chapitre 4

par aqualyne

Enfant des fées


Chapitre 4


-Donc. Fit Yphgrid d' une voix calme tout en regardant Pénéloppe assise en face de lui alors que le Poudlard express avalait les kilomètres. L' école est séparée en quatre dortoirs appelés maisons dans lesquels nous serons répartis ce soir, nos réussites scolaires et nos infractions au règlement de l' école feront gagner ou perdre des points à notre dortoir et à la fin de l' année le dortoir avec le plus de points gagne une coupe que le professeur en charge du dortoir peut garder dans son bureau au moins jusqu' à la fin de l' année suivante.


Pénéloppe hocha la tête en souriant.


-C' est ça. Moi je suis à Serdaigle. Les autres maisons sont Serpentard, Poufsouffle et Gryffondor. Chaque maison a ses propres couleurs. Chez Serdaigle les élèves sont en bleu et bronze, chez Poufsouffle en jaune et noir, chez Gryffondor en rouge et or et chez Serpentard en vert et argent.


-Je vois. En fonctions de quoi sommes-nous répartis ?


-De tes valeurs morales, de tes aspirations et un peu de tes désirs.


Yphgrid ferma les yeux quelques secondes. Il trouvait cela étrange et décida de s' en ouvrir à la jeune fille.


-Mais pourquoi les élèves sont-ils triés de cette manière ?


-C' est parce que les quatre Fondateurs de l' école ne recherchaient pas la même chose chez leurs élèves et ont décidé d' enseigner principalement à ceux qui avaient le profil que chacun recherchait. Mais pour ne pas léser les autres élèves ils leur enseignaient aussi juste un peu moins qu' aux étudiants de leur maison respective. Ainsi Gryffondor enseignait la Métamorphose, Serpentard les Potions, Poufsouffle la Botanique et Serdaigle les Sotilèges. C' est aussi la raison pour laquelle les enseignant de ces matières sont les directeurs des maisons de l' école.


-Je vois. Mais c' était il y a longtemps non ?


-Et bien la querelle des Fondateurs date d' il y a environ mille ans.


-Alors pourquoi les élèves sont-ils toujours séparés en maisons ?


Pénéloppe haussa les épaules.


-C' est la tradition.


Yphgrid fronça les sourcils et s' apprêta à dire quelque chose quand du bruit venant du couloir attira son attention ainsi que celle de Pénélope. En tendant l' oreille ils entendirent le son caractéristique d' un sortilège. Curieux et inquiets ils quittèrent leur compartiment pour trouver une fille assise dans le couloir avec une cape rabattue sur sa tête. Yphgrid s' approcha lentement de la fille et s' agenouilla près d' elle.


-Tu vas bien ?


Aucun son ne sortit de la bouche de la fille alors qu' elle hochait rapidement la tête. Dans le mouvement Yphgrid remarqua quelques mèches rouges qui dépassaient de l' étoffe sur la tête de la fille. Rapidement il ferma les yeux avant de les rouvrir comme il l' avait fait pour trouver le quai. Il observa alors les cheveux de la fille avec ses yeux dorés pour y voir des traces de magie. Yphgrid comprit rapidement ce qu' il s' était passé et rendit ses yeux verts tout en retenant un soupir. Il se releva et tendit une main à la fille.


-Tu veux venir dans notre compartiment histoire de voir si on peut faire quelque chose ?


La fille sembla surprise pendant un instant avant de saisir la main d' Yphgrid tout en hochant la tête. Il l' aida à se relever et l' entraîna vers son compartiment dans lequel Pénélope était rentrée quand elle avait vu qu' Yphgrid prenait la situation en main. Lorsqu' elle vit la fille entrer en tenant la main d' Yphgrid elle sourit.


-Bonjour. Je m' appelle Pénélope Deauclaire. Enchantée de te rencontrer. Et je crois que tu as déjà rencontré Yphgrid ?


La fille hocha la tête.


-Je m' appelle Daphné Greengrass.


Pénélope faillit s' étouffer en entendant le nom de la fille. Les Greengrass étaient l' une des plus grandes familles de Grande Bretagne et ils étaient connus pour être des personnes très froides avec ceux qui ne leur étaient pas affiliés que ce soit au niveau familiale ou commercial. Il s' agissait également d' une famille qu' il valait mieux éviter de mettre en colère. Leurs vengeances étaient bien connues dans la communauté sorcière.

Pénélope prit une profonde inspiration qu' Yphgrid releva sans pour autant la faire remarquer avant de prendre la parole.


-Que s' est-il passé Daphné ?


-Je ne sais pas. Je revenais des toilettes quand j' ai senti un sort me toucher la tête. Je me suis retournée mais il n' y avait personne et après j' ai remarqué que mes cheveux étaient devenus… comme ça.


Daphné retira la cape de sa tête pour révéler des cheveux rouge vif et de magnifiques yeux violets foncés. Pénélope regarda les cheveux de Daphné avant de soupirer.


-C' est plus qu' un sort de coloration. Si je te lançais un simple contre-sort ils pourraient devenir oranges ou une autre couleur ou alors tu les perdrais. Il va falloir attendre d' arriver à Poudlard et demander de l' aide à un professeur.


-Mais… Je ne peux pas me montrer dans cet état ! Sanglota Daphné.


De son côté Yphgrid regardait à l' intérieur de son sac. Il voulait aider Daphné et il savait qu' il avait un moyen mais il n' arrivait pas à retrouver l' objet dont il avait besoin. Son manège finit par attirer l' attention de Pénélope et de Daphné qui le regardait avec curiosité.


-Euh… Yphgrid ? Fit Pénélope.Qu' est-ce que tu fais ?


