Tempête

par castielangel

Partie 10 : Tempête.

( Vendredi matin )

Il avait passer la nuit à essayer de s'échapper de la prison qu'était devenue le placard ou Nick l'avais enfermer dans la petite maison que ce dernier avait assassiner les propriétaires afin de pouvoir à loisir profiter de la maison sans ennuis. Il se souvenait parfaitement de son choix de le suivre afin de laisser la vie sauve à tout le monde et il avait cru bien faire avant que Nick ne le serre et lui avoue sur le chemin de cette maison ce qu'il attendait de lui. De ce qu'il devait faire : être une arme obéissante et destructrice pour éradiquer l'espèce humaine.

Castiel s'était rebeller et avait essayer de se défaire de la prise de Nick. Les coups étaient tombés mais il était seul contre lui et les hommes de mains que possédé son oncle eu tôt fait de le soustraire et de le conduire de force dans ce maudit placard sceller avec un sort dont il ne connaissait l’existence. Il avait beau ruer de coup la porte, de balancer de la foudre, elle le maintenait dans cet espace confiner qui lui faisait perde la tête, son oncle le comparant à un petit animal pris au piège devant le fatalisme des prochaines heures.

Castiel n'aimait pas cela et il ressentait en lui la peur viscérale que quelque chose aller se produire. Nick venait le voir toute les heures ou presque pour lui demander calmement de le suivre dans cette guerre et il lui cracher au visage. Son oncle n'en devenait que plus mauvais et malgré la différence d'âge qui les séparer, le jeune triton savait qu'il ne faisait pas le poids contre lui. C'était tout juste s'il crier dans le vide. Son apprentissage de son lien n'était pas aussi perfectionner que celui de son oncle ou de ceux du royaume et Castiel refuser principalement aux souvenirs des dégâts qu'avait provoqué l'affaire Crowley. Il ne voulait en aucun cas céder à cette force mystique et de plus, il avait des amis humains. Il s'en était créer, il les apprécier. Les hommes ne lui avait jamais fait de mal ! Excepté l'affaire de Crowley.

Et les heures passées, recroqueviller et fatigué de se battre pour rien, Castiel s'était laisser glisser le long du mur du fond. Il désespérer de sortir de là quand il entendit un murmure derrière la porte et la silhouette de Nick en contre-jour. Enfin un peu de lumière naturelle ! Mais pas pour longtemps. Nick entra pour refermer derrière lui et l'ambiance ne le rassura guère...

- Mon neveu...J'ai quelque chose pour toi !

- Va te faire foutre !

- Oh oh ! Nan je ne crois pas. Tu sais, j'ai compris pourquoi tu ne voulais pas m'aider. Tu avais juste besoin de motivation !

Castiel avait remarquer le changement de ton et leva malgré lui ses iris vers son oncle quand il vit qu'il tenait une tablette ou Nick lui mettait devant les yeux une vidéo. Il laissa le son arriver jusque à lui tout en découvrant la raison de ses peurs intérieurs. Dans la vidéo, il distingua clairement dans une grotte quasi sous-marine, Aaron et Claire enfermés dedans.

- Salopard !! Tu m'avais promis que tu ne le toucherais pas !!

- Et toi tu m'avait donner ton accord....Écoute moi bien, Castiel. Suis-moi et Set n'aura rien à faire de regrettable.

- T'as pour moi déjà franchit la ligne !

Il vit son oncle hausser les épaules et lui dire que tout les humains ne valait rien dans ce monde. Qu'il ne comprenait guère la beauté de ce monde qu'il tuer à petit feu et que tout était en train de mourir, qu'il leur fallait une punition divine et qu'il était le seul à pouvoir fournir une grande partie du travail car les Léviathans était les tout premiers descendants de Poséidon et qu'une seule branche avait réussi à garder leur lien très pur, en clair sa propre lignée. Castiel était désemparer. Il ne savait quoi répondre maintenant que son fils était prisonnier pour le forcer à accepter cette offre. Il ne savait plus trop quoi faire et le doute commença à gagner du chemin jusque à ce qu'il pense pouvoir le berner assez longtemps pour que Gabriel et Cole le retrouve.

