La répartition

par The walrus

"Attendez ici," ordonna sèchement Sereign.

---------

Il emprunta un couloir à leur droite et les élèves purent contempler le grand hall d'entrée, leur regard balayant l'ensemble de la salle avant que chacun ne s'arrête sur quatre grands sabliers placés sur les murs de droite et de gauche (deux de chaque côté) à l'intérieur desquelles se trouvaient des pierres précieuses et au-dessus desquelles se trouvaient un emblême. Il y avait des Saphirs en-dessous d'un grand aigle sur fond bleu, des Rubis en-dessous d'un griffon sur fond rouge, des gemmes d'Andalousites (note: http://www.pierres-lithotherapie.com/img/andalousite.jpg pour les feignants ;)) en-dessous d'un blaireau sur fond jaune et enfin des Emeraudes en-dessous d'un serpend argenté sur fond vert. Certains se demandaient de quoi il s'agissait tandis que d'autres faisaient comme si ils savaient sans rien en dire pour autant.

"Ce sont les sabliers qui permettent de compter les points de chaque Maison. Les Saphirs sont pour Serdaigle, les Rubis sont pour Gryffondor, les Andalousites sont pour Poufsouffle et les Emeraudes sont pour Serpentards," lança Jedusor.

Tout le monde se tourna vers lui. Helduin était stupéfait. Lui aussi l'avait deviné, grâce aux emblèmes au-dessus des sabliers mais comment Jedusor, qui n'avait jamais lu quoique ce soit sur l'Histoire de l'école, pouvait avoir trouvé ?

"C'est facile à deviner, regardez : Serdaigle, il y a Aigle dans le nom, donc l'emblême avec un Aigle est celui de Serdaigle, Gryffondor, il y a un Gryffon, donc l'emblême avec un Gryffon est celui de Gryffondor. Même chose pour Serpentard avec le Serpent. Seul Pouffsoufle n'est pas aussi explicite, mais c'est le dernier qui reste. Pour ce qui est du nom des pierres précieuses, j'ai lu un livre là-dessus il y a quelques temps."

Tout le monde était abasourdi par sa démonstration ce qui fit sourire le jeune garçon. *Pas bête, oui, c'est évident même...* pensa pour sa part Helduin en souriant.

Au moment même où il pensait cela, le professeur Sereign revint par le même couloir que celui par lequel il était partit et leur ordonna de le suivre. Il ouvrit la grande porte qui leur faisait face et continua de marcher d'un pas autoritaire. Les premières années découvrirent une grande salle où quatre grandes tables étaient alignés perpendiculairement à l'entrée par laquelle ils venaient d'arriver et où une dernière table était placé à l'horizontale face à la porte et à l'autre bout de la salle. Ils s'arrêtèrent face à cette dernière table et virent Sereign rejoindre les autres adultes qui y étaient attablés avant qu'un homme avait des cheveux et une barbe autant bruns et longs l'un que l'autre ne se lève pour se positionner devant eux. C'était Albus Dumbledore, l'homme qui avait annoncé à Helduin qu'il était un sorcier. Il fit apparaître un tabouret sur le parquet qui les séparait de la table qui était vraisemblablement celle des professeurs et sortit un vieux chapeau rapiecé de sa poche avant de le poser sur ledit tabouret.

À leur plus grande surprise, les première années virent une fente s'ouvrir au milieu du chapeau d'où s'échappa une puissante voix qui commença à chanter afin de décrire les différents aspects de chacunes des Maisons. Helduin apprit ainsi que ce n'était pas les "Téméraires et les Stupides" qui allaient à Gryffondor mais les "Courageux et les Forts".

"Bienvenue à vous jeunes garçons et filles. Je vais vous appeler par votre nom tour à tour et vous viendrez vous positionner sur ce tabouret avant de revétir le Choixpeau qui vous enverra dans l'une des Quatre Maisons de Poudlard. Une fois que vous aurez été choisi par votre Maison, vous rejoindrez celle la plus à ma gauche si vous êtes à Serdaigles, celle juste à votre droite si vous êtes à Serpentard, celle juste à votre gauche si vous êtes à Pouffsoufle et celle la plus à ma droite si vous êtes à Gryffondor," dit-il en montrant chacune des tables tours à tours. "Vous avez tout compris ?" Il y eut quelques timides "oui". "Bien, alors commençons avec Milène Abbot."