-Ah ! Je l' ai trouvé ! S' écria soudainement Yphgrid tout en sortant un peigne de son sac.


Les deux filles le regardaient maintenant avec surprise.


-Est-ce que… c' est un peigne ? Demanda une Daphné un peu perdue.


Yphgrid lui sourit.


-Avec lui je peux rendre à tes cheveux leur couleur normale.


-Pardon ?! Hoqueta Pénélope.


-C' est un artefact magique qui peut défaire les sortilèges lancés sur les cheveux. Et défaire les nœuds aussi.


-Pourquoi tu as une chose pareille ? Demanda Daphné.


-À cause de mes cheveux. Sourit Yphgrid en montrant ses longs cheveux noirs qui atteignaient son bassin. Ils sont un réel enfer à coiffer et à entretenir alors l' une de mes mères m' a offert ce peigne auquel elle a rajouter la propriété de défaire les sortilèges apposés sur les cheveux puisque je m' amusais souvent à changer leur couleur et à les sculpter n' importe comment avec ma sœur.


Pénélope hocha la tête à l' explication d' Yphgrid.


-Cette fille est vraiment étrange. Mais pas méchante. Je me demande d' où elle vient. S' interrogea la brune.


De son côté Yphgrid s' était tourné vers Daphné.


-Est-ce que tu veux bien que je te peigne ? Avec ça je devrais pouvoir te retirer le sortilège.


Daphné avait presque les larmes aux yeux alors qu' elle hochait la tête tout en s' asseyant sur la banquette d' Yphgrid et en se tournant pour lui laisser un meilleur accès à son dos. De son côté Yphgrid se mit à genoux sur la banquette afin de bien voir ce qu' il faisait et commença à passer délicatement le peigne dans les cheveux rouges de Daphné.

De là où elle était Pénélope écarquilla les yeux alors qu' elle voyait de petits filaments argentés tomber des cheveux rouges de daphné et disparaître avant de toucher la banquette.


-Serait-ce… de la magie ?


À mesure que les filaments tombaient la chevelure de Daphné s' éclaircissait pour petit à petit devenir blonde. Un joli blond, pâle mais pas au point d' être confondu avec du blanc.

Tandis qu' Yphgrid s' attelait à sa tâche il discutait avec Daphné de leur vie respective. Il ne dit pas vraiment grand chose de plus qu' au cours de sa discussion avec Pénélope mais il apprit que Daphné était très stressée par sa Répartition. Tous les membres de sa famille étaient passés par Serpentard et elle avait peur d' avoir des problèmes avec eux si elle n' était pas dans la maison des verts et argents.


-Ne raconte pas de bêtises Daphné ! S' écria Yphgrid. Cois-tu vraiment que ta famille arrêtera de t' aimer si tu n' est pas dans la même maisons qu' eux ?


Daphné baissa les yeux et Yphgrid soupira.


-Mes mères m' ont toujours dis que ceux qui n' acceptent pas ce que tu es ne t' aiment pas véritablement. Ta famille peut être déçue que tu ne suives pas ses traces mais ils ne cesseront pas de t' aimer pour autant.


-Tu… Tu crois ? Chuchota Daphné.


Yphgrid fit un sourire lumineux à la blonde.


-Bien sûr ! Et si jamais ils te rejettent alors c' est qu' ils ne t' aimaient pas véritablement auquel cas tu seras sûrement plus heureuse d' être restée fidèle à toi-même plutôt que de te mentir à toi et aux autres sur ce que tu es. Mais je ne vois pas pourquoi ça arriverait. Ils ne t' ont pas dis qu' ils voulaient que tu finissent à Serpentard non ?


-Non. Ils ne me l' ont pas dis.


-Alors ils se fichent de la maison dans laquelle tu seras ! Le plus important c' est que tu fasses honneur à ta famille. Et la meilleure manière de le faire c' est d' aller là où est ta place et non la où les autres penses qu' elle est.


-Merci Yphgrid. Daphné sourit. Tu es vraiment une fille sympa.


Silence. Pénélope et Daphné regardent Yphgrid avec interrogation.


-Un problème Yphgrid ? Demanda Pénélope.


Yphgrid se frotta la joue gêné.


-Euh… Je suis un garçon vous savez ?


Silence. Les deux filles essayent de digérer l' information et soudain.


-QUOI ?! Crient elles exactement en même temps.


-Tu… Tu .. Tu es un garçon ? Murmura Pénélope sous le choc.


Toujours gêné Yphgrid eut un petit rire.


-C' est si invisible que ça ? Je veux dire il y a trois ans j' ai rencontré quelqu' un qui m' a dis la même chose mais là…


-Je peux t' assurer que personne ne vas te prendre pour un garçon à Poudlard. Fit Pénélope tandis que Daphné était encore sous le choc et avait les yeux écarquillés. Il n' y a absolument aucune chance que quelqu' un qui n' est pas au courant ne te prenne pas pour une fille. Sérieux. Même ton nom laisse penser que tu es une fille bien qu' il aille aussi à un garçon.


À l' instant où Pénélope parla de son nom Yphgrid réalisa quelque chose.


-Ah.


-Qu' est-ce qu' il y a ? Fit Daphné qui se remettait doucement de la nouvelle.


-Je viens de réaliser.


-Quoi ? Firent les deux filles en même temps.


-Les sorciers ne me connaissent pas sous le nom d' Yphgrid.


Silence.


-Quoi ?! Dirent les deux filles.


-Ils te connaissent sous quel nom alors ? Demanda Pénélope en fronçant les sourcils.


-Mes mères m' ont dis que mon nom sorcier était… Heu… Ah ! Harry James Potter !


Silence.


-QUOI ?!