Chapitre V

par DarkWitches

Slt tt lmonde. Tada!!! On est de retour ac un nouveau chapitre, c pas génial, ça?

Applaudissements polis des lecteurs.

Darkangel: En fait, je voulais le taper plus tôt, mais Meyrie a oublié de me ramener les papiers! (Regards assassins adressés à Meyrie). Mais dans un grand élan de clémence et compte tenu que c le début de l'année, je lui pardonne!

Vivats des lecteurs en triomphe à Dark

Dark: Je c, je c, je ss trop bonne!

Meyrie: Mais qui est-ce qui m'a fichu ac une copine pareille?

Dark: Remercie le bon Dieu!

(N/A: Dark est partie dans son délire! Avis des médecins: Irrécupérable!)

Dark: Comment ça N/A? Mais c moi l'auteur!

Dark se met à protester, pancartes et banderoles à l'appui… Mais personne ne fait attention.

Meyrie: Bon ben, on vous a assez retenu comme ça. Mais auparavant, je voudrais que vous souhaitiez un prompt rétablissement à Dark.

Dark semble s'être arrêtée de protester.

Dark: C trop bizarre ça! Ya quelqu'un qui a le même nom que moi qui est malade?

Meyrie, n'en pouvant plus, se prend la tête dans les mains, limite au bord de la crise de nerfs.

(N/A: Faites surtout pas attention, et l…)

L'auteur est mort, sauvagement assassiné pas Dark. Paix à son âme.

N/A: Bonne lecture et bonne année! Voilà les réponses aux reviews:

Yunie24: C gentil et continue à laisser tes impressions! On espère ke ce chapitre te plaira.

Ino: Eh ben c pas trop tôt! Jdéconne!  Merci pr la review

Naomie: Voilà la suite en espérant qu'elle te plaira. Et merci pr tes ondes, ça nous a bcp aidé, mais je crois ke ta un peu forcé quand même, je pouvais plus écouter la radio tellement il y'avait de parasites! lol

L'auteur retourne à sa tombe.

 

Chapitre 5

 

Un mois s'était écoulé depuis son arrivée à Poudlard. Sarah s'était fait plein d'amis et s'était finalement habituée a ce qu'elle appelait « sa nouvelle et temporaire vie », considérant ce qui lui arrivait comme un joli rêve qui finirait tôt ou tard par se terminer… aussi avait elle décider d'en profiter un max, après tout ce n'était pas tous les jours qu'on se retrouvait dans l'univers de Harry Potter !

La jeune fille passait le plus clair de son temps soit avec Pansy, soit avec les jumeaux Weasley, avec qui elle montait des coups bas et toutes sortes de farces pour foutre le bordel dans le château de temps à autre, histoire d'entretenir les bonnes habitudes…

Harry, Ron et Hermione, ainsi que les autres gryffondors, s'étaient toujours montrés aimables envers elle et assez gentils, mais rien de plus, certainement pour ne pas être en froid avec Fred et George.

Par contre, avec Malefoy, la situation n'avait fait qu'empirer. Le jeune homme ne manquait jamais une occasion pour la rabaisser, l'humilier même, et elle, ne ratait jamais l'occasion de lui rabattre le caquet.

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

- Salut Sarah ! fit Fred.

- Bonjour… George n'est pas avec toi ?

- Non, il est… disons… occupé a régler des trucs de dernière minute ! Si tu vois ce que je veux dire…, répondit-il en lui faisant un clin d'œil.

Sarah sourit et demanda :

- A quand le show alors ?

- Plus tôt que tu ne l'imagines, ce sera…une surprise ! On a cours de Potions maintenant n'est ce pas ?

La jeune fille acquiesça.

- Parfait, on va bien rire !

- Avec Snape ? Ca m'étonnerait !

- Attend pour voir…, déclara-t-il mystérieusement.

Les cachots étaient encore déserts, apparemment, ils étaient les premiers arrivés.

Mais c'était trop beau pour être vrai…

- Alors les tourtereaux, on roucoule ? fit une voix derrière eux.

Sarah et Fred se retournèrent. Draco Malefoy les regardait en arborant un sourire narquois.