Une petite fille blonde sortit timidement des rangs et s'approcha du tabouret. Elle s'y assit après avoir mis le chapeau sur la tête et prit une grande inspiration. Elle retint son souffle quelques instants et...

"Gryffondor !" s'exclama le Choipeaux.

Milène le retira et le donna au professeur Dumbledore avant de courir vers la table de sa nouvelle Maison où elle était accueillie par des applaudissement très nourris.

"Ablatia Randy," appela Dumbedore.

Au bout d'une vingtaine de secondes à peine, le Choipeaux envoya un jeune garçon au cheveux très court et brun à Poufsouffle. Puis ce fut Benson Georges qui rejoignit Gryffondor avant que la jeune Berold Samy ne rejoigne Poufsouffle à son tour.

"Cygnus Black III," appela alors Dumbledore.

Il y eut quelques murmures dans la salle et Helduin se rendit compte que la famille Black ne semblait pas être apprécié par tous. Cygnus s'installa sur le tabouret comme sur un trône tandis que Dumbledore lui mettait le Choipeaux sur la tête. À peine 5 secondes plus tard, le jeune Black courrait vers la table des Serpentard.

La suivante, Brant Polly, fut la première à rejoindre Serdaigle. Et le bal des élèves passant devant continua, il y eut une Caboch, une Carrow, un Dedalus, une Diggory, un Falley, un Garee, un Greengrass, un Harrington... Helduin eut soudain un vertige. Si Harrington venait après Greengrass, où était Gottwald ? D'ailleurs il aurait même du passer avant Greengrass ! Son nom n'était-il pas sur les listes ? Et s'il se retrouvait seul au milieu de la Grande Salle lorsque la Répartition s'achèverait ? Pendant qu'il était en pleine crise d'angoisse, Dumbledore appela Jedusor et Helduin le vit à peine se faire envoyer à Serpentard alors que le Choipeaux avait à peine touché ses cheveux.

S'en suivit un Johnson, une Kenya, une Kryus, puis Lestrange (qui lui aussi fut envoyé à Serpentard alors que le Choipeaux était sur sa tête depuis moins de 5 secondes), Maugrey, Neyer, Ollivander, Parkinson... Dumbledore avait-il sauté une ligne ou avait-il fait une erreur lorsqu'il était venu le chercher quelques temps plus tôt ? Helduin reprit peu à peu ses esprits, il devait y avoir une erreur. Il avait clairement vu tout l'or qui sommeillait dans son compte de Gringotts, il avait une baguette magique, Dumbledore était venu le chercher... il ne s'agissait que d'un bête malentendu. Il se reprit et se concentra sur la cérémonie au moment où Santos Elena était appelé. Helduin reconnut la jeune fille qui parlait au petit Weasley plus tôt dans la soirée. Elle fut envoyé à Gryffondor quelques instants plus tard. Dumbledore prit son parchemin et appela:

"Serya Helduin."

Helduin écarquilla les yeux. Helduin ? Vraiment ? Son nom était peu commun, quelqu'un d'autre dans sa promotion s'appelait-il Helduin ? En tout cas la prononciation de ce nom avait jeté un froid dans la pièce et il entendit quelques murmures à la table des Pouffsoufle qui était à côté de lui.

"Un Serya ? La célèbre famille descendante de..."

"Oui, c'est ça ! Où il est ? Il doit sacrément fort !"

Un descendant de ? Un Serya ? Il avait déjà entendu ce nom. Mais où... Serya... Serya...

"Helduin Serya ? Il a raté le train ?" demanda Dumbledore à la cantonade.

Mais oui ! Serya ! Bien sur, comment ne pouvait-il pas y avoir penser ! Il écarta les élèves placés devant lui et se présenta devant Dumbledore.

"Mon nom c'est Gottwald professeur, Serya c'était ma mère. Vous devriez tenir vos fiches à jour," dit-il avec un sourire.

Le professeur, interloqué, regarda alternativement l'élève et la feuille.

"Exact, suis-je bête, quelle erreur..."

Toute la Grande Salle éclata de rire tandis que Helduin, désormais totalement détendu, s'asseyait sur le tabouret alors que Dumbledore posait le Choipeaux sur sa tête.

