XXIV. Deuil

par Olympie

Chapitre 24

- Rosie, Merlin soit loué, tu es saine et sauve.

Hermione serra longtemps sa fille dans ses bras. Marcus resta à ses côtés, conservant un silence respectueux. Quand Hermione s’éloigna enfin d’elle, et observa longuement sa fille.

- Tu n’as pas changé, chuchota-t-elle.

- Elle n’est partie que deux semaines, Merlin merci d’ailleurs, intervint une voix derrière Rose.

Ron serra à son tour sa fille dans ses bras. Rose savourait ses instants. Elle avait eu peur qu’il leur arrive malheur pendant cette bataille. Quand Ron s’éloigna d’elle et que son regard se porta sur son ami, elle se racla la gorge.

- Je vous présente Marcus Jork. Un ami qui était prisonnier avec moi, expliqua-t-elle.

Ron serra froidement la main du vampire puis s’éloigna en prétextant devoir aller aider les autres. Hermione adressa un regard complice à sa fille. Elle lui tendit la main.

- Viens, nous rentrons.

Rose lança un regard à Marcus.

- Je… Est-ce que je peux allez voir si je trouve les sœurs de Marcus ?

- Je vous attends ici, faites vite, acquiesça Hermione.

Rose tendit la main à Marcus qui la prit sans hésitation. Ils parcoururent la foule pendant quelques minutes avant de croiser un visage connu.

- Rosie, s’exclama James Potter, visiblement soulagé.

Il la serra dans ses bras.

- Est-ce que tu as vu Blaise et Albus ? Demanda-t-elle une fois qu’il se soit éloigné.

- Ils sont… Avec Tara.

Rose hocha  la tête. Elle sentit Marcus lui serrait tout doucement la main en signe de soutien.

- On doit retrouver ses sœurs, indiqua Rose à James. Je te vois à la maison ?

James lui adressa un petit sourire et s’éloigna. Marcus passa devant Rose. Ils trouvèrent rapidement Stella et Illéa se tenant la main, et parlant à voix basse l’une en face de l’autre. Elles se retournèrent en même temps vers Rose et Marcus, et sautèrent dans les bras de leur frère. Rose recula d’un pas pour les laisser à leurs retrouvailles. Quand Stella s’éloigna de Marcus elle jeta un regard surpris à Rose, avant de la prendre dans ses bras.

- Je suis soulagée que tu ailles bien, j’ai eu peur pour nous tous.

Rose aperçut Matthew qui approchait doucement, deux bouteilles d’eau à la main. Elle quitta les bras de Stella et sauta dans les siens. Il la fit tournoyer. Ce fut Marcus qui interrompu leurs retrouvailles.

- Rose, ta mère t’attend.

- Elle nous attend, vous venez tous avec moi, rectifia-t-elle.

 

****

***

 

Rose resserra sa couverture autour de ses épaules. Elle porta sa tasse de chocolat à ses lèvres et but une longue gorgée. Marcus s’assit à côté d’elle, et passa un bras autour de ses épaules. Elle posa sa tête sur son épaule.

- Pourquoi est-ce que tu ne descends pas avec nous ?

Rose ne répondit d’abord pas.

- Je n’arrive pas à regarder Matthew dans les yeux, en sachant ce qu’il a subit, ni toi, ni Stella, ni Illéa. Je n’ai pas arrêté de chercher un moyen de me sortir de là, et je n’ai jamais pensé que vous pouviez être torturés.

Marcus se releva d’un bond et lui attrapa le bras, l’obligeant à se relever.

- Ecoute-moi bien Rose, ordonna-t-il, on est revenu tous sains et saufs, depuis plus d’une heure, et on a tous envie de te voir en bas avec nous d’accord. Alors tu vas prendre sur toi, et tu vas descendre.

Il fit demi-tour.

- Non, dit simplement Rose quand il toucha la poignée de la porte. 

Il se retourna doucement, lui adressant un regard curieux.

- On n’est pas tous revenus sains et saufs. Ash est mort. Tara est morte. Jason est mort. Si c’est ça que tu appelles « tous sains et saufs » je ne suis pas d’accord avec toi Marcus. Parce que ces trois personnes sont mortes pour moi. Ash était emprisonné parce que Jameson avait capturé votre sœur pour l’échanger à ma place. Tara était sur ce champ de bataille pour me sauver. Jason a pris un sort à ma place.

Marcus poussa un profond soupir.

- Si Jason s’est jeté devant un sort pour le prendre à ta place, il savait ce qu’il faisait. Si Tara était sur ce champ de bataille, elle savait ce qu’elle faisait. Et Ash aussi savait ce qu’il faisait. Aller, viens en bas avec nous. Ça te fera du bien.

Rose se laissa entrainer par Marcus. Quand ils arrivèrent en bas, ils s’assirent côte à côte sur le canapé où était déjà assis Matthew. Stella et Illéa étaient serrées l’une contre l’autre dans un fauteuil. En face, Albus et James se chamaillaient pour savoir qui prenait le plus de place dans l’autre fauteuil. Rose entendit sa mère et son père discuter dans la cuisine. Quelqu’un toqua à la porte. James se leva et ouvrit la porte.

