Back to Black

par molly_stevenson

Et voilà la suite de An enigmatic girl…

Bonne lecture.

Chapitre 1 : Back for Black.

Tout Poudlard était à la fête à quelques jours de Noël. Enfin, les élèves resté sur Poudlard, c’est-à-dire une petite dizaine. Harry avait finit par pardonner à Remus, et Hermione et Ron s’était échangé leur premier baiser le soir d’Halloween. Mais il manquait quelqu’un, le brun, depuis qu’il connaissait l’existence de cette jumelle, ne pouvait s’empêcher de ressentir comme un vide.

Hermione Granger et Drago Malefoy rentrait dans leur dortoirs après leur dernière ronde quand ils s’aperçurent que quelqu’un était installé dans le canapé. Préférant la prendre par surprise, les deux jeune adultes se séparèrent, partant chacun d’un coté du meuble. En s’en approchant d’un peu plus près, le blond remarqua que c’était une femme, ses long cheveux bruns cascadait sur ses épaules de tel sorte que l’on ne pouvait pas distinguer son visage, à demi penché sur un gros ouvrage d’apparence très ancienne.

- Qui êtes-vous? - Questionna-t-il du ton le plus froid qu’il avait en réserve.

La jeune femme eut un sourire (ou quelque chose apparent), installa un marque page à son livre, le referma, et, tout en le posant sur la table basse, demanda :

- Depuis quand faîtes-vous vos rondes ensemble, tout les deux?

S’apprêtant à répondre quelque chose de bien acide, Hermione ouvrit la bouche :

- Que… Jade?! Quand es-tu rentrée?

Le sourire de la brune s’agrandit un peu plus.

- En milieu d’après-midi. J’ai fait déposé mes affaires au dortoir, et après un rapide passage à la bibliothèque, je suis venue ici pour vous attendre.

Les deux préfets la regardèrent éberlué, tandis qu’elle se levait et se dirigeait vers Hermione, pour lui coller deux bises sonores sur chaque joues. Elle en fit de même à un Drago qui se demandait ce qui avait changé chez elle.

Elle avait toujours le même physique, de long cheveux noir, des yeux aussi émeraude que ceux du pote Potti, et même sans lunettes, et avec cheveux lâché… rien ne changeait vraiment. Pourtant il sentait qu’il y avait quelque chose d’autre. Ce ne fut que quand elle lui fit un sourire éclatant qu’il comprit : C’était son comportement qui avait changé. Elle était devenu plus sure d’elle, et ça la rendait plus charismatique. Ses yeux semblait plus pétillant, plus joyeux, plein de vie.

- En tout cas je suis contente d’être rentrée… - déclara-t-elle avec un sourire radieux.

Soudain Hermione se souvint de quelque chose : son lien de parenté avec Harry. Était-elle au courant? Si non, comment fallait-il lui annoncer? Drago devait-il être mis au courant?

- Euh, Jade, au fait… - commença la jeune femme.

Malheureusement elle fut interrompu par le blond qui ne l’avait pas entendu.

- T’as été plutôt longue à revenir…

- Oui, je devais aider Rodrigue à faire un dernier truc… quelque chose que j’avais promis…

Drago acquiesça silencieusement.

- Bon, je vais vous laisser, comme vous avez pu le remarquer, je porte encore l’uniforme de Beaubatons, et il va falloir me changer avant de faire un raid au cuisine pour me faire un case dalle. - elle leur refit deux bises - Bonne nuit tout les deux!

Et elle ressortit. Le regard d’Hermione se perdit dans le vide par où elle était partit.

- On peux dire qu’elle revient en forme… Un peu trop même…

Approuvant, le préfet déclara :

- Elle est… plus joyeuse qu’en partant, ça c’est clair…Je sais pas s’y c’est dû à ce qu’il s’est passé là-bas où au fait de revenir, mais…

Il alla s’asseoir dans le canapé, rapidement rejoint par son homologue féminin. Attrapant le livre qu’elle avait oublié sur la table basse, Hermione s’étonna :

- Tiens, tu as vu, elle lit toujours le même ouvrage qu’en partant… Il ne lui avait pourtant fallu que deux semaines pour lire le premier qui était un peu plus épais…

Haussant les épaules, le blond proposa :

- Peut-être qu’elle le trouve plus intéressant à lire et que donc elle en a fait son livre de chevet, comme toi avec l’ouvrage principale… tu l’as lu combien de fois déjà? Cinq, six fois?

Comme elle rougissait légèrement, il poursuivit :

- Enfin, peut-être qu’elle n’a simplement pas eu le temps de le lire en France… On a qu’à regarder, si les pages sont très abîmée, c’est qu’elle la lu plusieurs fois, sinon, c’est la deuxième option…

La jeune femme acquiesça et ils prirent le livre sur leur genoux.