Et il allait dire oui, de toute façon, il était aux pieds du mur quand Nick lui fit comprendre qu'il assisterais à la mort de son fils s'il ne lui obérait pas. Cependant, quelque chose changea la donne quand quelqu'un frappa à la porte.

- A la bonne heure ! Castiel, je crois que je peux t'aider dans ta décision. Entre ! Fit il à l'inconnu.

Le jeune homme tourna alors la tête pour voir apparaître un homme d'un vingtaine d'année se poster devant lui. Il eu une soudaine sueur froide qui descendit le long de sa colonne vertébrale et la tristesse l'engouffra sans nom. Tel le fantôme qu'il avait sous les yeux et qui le fit sombrer :

- C'est...C'est pas...Ezekiel ?

Et l’inconscience prit son chemin l'emmenant dans les ténèbres sécurisantes d'un monde sans rêve mais peuplé de cauchemar.

.

Malgré l'absence de son père et de l'ambiance un peu pesante à la maison, Aaron avait obéis à Dean de continuer les cours et à participer à la sortie scolaire. De toute façon, et il avait beau retourner la situation dans tout les sens, il ne pouvait rien faire d'autre. Le royaume était en état d'alerte, presque en guerre et tous les gens de sa race sur terre devait y rester pour plus de sécurité en se réfugiant dans les locaux prévus. Certes, lui ayant un chez soi sur la terre ferme, cela était déjà régler et en temps de guerre, ce n'était pas les gamins dans son genre qui inquiéter les ennemis. Il ne valait pas grand chose à coté de guerriers qui pouvait les tuer d'un simple claquement de doigts.

C'est donc plus pour s'occuper l'esprit qu'il y avait été. Il faisait équipe avec sa tendre amoureuse sous le regard haineux de Virgil qui avait essayer de lui remettre une droite dans la poire la veille ou il l'avait remis à sa place en cédant à ses pulsions. Il l'avait un peu électrocuté à l’abri des regards et il le surveiller depuis. Ses ouïes s'était remis du coup reçu et il était hors de questions qu'il s'en reprenne pour ne pas mettre au courant Claire. Le petit trajet en bus avait été rapide et ils étaient tous descendu non loin du bord de mer. Le volcan à l'horizon semblant flotter sur l'eau et la foret non loin d'eux leur cacher plus ou moins la terre rocheuse et escarpée comme des petites montagnes ou aura lieu leur journée avant le lancement.

Il était donc là, à farfouiller les lieux tout en croissant quelques touristes sur leur jeu de piste. Claire tenant les morceaux de papiers qui les emmenait ailleurs et lui, tenait le sac dans lequel il devait rassembler tout les objets qu'il devait trouver. C'était plutôt sympa mais le temps changer aux fils des heures et la tempête Kali devait sûrement se diriger vers eux en ce moment même. Le vent souffler plus et le soleil disparaissait. Aaron n'avait pas vraiment froid tout comme Claire et leur compagnons habillés principalement en short et t-shirt mais si la pluie se mettait de la partie, le jeune homme doutait que leur corps apprécierait le changement directe de température.

Trois bonnes heures étaient au moins passées, ils étaient tout deux un peu en retrait par rapport aux autres puisque chaque équipes avait son propre itinéraire et ils se s'empêchèrent pas de se donner quelques baisers en chemin quand, soudain, alors qu'il avait repris leur '' chasse au trésors '' et que Aaron rechercher la fleur en questions qu'il devait prendre, une étrange sensation l'envahi avant de se relever du sol brutalement, alerte en regardant les alentours.

- Aaron ? Qu'est ce qu'il se passe ? Fit Claire un peu plus loin.

Mais le jeune homme ne répondit point. Il sentait une présence qui ne lui plaisait guère et il fit quelque pas plus loin comme pour fouiller, le nez en avant. Il farfouilla les premiers mètres tout en faisant inquiété Claire sur son comportement avant qu'il ne la prenne par le bras pour lui dire de partir. Il lu l'incompréhension dans ses yeux avant de la tirer de force mais à peine avaient-ils fait cinq mètres, que quelqu'un leur barra la route et que d'autre personnes surgissent d'un peu partout pour les encerclés.

