XX. Todd Jameson

par Olympie

Chapitre 20

- Todd ? S’étouffa la jeune fille en se levant. Tu… C’est toi qui…

Le professeur posa un doigt sur ses lèves.

- S’il te plait, laissons ça de côté pour le moment, lui demanda-t-il. Je t’expliquerai tout plus tard, profitons de nos retrouvailles Rose.

- Je… Todd, s’il te plait.

Rose s’éloigna du professeur qui l’avait prise dans ses bras.

- Tu retiens mes amis en otage, et je suis prisonnière aussi !

- Ce n’était qu’une simple mesure de précaution Rose, indiqua Todd, dès que tu sortiras de cette pièce je demanderais à Jason de te faire visiter, et tu seras libre de tes déplacements !

- Et mes amis ? Demanda Rose.

- Je leur ai déjà proposé de me rejoindre, mais ils m’ont envoyé sur les roses. Je ne peux pas les relâcher comme ça, ce sont des ennemies Rose.

Rose réfléchissait à toute allure. Elle devait le convaincre de les laisser partir. Elle respira un grand coup et leva la tête vers son professeur. A contre cœur, elle se sera contre lui.

- Todd, s’il te plait, implora-t-elle. Tu ne peux pas les laisser dans ces cellules sordides.

Il s’éloigna violemment d’elle.

- Tu ne comprends rien, s’exclama-t-il. Je ne peux pas les traiter en invité, ces vermines, ces moins que rien ! Ils méritent leurs sorts !

- Todd, tenta Rose à nouveau.

- Non, s’écria-t-il. Je te donne tout ce que tu veux, le pouvoir, la richesse, mes serviteurs oublieront que ta mère est une sale sang-de-bourbe et…

Le professeur s’arrêta net en voyant l’air outré de la jeune fille.

- S’il te plait Rose, ne prend pas cet air outré. Tu ne crois quand même pas que le sang m’est égal ? Mais ton père est un sang pur, même s’il est issu d’une famille de traitre à son sang. Mais toi, tu es différente.

- En quoi ? S’étonna Rose.

- Tu as su t’entourer de gens bien, Zabini Jr, Malefoy, même si sa place était en prison, c’était tout de même un sang pur !

Rose regarda l’homme qui se tenait devant elle avec dégout. Une lueur de passion brillait dans ses yeux. Une lueur de folie.

- Tu as raison, admit Rose.

- Vraiment, s’étonna l’homme d’avoir pu la convaincre si facilement.

- Oui, mes parents sont pathétiques. Ils ont tout fait pour que nous vivions « normalement » comme des moldus.

Rose continua ainsi, punissant le comportement de ses parents, l’éducation qu’ils lui avaient donnée. Son cœur se brisait un peu plus chaque fois qu’elle voyait le sourire de son professeur s’élargir. Quand elle fut à cour de mensonge et regarda son professeur. Il s’avança vers elle et la prit dans ses bras.

- Ton enfance n’a pas dû être facile, tes parents sont tellement idiots, lui murmura-t-il. Ne t’inquiète pas, nos enfants ne subiront pas ça.

Rose s’éloigna malgré elle brusquement.

- Nos enfants ?

- Evidemment, tu vas devenir ma reine, la mère de mes enfants, expliqua-t-il en haussant les épaules.

Merlin. Il était vraiment fou. Rose retint un soupir au dernier moment. Elle ne devait pas lui montrer qu’elle n’approuvait en aucun cas ses idées.

- Evidemment, admit Rose.

 

****

***

 

Rose avait réintégré sa chambre, sans garde cette fois. Elle était libre de ses déplacements, même si Todd lui avait clairement fait comprendre que certaine pièce lui était interdite. Il lui avait d’ailleurs exposé un règlement plutôt dur pour une « reine ». Certaine pièce lui était interdite, elle devait rester à son entière disposition, ne pas poser de question, ne pas se mêler de ses affaires. A côté de ça, elle avait une centaine d’elfe de maison à sa disposition, et tous ses anciens camarades de cours devait lui obéir au doigt et à l’œil. Une idée de génie traversa l’esprit de Rose.

