Proche et loin.

par castielangel

Partie 5 : Proche et loin.

( Mardi complet )

Les heures avancer, s'écouler, s'éterniser ? Malachi ne saurais le dire. Il ne savait plus vraiment décompté les heures, sa nage et celle d'Anna les épuisés au point qu'ils devaient faire de plus en plus de pauses. Lorsque ce n'étais pas son infection, c'était pour refaire ses soins ou pour aller chasser sans compter les heures pour dormir quand la fatigue ne les ordonner point de s'arrêter tout court.

Et leur états n'étaient vraiment pas bon, surtout qu'ils devaient à présent faire face à la petite tempête qui s'était créer par mère nature et qui leur barrer la route pour aller jusque à Lagon Bleu. Ils s'étaient tout deux concertés, pesant le pour et le contre et d'avis qu'il fallait mieux passer plus au sud ou au nord de la tempête en fonction de la direction qu'elle prenait. Et pour cela, ils devaient attendre de voir ou le vent la mènerait, d’où le repos complet de ce mardi sous la surface.

Ils n'avaient pas le choix. Il fallait jouer la sécurité, surtout dans leur états de faiblesse. C'est donc sous la surface que les deux jeunes se retrouvèrent à attendre que la tempête ne leur donne la réponse, récupérant tout en mangeant de leur estomac affamé dans un petit sanctuaire sécuritaire pour la journée avant de reprendre la route dès le lendemain aux premières aurores.

Et avec un peu de chance, ils seraient à Lagon bleu avant la fin de la semaine...

.

Ailleurs, en Atlantique, Nick préparer ses hommes.

De son plan d'action également qui avait légèrement changer mais qui était toujours à l'ordre du jour malgré les complications. Il avait reçu des doutes en retour, voyant l'hésitation également avant d'argumenter et de désigner les hommes en qui il avait le plus confiance pour qu'il puisse venir avec lui et ceux qui resteraient ici, dans la cité aquatique ou il résider actuellement.

C'était pas une tache facile, il devait tout contrôler et l'océan était vaste. Il avait voulu au départ attaquer toutes les civilisations afin de former qu'une et seule bannière mais les plans avaient changer. Ils n'étaient pas aussi nombreux à être en accord avec lui - ou son banc d'ailleurs - pour envisager cette solution. Il avait donc changé ses plans, attaquant juste les plus grandes cités afin de les contrôler et de surtout, bloquer les messagers qui pourrait donner l'alerte.

Et il était là, tel un roi qui organiser la guerre à laquelle il savait déjà la victoire, encourageant ses hommes à enrôler les plus faibles d'esprits à leur cause, quitte à utiliser les sorts interdits afin de les contrôler. Il ferait tout pour montrer aux hommes que la guerre était là, présente et qu'ils avaient un peu trop abuser de leur territoire !

Oui, il allait le leur montrer et il ferait tout pour y arriver.

.

Il avait accueillit l'aube de ce dimanche matin avec stress alors qu'il regarder ce dernier par la fenêtre de sa chambre de motel avant de retrouver ses parents des minutes plus tard afin de partager le petit déjeuner avec eux. Adam avait eu du mal à trouver le sommeil et le premier repas de la journée l'avait grandement aidé à évacuer les dernières traces du sommeil avant qu'il ne se prépare pour la suite de leur voyage.

Il s'était alors habiller d'un pantalon léger noir avec un tee-shirt bleu ciel avant de finalement rejoindre ses parents qui régler les chambres avant de trouver un taxis pour les mener au port et d'attendre le premier bateau faisant escale sur l'île numéro trois afin de faire la rencontre avec le cadet. L'impatience le tenant pendant une bonne partie de la traversé tout en s'émerveillant de la beauté du paysage avant que le bateau ne finisse par s’amarrer au petit port présent sur l'île et d'en descendre.

Il savais pourtant qu'il ne verrait pas Samuel aujourd'hui mais demain. John en avait décider ainsi et il n'osa le contredire. De toute façon, ce serais demain alors il pouvait prendre son mal en patience, la journée étant consacré à découvrir l'île.

Et il y avait pas mal de choses ! Les plages étaient belles et quelques touristes comme eux les arpentés déjà avant qu'ils ne fassent un tour sur les différents marchés et boutiques ouvertes en cette journée de repos, trouvant également leur hôtel non loin du petit centre ville ou habiter Samuel. Adam avait hâte, alors que sa mère commençais à angoissé à la vue du comportement ronchon de son mari. Ah pour sûr, Adam n'y comprenais que dalle sachant surtout que ses enfants de sa précédente union n'avait pas couper les liens avec lui.

Mais ça, il aller bientôt le comprendre...

.

Il avait dû avouer, de toute façon cela se voyait aussi clairement que le nez au milieu de la figure et si son père n'y avait vu que du feu ou presque dans ses explications stupides, Dean, lui, avait déjà trouver la raison de ces mensonges idiots alors qu'il était rentré avec Castiel qui était venu le chercher alors qu'il avait les yeux dans le vague et un sourire idiot sur trois kilomètres de long sur la face au souvenir de cette après-midi ou il sécha carrément les cours avec Claire ou presque.

