Loki sur l'héliporteur

par L-Keriel

Le saviez-vous ? Votre chat peut tomber malade suite à un changement de routine. Découvrez dans cet article comment l'accompagner et éviter tout stress inutile chez…

Loki ignora l'article et poursuivit son check-up matinal des réseaux sociaux en dégustant sa première tasse de café de la journée. Il n'avait prêté qu'une brève attention à l'article pourtant le titre lui trotta un instant dans la tête. Pas pour son chat cependant, l'animal faisait sa vie dans son coin sans prêter attention au dieu donc sa routine ne pouvait pas l'influencer et ça lui allait très bien. Mais si Thor avait été un chat, il aurait pu — facilement et régulièrement — le rendre malade pour avoir du temps libre. Ça aurait été agréable d'avoir cette option sous le coude, aussi Loki s'autorisa un sourire avant de soupirer en reposant sa tasse. Malheureusement pour lui son frère était plus proche d'un golden retriever débordant d'énergie que d'un chat ronchon et attaché à ses petites habitudes. Évidemment il aurait pu le transformer en chat mais Thor était surtout amusant quand il était changé en grenouille. Loki terminait la consultation de son fil d'actualité quand le retriever apparu devant lui d'un pas énergique.

- Il faut qu'on renoue nos liens mon frère, déclara-t-il sans préambule.

Loki hocha la tête sans l'écouter et tapota à l'aveuglette sur le comptoir jusqu'à trouver la boîte de donuts quotidienne des Avengers. Quand on sauvait le monde un jour sur deux, on dépensait bien assez de calories pour se permettre quelques excès de sucre, même quotidien.

- Depuis des semaines, on ne se voit presque plus.

Loki but avec une lenteur excessive une gorgée de café. Que se passait-il donc dans la tête de son frère ?

- Thor, on vit dans le même bâtiment, on mange ensemble à presque tous les repas ce qui au passage est peu agréable et on a littéralement fait une sortie en ville hier, répondit-il en regardant avec une incompréhension notable le dernier message que lui avait envoyé l'adolescent araignée. D'ailleurs j'ai encore tout payé donc si tu pouvais te trouver un vrai travail et me rembourser ça serait très apprécié. C'est bien beau d'être un Avengers mais Stark ne te paie qu'en logement et nourriture, demande lui un vrai salaire. Et ce n'est pas parce que je gagne plus d'argent que toi que tu peux te permettre de m'utiliser comme portefeuille. As-tu seulement la moindre notion de l'argent midgardien ?

Une larme à l'œil, Thor contourna le bar et serra son frère contre lui, renversant la tasse de café — pas encore vide — de ce dernier par la même occasion. Loki chercha aussitôt de l'air sous l'étreinte destructrice des bras du blond, certaines choses ne changeaient décidément pas. Il fallait qu'il cesse avec cette manie de le prendre dans ses bras à tout bout de champ, un jour ou l'autre, il lui briserait des os. Pour être exact, il lui briserait de nouveau des os, comme dans leur lointaine jeunesse.

- Je savais que toi aussi tu souffrais de cette séparation. Il faut dire que nous avons grandis ensemble, à l'époque nous étions inséparables.

- Ce n'est pas du tout ce que j'ai dis ! Lâche-moi !

Il allait virer dans de jolis tons bleu glacier si le câlin s'éternisait car, plus les souvenirs surgissaient dans l'esprit de Thor, plus sa prise se raffermissait. Se raffermissait assez pour que Loki ait la désagréable sensation que ses côtes se fissuraient.

- Tu détournes mes propos et en plus tu m'étouffes...

Libérant enfin son frère et tapotant d'un air compatissant sur son épaule, Thor hocha la tête, toujours dans ses pensées. Peut-être pourrait-il proposer une nouvelle partie de bowling à Loki ? Ou une partie de fléchettes ? Ou de billard ? Ou de curling ? Même s'il n'avait pas la moindre idée du fonctionnement de ce sport. Le sport c'était vraiment l'idéal pour une relation fraternelle saine.

Loki souffla bruyamment en reprenant son souffle et, après une tape sur le dos de la main de Thor qui massacrait son épaule, se redressa, mains sur les hanches et respiration haletante. Après de profondes et douloureuses inspirations et une toux discrète, il reprit la parole.

- Dis moi, par le plus grand des hasards, tu n'aurais pas un grille pain à martyriser ?

- Stark les a tous enlevés de la Tour, sans raison, lui avoua alors Thor en allant ouvrir des placards pour trouver de quoi se mettre sous la dent.

- Ah ça pour une surprise...

Loki baissa le regard vers le désastre de sa tasse de café renversée, de minuscules robots de Stark commençaient déjà à nettoyer les taches et les débris. Voilà qui signait la fin de son petit déjeuner. En plus il ne souhaitait pas subir l'appétit insatiable de Thor s'il pouvait y échapper. Il quitta donc la cuisine en méditant sur les bénéfices de tourner son frère en un animal quelconque. Mais lequel ? Quand les portes de l'ascenseur s'ouvrirent à son étage, l'illumination le frappa. Un lézard ! A quelques détails près, c'est une grenouille, et ça ne mange pas beaucoup un lézard. L'image d'un lézard portant un petit casque et escaladant un marteau l'accompagna jusqu'à son labo.