- Est-ce que je peux parler à M. et Mme. Weasley ? Résonna une voix depuis l’entrée.

Hermione et Ron étaient déjà dans l’entrée. James retourna s’assoir dans son fauteuil, en poussant allégrement son frère. Rose essaya d’écouter ce que disait la personne dans l’entrée, mais elle n’entendit que des chuchotis. Elle ne s’alarma pas avant que sa mère ne traverse la maison en pleurant. Elle entendit la porte claquer, et son père apparut dans le salon blanc comme un linge. Rose se leva. Ron leva les yeux vers sa fille.

- Apparemment Hugo a été prévenu qu’une bataille allait avoir lieu, annonça-t-il. Il a trouvé le moyen de quitter Poudlard. Il a été trouvé mort pendant la bataille.

 

****

***

 

Rose ouvrit péniblement les yeux, encore gonflés de larmes. Tout lui semblait encore surnaturel, comme si elle avait rêvé. Trouver Marcus endormi dans un fauteuil en face d’elle, lui rappela qu’elle n’avait malheureusement pas rêvé. Deux Aurors étaient venus quelques heures plus tôt pour leur annoncer qu’ils avaient retrouvé son frère mort. Tout était ensuite assez flou. Ses parents s’étaient enfermés dans leur chambre, laissant ses amis prendre soin d’elle du mieux qu’ils le purent. Stella lui prépara une tasse de chocolat chaud, Illéa lui avait jeté une couverture autour sur les épaules et Marcus l’avait bercé doucement jusqu’à ce qu’elle s’endorme. Elle tourna la tête. Marcus s’était assis à côté d’elle sur le lit.

- Ça va ? Demanda-t-il doucement.

Elle se contenta de hausser les épaules.

- Stella et Illéa sont retournées à la maison, annonça-t-il. Kyle les y attendait. Ils avaient deux trois trucs à faire. Elles m’ont dit qu’elles reviendraient en début d’après-midi.

- Pourquoi est-ce que tu n’es pas allé avec elles ?

- Tes parents sont encore dans leurs chambres, James et Albus se sont sauvés quand juste après les Aurors, et Matthew est rentré chez lui, alors je n’ai pas voulu te laisser toute seule. Quoique, toute seule… Ta grand-mère s’active dans la cuisine, et ton oncle a fait un passage éclair avant de repartir pour s’occuper des formalités administratives.

- Mon oncle ?

- Percy je crois, avoua le vampire en fronçant les sourcils.

- Ah, Rosie, tu es réveillée, s’exclama Molly Weasley en passant la porte.

Elle tenait un plateau, chargeait de deux tasses fumantes et de gâteaux. Marcus se leva et laissa Molly embrasser sa petite-fille sur le front.

- Prenez votre temps, je vais aller voir tes parents Rosie, annonça Molly. Ça va être un peu tendu ici pendant quelques temps, je pense que tu vas venir passer quelques jours à la maison.

Rose hocha la tête et regarda sa grand-mère sortir de sa chambre. Elle se calla sur les oreillers et porta la tasse de chocolat chaud à ses lèvres. Oui, les choses allez être bizarres pendant quelques temps.

 

****

***

 

Rose inspira un grand coup, et attrapa la main que lui tendait Marcus.

- Sage décision, prendre l’air te fera du bien !

Rose lui répondit par un petit grognement. Marcus lui répétait ça depuis environ une heure. Quand elle s’était levée pour aller aux toilettes, elle avait retrouvé son lit fait, et Marcus qui l’attendait devant la porte. Il l’avait ouverte, était sorti, et lui avait simplement tendu la main, dans une invitation simple mais très clair de le suivre. Elle l’avait attrapé. Il l’avait alors trainait jusqu’à l’entrer, où il avait attrapé sa veste, et la lui avait tendu. Il avait ensuite disparu pendant quelques secondes et était revenu avec Molly.

- Tu es sûr que c’est une bonne idée ? Questionna la grand-mère.

Le vampire hocha la tête.

- Nous serons de retour dans une ou deux heures, tout au plus.

Molly hocha la tête, et regarda les deux adolescents partirent. Marcus tint fermement la main, et la tira jusqu’en dehors des limites de transplanage. Elle se sentit tranplaner. Ils atterrirent au beau milieu d’une forêt.

- Où est-ce qu’on est Marcus ?

- Dans la forêt, répondit-il.

- Mais encore ?

- C’est une grande forêt.

Rose poussa un profond soupir.

- Ecoute, Marcus, je viens d’être séquestrera pendant deux semaines, j’ai vu mourir deux amis, et mon frère est mort pendant cette bataille, et pour finir je n’ai toujours aucune nouvelle de Scorpius, alors je ne suis vraiment pas d’humeur à jouer aux devinettes.

Le vampire s’arrêta net dans son élan. Il se retourna doucement vers Rose.

- Je ne me souviens pas d’avoir été aussi puérile quand j’avais ton âge.

- Pardon ? S’étonna Rose.