"Oooooh. Ça c'est intriguant," entendit-il dans sa tête. Il comprit immédiatement que c'était le Choipeaux qui lui parlait et il se concentra sur ce qu'il avait à lui dire. "Alors donc tu es SON descendant... un grand homme, un grand homme... De qui ? Oh, tu ne sais pas... je vois... bon, ce ne sont pas mes affaires après tout... il serait bête de ne te juger que d'après cela, alors voyons voir... ah, pour "l'autre" c'était facile mais TOI... mmh... oui je vois de l'ambition, beaucoup d'ambition, mais aussi de la sagesse, de l'intelligence, un goût prononcé pour le travail, du courage évidemment... chacune des Quatre Maisons te conviendrait parfaitement, sans aucun doute... mmh... Serpentard est à exclure, elle correspond à certaine de tes qualités mais bien moins que Serdaigle et Gryffondor... alors, le bleu ou le rouge ? L'intelligence ou le courage, laquelle de ces deux qualités te sied le mieux... mmh... bien sûr, j'ai trouvé... GRYFFONDOR !"

Ce ne fut que lorsque le Choipeaux cria sa décision que Helduin se rendit compte qu'il avait instinctivement fermé les yeux. Ils les réouvrit et vit la table la plus à droite pousser des cris d'enthousiasme. Il se leva avec un sourire après que Dumbledore lui eut enlevé le Choipeaux et couru rejoindre ses nouveaux camarades de classe. Il jeta au passage un regard vers la table des Serpentards où il vit Black et Lestrange le regarder d'un oeil noir tandis que Jedusor eut un léger sourire en croisant son regard. Il ne parvint pas cependant à savoir s'il s'agissait d'un sourire moqueur ou d'un sourire amical.

Il vint se placer en bout de table, au côté d'Elena qui lui adressa un grand sourire. Il remarqua rapidement qu'il y avait aussi Milène Abbot, Georges Benson, Antius Harrington, Alicia Neyer, Andy Potter, Ancelia Pulvard (Note : Rien à voir avec Audrey) et Simone Quentin, c'est-à-dire tous les autres première années ayant été envoyé à Gryffondor. Il les salua tous joyeusement tandis que les élèves des autres années le félicitaient tous, beaucoup tentant même de lui serrer la main.

"Quelqu'un peut m'expliquer ce qu'il vous arrive à tous m'adorer comme ça ?" demanda t-il en souriant.

"Enfin Helduin, tout le monde se serait posé des questions si tu n'étais pas aller chez les Gryffondor !" lui répondit Andy avec un sourire.

"Hein ? Pourquoi cela ?"

"Quoi, tu ne sais pas ?" lui demanda Milène les yeux écarquillés.

"Non, je ne sais..."

"Attendez, c'est Gerrard," intervint Elena pendant que le jeune Weasley mettait le Choipeaux sur sa tête.

Il ne fallut cependant que quelques secondes avant que Gerrard ne soit envoyé rejoindre les Gryffondor. En passant, il mit une petite tape sur la tête d'Andy qui n'eut pas le temps de riposter. Puis, il s'assit en face de Helduin et lui tendit la main.

"Excuse-moi pour toute à l'heure, si j'avais su je... enfin, je pensais que t'était le genre de crétins qui allaient se retrouver là-bas," dit-il en faisant un signe de tête vers la table des Serpentard.

"Mais oui, Gerrard, un Serya à Serpentard ! Plutôt crever, tu crois pas ?" dit Andy, faisant éclater de rire Ancelia, Gerrard, Milène ainsi que quelques élèves plus âgé qui écoutait d'un air distrait.

"Quelqu'un peut m'expliquer s'il-vous-plaît," dit Helduin en regardant Jedusor qui tapait dans la main de Yaxley, qui venait de rejoindre les Serpentards, sans la moindre conviction.

"Et bien mon cher Helduin disons que tu es en quelques sortes... notre maître à tous..."

"Comment ça ?"

"Vois-tu, l'homme qui a fondé cette Maison, Godric Gryffondor, a eu deux fils, Martin et Ronald. Le premier à n'a pas eut le temps d'avoir ne serait-ce qu'une femme avant de mourir tandis que le second a eut trois filles. L'aînée, l'héritière de la fortune de Gryffondor donc, a un jour rencontré un jeune homme qui s'appelait Martin. Un grand homme ce Martin, c'est l'un des créateurs des Harpies de Holyhead, un équipe entièrrement féminine. En 1203 dis toi. Alors que les femmes n'étaient qu'une dizaine toute années et toutes Maisons confondues à être accueillis ici. Mais ce qui nous interresse ici est bien plus simple. Car ce Martin c'était... Martin Serya," répondit Andy.

Helduin écarquilla les yeux. Même pour lui qui ne connaissait pas encore grand chose au monde de la magie, la nouvelle fit l'effet d'une bombe. Lui, descendant du grand Godric Gryffondor ? C'était impensable ! Quoique... quoique ça expliquait la quantité pharaonique d'or qui dormait à Gringotts, ça expliquait la réaction du Choipeaux, ça expliquait pourquoi son coffre était l'un des premier numéro dans la banque...

"Puuuuutain, le descendant de Gryffondor tu dis ? La vaaaache..." s'extasiait Georges.

"Hé, oh, relax," tempéra Helduin. "Je ne connais rien à la sorcelerie ou quoi que ce soit, je ne suis pas meilleur que vous..."

"Tu te trompes Helduin," dit Andy. "Les chiens ne font pas des chats, et même si je déteste les théories fumantes des Serpentards sur les "Sang Pur", le talent se transmet de génération en génération, c'est un fait. Et vu ce que tes grands-parents ont réussi en tant que Médicommage..."

"Ma mère n'est jamais venu ici car elle n'a pas le moindre pouvoir magique alors..." contre-attaqua Helduin.

Le jeune Potter ouvrit et ferma alternativement la bouche sans savoir quoi dire. Ce fut pile à ce moment là que des plateaux de nourriture apparurent sous leurs yeux, donnant ainsi un bon prétexte à Andy pour cesser de s'occuper de cette discussion.

"Et vous, elle est comment votre famille ?" demanda Helduin.

Chacun se présenta rapidement aux autres et Helduin apprit ainsi que Andy Potter, Milène Abbot et Gerrard Weasley était tout trois membres de grandes familles de sorciers qui détenaient des fortunes collosales... sauf Gerrard car sa famille avait toujours eu de nombreux descendants ce qui avait entraîné un éparpillement des richesse.

"Dans ma famille par exemple, on est 11, huit enfants ! Normal qu'on ait des problèmes d'argent," dit-il en riant. "D'ailleurs, trois de mes frères sont étudiants ici. Il y en a un à Serdaigle," dit-il en montrant un garçon roux à l'autre bout de la salle, "et les deux autres sont là-bas," ajouta t-il en montrant deux élèves de sixième et septième année qui plaisantaient avec des filles de leur âge.

Helduin apprit également que Ancelia était dans une situation semblable à la sienne, des magiciens étant intervenus pour corriger la façon de penser de son père lequel présentait maintenant des signes fréquents d'absence.

Lorsqu'elle finit de raconter son histoire, le jeune Gottwald jeta un regard aux autres tables et notamment à celle des Serpentards où il vit Cygnus III et Ryan discuter et ricaner en regardant les Poufsouffle tandis que Jedusor, assis à leur côté mangeait autant qu'il le pouvait. Il s'arrêta un instant et leva les yeux, son regard croisant celui de son ex-compagnon de voyage. Il lui sourit d'un air blasé et montra ses voisins de table d'un signe de tête avant de pousser un long soupir d'exaspération. Helduin eut un sourire et les deux garçons retournèrent à leur occupation, le jeune Gryffondor se concentrant sur un grand garçon au cheveux blonds qui venaient de se poster entre Ancelia et Simone.

"...d'Arithmancie, vous ne l'aurez donc pas cette année. À côté de lui, le gentil gros bonhomme c'est Horace Slughorn, professeur de potion," dit-il en pointant du doigt un homme de forte corpulence qui buvait un verre de vin avec enthousiasme. "Il est sympa si vous êtes doué ou que vous venez d'une bonne famille mais sinon, il vous ignorera tout simplement. À côté de lui c'est Stephanie Antonetti, professeur d'Etudes de Moldus," dit-il en désignant une jolie petite femme aux longs cheveux noirs. "Elle est sympathique mais vous ne la verrez pas cette année. À sa gauche c'est évidemment Adam Sereign que vous connaissez déjà. Aussi sévère que juste, il vous enseignera les Sortilège. C'est un excellent prof au passage. À côté de lui, c'est le vieux MacHogan, prof d'Etude des Runes," il montra un vieil homme bossu qui n'avait plus qu'une trentaine de cheveux sur la tête. "Lui, ça m'étonnerait qu'il vous enseigne quoi que ce soit un jour. Il sera à la retraite d'ici l'an prochain je pense. Bref, à côté de lui, c'est évidemment Armando Dippet, le directeur, il est gentil mais un peu trop parfois. Et il a ses préférés."

Le directeur était assis sur un grand trône au milieu de la table. Il avait de longs cheveux blancs ainsi qu'une courte barbe (par rapport à Dumbledore évidemment, par rapport à quelqu'un de normal, elle était très longue). Il paraissait tout droit sortit du XVIIe siècle.

"Juste à côté de lui c'est Albus Dumbledore, le professeur de Métamorphose et sans doute l'un des meilleurs sorciers au monde. Il est bien plus redoutable que Dippet et c'est lui qui est en charge des Gryffondor. À sa gauche c'est Galatea Têtenjoy," reprit le préfet en désignant un vieil homme au visage ridé de partout qui semblait pourtant avoir une trentaine d'année de moins que MacHogan. "Un très vieux prof, mais également l'un des meilleurs. Il est en charge de la Maison Serdaigle. À côté de lui, c'est Silvanus Brûlopot, prof de Soin Aux Créatures Magiques, il était préfet à Poufsouffle quand je suis arrivé à Poudlard, c'est vous dire s'il est jeune," dit-il en montrant un jeune homme aux cheveux noir et au regard éteint. "Vous ne l'aurez qu'en troisième année si vous choisissez son option. À côté de lui, c'est Annie Pallenberg, (note: soeur du grand-père de l'ex-femme de l'autre génie avec sa bague en forme de tête de mort) la professeur de Botanique. Elle est aussi en charge des Poufsouffle et c'est une bonne prof, sans plus, elle ne vous embêtera pas si vous êtes sages."

La professeur en question devait avoir une quarantaine d'année et avait quelques cheveux blancs ainsi qu'un visage quelques peu ridé. Elle était en grande discussion avec un grand homme chauve à lunette carré et à l'air strict.

"Et enfin, voici M. Victor, c'est le seul dont je ne connaisse pas le prénom. Il enseigne l'Astronomie que vous étudierez normalement le mercredi soir. Sinon il y a aussi le Professeur Binns qui est un fantôme et qui ne vient donc pas au..."

"Je m'excuse mon cher Malcolm mais je suis moi-même un fantôme et je suis présent à vos côtés," intervint le spectre d'un homme habillé comme un noble du XVe siècle. "Je me présente, je suis Sir Nicholas de Mimsy-Porpington, fantôme attitré de Gryffondor."

"Houlà, c'est long ça comme nom..." rigola Gerrard.

"Vous pouvez l'appelez Nick, comme tout le monde," dit alors le préfet.

Gerrard l'interpella ensuite en l'appelant "Nick Quasi-Sans-Tête" mais Helduin ne fit pas attention et préfera parler au préfet.

"Le professeur Binns est donc un professeur fantôme ? Il enseigne quoi ?"

"L'Histoire de la magie. Je peux te garantir qu'il est tout bonnement insupportable. Ses cours sont les plus chiants de tous. Enfin bref, il y a aussi le professeur Martin Gallagher (note: arrière grand-père des deux abrutis qui parle de merveille, de vie pour toujours et de matin de gloire) qui enseigne la Divination mais il n'est pas venu aujourd'hui, il vient rarement lors des banquet."

La discussion s'orienta ensuite sur le contenu des cours et Helduin cessa de faire attention. Il venait de finir son dessert et en profita pour contempler l'ensemble de la Grande Salle. Il se serait cru dans un rêve... entre les tables, divers fantômes flottaient un peu partout, parlant aux divers élèves, certains étudiants s'amusaient à faire voler leur fourchette jusqu'à leur bouche, d'autres transformaient les couverts que leurs amies tenaient en mains en souris ou en gigantesque araignée, ce qui provoquait l'effroi de la victime et les rires des bourreaux. Implacablement, son regard se dirigea vers Jedusor mais plutôt que de rencontrer le visage moqueur du jeune garçon, il se retrouva en plein duel de regards avec les yeux courroucés de Ryan Lestrange qui lui adressa un bras d'honneur.