- Euh… Twinka ?

Todd lui avait présenté son elfe de maison attitré plus tôt dans la journée. L’elfe apparut dans la chambre.

- Miss Rose ?

- J’ai besoin que tu portes un message pour moi, expliqua la jeune fille.

- Hors du domaine ? Questionna la jeune elfe.

- Oui.

- Impossible, monsieur Todd me l’a formellement interdit.

Rose se mordit la lèvre. Evidemment, il l’avait interdit. Il n’était pas idiot.

- Mais, si je peux me permettre, continua l’elfe, Miss Rose peut toujours charger son patronus de le faire.

Rose sourit. Cette jeune elfe lui plaisait. Elle affichait un petit sourire effronté. Il fallait maintenant qu’elle trouve un moyen de récupérer sa baguette. Rose se laissa tomber sur le canapé en satin vert en soupirant, elle n’avait absolument aucune idée de comment elle pourrait retrouver sa baguette.

Quelqu’un toqua à la porte.

- Tu peux retourner à ton occupation Twinka, merci pour ton aide !

L’efle disparut, et Rose alla ouvrir la porte.

- Nott, s’étonna-t-elle. Qu’est-ce que tu veux ?

- Il faut qu’on parle, annonça-t-il en la poussant dans la chambre.

Il entra à son tour et ferma la porte derrière lui.

- Nott, par Merlin, qu’est-ce que tu veux ?

Jason Nott tourna le dos à Rose. Il passa ses mains sur son visage, et se retourna pour faire face à Rose.

- Ils sont en train d’organiser… L’évasion de Scorpius.

- L’évasion de Scorpius ? 

Jason hocha la tête.

- Ils veulent qu’il sorte maintenant, soupira Jason en secouant la tête.

- Pourquoi ? Demanda Rose en perdant son calme.

- Ils veulent lui faire vivre un enfer, déclara Jason. Ils veulent qu’il soit recherché, et ils pensent que s’il s’évade, et qu’ils mettent un ou deux crimes sur le dos, le Ministère lâchera les détraqueurs à sa recherche.

Rose se laissa tomber sur le lit. Jason était devenu encore plus pâle en parlant.

- Pourquoi est-ce que tu me racontes ça ? S’indigna soudain Rose.

Jason parut surpris. Il regarda Rose quelques instants avant de baisser la tête et de soupirer.

- J’ai besoin de ton aide, finit-il par admettre.

Rose sourit.

- Ah oui ? Pourquoi ? Je ne peux rien faire !

- Ecoute, tu avais un sac en arrivant ici, commença Jason, je peux te ramener des affaires à toi, ensuite, il faudrait que l’on arrive à contacter ton oncle, pour lui signaler qu’une évasion risque d’avoir lieu, il faudrait que l’on arrive à tromper tout le monde ici, il faudrait…

Jason se passa nerveusement une main dans les cheveux.

- Merlin, murmura-t-il.

- Qu’est-ce qu’il se passe Jason ? S’inquiéta Rose.

- J’ai fait tant de mal, soupira le jeune homme. Je me suis comporté comme un idiot, les Malefoy ont su s’en tirer, parce qu’ils ont su faire les bons choix à certains moments où nos familles n’ont pas fait les mêmes. Si mon grand-père a fini sa vie en prison, et que mon père a eu beaucoup d’ennui par la suite, ce n’est pas de la faute des Malefoy, j’aurais dû m’en rendre compte plus tôt.

Rose lui adressa un regard dur.

- Ce n’est pas franchement le moment de réfléchir à ça, Nott.

Jason sourit à Rose.

- Je sais, répondit-il. Dis-moi ce que je peux faire, et je le ferais.

Rose lui eut un moment d’hésitation.

- Tu as accès au cachot ? Demanda-t-elle après s’être convaincue que sa situation ne pouvait pas être pire.

Jason hocha la tête.

- Je suis plus ou moins le chef après le Maître, je peux aller où je veux.