Il rêver éveiller, c'était pincé en secret pour voir réellement s'il était bloqué dans un rêve avant de réaliser que ce qu'il souhaiter depuis longtemps était devenu réalité. Le repas au snack s'était bien passé et Aaron se revoyait enfiler des litres d'eau en commandant en conséquence les fruits de mer qui on ravi le propriétaire du dit petit restaurent et ou il avait prit le temps de bien épluché tout ce que les humains enlever face à Claire qui mangeait des sandwichs banals.

Ils avaient discuter, rigoler et lorsque Aaron se rendit compte que malgré ses sentiments avouer, Claire dans tout ça n'avait pas réellement répondu à sa question, il avait de nouveau engager la conversation en ce sens, toujours aussi gauchement avant que Claire ne le stoppe pour lui dire qu'elle les accepter et qu'ils étaient partager, faisant deux, un couple fraîchement formé.

La suite, Aaron n'avait pas vu les heures passées et ils avaient tout deux rater la première heure de cours. Il avait définitivement pas aimer le début de cette journée mais elle se terminait comme jamais il l'avait espérer en emportant avec lui le doux toucher des lèvres de Claire qui lui avait fait la remarque que les siennes étaient salées...

- Hey le rêveur ! Fit une voix lointaine.

De suite, Aaron se secoua la tête tout en enlevant cette dernière qui reposer sur sa paume alors qu'il était accoudé à la table de la cuisine, face à Dean alors que Castiel écailler un poisson à sa gauche ou quelques écailles avaient voler non loin de lui. Ce demandant ce qu'il foutait là.

- Désolé...Quoi?!

- Ah la la...Concentre-toi un peu ! Bon, tu veux qu'on signe ou pas ?

- Hein ?

Aaron était un peu perdu. De quoi parler Dean ? Il vit d'ailleurs ce dernier se tourner vers son père qui rigoler dans sa barbe alors qu'il était concentrer à vider le poisson.

- Dis Cass ?

- Oui ? Fit ce dernier le plus sérieusement du monde en relevant la tête de son activité.

- Rassure-moi. Tu n'était pas comme ça au moins. A gobé les mouches !

- Hey !! Fit le jeune homme alors que Castiel riait un peu plus sous les sourires moqueur de son amant.

Malheureusement pour lui, aucun des deux ne l'écouter et il dû entendre son père répondre à Dean tranquillement, se donnant le change avant que Dean ne retrouve son calme et reprenne son sérieux. Depuis que son '' second père '' avait réussi à lui tirer les vers du nez – il y a bien trois heures – il en prenait pour son grade à chaque fois !!

- Bon, bref Aaron tu veux qu'on signe ou pas pour la sortie de vendredi ?

Ah OK, s'était donc de ça qu'ils parlaient tout les deux - ou trois - avant qu'il ne repense à son après-midi. Logique puisqu'il devait y avoir signature des deux parents pour l'autorisation de sortie.

- J'aimerais bien. Claire veux la faire avec moi. Mais...Faut voir peut être Balthazar avant. En posant ses bras sur la table afin d'y faire poser sa tête.

- C'est pas la peine Aaron, tu sort pas des frontières, t'as pas besoin de pass. Fit Castiel.

- Bon ! Bah dans ce cas, je signe !

Aaron vit Dean s'emparer d'un stylo qui traîner sur la table afin de signer le papier quand le téléphone se mit à sonner. Il se leva donc – étant le seul à rien faire – et Aaron fini par décrocher le téléphone qui se trouver dans l'entrée, accrocher au mur du petit couloir...

.

Jeter comme un détritus, son dos claquant contre le mur aquatique de sa prison sans âme, Garth s’effondra sur le sol dur de sa cage sous le claquement de main de Nick qui ressortais triomphant de sa torture, ses hommes de mains suivant derrière avant d'entendre clairement les barreaux de sa prison être de nouveau verrouiller par un sort dont il ne connaissait point avant d'avoir la force de se relever lentement sur ses coudes tout en gémissant de douleur et de finalement parvenir, avec lenteur, à se mettre en position assise et de poser son dos contre le mur qui l'avait réceptionner des minutes plus tôt.

Respirant lentement afin d'éviter de souffrir d'avantage, Garth ne pouvait ne pas faire abstraction de ce que ses respirations pouvait lui faire ressentir. Il avait beau y aller doucement, la douleur se propager à travers lui pour lui rappeler par quoi il été passer et il était heureux de se sentir vivant malgré tout avant de sentir ses yeux se voiler lentement sous la souffrance.