Surpris par son attitude, Helduin se tourna vers le préfet mais celui-ci était déjà parti. Comme le fantôme était lui aussi absent, il s'apprêta à poser sa question à Andy mais le directeur se leva de son trône à ce moment là et le silence se fit.

"Je souhaite la bienvenue à nos chers première année et un bon retour à tous les autres. J'espère que vous êtes prêt à étendre vos connaissance cette année, mais je dois avant tout vous rappeler que..."

Il continua de parler durant cinq bonnes minutes sans qu'Helduin n'écoute ce qu'il avait à dire, trop concentré par l'observation d'une mouche posée sur sa table. Il fut réveillé de sa létargie par des raclement de chaises tout autour de lui et il comprit qu'il était venu l'heure de rejoindre les dortoirs. Les premières années durent ainsi suivre un des préfets qui les fit grimper dans l'une des tours du château.

Sur le trajet, ils croisèrent des armures qui marchaient et essayaient, pour certaines, d'effrayer les jeunes élèves et virent de nombreuses peintures dont les personnage bougeaient et allaient parfois d'un tableau à l'autre. Ils arrivèrent finalement devant un immense portrait d'une grosse dame.

"Oh, bonjours, vous êtes les premières années ?" demanda t-elle.

"C'est cela," répondu le préfet. "Et le mot de passe est Bouse de Dragon."

Elle eut un sourire et le portrait pivota pour laisser voir un petit passage que les élèves empruntèrent l'un après l'autre et qui donnait sur un grand salon dans lequel il y avait une cheminée entourée de quelques fauteuil et autres canapés ainsi qu'une porte juste à côté de la cheminée.

"Derrière cette porte, il y a une autre salle semblable mais plus grande avec d'autre fauteuil ainsi que des tables et d'autres trucs de ce genre. C'est la Salle Commune où vous pourrez aller lors de vos heures libres," dit le préfet. "A votre droite, ce sont les dortoirs des filles, pour vous les premières année, ce sera le dortoir du troisième étage à droite. À gauche, c'est le dortoir des garçons, vous les premières années êtes au deuxième étage à droite. Ces dortoirs vous sont attribués pour toute votre scolarité, vos bagages vous attendent là-bas. Merci et bonne nuit (note: ouais je sais, Percy fait ça mieux : https://www.youtube.com/watch?v=h7kE4h1aAww (à 3'10" environ))."

Il les salua et emprunta la petite porte qui permettait d'accéder à la Salle Commune, les laissant ainsi entre eux. Les garçons se dirigèrent donc immédiatement vers leur dortoir où ils choisirent chacun leur lit. La pièce était assez petite et en forme de cercle, les 5 lits à baldaquins étant disposé contre les murs, toutes autour d'une petite table. Ils s'assirent tous au pied de leur lit tandis que Helduin et Andy leur proposaient de partager les friandises qui leur restaient. Ils discutèrent ainsi ensemble durant une vingtaine de minutes de sujet plus divers les uns que les autres, plaisantant notamment en jouant avec des "dragées surprises de Bertie Crochue", chacun devant piocher une dragée au hasard et la gouter. Gerrard eut le malheur de tomber à trois reprises sur des parfums des plus loufoque (crotte de nez, poubelle et terre) et failli vomir à chaque fois ce qui fit éclater de rire les quatre autres. Ils étaient sur le point d'aller se coucher quand Helduin se rappela qu'il voulait demander quelque chose à Andy:

"Dis-moi, pourquoi les Serpentards detestent-ils les Gryffondor ?"

Le jeune garçon, qui venait de manger une Chocogrenouille, lui sourit tout en le regardant d'un air malicieux.

"Parce-que les Gryffondor le leur rendent bien !"

"Mais d'où ça vient tout ça ?"

L'autre soupira mais garda son sourire, un brin arrogant, scotché aux lèvres.

"C'est simple, tout vient de la réputation des deux Maisons, les Serpentards sont l'incarnation même de la théorie "Les Sangs-Purs au pouvoir" qui consistent à penser que seuls les sorciers "de pures souches" ont le droit d'apprendre la magie."