- On est grave quand même, on est en train de feuilleter un livre pour vérifier la cadence de lecture d’une copine…

Alors qu’il allait affirmer à son tour, il remarqua des écritures au bas de la page.

- Regarde Hermione… Tu sais ce que c’est? J’arrive pas à comprendre.

- ça ressemble à du belge, ou du français… Enfin, une langue d’outre-manche…

- Tu crois que c’est Jade qui l’as écrit?

Regardant d’un peu plus près, la jeune femme répondit :

- Sans doute… Je n’ai que quelque légère notion de français, mais… - montrant un mot du doigt - ça, veut dire ‘’famille‘’, c’est semblable à notre langue… et - en montrant un autre - ça, je crois que c’est le ‘’problème‘’. Problème de famille… Avec un point d’interrogation… bizarre. Enfin, je comprend pas trop…

- C’est justement pour ça que c’est écrit dans une autre langue!

Les deux préfets se retournèrent brusquement. Jade se tenait dans l’encadrement de la porte, un air mécontent sur le visage.

- Vous êtes au courant que c’est une violation que de fouiller ainsi dans ma vie privée?!

Elle leur arracha l’ouvrage des mains, et ressortit en trombe de la salle commune.

Ï

Elle n’en croyait pas ses yeux, il fouillait dans ses affaires! Ne pouvait-elle donc pas leur faire confiance?! Entrant sur les nerf dans la salle commune des Griffondors, elle ne remarqua pas Harry qui s’avançait vers elle.

- Jade!

Elle se retourna et le fixa de ses yeux émeraude.

- J’espère que ce que tu as à me dire est important parce que je suis franchement pas d’humeur!

Il se refroidit brusquement, et la regardant d’un air glaciale déclara :

- Plutôt oui, parce que sinon je ne t’aurais pas attendu jusqu’à pas d’heure pour t’en parler tu te doutes… Mais viens t’asseoir, parce que c’est assez long à raconter… C’est au sujet de… ton père…

Elle écarquilla les yeux, et alla s’installer à ses cotés dans le canapé.

- Tu sais des choses qui pourrait m’intéresser?

- Sirius Black était mon parrain. Il est mort devant moi, et à cause de moi… Je l’aimais comme un père… c’était le meilleur ami du mien…

- Ton père… est décédé?

- Oui, mon père s’appelait James Potter, et ma mère Lily Potter, née Evans…

Elle le regarda sans comprendre.

- Pourquoi me parles-tu de…

- Nos pères faisaient parti d’une… bande pendant leur scolarité, les maraudeurs… c’était de sacrée farceur, et tu pourras demander à n’importe quel prof qui ait enseigner à leur époque, ils te diront qu’ils étaient infernaux… mais très intelligent… Il y avait bien sur Sirius Black et James Potter, mais il y avait aussi Remus Lupin, et Peter Pettigrow - en prononçant ce dernier nom, le visage d’Harry s’assombrit - Il faut savoir qu’à l’époque où ils ont quitté Poudlard, Voldemort était au plus haut de son pouvoir, et quand mes parents nous ont mis au monde ma sœur et moi, ils ont du ce caché… en commençant par nous faire adopter…

- Tu as une sœur? Comment s’appelle-t-elle?

Le jeune homme eut un silence, comment allait-il bien pouvoir lui annoncer la suite sans qu’elle ne tombe en syncope?

- Sur les quatre membres des maraudeurs, deux sont mort en héros, un a trahis et est mort à son tour, et le troisième… Remus… m’a appris que j’avais une sœur, a peu près quand tu es parti…

Elle fronça les sourcil, craignant d’avoir compris ce que son ami tentait de lui annoncer…

- Tu… Ma sœur… ma jumelle… C’est toi…

Et il se prit la tête entre les mains, comme près à recevoir un coup particulièrement violent sur le haut du crâne…

- Tu… Tu veux dire que… je ne suis pas une Black? Je suis une Potter? De par le sang, ces parent biologique dont j’ignorais tout, ce sont… les même que les tiens?

Il acquiesça doucement, avant de plonger ses yeux dans les siens.

- On a les même yeux… ceux de notre mère… je suis d’ailleurs surpris qu’aucun professeur, à commencer par le directeur, ne s’en soit aperçu…

Maintenant, il attendait sa réaction, elle pouvait aussi bien être impulsive, s’emporter, et quitter Poudlard, ou alors…

Le prendre dans ses bras? Elle s’était penché vers lui et l’avait serré tout contre elle, la tête enfouit dans son cou. Puis elle se détacha de lui et lui déclara un doux sourire sur les lèvres :

- Tu sais, je suis contente d’être rentrée, ne serait-ce que pour te revoir…

- J’espère que je ne dérange pas…

Il se tournèrent vers la voix qui venait de les interrompre : Ginny, en robe de chambre, les regardait, un air courroucé sur le visage.

