Noyades

par castielangel

Partie 11 : Noyades.

( Vendredi après-midi )

Perdu. Enchaîner. Voila comment il se sentait. Le revoir avait fait effondrer les dernières barrières qui lui rester, l'avait épuiser au point de non retour. Comment diable son ex-amant se retrouvait-il ici en ce monde ?

Le choc passé de revoir sa silhouette, son regard qui l'avait plus d'une fois envoûter pour mieux le briser plus tard par l'infidélité, Castiel maudit son oncle pour cette souffrance dont il avait cru fini et qui le poignarder un peu plus alors que Nick lui brouiller son esprit pour mieux le manipuler. Il avait vu dans son jeu, Aaron était juste là pour le rabaisser , le coup de grâce venait tout juste de tomber. Il devait y résister, il le savait, pour le bien de tous. Ezekiel n'était pas vraiment là de toute façon, hein ? Il était mort. Mort déchiqueter par un requin après qu'il lui avait dit de disparaître et de l'avoir menacer de mort...

- Je sais à quoi tu penses Castiel, sache que je sais ce qui te ronge....

Castiel était à genoux à se tenir la tête entre ses deux mains tout en fermant les yeux. Il ne pouvait être ici, à lui parler, à être à ses cotés, c'était un coup de Nick, de son oncle diabolique qui voulait faire de lui une arme destructrice, ce dernier lui ayant tout dévoiler. Ezekiel n'était que le fruit d'un sort, point barre !! Et il n'arrêtait pas de se le répéter quand il sentis un frottement et une étrange prise lui prendre ses poignets.

- Il te ronge tellement ce regret...

- Lâche-moi !! fit-il en se redressant et en se plaquant contre une quart du placard. T'es pas réel !

- Mais si...

- Mais nan ! C'est impossible !!

Le jeune triton repris sa tête entre ses mains tout en se laissant glisser contre le mur. Il placer des barrières. Il devait se contrôler. Nick essayer de le faire flancher, hors de question qu'il cède. Il devais faire gagner du temps. Cependant ce dernier sembler avoir tout prévu quand il se mis à son niveau pour lui prendre de force son menton et de lui parler d'un ton qui le fit frisonner.

- A quoi essaie-tu de résister Castiel...Mon cher neveu..Regarde-toi, tu es tomber si bas. Quittant lentement ce que tu es réellement. Tu te voile la face. Ce n'est pas à proprement toi qui es responsable de la mort de Ezekiel, tu devrais le savoir...La colère nous fait dire parfois des choses désagréables...

- Tais-toi...

- Tu vois, tu refuse de le voir...Moi, je sais ce qu'il s'est réellement passer ce soir-là, car il me l'a dit. Tu l'as blessé certes, mais ce qui à causer sa perte, se sont les filets des hommes...

- Tu mens....Il s'est fait dévorer !

- Les requins n'ont eu qu'à se servir...Castiel ! Notre monde s'éteint. Les hommes envahissent notre territoire, beaucoup d'entre nous ont souffert de pertes indescriptibles ! Nos ressources s’épuisent, nous mourrons tous petit à petit. Suffoquons à ce monde qu'on ne reconnais plus ! Il faut leur faire comprendre qu'il ne sont pas les seuls ici-bas !!

Castiel sentait des pics de confusion le gagner et il savait que cela n'était pas bon. Il n'avait aucun souvenirs de ce qui lui avait fait perdre la raison lors de l'affaire Crowley et Balthazar et Gabriel n'avait pas trouver le point non plus. Il ne savait donc pas ce qui provoquer en lui sa perte de contrôle et il angoissait. Et ça, Nick l'avait sentis. Ce dernier s'était relever et avait quitter la pièce pour le laisser avec...Son ex-amant fantôme ? Il en douter, Ezekiel était pourtant bien en chair et en os selon ses yeux et quelque chose le brûla de l'intérieur quand ce dernier s’accroupit devant lui pour lui caresser sa joue droite tout en s'approchant.

- Tu n'as pas changer...Castiel...

- Me touche pas !

- Pourquoi ? N'est ce pas naturel...Il s'approcha de son oreille. Que je veuille me venger. Que je veuille que tu me venges mon amour....

Castiel ferma les yeux sous ces gestes qui faisait tambouriner son cœur un peu plus. Il ne savait comment réagir à tout ça et tout se mélanger. Ses souvenirs du temps passé à ses cotés, ses joies et ses peines qui s’imposa tel un duel avec ce qu'il vivait depuis quatre ans maintenant avec Dean et Aaron. Tout était différent. Tout...Se ressemblait et s’étiolait. Cœur déchiré entre ce passé et cet avenir, ou perdu, il ne savait plus choisir.