- Ta gueule la fouine ! Dit Sarah.

- Oh Parker,  tu es une méchante petite fille ! Qui t'as appris à dire de telles grossièretés ?

- Tu sais ce qu'elle te dit la méchante petite fille,  espèce de Barbie ?

Sentant que la situation allait encore dégénérer, Fred vint à la rescousse de son amie, tentant tant bien que mal de maîtriser son fou rire.

« Barbie … c'est vrai qu'il y a un petit air de ressemblance» songea-t-il, amusé. (Ca nous a tués d'écrire ça)

- Tiens donc, tu es tout seule Malefoy ? Ou sont passées toutes les crétines qui te tournent autour sans arrêt ? Tu sais a quoi elles me font penser ? A des mouches autour d'un morceau de viande pourri.

Draco cessa de sourire.

- Tu regretteras ça Weasley.

- Mais oui, bien sur ! Je te crois sur parole.

Les élèves commencèrent a affluer, mettant fin a leur « discussion ».

- Entrez et installez vous en vitesse, siffla Snape, aujourd'hui nous allons préparer une potion que demande une attention extrême !

Son regard s'arrêta sur Neville, aussitôt ce dernier devint cramoisi.

- …Tout faux dosages, peut entraîner des… complications assez dangereuses, continua Snape d'une voix doucereuse, le philtre du courage. Mais bien sur, certains d'entre vous n'ont n'en pas besoins pour chahuter et s'attirer des ennuis, ajouta-t-il en regardant Potter, et son visage semblait s'étirer en ce qui semblait être une sourire.

Les serpentards éclatèrent de rire, même Sarah esquissa un sourire.

°°Alors la, je suis impressionnée ! Il n'en rate pas une Snape ! Yeah ! Viva serpentard !!! Bah ouais c'est pas de ma fautes si dans certaine fics il est super beau, ténébreux et j'en passe…quoi que dans la réalité… je me demande de quoi Tonton Voldy a l'air ? Franchement il a intérêt à être canon le mec ! Surtout avec son apparence de Tom Jedusor… Dommage qu'il ait crev酰°

Secouant la tête elle rit intérieurement.

°° Je suis géniale j'arrive a me faire rire toute seule !!! Comme une grande !°°

« T'arrive surtout a te foutre la honte toute seule : Fred te regarde comme si t'était folle » dit une petite voix dans sa tête.

Adressant a Fred un sourire rassurant elle reporta son attention sur Snape.

-Les instructions figurent aux tableau, et les ingrédients dans l'armoire, mettez vous en groupe de deux, e travailler dans le silence...

 - Tu te mets avec moi Sarah ? Demanda Fred.

- Ok !

 

 

1h30min plus tard, les élèves suaient abondamment, sous l'effet de la chaleur qui se dégageait de leurs chaudrons.

- A cette étape, votre potion, doit avoir une teinte cyan, fit Snape en interrompant le silence.

Sarah jeta un coup d'œil a son philtre : il était bleu, mais était loin d'avoir la jolie couleur cyan qu'avait la potion d'Hermione.

A ce moment la, George fit son entrée.

- Bonjour M'sieur ! Claironna-t-il.

- Weasley ! La ponctualité n'a jamais était votre fort ! 25 point de moins pour gryffondor !

- Regarde ! fit Fred a l'adresse de Sarah en sortant une petite fiole de sa poche.

- Qu'est ce que c'est ? demanda-t-elle.

- Admire mon génie ! répliqua-t-il en faisant léviter la petite fiole.

Toute l'attention de la classe était captivée par George et Snape, et personne ne remarqua la petite fiole, quand son contenu se vida dans les chaudrons de Draco, Blaise, Nott et Peterson, respectivement.

- Retenue a samedi…je veux vous voir a mon bureau…

BOUM !!!

Tout le monde se retourna.

Les quatre serpentards, étaient recouvert de la tête aux pieds, d'une substance verte, gluante, qui ressemblait horriblement a de la morve.

- Merde !! Ça brûle !

Leurs peaux commençaient a se couvrirent de pustules et de cloques qui les démangeaient furieusement.

- Ne vous grattez pas ! J'ignore ce qui c'est passé, mais ne m'obliger pas a retrancher 5 points a serpentard ! Miss Bulstrode, Londubat, conduisez les a l'infirmerie ! Aboya Snape.

Se tournant vers les jumeaux il dit :

-Je sais pertinemment que vous y êtes pour quelque chose ! 50point en moins pour gryffondor ! 

- 50 points ? Mais…, s'indigna George.

- Silence ! A moins que vous ne vouliez en prime une retenue ?

- Il me le payera ! Murmura Fred entre ses dents.

- Avoue que vous l'avez mérité ! Tu y es allé beaucoup trop fort cette fois ! C'est ma maison Fred ne l'oublie pas… 

- je tacherai de m'en souvenir…

- Parker, Weasley, fermez-la ! Finissez votre potion si vous ne voulez pas avoir un T.

 

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

- Sarah, tu viendras avec moi ! Hurla Pansy.

- Hors de question !

- Je te dis que si ! On fini de déjeuner et on y va le voire en vitesse juste avant le cour de Mcgo.

- Ne te casse pas la tête ! Je n'irai pas ! Ils trouverons le moyen de m'accuser je te dis ! Tu ne m'y obligeras pas !

- Oh que si !

D'un geste vif elle empoigna Sarah par le bras et la tira littéralement derrière elle.

- Fred, George ! A l'aide !

°° Jamais là quand on a besoin d'eux°°

Les deux jeunes filles étaient arrivées à l'infirmerie, et Sarah avait hurlé pendant tout le chemin…

Pansy la poussa jusqu'aux lits occupés par Draco et Blaise.

- Salut, les gars ! Sarah et moi, en se demandait comment vous alliez, alors on est venu vous rendre une petite visite, n'est ce pas Sarah ?

Elle lui balança un coup de pied dans le tibia.

- Aie…euh…oui, ouais, c'est ça…

De son lit Draco dit froidement :

- Pas la peine de faire ton cinéma Parker ! Pourquoi t'es venue ?  Pour te foutre de notre gueule ? Pour voir dans quel état tes petits copains nous on mis ? C'est vrai ça doit être hilarant…

- Je savais que ça ne servirait a rien de venir ici ! Et pour tes infos ce ne sont pas mes petits copains, je n'ai rien avoir avec cette histoire, je…je ne sais même pas pourquoi je m'emmerde a t'expliquer ça, tu es trop con pour comprendre ! Salut ! Conclut-elle en sortant de l'infirmerie.

Pansy respira un bon coup pour se calmer et suivit Sarah en marmonnant quelque chose comme « pire que des gamins… ».

Etendu sur son lit Blaise fixa Draco avec insistance.

Malefoy tourna son visage vers lui.

- Quoi ? demanda-t-il assez durement.

Zabini ne s'en formalisa pas. Les fois ou Draco sortait de ses gond en sa présence se comptait sur les doigts d'une mains, il lui fallait une bonne raison pour, et aujourd'hui cette raison s'appelait Sarah Parker.

Ils avaient tous retrouvé leurs aspect originel, sauf Nott qui continuait d'arborait une couleur verdâtre assez étrange…

** Idiote, cette fille n'est qu'une idiote ! Elle arrive à me faire chier à un point…

Si au moins elle se taisait de temps en temps ! Non… il a fallut que mademoiselle ait une grande gueule. Tout ça c'est de sa faute à elle, elle et ses deux toutous ! Les Weasley ! Quelle idée de traîner avec cette bande de dépravés**

 

Le cours de métamorphose était mortellement ennuyeux, vu qu'il était théorique. Au début de la séance, Mcgonnagal leur avait demander de lire le…euh…pff !! Sarah n'en savait rien. Elle sortit son baladeur et mit la musique, voyant que Pansy s'ennuyait ferme elle aussi, autant la faire en profiter.

Cette dernière la regarda avec étonnement, surtout quand Sarah lui passa un écouteur et lui dit de le mettre dans son oreille. Quand elle lui expliqua ce que c'était, son amie clama haut et fort que les moldus n'était as aussi inutile qu'elle le pensait.

Mais il faut dire que Sarah avait passé tout le dimanche dernier a la bibliothèque, essayant de trouver un moyen pour faire marcher son lecteur cd dans l'enceinte du château, elle y arriva après avoir cherché dans presque tout les livres de la bibliothèque, réserve y compris, mais ça évidemment, personne ne le savait…

Le cours suivant, celui de Binns, se passa de la même façon, à l'exception que cette fois, personne ne faisait attention.

La moitié de la classe somnolait, certains jouaient au pendu version sorcier, et les autres faisaient leurs devoirs.

Néanmoins, on entendait le bruit d'une plume grattant un parchemin. Il n'était pas difficile de deviner l'identité de son propriétaire : Hermione Granger.

Sarah la vit jeter un coup d'œil furieux a Ron et Harry, qui tous deux étaient occupés…à jouer a la bataille explosive.

Elle les réprimanda vertement, et ils firent semblant d'être honteux, mais Harry fit un clin d'œil à Ron, et Sarah ne put s'empêcher de sourire.

Perdue dans ses pensées, elle se souvint de la manière dont Malefoy l'avait accueillit ce matin. C'était le plus grand crétin de la création mais aussi un des pire emmerdeurs sur lesquels elle avait eu le malheur de tomber. Elle adorait le personnage, elle s'en était faite une idée bien a elle, secrète…il n'était pas un ange, elle le savait, mais là…

Lire en chacun pouvait facilement se faire pour elle.

Pansy, par exemple, était gentille et amusante, et pouvait faire n'importe quoi pour ceux qu'elle considéraient comme ses amis, mais fière, orgueilleuse et intraitable pour les autres.

Les jumeaux Weasley, quand a eux étaient d'éternel farceurs mais c'étaient des personnes sur qui on pouvait compter.

Blaise, lui, n'était pas du genre a se confier facilement, ils auraient pu s'entendre, mais avec la présence de Malefoy, son meilleur ami qui plus est, c'était mission impossible…

°°Foutue solidarité masculine !°°

Pour Malefoy, c'était le brouillard complet, il était dur a cerner, Sarah ne comprenais pas son attitude : il pouvait être aimable puis tout a coup il se transformait en bloc de glace sans raison apparente, jetant ses sarcasmes a tors et a travers.

Le son de la cloche mit fin a ses pensées.

- On a fini nos cours pour la journée ! Demain c'est le week-end ! Tu proposes de faire quoi ? S'enquit Pansy.

- il n'y a pas 36 mille solutions, il faut finir la tonne de devoirs qu'on a ! Ben quoi ? Se défendit Sarah devant le regard meurtrier de Pansy, je ne suis pas du genre bûcheuse, mais je n'ai pas envie de mettre Snape et la peau de vache des gryffis a dos ! Donc a la bibli' ! Ne boude pas Pansy on bâcleras pour les autres !

- Paresseuse, va !

- Et fière de l'être !

Riant de bon cœur les deux jeunes filles se dirigèrent à la bibliothèque.

L'endroit était déserts a cet heurs de l'après midi, seuls quelques habitués y étudiaient.

C'était une salle éclairait par de larges fenêtres donnant sur le parc. Elle était grande, plus grande que la bibliothèque de son quartier.

Son quartier… Si elle pouvait encore l'appeler ainsi.

Elle se remémora les moments qu'elle passait en compagnie de ses amis dans le square devant chez elle.

Une tristesse s'empara d'elle. Elle resta là, sans bouger, le regard dans le vide.

- Eh, Sarah, qu'est ce qu'il y a ? S'inquièta Pansy en s'apercevant de la pâleur subite de son amie.

- Non, rien, juste…un malaise passager, répondit cette dernière en se forçant à sourire.

- Viens, ici on sera à l'aise, fit-elle en désignant une table devant une des fenêtres.

Elle travaillèrent silencieusement, s'entre aidant de temps à autre…

3h plus tard, les deux jeunes filles quittèrent la salle épuisées, mais soulagées de s'être débarrasser de leurs devoirs.

- Oh Sarah, commença Pansy, j'ai oublier de te dire, ce soir, on organise une soirée pyjama... rien de spécial !!! Ajouta-elle en voyant la mine de Sarah, juste toi, moi et Millicent !

