Et quelques vérités...

par castielangel

Partie 4 : Et quelques vérités...

( Lundi après-midi )

Le voyage avait été long, avait duré des heures en réalité et se dégourdir les jambes, en cet instant précis, rendit Adam heureux. De plus, l'air était chaud malgré cette fin d'après midi en ce samedi soir.

Il avait dû attendre un bout de temps pour retrouver ses bagages et il était à présent avec ses parents en train de parcourir le grand hall de l'aéroport afin de prendre un taxis qui les mènerais à leur destination. Et il y avait encore pas mal de route, il savait qu'ils arriveront lorsque la nuit tomberais avant le grand départ.

C'est donc en voyant défiler les dernières heures de la journée qu'Adam vit le paysage australien et de jalouser un instant ses demi-frères qu'il rencontrerait bientôt. Ce soir, leur motel ne servait que d'escale car si son père lui avait dit que ses deux demi-frères étaient en Australie, il ne venait que d'apprendre qu'ils vivaient tout les deux sur les îles de Lagon Bleu. Il avait été surpris, avait envie d'être jaloux d'eux avant de se reprendre et de se dire que de vivre sur une île touristique une bonne partie de l'année ne devais pas être des plus fantastique avant de questionner ses parents pour savoir la suite des événements.

Et tout semblait déjà prévu. Ils dormiraient dans un motel ce soir avant de faire la route en direction de l'île numéro trois ou le cadet, avec qui son père avait le plus de coups de fils, vivait. Il ne savait pas réellement pourquoi l’aîné était plus distant mais il compter le découvrir tôt ou tard.

C'est donc avec la vague idée de ce que représenter l'île trois que Adam arriva sur le parking du motel en question avant de descendre du taxi et de suivre ses parents tout en essayant de s’imaginer son grand demi-frère. Et il avait du mal à visionner. La seul photo récente que son père avait de lui daté lorsque Samuel avait onze, voir douze ans. Alors, imaginer ce dernier qui devais avoir maintenant vingt huit ans, ce n'était pas facile. La seule chose qu'il savait de lui en plus de son prénom était qu'il était vétérinaire et marié à une certaine Jessica.

C'est donc avec une vague description qu'il alla rejoindre ses parents ce soir-là dans un petit restaurent familiale non loin de la côte pour savourer le paysage magnifique d'un coucher de soleil avant de se lancer dans le vide, aux aurores, afin de connaître ses demi-frères...

.

Il subissait leur attaques, leur tactiques pour le mettre à terre, le rabaissait afin de lui faire cracher ce qu'il savait, laissant ses lèvres scellées tel un tombeau que l'on forcerait à ouvrir.

Et il y a cet instant, de fragilité, de perte de confiance, de voir, peut-être un instant la mort venir. De se demander ce que cela changerais de dire ou non ce que votre assaillant veux tout en sachant qu'il ne vous tuera point, ou peut-être que si. De cette confusion qui s'installe et ou le corps cris la révérence.

Il supporte comme il peut mais lâche lentement les liens et ça, Nick le sait à travers les barreaux d'où il est poster. Le regardant se faire charcuter par une dague alors qu'il cris encore et encore, des bulles d'air de souffrance s'élevant dans l'océan. Garth souffre, il le sait et il ne tiendras guère plus longtemps. Mais il a un plan. Seulement, il lui faut du temps et ce temps, il ne l'as guère que lorsque les gardes le laisse réfléchir aux prochaines vagues de tortures qu'il recevra.

Alors, en y pensant, il reprends courage, donne une lueur de défi à Nick qui lui, est prêt à affronter tout en souriant de sa prochaine victoire. Il le sait, il finira par dire tout ce qu'il sais. Mais il lui faut encore un peu de temps, juste un peu.

Il a fissurer la petite fenêtre de sa cellule. Elle est toute petite mais son corps est frêle, il peut s'y glisser. Il garde espoir. Puis, les deux gardes le relâche, partent, pause. Il sait d'avance qu'il ne pourra s'enfuir maintenant, sa queue est trop faible, les coups, dur à passer. Il se reposera, bientôt, ils s'acharneront plus sur lui.

D'un regard, alors que sa lèvre inférieur saigne, il regarde la fenêtre. Un nouvel espoir, il se relève, continu de fissurer, de briser les barreaux qui le retient prisonnier. Il a changer d'avis. Il doit la brisé, il lui faut la liberté car en écoutant son cœur, il sait.

Bientôt, il dévoileras tout et il était le seul à prévenir sir Novak...

.

La fatigue et les crampes qui le prenaient n'arranger en rien à leur avancée. Il avait beau se reposer, changer les algues et coraux médicinaux pour soigner sa plaie, cela ne faisait que retarder un peu plus l'échéance.

L'infection été là et Lagon Bleu trop loin encore.

Dans un soupire qui avait suivit une nouvelle crampe, il papillonna des cils sous la douleur alors que Anna le supporter de plus en plus, fatiguant elle aussi à la longue. Relevant la tête et croisant son regard inquiet, il essaya de sourire, n'étirant qu'une vulgaire grimace qui fini par faner des secondes plus tard, emportant son objectivité.