"Ce qui est stupides puisque mêmes les "Sang-Pur" ont du sang Moldu, sinon ils seraient tous des congénitaux," intervint Gerrard.

"Ce qui n'est pas exclu vu leur façon de penser. Enfin bref, Gryffondor est associé à l'idée inverse, à savoir que quiconque ayant des pouvoirs magiques doit avoir le droit de les exercer et d'apprendre à s'en servir."

"Mais pourquoi les Serpentards pensent-ils ça ?" demanda Antius Harrington.

"Aujourd'hui, ils font passer cela pour de la Noblesse, mais l'idée de base vient de la peur. Comme pour toutes les sortes de discrimination tu me diras... Ils ont peur des Moldus, peur de ce qu'ils peuvent leur faire. Car auparavant les sorciers ont été pourchassé afin d'être extérminés. Enfin bref, certains sorciers ont toujours peur des Moldu et se cachent donc derrière la thèse des "Sang-Pur". C'est stupide."

"Enfin bref, il y a trois ans, un crétin..." commença Andy.

"Ou une crétine, on sait pas..." intervint Gerrard.

"... publia une connerie de "registre des "Sang-Pur" qui faisait état des famille n'ayant pas de sang Moldu. Dans cette immondicité, on retrouve, entre autre, les noms de Abbot et Weasley comme étant des vrais "Sang Pur". Mon nom est aussi cité parmi les familles de "noblesse inférieur" ainsi que le tien si tu veux tout savoir."

"Mais ça n'a aucun sens, mon père est un Moldu et ma mère..." commença Helduin.

"Certes, mais... comment dire... ça fait mieux. Nos deux familles ont beau avoir accueillit en leur sein de nombreux Moldu et "Né-Moldu", elles font parties des familles les plus craintes et les plus respectés. Tiens, dans ta famille, chaque fois que l'héritier était une héritière, ses fils et filles ne portaient pas le nom de leur père mais celui de leur mère. Car Serya est un nom qui impose le respect partout. Ma famille n'a pas une puissance comparable à la tienne mais elle reste une famille essentiellement composé de grands sorciers."

"Les miens aussi ont accueilli beaucoup de Moldu et Né-Moldu, mais on est quand même sur cette foutu liste," maugréa Gerrard

"Beaucoup je ne sais pas. Il n'y a pas beaucoup de Moldu dans ton arbre généalogique. Mais votre famille est tout de même très connu pour son attitude amicale envers eux..."

"Et quels sont les autres noms de cette liste ?" demanda Helduin.

Andy soupira.

"Bof, j'en sais rien. Je crois qu'il y a Black, Croupton, Macmillan, Nott..."

"Si tu veux savoir qui des première année en fait partie, il y a Milène, moi, Carrow, Greengrass, Black, Lestrange, Ollivander, Parkinson et Yaxley. Tu remarqueras qu'à part moi et Milène, ils sont tous à Serpentard... Sinon, il y en a quelques uns qui ne font pas partie de la liste mais qui sont tout de même issue de grandes familles comme Andy ou Diggory," compléta Gerrard

"Les Rowle ne font pas partis de la liste ?" demanda Andy.

"Si, mais il n'y a pas de Rowle cette année, si ?"

"Il y a Justin Rowle, le fils de Martin Rowle."

"Oui, ben lui il a été rejeté par ces fachos depuis un bail maintenant. Son père s'est marié avec une Moldu pour rappel."

"Ah, oui c'est vrai. Enfin, comme tu le vois, ça reste essentiellement des Serpentards. D'ailleurs, à part le petit Jedusor, ils sont tous membre des 28 familles. Un grand cru cette année," rigola Gerrard. "D'ailleurs, tu le connais Jedusor, non ? Je t'ai vu avec lui avant la Répartition."

"Je sais pas si on peut dire que je le connaisse mais disons que j'ai fais le voyage avec lui. Ce n'est pas un type très sympa, il est marrant et intelligent, mais pas franchement sympathique."

"Comment on peut être marrant et pas sympa ?" demanda Antius.

"Il a un humour très sombre et insultant envers les autres. Mais c'est drôle quand même..."

Et ce fut sur ces paroles qu'ils décidèrent d'aller se coucher. Les étoiles plein la tête, tout content de se trouver dans cet endroit magique, Helduin s'endormit rapidement, jamais il n'avait été aussi pressé d'aller en cours...