- Très bien, tu porteras une lettre aux autres pour moi, indiqua Rose. Où sont nos baguettes ?

- La tienne est dans un lieu gardé secret par le Maître, les autres ont été détruites, désolé.

Le cerveau de Rose tournait à toute allure. Il fallait qu’ils arrivent à donner quelques choses aux autres pour les permettre de se rebeller. Mais s’ils se rebellaient trop tôt, Todd ne ferait preuve d’aucune pitié.

- Bon, laissons ça de côté pour le moment, soupira-t-elle. Dans combien de temps est-ce que tu peux me rendre le sac que j’avais sur moi quand je suis arrivée ?

- Je sais pas, dit Jason en secouant la tête, il faut que j’y récupère sans éveiller les soupçons, et je ne peux pas venir te voir tous les jours, donc peut être après-demain.

- Fait de ton mieux.

- Je dois y aller, annonça Todd. Faut pas que je passe trop de temps avec toi, Todd finirais par se poser des questions.

Rose hocha la tête et se laissa tomber sur le canapé.

 

****

***

 

Rose observa la grande table sur lesquelles reposaient toutes sortes de plats. Todd passa une main dans son dos, pendant que Rose essayait de réprimer du mieux qu’elle pouvait le frisson que ce simple contact lui faisait ressentir.

- Je mange en bout de table, et tu mangeras à ma droite, déclara Todd. Jason mangera à côté de toi, et Jana en face de toi.

Rose hocha la tête. Todd la poussa légèrement pour l’inciter à aller se plaçait devant sa chaise. Nott attendait déjà devant la sienne, le dos bien droit. Il discutait avec Sally assise de l’autre côté de lui. Dans un parfaite accord, que Rose peina à suivre, tous les convives s’assirent en suivant l’exemple de Todd. Rose remarqua un détail étonnant, elle se pencha vers Jason.

- Pourquoi la place en face de toi est vide ? Demanda-t-elle.

- C’est la place du frère de Jana, expliqua Jason, il mange presque jamais ici, je l’ai jamais vu. Il parait qu’il est flippant.

- Mon frère n’est pas… « Flippant », intervint Jana. C’est un vampire, qui n’a pas peur d’en être un.

- Aucun sous-entendu avec ceux enfermés dans la cave ? Se moqua Sally.

- Mêle toi de ce qui te regarde, StPeter, lança Todd d’un ton froid qui fit se recroquevillé Sally.

Un silence pesant s’installa autour de la table.

- Jack, commença Todd. Comment évolue l’installation de la salle de duel ?

- Les Elfes l’ont fini cette après-midi, Maître.

- Très bien, tu leur as dit ce qu’ils feraient demain ?

- Evidemment, dit Jack en hochant la tête.

- Parfait, termina Todd. Jason, tu montreras à Rose la nouvelle salle de duel demain.

Jason hocha la tête, et remplit le verre que Rose avait vidé.

 

****

***

 

Rose frictionna ses cheveux avec sa serviette. Comme Todd lui avait pris sa baguette, elle ne pouvait pas les sécher avec le sort qu’elle utilisait d’habitude, alors, elle essayait tant bien que mal de les essorait comme sa grand-mère le lui avait appris quand elle était petite. Elle était à bout de nerf. Le repas avait été interminable, il n’y avait eu aucune conversation. Un silence pesant avant été entendu pendant tout le repas, coupé par quelques « Je peux avoir le sel ? » et autres demandes. Rose laissa tomber la serviette par terre, et passa un coup de brosse dans ses cheveux, qui lui gouttèrent dans le coup.

- Twinka ! Grogna-t-elle.

La petite elfe apparut devant Rose. Elle lui adressa un grand sourire.

- Va voir Todd, et dit lui que je veux le voir, demanda-t-elle. S’il te plait.

Twinka hocha la tête et disparut. Rose s’assit le plus calmement possible sur le canapé vert. Twinka revint bientôt accompagné de Jason.

- Nott, je voulais voir Todd, expliqua Rose.