- Je te rappelle que pendant que tu été coincée dans une chambre avec tout le confort, que tu mangeais à ta faim, j’ai vu mourir mon frère sous la torture dans un cachot rempli de rats, et on a retrouvé pour toi, la trace de ton Scorpius, il ne devrait plus tarder.

Rose regarda Marcus s’éloigner en pensant que depuis le matin, il s’occupait d’elle sans jamais se plaindre, alors qu’elle-même l’avait passé à pleurnicher sur l’injustice de sa situation. Certes, Tara, Jason et Hugo étaient morts, mais lui aussi avait perdu son frère. Certes, elle avait été retenue prisonnière mais dans une cage dorée pendant que lui avait dormi parmi les rats. Et encore une fois, pendant qu’elle se morfondait, Marcus et ses sœurs avaient retrouvé Scorpius. Elle entendit craquer une branche derrière elle, et se retourna violemment. Scorpius se tenait devant elle. Il avait un peu perdu de sa carrure que le Quidditch lui avait taillée, mais rien d’irrécupérable. Ce qui choqua le plus Rose, ce fut les poches qu’il avait sous les yeux, et ses cheveux qui avaient incontestablement poussé. Il la détailla quelques secondes du regard avant de faire quelques pas et la prendre dans ses bras.

- Illéa m’a dit ce que tu avais fait pour moi, murmura-t-il.

Rose se contenta de lui rendre son étreinte. Quand il s’éloigna, elle chercha Marcus du regard. Elle le vit simplement tapoter sa montre avant de transplaner.

- Tu vas pouvoir rentrer chez toi, annonça Rose en ramena son attention sur Scorpius.

- Je ne sais pas, je ne suis pas encore totalement innocenté, répliqua-t-il.

- Tout le monde va savoir ce qu’il s’est passé d’ici demain, ce qui ne sont pas mort dans le clan de Jameson vont payer et certain comme Sendeth vont témoigner. Donc tu seras innocenté !

- Et d’ici là, tu penses qu’ils vont me laisser rentrer tranquillement chez moi, puis allez tranquillement à leur procès ? Bien sûr que non, d’ici là je serai renfermé à Azkaban, dans le quartier haute sécurité. Et rien ne dit que je ne serais pas condamné pour l’évasion. Je n’ai aucun moyen de prouver que je ne pouvais pas rester bien tranquillement dans ma cellule.

- Mais tu ne peux pas rester en cavale Scorpius !

- Et que veux-tu que je fasse Rose ?

Rose soupira. Il avait raison. Ils ne pouvaient rien faire, ni l’un ni l’autre.

- Qu’est-ce que tu vas faire ? Finit-elle par demander.

- Je vais continuer comme je l’ai fait jusque-là. On n’est pas loin d’un village moldu ici, et des enfants ont construit une cabane. Elle était à l’abandon, alors je l’ai investi. Je vais attendre que les choses se calment un peu, et je reviendrai sûrement quand je serais innocenté.

- Et si on n’arrive pas à prouver ton innocence ? Demanda-t-elle après un court silence.

- Je sais que vous y arriverez, répondit-il en plantant son regard acier dans le sien. Et puis je te fais confiance.

Rose se jeta dans ses bras.

 

****

***

 

Rose posa son sac sur l’ancien lit de son père en soupirant. Quand elle était rentrée avec Marcus, il ne lui avait pas adressé la parole, et était parti juste après l’avoir déposé, prétextant devoir retrouver ses sœurs. Son père était descendu l’embrasser avant qu’elle parte, les yeux rouge et gonflés, la voix tremblante. Il l’avait prise dans ses bras, et lui avait murmuré à l’oreille.

- Tout va s’arrangeait, tu vas voir, tout va s’arrangeait.

Rose ne put s’empêcher de penser que c’était la réflexion la plus idiote qu’elle avait entendu depuis le matin. Pour que tout s’arrange, son frère devait revenir. Mais il ne reviendrait pas. Jamais. Pour que tout s’arrange, Ash devait ouvrir la porte et se disputer encore une fois avec Marcus. Mais leur dispute ne retentirait plus jamais dans le salon de chez Stella.  Pour que tout s’arrange, Tara devait venir, en tenant la main de Blaise, un grand sourire sur le visage. Mais Tara ne sourirait plus. Pour que tout s’arrange, Jason devait redevenir un mec antipathique, rien d’autre. Mais Jason ne serait plus jamais un mec antipathique. Pourtant Rose hocha la tête sur l’épaule de son père, en retenant ses larmes du mieux qu’elle le pouvait. Il y avait encore Albus, James, Blaise, Scorpius, Marcus, Stella, Illéa. Ils avaient tous perdu quelqu’un avec elle. Alors ils se serreraient les coudes. James toqua à la porte, tirant Rose de ses pensées. Il était secoué de sanglot.

- James ? S’étonna-t-elle.

Elle ne pensait pas qu’il s’effondrerait. Du moins, pas comme ça, pas devant elle. Elle l’aida à s’assoir.

- James ? Dis-moi quelque chose !  

- C’est moi …

- Toi quoi ?

- C’est moi qui est prévenu Hugo de la bataille, c’est de ma faute s’il est mort, annonça-t-il en levant les yeux vers Rose.