Chapitre XV Retour ou Départ

par snakeBZH

            CHAPITRE XV : RETOUR OU DEPART

 

            La bataille faisait rage plus que jamais. Les éclairs de toutes les couleurs déchiraient l’espace sans aucune pause. Steven continuait de tirer en essayant d’économiser ses munitions. Mais il savait qu’il ne fallait pas que cette bataille s’éternise. Malheureusement, Voldemort semblait avoir la même idée.

            Le Seigneur des Ténèbres fit apparaître un serpent de flammes gigantesque. Le serpent rampa sur le sol vers les résistants. Plusieurs furent brûlés entre ses mâchoires ardentes. De peur, les résistants commencèrent à reculer. Certains s’enfuirent. Le serpent ondula vers Steven et Ginny. Le soldat parvint à plaquer la jeune femme au sol au dernier moment. Harry les rejoignit.

« Ça devient dangereux, dit-il. Je vais m’occuper de Voldemort. Allez-vous-en tous.

-Non, fit Ginny. Nous devons rester et nous battre.

-Si j’échoue à tuer Voldemort, il faudra continuer le combat. Le plus dur à été fait, il n’a plus d’horcruxe, grâce à Steven. Fuyez maintenant. Ginny, si je meurs, tu devras devenir une meneuse pour la Résistance. Je sais que tu en es capable. Maintenant partez. Protégez-la.

-Ne vous en faîtes pas, assura Steven. Et revenez-nous. »

            Steven tira Ginny par le bras. Bien que réticente au début, elle finit par le suivre, appelant au passage les autres résistants à les suivre. Harry se dressa seul face aux mangemorts et Voldemort. Il savait qu’aucun des fidèles du Seigneur des Ténèbres n’oseraient s’en prendre à lui : Voldemort le voulait pour lui seul.

« Poursuivez-les, ordonna Voldemort. Je m’occupe de Potter. »

Les mangemorts coururent à la poursuite des résistants sans se soucier d’Harry.

« Harry Potter, dit-il. Nous sommes de nouveau face à face.

-Effectivement, fit Harry. Voldemort, ou dois-je dire Tom Elvis Jedusor ?

-Peu importe vu que tu vas mourir.

-Votre fin approche aussi. En êtes-vous conscient ?

-Ne te prends pas pour Dumbledore. Je suis toujours plus près de n’importe qui de l’immortalité.

-Vous n’avez plus d’horcruxe. Le dernier a été détruit ce soir. Par un moldu qui puis est. Vous auriez dû déjà disparaître il y a deux ans. Si je n’avais pas été lâche.

-Oui, tu ne t’es pas comporté en Gryffondor. Tu n’as pensé qu’à toi. Comme un Serpentard.

-Je le reconnais. Et j’ai perdu bien plus que ma fierté à cause de ça. Mais maintenant, je peux rattraper mes erreurs. Nous avions commencé un duel dans un cimetière il y a des années. Finissons-le. »

 

            Steven s’assurait que les mangemorts restent à distance par des tirs réguliers. Il se cacha derrière un pilonne et attendit qu’ils approchent pour leur lancer sa grenade, elle ne fit pas de victime mais sonna plusieurs mangemorts qui devinrent des cibles faciles. Puis il se remit à courir pour remettre de la distance entre lui et l’ennemi, se dissimulant derrière un fumigène.

            Les résistants transplanaient les uns après les autres. Ron et Hermione furent les derniers à disparaître. Ginny resta avec Steven. La jeune femme entoura son bras autour de celui de Steven pour transplaner mais un éclair rouge la toucha et l’envoya au sol.

« GINNY ! cria Steven. »

Il posa sa main sur son cou et constata qu’elle n’était qu’inconsciente.

« Je n’aurai pas Potter, mais au moins je vais récupérer sa petite amie, lança une voix hautaine. »

Steven se tourna vers un jeune homme blond et au nez pointu. Son teint était pâle et ses yeux arrogants. Les autres mangemorts restaient derrière lui.

« Et le Seigneur des Ténèbres me récompensera pour avoir tué ce moldu, continua-t-il.

-Récupérer ? fit Steven qui avait bloqué sur ce mot.