Il voulait lutter, mais quelque chose en lui lui dicta pourtant de s'y plonger car de toute façon, il avait à peine la force de se déplacer. Il souffrirait encore plus et ce n'étais pas la peine d'y pensé. Cela le ralentirait plus qu'autre chose et ça, il le savait malgré l'urgence qui lui parcourait les veines et qui lui hurlait de s'échapper vite d'ici afin d'aller prévenir sir Novak. Il n'avait pas oublier et il ne faillirait pas à cette nouvelle mission. Il le savait, il le ressentait.

Alors pour la première fois, Garth s'offrit au doux repos qui se proposer à lui. Il savait qu'il en avait besoin, son corps en reviendrait que plus fort et la douleur ne le ferait pas se reposer sans quelques dérangements alors, il en profita, s'imaginant alors, sa prochaine fuite qu'il mettrait à disposition dans peu de temps.

.

Il suivait telle une ombre, la silhouette de son chef, ce roi en qui il avait donner parole et fidélité et qui le traîner à présent dans les quartiers royaux qui étaient autrefois utiliser par la famille royale décimer rapidement après leur attaque.

Il n'avait aucun remords, aucune pensée pour eux. Visage impassible et corps muscler au service d'un chef qui voyait grand avec les moyens radicaux ou la mort accueillait ceux qui ne voulait point les suivre dans les hautes lignées. Les villageois quand à eux, étaient soumis à l'autorité. Et il apprécier de plus en plus à voir ces hommes et ces femmes inconnus se courber devant lui même si cette marque de respect était dû à la présence de Nick en face de lui ou il ne pouvait que voir le dos de ce dernier.

Il le suivait partout, rapporter les différents rapports, avait eu les plus sérieuses missions et était devenu un confident pour Nick, comme les bons vieux amis ou la torture et la souffrance avait rapprocher tout en ayant un seul et même but tout en ayant les mêmes pensées. Des souffrances subites, des douleurs qui ne pouvaient êtres effacer par quelques sacrifices et de traiter signés. Non. Il fallait quelques choses de plus excitant, de redonner la souffrance reçu à leur bourreaux d'origine afin de leur faire comprendre et de, pour une fois, être ceux qui règne sur ce monde.

Tout ça, il le pensé. Et ils étaient beaucoup comme lui sans qu'il ne le sache et Nick avait incarnée la vengeance même au point de se dresser contre son propre royaume et d'affronter publiquement les royaux de leur royaumes et de plonger dans la noirceur des récits qui avaient moduler leur espèces, livres damnés à jamais.

Nick incarné la peur et il en était fasciné, l'idolâtré en secret. Alors, pour rien au monde il ne regretta son choix et tout en nageant sous les inclinaisons des différents sujets d'un royaume effondré, il entra à la suite de Nick dans une petite pièce ou été pas plus tard qu'hier, la chambre du jeune prince que Nick avait assassiné pour sa non participation à son projet.

En silence, il vit son chef s'affaler sur le nid d'algues moelleuses qui était là et il fini par brisé le silence lorsque Nick s'adossa contre le mur derrière lui tout en jouant avec un morceaux d'algue.

* Maître, que faisons nous ici ? * En regardant rapidement les alentours et de voir toutes les trouvailles que le jeune prince avait entasser ici et là.

* C'est une bonne question Set.... *

Le triton releva le visage vers Nick qui se déplacer sur le '' lit '' d'algues pour finalement s'asseoir sur le rebord.

* J'ai une mission pour toi. *

* Tout ce que vous voudrez maître ! * En s'inclinant.

Un froissement se fit entendre et Set sentis de suite la main de Nick se poser sur sa tête avant de relever le regard marron sur Nick qui s'était mis à '' genoux '' devant lui tout en étirant un sourire.

* Pas la peine d'être aussi formel avec moi. Écoute...En se relevant. Je veux que tu parte de suite à Lagon Bleu. Utilise la voix marine ou terrienne, qu'importe. Va là-bas et trouve Castiel. Les autres prendront la route marine demain. * En s'asseyant de nouveau sur le '' lit ''.

* A vos ordres ! *

Set se releva, croisant le regard de Nick alors que des coups furent donner à la porte de l'endroit ou ils se trouver. D'un accord donner par le chef, un jeune triton récemment mis au groupe apparut, le visage annonçant une mauvaise nouvelle.

* Maître, le messager Garth s'est enfuit de sa cellule ! Devons nous le poursuivre ? *

* Non...Cela n'a plus aucune importance, j'ai les informations nécessaires... *

* Bien ! *

L'instant plus tard, Set vit disparaître le jeune triton avant de sentir Nick s'être déplacer tout près de lui. Un effleurement sur son épaule le fit se retourner, se retrouvant presque nez à nez avec Nick avant que ce dernier n'ose briser le silence soudain un peu étrange.

* Part aussi. Je compte sur toi ! *

Et dans sa réponse muette, Set vit Nick prendre la porte pour vaqué de nouveau à ses occupations et de dirigés ses hommes pour leurs mission de demain. Alors, en silence, lui aussi, comme une ombre, sortit de la pièce pour la direction de Lagon Bleu.



...TO BE CONTINUED...