Chapitre 11

par Aerith

Chapitre 11





Lorsqu'Aerith revint à elle, elle était dans sa chambre. Elle essaya de se redresser mais son corps était perclu de douleur, elle se laissa retomber en arrière. Elle se souvenait parfaitement de ce qui s'était passé, sa nuit avec Léon et le combat qui avait eu lieu, tout ça à cause d'elle. Elle regrettait que Cloud et Léon se soient battu, surtout à cause d'elle mais elle ne regrettait pourtant pas la nuit qu'ils avaient passée ensemble. Non, elle n'avait aucun sentiment de regrets, par contre elle était sûre que Léon en avait. Cela s'était produit bien trop tôt, elle n'avait pas eu le temps de gagner son coeur, seulement son amitié et sa confiance. Tout était sûrement réduit à néant maintenant. Elle souffrait intérieurement, Léon n'oserait plus la regarder en face et elle ne voulait pas voir le groupe se déchirer à cause d'elle. Elle aimait Léon, depuis longtemps déjà mais elle avait toujours gardé le secret. Elle devait partir, prendre du recul, peut être qu'elle reviendrait voir le chef du Comité un jour. Oui, elle reviendrait quand cette histoire serait tassée et si Léon voulait toujours la voir.
Sans sent rendre compte, les larmes coulèrent le long de ses joues, noyant son regard vert. Il lui manquerait cruelement, sa seule présence l'enchantait mais elle ne serait d'aucune utilité ici dans les conditions actuelles. La jeune femme essuya ses larmes, elle lui écrirait une lettre et demanderait à Cloud de l'emmener dans un autre monde. Son ami accepterait sûrement, il devait encore être en colère, l'éloigner de la forterresse ne serait pas un mal. Finalement revenir à la vie n'était peut être pas une si bonne idée. Elle avait compliqué la vie de bien des gens, même si elle en avait aussi aidés. Sa décision prise, elle s'endormit, elle devait reprendre des forces avant son voyage.

Cloud était sortit s'aerer l'esprit, il revenait à présent chez Aerith, il ne décolèrait pas, ce Léon grrr, si il l'avait devant lui à cet instant il l'étranglerait. Il monta l'escalier et entra dans la chambre d'Aerith, celle-ci dormait paisiblement, comme si tout allait bien, comme si rien ne s'était passé. Il écarta une mèche rebelle du visage de la jeune femme puis se posta devant la fenêtre, il devait peut être l'emmener loin de la Forterresse et la protéger de Léon. Il considérait Aerith comme une soeur, il ne pouvait pas la considérer autrement d'ailleurs, le lien qui les unissait était assez particulier, unique en son genre.
Il était au clair avec Aerith mais avec Tifa... c'était une autre histoire. Il l'évitait à cause de la part de Ténèbres qui s'était emparré de lui, à cause de Séphiroth. La lumière qu'avait la jeune femme était trop forte pour lui, il s'était réfugié dans ses souvenirs et dans l'ombre.
Il perçut un mouvement derrière lui et se retourna, Yuffie était là.

_Je suis venue voir comment elle allait.

_Elle se repose, plus de peur que de mal mais je pense qu'elle ne doit pas rester ici.

_Cloud, j'aimerais que tu m'expliques ce qui se passe et s'est passé. Je m'inquiète pour elle, c'est mon amie aussi.

Cloud soupira, il y avait assez de gens impliqués dans cette histoire, pas la peine d'en rajouter d'autre et encore Yuffie.

_Je sais tout ça mais je ne veux pas, ça ne te regarde pas, si Aerith veut t'en parler, elle t'en parlera. Ce n'est pas à moins de le faire. Retourne au Comité, je pense que tu as du boulot non?

_Mais... Bon d'accord, a plus tard.

Yuffie repartit en maugréant. Cloud reporta son attention sur Aerith, celle-ci semblait sur le point de se réveillée. Il s'approcha doucement.

Aerith entendit des voix, ses paupières frèmirent puis elle ouvrit les yeux. Elle vit Cloud debout pas très loin d'elle. Elle se redressa lentement, son corps ne la faisait plus autant souffrir qu'auparavant. Une fois assise, elle se tourna vers Cloud. Elle voulut prendre la parole mais celui-ci fut plus rapide qu'elle.

_ Aerith, j'ai réfléchit, je pense que tu devrais quitter la Forterresse oubliée. Dès que tu iras mieux nous partirons.

La jeune femme eut un pâle sourire.

_Je suis arrivée à la même conclusion que toi, je dois prendre du recul, cette histoire a tout chamboulé. Il me faut partir le plus vite possible, le temps que tout se tasse.

L'ex soldat 1ère Classe la dévisa avec suprise. Aerith sourit.

_Hé oui, je peux moi aussi faire preuve de bon sens, je sais que c'est la meilleure solution pour le moment.

Cloud aquieça sans rien ajouter.

_Pouvons-nous partir ce soir, à la tombée de la nuit?

_Oui, si tu te sens assez bien pour voyager. Mais pourquoi à la tomber de la nuit?

Aerith baissa la tête en une réponse suffisament éloquente.

_Je vois... Tu ne veux pas qu'il le sache, tu veux partir comme une voleuse?

_Pas comme une voleuse, murmura-t-elle. Je ne veux pas qu'on cherche à me retenir c'est tout.

Elle n'évoqua pas Léon, c'était de lui dont elle craignait le plus la réaction, surtout après lecture de la lettre qu'elle allait écrire.

_Je comprends.

_Cloud, est-ce que tu peux me laisser? J'aimerais me reposer encore un peu.

_Bien sûr, je reviendrais te voir plus tard.

Il fit demi-tour et quitta la pièce. Aerith se leva et marcha jusqu'à son bureau en s'appuyant au mur, elle s'assit et prit du papier ainsi qu'une plume. Elle allait écrire la lettre adressée à Léon et ce ne serait pas une partie de plaisir, elle préférait que Cloud ne soit pas au courant. Elle prit donc la plume: Léon, je ne sais par où commencer...

Quelques heures plus tard, Aerith était prête à partir. Elle avait posé sa lettre sur son oreiller, en évidence.