Thor poursuivit son long petit déjeuner jusqu'à l'arrivée de Clint Barton ; étonnamment silencieux de bon matin. Comme à son habitude, le dieu le salua chaleureusement toutefois il ne reçut qu'un petit hochement de tête en réponse. Quelque chose n'allait pas avec l'agent, il fixait une feuille de papier devant lui et soupirait sans cesse. Thor l'aurait volontiers aidé mais son emploi du temps était chargé pour la journée, il devait aller passer un peu de temps avec Mjölnir. Peut être voler quelques heures un peu partout sur la planète ou aller fracasser des crânes de géants dans un autre royaume, le programme n'était pas encore défini. Souhaitant bon courage au mortel, il disparut dans le ciel, un vol d'échauffement aiderait sa réflexion.

Présentement, Clint se reprenait en main. Pas de donuts au petit déjeuner. Pas de super sandwich à midi. Pas de... Pas de smoothie de la journée.

L'archer regarda sa liste de bonnes résolutions, puis l'horloge murale. Sa motivation était mise à rude épreuve, pourtant, il n'était que neuf heures trente.

Quand Natasha passa récupérer sa boisson d'après séance de sport, elle trouva son coéquipier plongé dans un pot de glace.

- Clint ? Tu as déjà abandonné tes bonnes résolutions ?

L'interpellé leva un visage accablé derrière une cuillère à soupe.

- J'ai essayé, d'accord ? J'ai vraiment essayé mais c'était trop dur. Au bout de vingt minutes j'ai vu les donuts se mettre à danser dans leur boîte.

- ... Ça fait combien de temps que tu n'as pas dormi ?

Clint renifla en mangeant une nouvelle cuillère de glace.

- Trois jours, pourquoi ?

- Va faire une sieste.

- Mais j'attends le retour de Fury sur ma mission. Ça me stresse. Et quand je stresse j'ai faim.

- Ta mission de recrutement, c'est ça ?

Clint hocha tristement la tête en regardant sa glace qui fondait lentement mais sûrement.

- Elle est un peu comme ma vie, soupira-t-il avec résignation.

- Pardon ?

- Natasha, poursuivit Clint sur le ton du secret. Je crois que Loki ne n'aime pas beaucoup.

- Non ? fit la rousse en prenant un air surpris assez convainquant. Vraiment ? Qu'est-ce qui te fait dire ça ?

- Il n'était pas très content d'aller voir un spectacle de magie avec moi.

- C'est un dieu. Je pense qu'il n'éprouve pas le même intérêt que toi pour la magie surtout... surtout qu'il peut en faire.

- Oui j'ai remarqué ça. J'ai des lapins maintenant.

- C'est super, sourit Natasha en posant une main sur son épaule. Maintenant range cette glace et va dormir ou je te tase et je te menotte à un lit.

- Tu as toujours su trouver les mots justes. Tu m'aideras à nommer les lapins ?

- Tes enfants n'ont pas d'idées ?

- Si mais... Entre nous, je les aime beaucoup, par contre niveau imagination des prénoms ils sont plutôt nuls.

Clint se redressa lentement.

- Je refuse d'avoir Lapinou I, Lapinou II, Lapin-Lapin et Lapinpin dans mon jardin.

•°•°•°•°•°•°•°•°•°•°•°•°•°•°•°•

Loki pensait très sérieusement qu'il n'aurait plus de contact avec le SHIELD.

La dernière fois qu'il avait vu un des agents de Fury c'était durant sa sortie au zoo et il n'était là qu'en spectateur. Encore avant, Tony avait servit d'intermédiaire pour l'histoire des Atlantes — qu'on n'avait pas vu depuis un moment d'ailleurs, il ne restait qu'à espérer qu'ils ne préparent pas un coup fourré sous l'eau.

Loki se considérait comme un citoyen lambda, pas modèle il était quand même conscient de ça, mais tout bien considéré depuis quelques temps il se glissait plutôt bien dans le moule humain.

Figurez-vous qu'il avait même prit les transports en commun une fois. Et s'était également promis de ne plus jamais les emprunter mais l'intention était là. Vous imaginez un peu prendre le métro et tomber face à un mortel déguisé en rat ? Ben ça surprend pas mal quand on ne vit pas à New-York.

Quelle ne fut pas sa surprise quand l'agent Coulson débarqua un jour à la Tour avec une convocation du SHIELD à son intention. Tout sarcasme mit de côté il avait vraiment été surpris. Ayant occulté sa discussion avec Clint c'est un Loki perplexe qui fit face à Coulson. Rendez-vous de suivi ? L'agent Barton quoi ? Comment ça recrutement ?

Après une rapide et concise mise au point — le professionnalisme de Phil lui faisait vraiment honneur — le dieu partit donc avec l'agent, Thor à ses côtés. Ça faisait longtemps qu'il ne l'avait pas collé tiens, sûrement sa soudaine envie de « resserrer les liens ». Manquerait plus qu'il lui propose un pique-nique en famille.

Thor n'avait pas du tout pensé au pique-nique, par contre après une réflexion, aidée par J.A.R.V.I.S., il se disait qu'une partie de basket-ball serait probablement géniale.

Quand le jet du SHIELD se posa sur l'héliporteur, Coulson qui avait refusé un vol en Thor Express les guida sur le tarmac entre les membres du SHIELD qui saluaient leur supérieur au passage.

- Faites attention aux pingouins, leur lança un agent qui attachait son casque en sortant de l'ascenseur.

- Pingouins ? répéta Thor. Est-ce un code ? Qu'est ce que ça signifie, fils de Coul ?

- Ça veut dire qu'il faut faire attention aux pingouins.

Pas avancé pour un sous, Thor hocha pensivement la tête en adressant un regard interrogateur à son frère. Trop occupé à tweeter que « honnêtement, le SHIELD c'était mieux avant », Loki ne s'en aperçut pas. