Chapitre II

par DarkWitches

A special thanks à Miss Bathory. Merci pour ton com, ça nous a fait très plaisir. Pour les autres, vous feriez mieux de faire pareil, sinon, on vous étripe, on vous arrache les yeux, on en fait des colliers et des pendentifs.... Bon, on est pas si sadiques mais faut pas nous pousser à bout!

 

 

Bon, alors, sans plus tarder......

 

Chapitre II

 

 

 

 

Sarah se réveilla, mais elle n'avait aucune envie d'ouvrir les yeux, et se sentait si bien dans ce matelas moelleux.

°°Mais où est-ce que je suis?...non! Pas à la colo!....Mais....?°°

Soudain elle se remémora l'accident et frissonna.

°°Génial, la voiture m'est passé dessus...!°°

Elle essaya de se relever, mais une douleur lancinante à la tête l'en empêcha.

- Merde!, fit-elle, c'est pas mon jour! Elle m'est vraiment passé dessus!

Soudain, une femme à l'air aimable surgit. Ce devait être une infirmière, vu l'uniforme qu'elle portait, qui était d'une blancheur et d'une propreté si méticuleuse, que même sa mère n'aurait rien trouvé à redire.

- Alors, on est réveillée?, fit-elle en souriant. Eh bien c'est pas trop tôt. Vous avez dormi pendant 36 heures.

°°36 heures! Mais c'est pas possible ça! Je crois qu'elle est en train de divaguer la pauvre!°°

- Le professeur Dumbledore sera très heureux d'apprendre que vous êtes réveillée.

°°Le professeur Dumbledore? Qu'est- ce que je disais! Elle tourne pas rond celle- là! Je veux bien être fan de HP mais là... Faut que je sorte d'ici! Et puis ici c'est quoi? Une clinique, une infirmerie? Et ma mère elle est où? Ben y a qu'à demander...°°

- MAMAN!!!, hurla sarah.

- calmez-vous mon enfant, calmez-vous. Ca ne sert à rien de vous mettre dans cet état. Le professeur Dumbledore viendra d'une minute à l'autre, et vous pourrez vous expliquer avec lui.

D'impuissance et de désespoir, Sarah se laissa tomber sur l'oreiller.

°°S'expliquer avec qui? Un personnage fictif?°°

L'infirmière se pencha vers elle et prit son pouls.

- Au fait, je suis Mme Pomfresh..., dit-elle.

- Hein?! Mais lâchez-moi, vous êtes folle!, coupa la jeune fille en dégageant son bras violemment. Et moi c'est Snape et puis quoi encore?

- Mais calmez-vous voyons.

- Après avoir parlé à des gens sensés, oui!, marmonna-t-elle.

- Pardon?, s'enquit la prétendue Pomfresh.

-Euh... rien.

Découragée, l'infirmière leva les yeux au ciel et entreprit de regagner son bureau.

A l'autre bout de la pièce, Sarah remarqua que plusieurs lits étaient alignés le long des murs, et apparemment, elle était la seule dans la pièce.

- Bonjour, fit une voix.

La jeune fille tourna la tête. Dans l'encadrement de la porte se tenait un vieil homme grand et mince. Il avait des cheveux et une barbe argentés si longs qu'ils lui descendaient jusqu'à la taille. Ses yeux brillants étincelaient derrière des lunettes en demi-lune.

Il lui adressa un sourire bienveillant et prononça :

- Bienvenue à Poudlard miss, il me semble que vous nous devez quelques explications. Pom-Pom, ça ira maintenant, vous pouvez nous laisser.

L'infirmière sortit de la pièce, laissant Sarah et le "professeur" seuls.

Ce dernier s"approcha du lit voisin à celui de Sarah et y prit place. Il lui tendit un bol rempli de .... bonbons aux citrons?!

- Tenez, ils sont délicieux, prenez-en un.

Sarah considéra l'homme comme si elle doutait de sa santé mentale et répondit:

- Euh...non, ça ira merci!

Dumbledore sourit de nouveau et avala son bonbon.

- Dommage, ils sont vraiment bons! Ah, ces moldus, nous devrions les remercier pour ça!

Soudain, la jeune fille comprit. Tout était si clair. Elle éclata de rire.

°°Comment n'y ai-je pas pensé plus tôt? Mince alors, le choc m'a vraiment abruti!°°

- C'est bon, vous êtes démasqué! C'est ma mère qui vous a engagé! J'ai presque failli tomber dans le panneau... Vous êtes un excellent acteur. Bon, pas du tout dans le genre du premier Dumby, paix à son âme, mais ça change agréablement! Maman, appela-t-elle, c'est bon j'ai découvert ta farce, allez viens! Maman?....

Rien, sa mère n'apparaissait toujours pas.

- Arrête ce n'est pas drôle, viens!

Toujours personne.

La gorge serrée, elle dit d'une petite voix:

- Papa.... où....où êtes vous? Où.....où sont-ils?, demanda-t-elle à Dumbledore.

- Je suis navré, mais j'ignore de quoi vous parlez.

Sarah se leva et courut à la fenêtre la plus proche. Elle resta stupéfaite. Devant elle, un parc énorme s'étendait à perte de vue, ainsi qu'une forêt d'aspect sombre et un lac.

- Comment je suis arrivée ici?,  questionna-t-elle le directeur sans se retourner.

Le vieux sorcier soupira:

- Apparemment, vous connaissez notre monde. Mais vous n'êtes pas élève ici miss....miss?

- Parker, Sarah Parker!

- sachez que j'ignore pourquoi et comment vous êtes ici... C'est Rubeus qui...

- Hagrid?

- Oui, oui c'est lui, fit Dumbledore en haussant un sourcil, vous le connaissez?

- Oui...euh...non, je veux dire...continuez, s'il vous plaît, murmura-t-elle.

- Comme je le disais, c'est Hagrid qui vous a trouvé, à la lisière de la forêt interdite.

- Donc, ce que je vis là, est réel?

- Evidemment, pourquoi cette question?

- Pouvez-vous prouver que vous êtes Albus Dumbledore? Pouvez-vous faire... de la magie?

Le sorcier sortit de sa poche une baguette et marmonna en la pointant sur elle.

- Wingardium Leviosa

La jeune fille sentit ses pieds quitter le sol et s'aperçut que son corps s'élevait doucement dans les airs.

Elle ouvrit la bouche de stupeur, puis elle éclata de rire.

Dumbledore annula le sortilège.

Soudain, elle se figera.

- Professeur, Harry Potter est en quelle année?

Bien que surpris, Albus répondit:

- Dans deux jours, il commence sa 6ème année.

- Quoi? Mon Dieu! Professeur, ça va dégénérer, Voldemort va ordonner à Draco de vous tuer, mais il ne le fera pas, c'est Snape qui vous tuera!

- Cela m'étonnerait beaucoup!

Puis il ajouta devant son air interrogatif:

- Voldemort a été détruit le soir où il a essayé de tuer Harry, il a éliminé ses parents...

- Je sais tout ça! Ecoutez, il faut me croire...!!!

Elle lui raconta tout: pourquoi elle savait toutes ces choses, car expliqua-t-elle, dans son monde, les sorciers, la magie, ne sont qu'un livre, une saga à succès arrivée à son avant dernier tome.

Ils étaient assis face à face. Pendant toute la durée de son explication, il l'avait écouté attentivement.

- Je crois avoir une hypothèse, miss Parker, cependant, je dois la vérifier. Tâchez de vous reposer d'abord et venez me voir demain à mon bureau. Je vous enverrai Fumseck à votre réveil, il vous montrera le chemin.

Sarah aquieça, trop de pensées l'empêchèrent de parler.

Lorsque Mme Pomfresh revint et lui administra une potion de sommeil, elle ne réagit même pas.

Quelques secondes après, elle sombrait dans un sommeil sans réveil.