Il sentait son corps se briser, et une décharge électrique le força à hurler, brisant ces barrières. Elle était puissante, brûlante, assommante, il n'arrivait pas à se contrôler et sa panique augmenta quand un flash passa devant ses yeux fixant le plafond, la silhouette de sa mère se détachant de la pièce pour se penché vers lui et de lui serrer la gorge. Il affola, perdu dans une réalité qu'il semblait que voir avant que sa mère ne s'approche un peu plus :

* Comment pourrais-je t'aimais encore Castiel...Tu n'es qu'un prince maudit ! *

Le jeune homme sentis ces mains le serrer un peu plus, voilant un peu ses yeux turquoises.

* Tu nous a tous vouez à la mort...Tous, mourrons sous tes coups !! *

- Je...Je ne comprends pas !! Réussit-il à articuler tout en voyant de la surprise dans le regard de son ex-amant.

* Il y a rien à comprendre...Tu finiras fou comme moi...Un diamant abîmé dans un tas de cailloux !! *

Les frontières étaient flous et Castiel distingué mal. Son amant avait reculer rapidement de lui comme s'il porter la poisse et sa mère, car c'était bien elle, l'emprisonner toujours de ses mains et lui murmurait des phrases incompréhensibles. Il l'avait toujours connue un peu folle avant de le devenir complètement et il était à présent, l'enfant apeuré qu'il était devant elle autrefois, subissant blessures et coups.

- Nick n'a était qu'un larbin...Un faux frère...Une fausse réalité...Léviathan? Il délire...Ou bien, je suis folle....Sûrement....Castiel, jamais tu aurais dû t'éveiller...JAMAIS !!!

Le jeune triton était tellement envoûtait par le regard étrange que lui porter sa mère, une peur sans nom qu'il se demander un instant pourquoi elle n'avait toujours pas serrer ses mains si frêles contre son cou quand elle disparue en fumée par une nouvelle brûlure le parcourant. Sa tête était incroyablement lourde et légère à la fois avant que quelque chose le transperce d'une étrange douleur et qu'il se retrouve submergé par une multitude d'images de sa vie et que son lien se déverse en une forte marée, ses derrières traces de conscience se noyant dans la force mystique qui prenait de nouveau la vie en le consumant de l'intérieur sous un murmure de terreur provenant de la seule personne encore présente dans la pièce :

.

L'eau monter au fur et à mesure de la monté de la marée et alors qu'il avait monté Claire sur un petit rocher plus haut pour éviter qu'elle soit trop trempée, Aaron faisait face aux heures. Claire tremblotait par le froid et le vent s'engouffrer par moment alors qu'il essayer de trouver comment il pourrait les faire sortir de là sans montrer sa réelle apparence. Et il avait beau tourner la situation en large et en travers, il ne pouvait rien faire.

Et il allait perdre espoirs alors qu'il se concentrer pour des appels téléphatiques qu'il reçu un message. Il avait ouvert les yeux sur le plafond ouvert sous les questions de Claire lorsqu'il lui avait dit que les secours arriver et cinq minutes après, Dean et Cole était tout deux au-dessus du trou.

- Aaron !

- Dean ! Mr winchester ! Firent les adolescents.

- Vous allez bien ?

- Oui, mais...

- Aaron, sais tu ou est ton père ? Coupa Cole.

- NON ! Mais un des gars à dit que Castiel devait accepter sa défaite !

Aaron fixa intensément les deux hommes mais surtout, Cole sembler savoir ce qu'il se passait ailleurs.

- Ok, je pars retrouver ton père...Dean, libère -les !

- At...Attends Cole !!!....Abruti...Aaron vit Dean les regarder de nouveau. Je vais vous chercher une cor...

- Dean !!

Aaron vit leur agresseur d'avant choper Dean pour l’empêcher de les délivrer. La situation était critique surtout que la marée montée et que les coups échanger plus loin hors de sa vue n'était pas du tout rassurant. Il avait eu beau d’appeler Cole en téléphatie, ce gars-là s'était faufilé tel une ombre déjà bien trop loin pour une discussion psychique. Il jeta un coup d’œil à Claire qui fatigué et décida que de toute façon, il n'avait plus le choix, Claire aura la mémoire effacer et il ne se le pardonnerais jamais. Mais son père était porté disparu, son autre père se battait pour rester en vie et parallèlement leur sauver les miches, à son tour d'entré en scène.

- Claire, je t'en pris. N'ai pas peur de moi....

- Quoi ? Pourquoi tu....Pourquoi tu te déshabilles ?