-Elle est à moi.

-Malefoy, cracha Steven.

-Oh ! Même les moldus me connaissent. Je ne me sens pas flatté pour autant.

-Je ne te laisserais pas la toucher. Plus jamais.

-Elle est à moi.

-Tu parles ! »

Steven leva son arme mais un éclair rouge le désarma. Il sortit alors son pistolet et parvint à éviter un second sortilège de désarmement. Le soldat se jeta sur Malefoy et le plaqua au sol. Il braqua son arme sur son front.

« Dis à tes amis de partir, ordonna-t-il. Sinon tu finiras comme le serpent de ton maître.

-Reculez, lança Malefoy aux autres. Allez-vous-en. »

Les mangemorts s’éloignèrent lentement. Lorsqu’ils ne furent plus en vu, Steven reporta toute son attention sur Malefoy.

« Debout, fit-il en tirant sur son col. Tu l’as violé. Tu l’as traité pire qu’un animal.

-Elle est à moi, répéta Malefoy. C’est une prise de guerre. Je l’ai gagnée.

-Je devrais te remercier. Tu m’as rappelé pourquoi je m’étais engagé dans l’armée. Pour combattre des enfoirés dans ton genre. Mais je l’ai oublié à force de me battre dans des guerres sans fondements et où je n’étais pas vraiment impliqué. Mais cette fois-ci, c’est différent. Cette guerre est fondée, la Liberté, la Justice, voilà pourquoi ils se battent. Et cette fois-ci, je suis personnellement impliqué. Grâce à elle. Et toi, tu as osé faire du mal à quelqu’un comme elle ! Pour la première fois, je vais tuer par vengeance. »

Malefoy n’eut rien le temps de répliquer, la détonation retentit et la balle traversa son crâne.

            Mais rien n’était terminé. Alerté par le coup de feu, les mangemorts revinrent immédiatement, canardant la position de Steven. Ce dernier tira quelques coups avec son pistolet et récupéra son M4. Il tira quelques rafales, plus pour faire baisser les têtes que pour tuer. Il lança son dernier fumigène. Et se tourna vers Ginny, toujours inconsciente. Il la prit dans ses bras et la cacha dans un buisson. Il déposa un dernier baiser sur ses lèvres avant de se relever et de courir tout en tirant pour attirer les mangemorts vers lui.

            Puis ce fut le trou noir. Il sentit que quelque chose l’avait touché. Cela n’avait rien à voir avec la brûlure d’une balle. Non. C’était une sensation étrange, comme si l’énergie quittait son corps d’un coup. Le temps qu’il tombe, les ténèbres l’envahirent et il ne sentit pas la douceur de l’herbe sous sa tête.

 

            Un mur blanc. Ce fut la première chose qu’il vit. Mais quelque chose n’allait pas. Pourquoi avait-il la sensation d’être allongé ? Et à mesure que son esprit refaisait surface, il comprit, il était allongé et ce n’était pas un mur mais un plafond qu’il regardait. Il pencha la tête. Il était dans un hôpital. Ginny lui avait déjà parlé de Sainte-Mangouste, l’hôpital des Sorciers. Mais il n’y était pas. Cet endroit avait tout de l’hôpital militaire moldu. Un homme en blouse blanche s’approcha.

« Sergent Right, dit-il. Vous êtes enfin réveillé.

-Où suis-je ?

-A l’hôpital. Vous avez été blessé au combat et vos hommes ont réussi à vous ramener. Vous êtes resté un long moment dans le coma. Malgré tout, nous avions bon espoir de vous revoir faire surface.

-Combien de temps ?

-Plus d’un mois. Je vais vous faire quelques examens. »

            Steven se posait beaucoup de questions. Il se souvenait de tout : Ginny, Ron, Hermione, la Résistance, Voldemort, Harry,… Mais avait-il rêvé tout ça ? Il était maintenant de nouveau dans le monde qu’il connaissait si bien. Une seule chose était sûre, il ne voulait plus se battre. Au grand dam de ses hommes et de ses supérieurs, il rompit son contrat et rentra aux Etats-Unis. Sa dernière guerre avait été peut-être un rêve mais tant pis, il s’en souvenait quand même.