Essais.

par chibi_chan

Le lendemain, Samedi, Ràna se leva en pleine forme et descendit ou plutôt survola rapidement les marches de l’escalier son balais sur l’épaule, les essais pour rentrer dans l’équipe étaient tôt le matin ce qui n’était pas pour lui déplaire. Elle passa rapidement devant des Serpentards pas encore réveillés et s’engouffra dans le passage qui masqué la salle commune.
Ràna souriaient déjà à l’idée de voler sur son balai, elle adorait ça et c’était l’une des rares choses qui la détendait vraiment.
Elle passa en coup de vent devant la Grande Salle, presque vide à cette heure matinale, après avoir monté les escaliers qui menaient aux cachots quatre à quatre.
A peine avait-elle fait quelques pas dehors qu’elle enfourcha son balai sans s’arrêter et décolla avec énergie. Le vent frais du matin lui passait dans les cheveux tandis que le soleil caressait doucement sa peau.

Moins de deux minutes plus tard elle atterrissait habillement sur le terrain où certains candidats étaient déjà présent et la regardait d’un air mauvais. En réponse elle leur lança un sourire narquois resplendissant.
Peu à peu les gradins se remplirent de supporters de Serpentard.
Montague, le grand et musclé capitaine de l’équipe de Serpentard s’avança :
_Faites quelques tours de terrain en volant, tout les coups son permis (sauf avec les baguettes), ne resterons pour les essais que ceux qui resterons en vol jusqu’au bout ! annonça-t-il d’une voix grave.
Il siffla et les candidats s’envolèrent. Ràna en première grâce à la vitesse de son Eclair de Feu. Elle vira sur la droite à fond pour mettre le plus d’écart possible entre elle et les autre.
Elle l’avait bien comprit, le but était de faire tomber les autres de leurs balais ou de les désarçonner, seuls les plus agiles, les plus rusés et les brutes resteraient. Bientôt une lutte aérienne sans merci allait débuter.
Cela ne manqua pas, à peine eut-elle fait un tour de terrain que les candidats commençaient déjà à se pousser dans le vide, prudente Ràna prit de la hauteur mais, déjà, trois Serpentards de sixième et septième année la prenait en chasse. Ce n’est pas parce qu’on a le balais le plus rapide que l’on est intouchable.
Elle piqua vers le sol en les voyant approcher, les entraînant dans son sillage, ils étaient loin de se douter du piège dans lequel ils venaient de tomber.
Le sol se rapprochait à une vitesse vertigineuse mais la Serpentarde ne ralentie pas, gardant un visage impassible et concentré. Brusquement elle redressa son balai et le stoppa à cinq mètres du sol. Surpris les trois autres freinèrent à fond, manquant de passer pardessus leurs balais, et c’est là que Ràna intervient, en se plaçant derrière eux elle leur donna un coup de pieds dans le dos à chacun. Ne pouvant pas se retenir à leurs balais à temps les trois Serpentards firent une chute de trois mètres et tombèrent lourdement au sol sous les rire et les applaudissements de leurs condisciples.
Remontant fièrement en altitude après son exploit, elle continua tranquillement les tours de terrains sans que personne ne viennent la déranger.
Au bout d’un certain temps, Montague fit redescendre les candidats.
Il ne restait que Ràna, Crabbe, Goyle, Pansy (Ràna se demandait vaguement comment elle avait pu arriver jusque là) et trois autres Serpentards qui avaient l’air aussi futé que les deux gorilles/garde-du-corps de Malfoy.
Crabbe et Goyle furent immédiatement pris comme batteurs, à défaut de savoir viser et réfléchir, ils savaient frapper fort.
Ne restaient que Ràna et Parkinson, toutes deux candidates pour le poste de poursuiveur vaquant. Pansy fusilla Ràna du regard en prenant le souafle et marqua sept buts sur dix essais. Elle atterrit maladroitement et lança un sourire carnassier à sa concourante qui lui rendit un sourire amusé.
Ràna décolla souplement et alla tranquillement se placer en face du gardien. Elle l’observa un moment, le souafle sous le bras puis lui fonça dessus, avec de multiples feintes elle marqua facilement les sept points dont Pansy était si fière. Enfin elle enchaîna avec deux tirs normaux qui passèrent aisément et pour conclure en beauté elle lança la grosse balle écarlate en tordant bizarrement son poignet, faisant tourner la balle sur elle-même vers l’anneau central. Le gardien se plaça pour la rattraper se qu’il réussi à faire, mais la balle grâce à l’effet de rotation lui réchappa des mains et rentra dans l’anneau de droite.
Des applaudissements des vert et argents retentirent à nouveau pour acclamer ce magnifique but.

Au loin les Griffondors observaient leurs adversaires, cette année cela risquait d’être serré pour remporter la coupe de Quidditch...




J'espère que cela vous plais!! Des commentaires s'il-vous-plait ^-^ !!!!