* Tu ferais mieux de me laisser là, tu sais... *

* Et puis quoi encore ! On a commencer ensemble, on arrivera ensemble !! * Cracha Anna.

* Soit réaliste Anna, j'ai de plus en plus mal, j'ai jamais vu une pareille blessure être infectée autant, on a dû merder dans nos algues...*

* Mais tu vas te taire à la fin ! Ta blessure à été créer par l'explosion du palais, c'est pas la roche qui t'a coupé mais une de ses fichues aiguilles volantes mis dans l'explosion. Elle devait sûrement être empoisonnée. *

Malachi sentis Anna raffermir sa prise en changeant légèrement de cap.

* Sa change pas grand chose, j'suis en train de crever ! *

Pour toute réponse, Anna se détacha de lui. Paniqué, Malachi se mis à bouger plus rapidement des bras et avec douleur, le bout de sa queue pour rester à son niveau alors qu'elle s'éloignait légèrement.

* Anna attends, attends !! *

Il la rejoignit lorsqu'elle s'arrêta pour lui faire face ayant en prime une gifle sur la joue.

* Aieuh *

* Maintenant tu arrêtes de geindre et tu m'écoutes !! Tu t'es laisser couler au fond de l'océan à l'instant ? Non ! Tu as nager malgré la douleur, parce que l'on doit avertir Lagon Bleu ! Tu n'as pas envie de mourir mais envie de sauver les tiens alors maintenant tu te tais et tu avances !! *

* Anna ? *

* C'est une petite infection et même si tu peux plus bouger, je te traînerais quand même !! Ensemble jusqu'au bout ! *

Malachi croisa le regard de la jeune sirène, rencontrant l'entêtement et la détermination avant de sourire. Oui, il était pas mort, n'avait pas envie de mourir...

* Anna...Merci ! * Dans un grand sourire.

* Oh arrête ton charme...En se replaçant de façon à ce que Malachi soit soutenu. Aller, allons par là, il y a des micro îles, on va y passer la nuit et refaire ton soin avant de reprendre la route, on est presque arriver...*

Se laissant entraîner dans la douce danse que faisait Anna avec ses hanches afin d'avancer, Malachi posa une nouvelle fois son regard sur le profil de la jeune femme avant de contempler l'océan et de fournir, lui aussi, la force qui soulager Anna de son poids en direction des fameuses îles...

.

D'un claquement de doigt, il ordonna. D'un sourire, son plan prit forme et les gardes soumis mis le corps quasi inerte dans la cellule. Tout prendrait cours le lendemain matin, une longue route les attendait.

Et alors qu'il faisait déjà nuit, avachi sur le trône qu'il s'était approprié et seul dans la pièce, Nick tripota entre ses doigts un bracelet d'or qui le ramenait à un temps ancien ou il n'était pas celui qu'il était à présent et ou, tout était différent de toute façon.

Jouant avec le bijoux ou ses yeux accoutumer à l'ombre de l'océan faisait danser des lueurs que seul eux pouvaient voir, il ne put s'empêcher de se souvenir de cette fin d'après-midi houleuse sous les cris de souffrance libérer et de la vérité cracher au sujet de sa sœur.

Finalement, Garth le messager avait fini par rompre le silence...Revivant l'instant.

Il se revoyait debout, dans la cellule cette fois-ci, regardant ses gardes battre et coupé la peau de Garth sans relâche, de presque le noyer - oui c'est possible - Et d'user de plusieurs sorts interdits avant qu'il ne finisse par avouer, la bouche en sang, ce qu'il voulait savoir.

* Ou est ma sœur Garth ? *

* Pas la...*

* Dis moi ou elle est ? Je sais qu'elle est venu ici, il y a longtemps, avant de partir dans le Pacifique !!! Ou est-elle aller ensuite ? Avec qui ? *

Un coup de poing plus tard dans les ouïes de Garth et il en savait plus.

* Jimmy...Elle est partie avec Jimmy...dans le Pacifique...*

* Qui est ce Jimmy ? Répond ! *

* Un...Un messager...*

Nick tenait à présent Garth par les épaules et le secouer pour avoir la suite.

* Messager de quel royaume ?! *

* Les Novak...*

L'étonnement qui le transperça le figea un instant avant de se reprendre et de malmener Garth qui visiblement, en savais plus qu'il n'en disait.

* Les Novak ont subi un déplacement de plaque tectonique, il y a de cela des années avant de se mettre à Lagon bleu. Plus de la moitié du banc fut mort avant de venir ici faire escale entre deux et personne n'a vu ma sœur Garth....*

* Amélia était bien là Nick, elle a simplement était dans les rangs des explorateurs afin de trouver Lagon Bleu. *

* A ouais ? Et pourquoi ma sœur aurais t-elle suivit les explorateurs des Novak puisque Jimmy était à la cité ? Hein ? réponds !! *

* Parce qu'elle avait peur...*

* Peur de quoi Garth ? * En perdant son sang froid.

