Pourquoi

par brynamon

 

 

Chapitre 2 : Pourquoi

 

POV Hermione

Je regardais l’heure inquiète. J’étais dans la salle commune des Gryffondors, il était près de minuit, et Ginny, ma meilleure amie, n’était toujours pas rentrée. Pourquoi étais-je inquiète ? Eh bien, j’avais remarqué depuis quelque temps quelque chose qui me dérangeais beaucoup. En effet, depuis que Ginny et Dean avaient rompu, le regard qu’il portait sur elle me déplaisait. Je suis peut-être sa meilleure amie, mais je ne suis pas aveugle. Je vois bien que Ginny n’est pas bien en sa présence. Je crois qu’elle a peur de lui. Et plus le temps passe, plus cette impression se confirme. Elle avait essayé de me dire quelque chose il n’y a pas longtemps, mais dès que Ron et Dean sont arrivés, elle s’était tue. Et depuis, elle n’avait pas réessayé.

Je sais bien pourquoi Dean lui en veut. Ginny m’a avoué son intérêt pour Harry Potter il y a bien longtemps et je ne peux pas lui en vouloir. Harry Potter est un garçon intelligent, plutôt mignon et charismatique. Il a toujours été courtois avec moi. Quand son ami Malefoy m’insultait avant de Sang-de-bourbe, il lui donnait toujours une tape derrière la tête avec un regard noir. J’avais fini par savoir que c’était parce que sa mère était une « né-moldu » comme moi. De plus, j’ai gagné son respect comme il a gagné le mien. Nous nous disputons toujours la première place en cours  et je dois avouer que je suis un peu jalouse de lui. Je me demande comment il arrive à avoir de si bonnes notes en cours, tout en s’amusant à côté. Je n’arrive pas à faire cela et je lui envie son aisance. Pour finir, Potter est Préfet-en-chef comme moi, Capitaine de l’équipe de Quidditch de Serpentard et, cerise sur le gâteau, c’est lui qui a vaincu Voldemort. Nous pensions tous que ce serait Dean, mais il faut croire que nous nous trompions. Et pour être honnête, Potter avait plus la tête de l’emploi que lui. Je crois que le professeur Dumbledore avait des doutes aussi car il a toujours gardé un œil sur Potter, je le sais.

Maintenant Dean s’est rendu compte que Ginny aimait bien Potter. Je pense que c’est trop pour lui. Mais je ne le laisserai pas faire du mal à Ginny, meilleure amie ou pas. Et ce qui m’inquiète, c’est que lui non plus n’est pas rentré et je n’ai pas aimé le regard qu’il a posé sur elle après leur entrainement de Quidditch. Je décidai d’allez voir si je les retrouvais.

Au fait, je m’appelle Hermione Jane Granger, j’ai 18 ans, je suis en 7ème année à Gryffondor et je suis la meilleure amie de Ron Weasley, Dean Thomas et Ginny Weasley. On dit que je suis intelligente et c’est vrai que le Choixpeau magique avait hésité à m’envoyer à Serdaigle. Le fait d’être Préfète-en Chef me permet d’aller voir ce qui se passe, sans risquer d’avoir des problèmes avec Rusard.

Je sais qu’ils ont eu un entrainement de Quidditch difficile, alors peut-être que Ginny est aller prendre un bain pour se détendre dans la salle de bain des préfets. Elle faisait souvent cela. Quand j’arrivai à proximité de celle-ci, je croisai Drago Malefoy. Il avait un sourire plutôt satisfait je trouve. Je me demandai pourquoi.

-Granger, me salua-t-il.

C’est vrai que depuis notre 5ème année, il est lui aussi devenu courtois envers moi. Je n’ai jamais su pourquoi. Je me dis qu’il a simplement mûri.

-Avant que tu ne dises quoi que se soit Granger, j’étais avec Harry. Il vient de partir pour allez voir le directeur.

-Pourquoi ? Lui demandai-je intriguée.

Il haussa simplement les épaules et continua sa route.

-Attends ! Lui demandais-je. Tu n’aurais pas croisé Ginny par hasard ?

-Pourquoi ? Me demanda-t-il avec un regard étrange qui me mit tout de suite sur le qui-vive.

-Elle n’est pas rentrée dans notre salle commune. Je suis un peu inquiète c’est tout. Il est tard, répondis-je.

Il sembla hésiter un moment puis me répondit doucement.

-Elle est en sécurité maintenant. Harry prend soin d’elle.

Mon inquiétude monta d’un cran.

-Pourquoi Potter prend soin d’elle ? Et que veux-tu dire par « elle est en sécurité maintenant » ? Dis-je en insistant bien sur le maintenant.

Il me regarda intensément puis me répondit lentement le visage fermé:

-Thomas l’a agressée. Harry est arrivé juste à temps.