- Tiens tiens, deux agneaux perdus...

Aaron mis de suite Claire un peu plus prés de lui avant qu'elle ne lui soit arracher de force pour être prise aux mains de deux hommes bien plus âgés qu'eux.

- Claire !! Fit il en essayant de la reprendre au même moment.

- C'est fou ce que ce rejeton à détiens sur toi. T'amouracher de cette fille...Pathétique ! Repris le chef de la bande.

Aaron serrer les dents. Le rapport de force était bien trop inégal cependant, quelque chose dans la phrase prononcé lui fit comprendre le danger et de qui était en face de lui.

- C'est vous, vous qui attaquer le royaume...En faisant fit du regard interrogateur de sa petite- amie.

- C’est qu'il en a dans la caboche ce petiot ! Bon, assez parlez emmenez-les !

Aaron essaya de se soustraire à l'attaque des tritons ennemis sans pour autant leur échapper bien longtemps sachant qu'ils avaient Claire en leur possession et que s'il partait sans lui laisser une chance de s'en sortir, il le regretterait. Il lutta tout de même mais il fut rapidement maîtriser et ils furent tout deux tirer de force vers l'intérieur de la forêt pour débouler sur un autre chemin et d'être traîner vers des multis grottes non loin de la mer ou à chaque marrée haute, elle se remplissez d'eau. Elle en avait déjà les pieds dans l'eau. Aaron avait bien peur de comprendre et il eu toute les réponses du monde quand ils furent balancer au fond d'une de ses grottes et que leur agresseurs ne bouche l'entrée par quelques énormes rochers pour les empêcher de fuir.

Dorénavant, leur seul porte de sortie était le minuscule trou dans le plafond au dessus d'eux ou seul un gamin de cinq ans pas plus pouvait passer. Trou qui se trouvait au moins à quatre mètres de haut. Et Aaron avait beau ragé contre ce beau petit monde rien n'aurait changer. Le chef de bande leur réapparut au dessus d'eux, fière de son coup d'avoir en sa possession les deux adolescents alors qu'il les prenaient en vidéos tout en expliquant deux, trois petites choses alors qu'Aaron tenait entre ses bras Claire qui avait les nerfs qui lâchaient ou ses larmes en étaient les témoins.

- Fait moi un petit sourire pour ton paternel, jeune insouciant  ! Ou ces yeux-là plutôt, c'est parfait ! Quelle scène dramatique !! Bon, j'espère que vous serez à l'aise là-dedans...Ah...Pour information, la marée remonte et ce joli petit trou est trop petit pour vous. Vous allez mourir noyés...Sauf si bien sûr, ton paternel accepte sa défaite !

- Vous êtes malades !! Cria Aaron.

- Ah oui ? Peut être...De toute façon, l'environnement ne te posera pas de problème à ce qu'il me semble. C'est plutôt elle qui est dans de beaux draps.

Aaron ne put rien ajouter que le salopard avait pris la fuite en rigolant. Il était énerver, il savait pertinemment qu'il n'allait pas mourir. Cela valait de soit ! Le problème était que Claire était présente et que ce fichu trou plus haut ne pourrais la faire passer avant que l'eau ne monte trop haut et qu'il serait obliger de retrouver sa forme original pour plus de confort. Il avait beau avoir les baskets dans l'eau, son corps réagirait tôt ou tard au surplus d'eau pour qu'il reprenne sa forme.

- Fait chier !

- Aaron ?

- Pardon...En la serrant un peu plus.

- Aaron, j'ai peur...

Le jeune homme soupira intérieurement. Si ce n'était que ça, ça irait. Il ne voulait pas que Claire le voit. Qu'elle comprenne qu'il n'avait fait que de lui mentir depuis le début. Et surtout, il ne voulait en aucun cas qu'elle devienne folle à être ici, à voir lentement la mort venir et qu'en plus, elle se retrouve accompagner par une créature...Les prochaines heures allaient être décisif....

.

Un client, et un autre, la journée commencer plutôt bien et malgré son esprit tourner ailleurs, Dean savait que c'était la meilleur chose à faire pour le moment. Castiel l'avait appeler pour lui dire de ne pas s'en faire la veille et il devait penser à autre chose. Son employé l'aidé dans sa tache mais quelque chose ne le quitter pas depuis son réveil.

La façon dont Castiel s'était exprimer le dérangeait sans qu'il ne puisse mettre la main dessus et après avoir souhaiter une bonne journée à Aaron pour sa sortie scolaire, le doute s'était de nouveau installer en lui. Il avait eu beau faire comme si tout aller bien pour avoir réussi à berner son père et son frangin, il n'en rester pas moins un homme qui s'inquiéter d'autant plus que Castiel ne lui avait jamais parlez des responsabilités siréniens en temps de guerre.

C'est donc en soupirant une énième fois de la journée que Dean espérer se changer les idées et avoir une sérieuse discussion avec son amant quand il entendit du vacarme dans son magasin et de voir déboulé comme un dingue ayant couru un marathon, le triton qui était venu avec Gabriel pour emmenait Castiel le mercredi. Et il dû mettre quelques secondes pour remettre un nom sur cette silhouette.

- Cole...

- Dean c'est urgent !

- Ah ouais ? En croisant les bras sur sa poitrine. Et bien va voir ailleurs si j'y suis !

- C'est pas le moment de dire des conneries ! As-tu vu Castiel ?

- Je te demande pardon ?

Dean s'était retourner pour faire face à Cole qui, après réflexion, transpirer la peur...Il l'emmena donc dans son bureau pour en savoir plus et les derrières nouvelles qui lui arrivèrent ne lui plaisaient point. D'après Cole, Castiel avait était placer sous leur garde et alors qu'il était partis chercher de quoi manger, au retour, la chambre en question était saccagée et Gabriel était en piteux état. Une bagarre semblait avoir était engager et alors que Cole croyais que c'était son amant qui l'avait déclenché, le réveil de Gabriel chez Balthazar des heures plus tard, avait changer la donne. Nick avait trouver Castiel sans le moindre effort et l'avait plier à se joindre à lui pour que certain ai la vie sauve. Dean n'avait piger que les grandes lignes mais il arrivait à comprendre plus ou moins quand son employé frappa à la porte pour lui tendre le téléphone en précisant que c'était le collège.

- Dean Winchester à l'appareil...Oui...Quoi ? Qu'est ce que vous dites ? Comment ça disparu ? Oui, oui...Non, je...J'arrive !

Dean coupa le téléphone et vrilla ses yeux couleur émeraude sur Cole qui attendait mais le regard interrogateur de ce coup de fil ayant couper leur conversation.

- Aaron a disparu et Claire aussi.

- Claire ?

- Sa copine....Ils ont perdus leur traces lors de leur sortie scolaire sur le flan ouest.

- Il y a plein de grotte semi sous-marine là-bas !

Et un regard avait suffit pour se comprendre. De suite, Dean avait quitter le plancher de son entreprise avec Cole pour prendre sa jeep et de rouler comme un dingue vers le lieu de la sortie scolaire ou Cole faisait un compte rendu de ce qu'il le tracassait. Pour lui, Castiel avait dû se dresser contre son oncle qui avait alors trouver le moyen pour l'obliger à lui obéir.

C'est sous cette révélation que le jeune homme appuya un peu plus sur l’accélérateur afin d’arrivé plus vite. Il n'était pas dupe, la marée remonter et ce n'était en soit pas vers Aaron qu'il s'inquiétait à la vue de ses capacités mais pour Claire, qu'il avait quasiment vu grandir et qui s'était retrouver prisonnière et menacer de mort sans qu'elle ai une idée de la situation. Un dommage collatéral en somme.

Et cela, il en était hors de question, d'autant plus que Kali commencer à montrer le bout de son nez...



...TO BE CONTINUED...