Bon sang !! Il était à deux doigts de tout savoir et l'autre sembler faire duré le suspense. Il aimer guère cela et le secoua et le rua de coup une nouvelle fois avant de tout savoir.

* Peur de quoi ?! *

* Que tu lui vole son fils !! *

* Qu...Quoi ? Amélia a un fils ? *

Le silence lui répondit. Il secoua de nouveau Garth. Ce dernier lâcha alors tout ce qu'il savait.

* Oui...Je ne l'ai que très peu aperçu. Et le banc est parti. Tout le monde s'est installer et la vie a reprit son cours...Plus tard, lors d'une mission, j'ai appris qu'Amélia avait sombrer dans la folie avant de mourir des mois plus tard ayant suivis la mort de son mari...*

Le choc passa dans sa tête et Nick encaissa le coup durement à la nouvelle. Ainsi, Amélia n'était plus de ce monde, ni ce foutu Jimmy auquel il aurait bien voulu lui casser la gueule. Il imaginer très bien la sorte de scène que sa sœur avait fait, brisant son plan déjà fait avant qu'il ne se souvienne qu'elle avait un fils. Un semblant d'espoir renaît en lui avant de secouer une nouvelle fois Garth à deux doigt de sombrer dans l’inconscience avec toute les saloperies qu'il avait dû lui faire avaler pour qu'il parle.

* Son fils, est-il toujours en vie ? *

* Aux dernières nouvelles...Oui. Mais sa date...*

* Je m'en fiche ! Comment il s'appelle ? Garth ! Comment il s'appelle ? !! *

* Il...Castiel...Il s'appelle Castiel...*

Satisfait, Nick lâcha Garth qui s’effondra au fond sablonneux de sa cellule avant de quitter l'endroit et de digéré les informations donner. Ainsi, tout ne s'était pas dérouler comme convenu. Pour que son plan soit bien mener, il avait eu besoin de sa sœur, mais pas morte. Cependant, tout n'était pas mis à l'eau, ayant un fils, ce dernier était un nouvel espoir.

Ce Castiel venait de la lignée des Léviathans, il y avait aucune raison pour que tout soit fichu. C'est avec ce genre de pensé qu'il avait rejoint la salle du trône et qu'il s'était avachi sur ce dernier tout en jouant avec le bracelet qu'il avait offert, il y a de cela longtemps, à sa sœur qui lui avait redonner quand elle avait fuit le banc pour un adieu définitif...

.

Oubliant la faim qui commençait réellement à le prendre et à la soif qui menacer de le mettre en danger d'ici quelques temps, Aaron arpenter les rues voisines du collège dans l'espoir de retrouver Claire qui avait vite disparu de son champs de vision.

Et il fini par reprendre son souffle au bout de la rue, se tenant d'une main au mur et l'autre sur l'une de ses jambes pliées, tête vers le bas comme s'il aller vomir avant de se redresser et de prendre une grande bouffée d'air qui lui assécha plus encore sa gorge avant d'expiré et de recommencer ce petit rituel jusque à ce que son pouls se calme avant de s'adosser au mur et que ses ouïes arrêtent leur danse comme s'il était en train de mourir sous son t-shirt. Claire semblait ne pas être dans les parages...

C'est donc un peu déçu qu'Aaron amorça son demi tour quand il repensa soudain à la petite épicerie non loin d'ici entre le collège et la plage ou ils y allés souvent le midi pour ravitailler leurs poches de cochonneries. Ou du moins, de celle que Aaron pouvait digéré. C'est donc de nouveau motivé qu'il prit le chemin et de couper à travers les ruelles tout en faisant attention à la circulation qu'il fini par trouver la jeune adolescente non loin du lieu, prenant la direction de la plage.

De suite, le jeune homme reprit sa course afin de se retrouver à son niveau et de la stoppé en se positionnant devant elle tout en la faisant sursauté par son entrée surprise.

- Claire !

- Aaron ? T'es malade de surgir comme ça ! Abruti !

- Au moins je t'ai retrouvé. En posant mains sur ses hanches.

- Qu...Quoi?!

Aaron fini par se gratter la tête tout en s'agitant sur un pied puis sur l'autre sans trouver une position adéquate avant de demander à Claire si elle voulait bien marcher avec lui pour parler au lieu de faire du sur-place. C'est donc tout en marchant que le jeune homme fini par avouer gauchement ses sentiments tout en pensant que Castiel, bien qu'il ne soit réellement son père avait bien déteint sur lui, le rendant ridicule.

Et de ses yeux, Claire avait été surprise et un sourire était venu égailler son visage un peu triste suite à sa fuite. Et ce sourire l'avait réchauffer, comme soulager. Certes, sa gaucherie l'avait fait passer pour un idiot mais Claire devait sans foutre puisqu'elle lui attrapa sa main en guise de réponse et de se sentir traîner dans un petit snack ou il proposait des fruits de mer.

Après tout, elle le connaissait plutôt bien....



...TO BE CONTINUED...