Je blêmis. Mes pires craintes semblaient se réaliser.

-Juste à temps pour quoi ? Soufflai-je.

Il me regarda un peu narquois.

-Tu m’as très bien compris Granger.

Les larmes me montèrent aux yeux. Ma meilleure amie avait faillit se faire violer. Et par mon meilleur ami en plus. Mais heureusement Potter avait été là. Je me sentis coupable. Je savais bien que quelque chose n’allait pas et j’aurai dû rester avec elle. Malefoy sembla comprendre mes sentiments.

-Tu ne pouvais pas savoir Granger, me dit-il gentiment.

-Mais si ! Me fustigeai-je. Je savais bien que quelque chose clochait avec lui, et pourtant je n’ai pas réagi assez vite.

Je partais dans un monologue accusateur envers moi-même, quand soudain il m’attrapa par les épaules et me secoua fermement. Je le regardai un moment surprise, puis je revins sur terre.

-Où est-elle ?

-Avec Harry. Comme je te l’ai dit, il est allé prévenir le directeur puis il va prendre soin d’elle. Ne t’inquiète pas, il ne lui fera pas de mal.

-Je le sais, répliquai-je.

Il sembla un peu étonné. Je lui fis un sourire indulgent. Je savais que ce que je venais de dire était surprenant. Les Gryffondors ne faisaient pas confiance aux Serpentards, en général.

-Je sais reconnaitre un mec bien quand j’en croise un Malefoy, peu importe sa maison.

Il me fit un petit sourire et cela me perturba un peu. Depuis quand Malefoy était devenu aussi mignon ? Je ne m’en étais jamais rendue compte avant ! Il hocha la tête.

-Bonne nuit Granger.

-Bonne nuit Malefoy.

Il me sourit à nouveau puis partit. Je me dirigeai vers le bureau de Dumbledore, je voulais en savoir plus.

 

POV Drago

Et bien, quelle rencontre surprenante. La réputation de Granger est méritée finalement. J’avais hésité à lui dire la vérité pensant qu’elle me traiterait de menteur, mais finalement elle m’a cru sur parole. Et plus surprenant, elle fait confiance à Harry malgré le fait qu’il soit à Serpentard. Harry m’avait dit à plusieurs reprises qu’elle était intéressante comme fille, mais je l’avais toujours jugée de part ses amis Ron Weasley et Dean Thomas. Je crois que Ginny n’est pas la seule Gryffondor digne d’intérêt finalement.

Je dois avouer que je la regardai autrement depuis le bal de Noël qui avait eu lieu quand nous étions en 4ème année. Je me suis rendu compte à ce moment là qu’elle n’était pas seulement une grosse cervelle « je-sais-tout ». Elle était aussi une jolie jeune fille. Du coup, j’avais arrêté de l’insulter sans aucune raison valable.

Et ce soir, elle m’avait prouvé qu’elle avait de la jugeote en avouant qu’elle avait eu des doutes sur Thomas. Comme quoi certains Gryffondor, enfin deux d’entre eux, ne sont pas si obtus que ça et savent voir au delà des apparences. Peut-être que je devrais en faire de même.

Quand j’ai remarqué qu’elle commençait à s’accuser de ne pas avoir assez protégé Ginny, je suis intervenu. Elle n’est pas responsable, alors je n’allais pas la laisser faire n’est-ce pas ? J’avoue que je me suis surpris aussi. Je ne savais pas que je pouvais être sympa avec elle, et j’ai trouvé cela plutôt plaisant. Et j’ai aussi aimé poser mes mains sur ses épaules. Le contact avait été agréable.

Hum, je n’ai pas de petite amie en ce moment, c’est peut-être pour ça que je suis plus sensible à son charme.

Au faite, je suis Drago Lucius Malefoy, j’ai 17 ans,  je suis en 7ème année à Serpentard et je suis le meilleur ami d’Harry Potter. Je joue Poursuiveur dans notre équipe de Quidditch et je suis plutôt bon élève. Je suis aussi très beau garçon et j’ai eu pas mal de petites amies.

Mais je dois avouer que cela commence à m’ennuyer. Elles étaient toutes très jolies, mais elles n’avaient pas beaucoup de cervelle au contraire de Granger. Peut-être qu’il serait temps que je modifie mes critères. C’est Harry qui a raison finalement : Il vaut mieux avoir une petite amie belle ET intelligente que seulement belle. Lui a trouvé sa perle rare et est en bonne voix pour la conquérir. Il est peut-être temps que je trouve la mienne.

 

POV DEAN

J’ai perdu la tête. Je n’ai aucune excuse. Mais qu’est-ce qui m’a pris ?