- Je sais, répondit Jason en lui adressant un reg               ard exaspéré, il a dit qu’il viendrait te voir demain, mais que si tu voulais quoique ce soit, je pouvais le faire. Alors ?

- J’aimerai beaucoup récupéré ma baguette. Ne serait-ce que pour me sécher les cheveux.

- Sérieusement ? S’étonna Jason. Tu es suicidaire ou quoi ? Demander au Maître de venir après le dîner, pour lui demander de te rendre ta baguette ?

- Je suis censée être sa reine, non ?

- Et ?

- Une reine sans baguette ?

Jason sourit.

- Je vois où tu veux en venir, admit-il. Je lui en glisserai un mot. En tout cas, évites de l’appeler après le diner, ça le met en rogne.

Rose hocha la tête.

- Et je fais quoi pour mes cheveux ? Demanda Rose en souriant.

Jason sortit sa baguette de sa poche, et l’agita avant de la remettre dans sa poche.

- Voilà, bonne nuit Rose.

Rose porta sa main à ses cheveux en regardant Jason sortirent.

 

****

***

 

Rose observait le soleil qui se levait timidement par la fenêtre. Elle avait très mal dormi, et c’est avec bonheur qu’elle avait constaté que sa chambre était orientée vers l’est, et qu’elle pourrait observer le lever du soleil tous les matins. On toqua à la porte, qui ne tarda pas à s’ouvrir.

- Bonjour Rose.

- Bonjour Todd, répondit-elle sans lever les yeux.

Elle sentit le maître des lieux avancer jusqu’à elle, et regarder dans la même direction.

- La vue est beaucoup plus jolie l’été, même s’il faut se lever plus tôt, fit-t-il remarquer.

Rose ne répondit pas, elle observa encore quelques secondes le soleil, avant de se résigner.

- Qu’est-ce que je peux faire pour toi ? Demanda-t-elle en se levant.

- Jason est venu me voir ce matin, il m’a dit que tu souhaitais récupérer ta baguette.

Rose hocha la tête, et l’encouragea à continuer.

- Je ne suis pas sûr que cela soit une bonne idée Rose.

- Pourquoi ?

- Je ne suis pas encore sûr que tu es totalement acquis à ma cause, déclara-t-il sombrement.

Rose soupira.

- Alors je suis prisonnière ?

- Bien sûr que non, se défendit-il.

- De toute façon, dans deux jours, c’est la rentrée, et je vais devoir retourner à Poudlard, tu comptes m’y renvoyer sans baguette ?

Todd l’observa quelques secondes, l’air incrédule.

- Pourquoi veux-tu retourner à Poudlard ? S’étonna-t-il.

- Je veux finir mes études, indiqua Rose.

Todd eu un petit rire.

- Tu crois vraiment que Jason, Sally, Jack et les autres vont retourner à Poudlard ?

- Ca les regarde, moi je compte bien avoir mes ASPIC.

- Ils ne te serviront à rien, argumenta Todd.

- C’est une question de fierté personnelle, Todd, contra-t-elle.

- Tu n’y retourneras pas, j’ai pris ma décision, tonna Todd.

- Très bien, rétorqua Rose.

Rose alla ouvrir la porte.

- Tu peux t’en aller.

- Qu’est-ce que tu racontes ? S’étonna Todd.

- Je refuse de vivre, de manger et même de parler avec des gens qui se sentiront supérieur à moi, ce qui arrivera quand tes sous-fifres apprendront que je n’ai pas de baguettes. Y compris toi. Twinka m’apportera mes repas.

- Ne fais pas l’idiote, gronda Todd.

- Toi, ne fais pas l’idiot Todd. Tu seras ridicule si tes ennemis apprennent que ta reine est une proie facile.

- Tu ne seras jamais seule, se défendit Todd.

- Bien sûr que si ! Et je serais incapable de me défendre.

Todd poussa un petit grognement de frustration avant de sortir de la pièce. Rose claqua la porte derrière lui. Elle alla s’assoir devant sa coiffeuse, et eut un petit sourire satisfait. Elle était convaincue qu’elle récupérerait sous peu sa baguette.