Aaron ne l'écouter guère, l'eau montée, ils ne pouvait grimper plus haut pour ne pas se noyés et il avait aucune envie de voir sa petite amie mourir lentement pour un secret stupide ! Il préféré se dévoiler quitte à ne plus la voir après sa perte de mémoire. Il retira donc ses baskets qu'il avait mis sans chaussettes et avait retirer son short avant d'enlever quelques boutons d'en haut de sa chemise avant de retirer ses bras de leur manche et de la faire glisser sur ses hanches. Après transformation, il était hors de question pour lui de se trimballer à poil ! Son boxer aurait disparu, autant prévoir à l'avance...

- Qu'est ce que tu as sur tes cotes ? S'écria Claire qui le fit sortir de ses réflexions.

- Une partie de moi...De plus, Claire, j'ai jamais eu la phobie de l'eau...Je suis née dedans...

- Qu...Quoi ?

- Pardonne-moi mais, je n'ai aucune envie de te voir mourir noyée...

Et dans la seconde qui avait suivie, Aaron avait fermer les yeux pour se laisser tomber dans l'eau déjà présente et qui arriver à leur taille pour se transformer entièrement dans l'eau, sa chemise toujours en place sur ses hanches même si elle tachée le tableau. Puis, il perça la surface de l'eau, regardant d'un air désoler, Claire apeuré et acculer le plus possible contre la parois rocheuse derrière elle. Il fit un mouvement vers elle pour la faire réagir....

- T'approche pas !!

- Claire...J'vais rien te faire...

- Qu'est ce que tu es ?

Aaron baisa la tête, s'éloigna un peu avant de relever la tête.

- C'est pourtant visible...Je suis une sirène...Enfin, un triton pour être plus précis.

Les secondes avaient parues étranges et lentement, Claire s'était rapprocher de lui. Il s'était même avancer pour pouvoir toucher le bout de ses pieds avant de s'excuser une nouvelle fois. Il pris finalement son courage à deux main pour plonger sous l'eau et de lancer à plusieurs reprise des éclairs qui fissuré la roche qui, une fois éclater, avait envahit la grotte. Il avait vite faite demi-tour, avait choper Claire qui était tomber à l'eau et être ballotté par la vague qui s'était engouffrait et il l'avait embrasser pour lui donner de l'air avant de plonger et de prendre la direction de la plage.

Et des minutes plus tard, alors qu'ils étaient tout deux la tête hors de l'eau et le sable commençant à gêner leur nage vers la terre ferme ou Kali commencer ses ravages, Aaron vit Dean sur cette même plage, à califourchon sur le corps de leur agresseur, une dague enfoncer dans ce dernier lui indiqua la victoire de son deuxième paternel qui, après un appel de sa part, se détacha du cadavre auquel il était assis pour venir récupérer Claire dans tout ses états alors qu'il reprenait une forme humaine.

- Astucieux la chemise ! Fit Dean.

- Ah oui, merci ! En se grattant le haut du crâne alors que Claire venait tout juste de s’effondrait dans l'inconscience quand une explosion dans le lointain retentis.

- Qu'est ce que c'est que ça ?! Fit Dean en tenant Claire dans ses bras.

- On...On dirait que...

- Castiel !

Et sans attendre, Aaron suivit son deuxième père malgré les rafales violentes qui s’abattaient sur la cote pour retrouver la jeep de ce dernier et de conduire Claire en sécurité avant de retrouver la route de Castiel.

.

De sa place, il le voyait, le ressentait. Kali n'était présente que pour cacher les dégâts qu'il faisait. Encore et toujours, comme une histoire qui se répète et dont il aurait préférer ne jamais rien savoir. Il avait penser pourtant que ce jour ne viendrais jamais. Après tout, tout c'était plus ou moins bien passer, et cela aurait dû le rester.

Pourtant, au fond de lui, il avait toujours su. Les catastrophes n'arrivaient jamais sans prévenir. Il y aurait encore trop de secret à couvrir...Encore une fois. Ça en avait déjà fait perdre la folie à l'ancien réceptacle...Un soupire et Balthazar sentis son cœur flancher. Il avait appris à l’apprécier celui-là. Pas comme l'autre, manipuler à souhait. Enfin, celui-ci était déjà bien atteint niveau manipulation alors sa changer quoi au final ? Et puis, ce n'était pas réellement un réceptacle il fallait arréter de se voiler la face....

Un autre soupire...Il serait celui dont tout le monde cracherais une nouvelle fois dessus. Il le savait. Mais pour le bien de tous, il le devait. Assassin de l'ombre. Il savait pourtant, ses parents l'avait mis en garde depuis longtemps que la menace serais de l'intérieur même de ce cauchemar qui s'éveille. Il le savait, et il en avait rien fait ! Lagon bleu l'avait trop diminuer. Ce paradis ne tenait qu'à un fil et il était à deux doigts de tomber. Même ses frangins n'étaient point au courant !

Énervé, Balthazar foudroya son bureau. Il les avaient tous manipuler ! Tous duper ! Tous, sans exception !



...TO BE CONTINUED...