir parmi eux, et cela lui arracha un immense sourire. Il alla s'assoir à côté d'Hermione et regarda vers l'estrade où passait une autre fille qui alla à Poufsouffle. Puis passèrent Ron, pas du tout rassuré, et Harry, sur lequel le Choixpeau hésita un long moment pour lui aussi. Ils allèrent tous les deux à Gryffondor. Les rejoignirent aussi Neville, Seamus Finnigan, Dean Thomas et Parvati Patil. Une fois la distribution terminée, Le directeur, Dumbledore comme l'avait appris Sherlock déclara le repas ouvert. Des mets plus appétissants les uns que les autres apparurent comme par magie sur les tables.


Comme à son habitude, Sherlock mangea peu, faisant l'inquiétude de ses voisins, mais il les rassura et détourna vite la conversation. Il apprit qu'il n'était pas le seul né-moldu à sa table et que justement Hermione en était une aussi. Ce fut dans la joie et après l'apparition de nombreux fantômes dont celui de leur maison, Nick Quasi-Sans-Tête, qu'ils allèrent se coucher. Percy, le frère de Ron les conduit vers leurs dortoirs, leur expliquant les secrets du château ainsi que ses pièges.


Ils allèrent se coucher, mais Sherlock ne trouva pas le sommeil. Il prit donc son violon et descendit dans la salle commune pour jouer un peu. Il ne savait pas exactement ce qu'il jouait, mais toujours est-il qu'Harry descendit quelques minutes plus tard.


-« Je savais pas que t'étais musicien. » lui dit-il.

-Comme tu peux le voir, c'est le cas. Je t'ai pas réveillé j'espère?

-Non, t'inquiète, je dormais pas de toute façon. Tu sais que tu joue bien?

-Je sais en jouer depuis que j'ai quatre ans. Ma mère voulais que je sois musicien, et comme j'étais assez intelligent pour mon âge, elle a prit le violon, en souvenir de mon grand-père.

-Tu sais jouer d'un autre instrument?

-Oui, du piano.


Ils parlèrent ainsi un bon moment, pour ensuite échanger leurs impressions sur l'école. Pour la première fois de sa vie il s'entendait bien avec quelqu'un, un ami capable de parler et de tenir une conversation intéressante plus de trois secondes. Il sentait qu'il allait vraiment aimer cette école!