J’avais tout pour être heureux. J’avais des amis sympas, j’étais admiré et j’avais de jolies petites amies. Mais tout à changer à cause de lui, Harry Potter. Il avait toujours été meilleur que moi. Meilleur en classe, meilleur au Quidditch et toutes les filles lui couraient après. Je m’étais dit que quand je vaincrai Voldemort, je serai enfin meilleur que lui dans un domaine. Mais non. Il avait vaincu Voldemort pendant les vacances avant notre 5ème année. Quelle humiliation pour moi ! Nous pensions que la Prophétie me désignait comme le seul à pouvoir le vaincre, mais non. Lui un Serpentard a vaincu Voldemort. Du coup, il est célèbre dans le monde entier maintenant, mais il a l’air de s’en moquer. Comme pour me narguer, je voyais tous les jours cette cicatrice en forme d’éclair qu’il avait sur le front, et qu’il avait reçu lors de cette confrontation. Ils se pâmaient tous d’admiration devant celle-ci, disant que c’était la preuve de son grand courage. Lui un Serpentard !

Alors j’ai cherché un moyen de me venger. J’avais remarqué que Ginny lui plaisait. Alors je lui ai demandé de sortir avec moi. J’étais heureux. J’avais enfin quelque chose qu’il n’avait pas. Et je voulais en jouir. Mais voilà, elle avait rompu. Et je me suis vite rendu compte que c’était parce qu’elle aussi s’intéressait à Potter. Ça m’a rendu fou de rage et j’ai perdu tout sens commun.

Je savais que ce n’était plus qu’une question de temps avant qu’ils ne sortent ensemble, alors je voulais lui prendre quelque chose qu’il ne pourrait jamais récupérer, sa virginité. Cela m’obsédait au point d’en devenir fou. Je voulais la lui prendre de gré ou de force, sans considération pour les sentiments de Ginny. J’ai honte. La sœur de mon meilleur ami. Comment pourrais-je lui faire face après cela ? Il me tuera quand il saura ce que j’ai fais ce soir.

Je l’ai agressée, et je n’aurai pas hésité à la violer. Comment en suis-je arrivé là ? Et comble de l’ironie, c’est Lui qui m’a arrêté. Potter. Encore ! Je ne pourrai pas décrire le calvaire qu’il m’a fait vivre ce soir avec Malefoy. Mais je l’ai mérité n’est-ce pas ? J’ai été trop loin. J’aurai dû me douter qu’il me le ferait payer. Et ce n’est rien à côté de ce que les Weasley me réserveront. J’en frémis d’horreur. J’ai gâché ma vie. A cause de lui. Toujours à cause de lui !

Le professeur Dumbledore me regarde. Je vois sa déception. Hermione est avec lui. Elle me regarde avec horreur et dégoût. Je ne supporte pas leurs regards accusateurs. Je me détourne. Je tombe dans une bienheureuse torpeur. Oublier enfin… L’oublier…

 

POV ALBUS

Je regardai Dean Thomas sombrer dans l’inconscience. Cela valait mieux pour lui. Comme toujours les jeunes Potter et Malefoy n’avaient pas fait dans la dentelle, mais comment leur en vouloir ? Je me sentais coupable. Je n’aurais jamais cru qu’une chose pareille arriverait dans mon école. Je n’avais pas remarqué que le comportement de Dean Thomas envers la jeune Miss Weasley n’était pas normal. Je savais qu’il était en colère contre Harry, mais je savais aussi que celui-ci pourrait le gérer. Alors je ne m’en étais  pas mêlé.

Cela a été une erreur, et la jeune Miss Weasley en a fait les frais. Heureusement qu’Harry veillait sur elle ! Je savais qu’il finirait par s’intéresser à elle. Elle ressemble énormément à Lily Potter et Harry est le portrait craché de son père, James. Je suis heureux pour eux car je sais que les sentiments d’Harry pour la jeune Ginny sont réciproques. Mais ma joie est entachée par les évènements de ce soir.

J’emmenai le jeune Thomas à l’infirmerie, mais Pompom ne put pas faire grand-chose pour lui. Elle organisa son transfère à l’hôpital Ste-Mangouste.

Demain, j’aurai une longue journée. Je vais devoir informer les parents de Dean Thomas et de Ginny Weasley de ce qui est arrivé. Molly Weasley est redoutable quand on s’en prend à un membre de sa famille. J’en frémis d’avance. Selon la décision que prendra Ginny, il faudra que j’en informe également le Ministère de la Magie.

Je n’envie pas Miss Granger. Elle a décidé d’accepter la lourde tâche d’informer Ronald Weasley de la situation. Et quand ce sera fait, tous les frères Weasley seront au courant très rapidement.

Je n’aimerais pas être à la place de Dean Thomas.