- ok ! Parfait, on va s'amuser ! Je n'ai rien contre les autres filles, mais j'ai pas trop le moral à babiller ce soir !

- j'avais remarqué ! Millie m'as dit qu'elle s'occuperait de la bouffe.

A 20h tout était prêt.

Les filles avaient poussé les lits contre le mur, de façon a avoir plus d'espace. Elles avaient enlevées les couettes et les couvre-lits, et les avaient disposé sur la moquette.

Pansy avait fait apparaître une multitude de coussins, et jeté un sort d'insonorisation sur la pièce, Sarah s'était occupée de la musique et Millie avait ramené des pizzas, des tartes au chocolat et plein de jus citrouille.

Comment elle s'était arrangée pour faire passé ça des cuisines jusqu'au dortoir restait un mystère.

Après tout elle n'était pas à serpentard pour rien…

- Vous chavez la nouvelle ?  Fit Millicent pendant qu'elles engloutissaient les pizzas.

- Non, quoi ? Répondirent en cœur Sarah et Pansy.

- Eh ben, il parait…, elle marqua une pause pour avaler ce qu'elle avait dans la bouche, que Ron Weasley a avoué sa flamme a granger.

- Nooon !!

- si, si, toute l'école savait qu'il était dingue d'elle, sauf elle ! Je ne comprends pas…

- et après, elle a fait quoi ? Demanda Pansy.

- Elle a rougi puis s'est enfuie en pleurant. Trop bizarre cette fille,  Conclut Millie.

- Et entre Potter et Chang ? S'enquit Pansy. (Vive les ragots)

- Chang est un vrai boulet ! Et puis comme Potter est célèbre et pas moche à regarder, y a des tas de filles qui lui tourne autour, ça fait enrager sa copine…

- Donc, l'interrompit Sarah, crise de larmes, jalousie, et tout ce qui va avec ?

- T'as tout deviné !

- De toute façon, il mérite mieux, moi elle me sort par les trous de nez sa copine !

Millicent et Pansy grimacèrent, elles n'avaient pas l'habitudes d'entendre parler des rouges et or de cette manière, mais elles s'abstinrent de tout commentaires.

°°J'ai intérêt à fermer ma grande gueule un peu, si je continue, elle von t se douter de quelque chose!°°

Jetant un regard à Millie, Pansy demanda :

- Dis moi, comment ça va entre toi et Blaise ?

Celle-ci prit une jolie teinte rouge brique.

- Mais…rien…rien du tout…

Pansy lui envoya un coussin en pleine figure :

- Arrête ta comédie, et raconte à Tata Pansy !

- qu'est ce qu'il y a ? Fit Sarah.

- Il y a que Millie est folle de Blaise, et qu de son coté elle ne le laisse pas indifférent !

- ok tata Pansy ! Et bien, il m'a demandé de sortir avec lui ce matin…

- Mais c'est génial !

-  Et tu comptait nous le cacher ! fit Sarah en se jetant sur Millicent pour la chatouiller.

S'en suivit une bataille de polochons des plus mémorables… quand elles se furent enfin calmées, Millie annonça le visage sombre :

- Il y a une autre nouvelle, je ne dirait pas mauvaise, mais bon…

- Quoi ? demanda Parkinson.

- Draco a une nouvelle petite amie.

- Et elle est comment ?  Fit Pansy anxieuse.

- Très jolie…dans le genre pouffe.

- Non, pas encore !

- Désolé, mais si…

Se tournant vers Sarah, Millie expliqua :

- Pansy, Draco et moi on se connaît depuis toujours, c'est vraiment un garçon unique !

- T'es sûre que tu parles de Malefoy là?, s'enquit Sarah.

-  Oh, arrête un peu! Mais tu vois, on aime pas trop son genre de filles. On le lui a dit, mais il ne veut rien entendre, continua Pansy.

La soirée fut longue, et les filles s'amusèrent comme des folles...

°° C'est filles sont géniales, je les adore déjà ! Ce n'es pas du tout comme dans les livres HP, c'est sûrement a cause du fait que c'est basé sur le point de vue d'un gryffondor…dommage…°°