- Ginny… Que… ce n’est pas ce que tu crois…

Reculant doucement elle demanda :

- Et qu’est-ce que je crois selon toi? J’ai vraiment été trop bête…

Elle secoua la tête et repartit vers son dortoir.

Harry se préparait à partir à sa suite, mais sa sœur le rattrapa par le bras, et leurs yeux d’un même vert se croisèrent.

- Laisse… Je m’en charge… c’est moi qui t’ai mis dans ce merdier… à moi de t’en sortir…

Elle se leva et prit l’escalier menant au dortoir des sixièmes année. La rousse était allongée sur son lit, les rideaux de son baldaquin tiré.

La brune s’approcha doucement s’installant délicatement sur le bord du lit. Déplaçant le rideau de la main, elle distinguait les cheveux roux de la jeune fille, étalé sur l’oreiller, le visage enfouit dans l’oreiller. Lui passant une main sur les cheveux, elle murmura :

- Ginny… Ne pleure pas… Harry ne m’intéresse pas... Il ne m’a jamais plu... Ce n’est pas mon genre de mec de toute façon... Trop gentil garçon pour moi... Alors oui… j’étais dans ses bras... oui, je l’aime beaucoup... Mais pas comme ça… pas comme toi… Je vais te dire quelque chose… En France, j’avais l’habitude de serrer mes amis comme ça, de les embrasser… c’est comme ça chez nous… Et puis… n’as-tu jamais prit Ron dans tes bras?

La rousse releva la tête, le regard intrigué.

- Ce… - commença-t-elle des larmes dans la voix - Ce n’est pas pareil… Ron est mon frère…

Jade eut un sourire compréhensif.

- Tu sais pourquoi j’étais avec Harry? Tu sais ce qu’il vient de m’apprendre?

Elle secoua la tête.

- Tu connaissais peut-être mon père adoptif… Sirius Black… et bien mes vrais parents…

Ce soir là, Jade et Ginny scellèrent une amitié sans faille en même temps que la brune apprenait à la jeune fille son passé, dans les moindre détail… Tout, depuis ses origines, jusqu’à Rodrigue… leurs meurtres, leurs raisons… elle alla jusqu’à parler de Drago, et de son baisé…

Ï

Jade ne savait pas vraiment pourquoi elle s’était confiée ainsi à sa camarade. Mais elle avait finit par décrypter le sentiment qu’elle ressentait face à elle. Ginny ressemblait énormément à Camille, et quand pendant quinze ans, vous avez confier toute vos peines et toutes vos joie à une jeune femme, il est difficile de faire autrement.

Quand au petit matin elle se réveilla, de forte courbature dans le dos et dans les épaules, elle eut un sourire en se rappelant ces nuit qu’elle passait à discuter avec son ancienne meilleure amie. Elle se leva discrètement et se faufila jusqu’à son propre dortoir pour se faire une rapide toilette. Puis elle descendit dans la salle commune où Hermione, Ron, et Harry discutait avec agitation.

Avec un air narquois, la jeune femme déclara :

- Avouer vous parler de moi…

La silence qui suivit cette déclaration la conforta dans cette impression. Elle ne s’en inquiétait pas outre mesure, car elle savait qu’il n’allait pas être les seuls.

- Posez moi vos questions plutôt que de ne faire de vil messe basse…

Le rouge au joue, Harry commença :

- En fait, on voulait… savoir ce que tu… avais fait pendant ces deux mois…

Un doux sourire sur les lèvres, Jade s’installa à leur coté sur le canapé.

- J’étais à Beaubatons, j’étais parti sans régler certains… problèmes que j’avais laissé là-bas… maintenant c’est bon…

Elle fit une pause le temps de les laisser assimiler ce qu’elle venait de dire, et bien que sentant qu’elle lui cachait quelque chose Harry lança un autre sujet de conversation :

- Au fait Jade, je n’ai pas eu le temps de te le dire hier soir, mais… au sujet de Sirius Black… tu sais, ton père adoptif…

Tournant vers lui un regard intéressé, la jeune femme questionna son frère :

- Oui?

- Et bien, Remus m’a montré le testament… Il n’avait pas voulu le faire avant à cause du secret… Il se trouve que tu es la deuxième héritière, et qu’on doit se partager la maison…

Jade eut un sourire lumineux, et se pencha vers le jeune homme lui déposant un baiser sur la joue.

- Ce qui veut dire que cette été, je ne rentre pas en France, mais je reste ici avec toi? - jetant un regard au deux autres - avec vous?

Acquiesçant lentement, les trois Griffondors se levèrent les uns après les autres.

- On fait quoi maintenant?

Ce fut Ron qui répondit à la jeune femme :

- Je sais pas pour toi, mais moi je crève la dalle! Alors si on pouvait aller manger!

- Ronald, tu es un ventre sur patte!

Grimaçant à son nom complet, le roux partit le premier, suivit de près par les trois autres jeunes adulte.

Un petit commentaire?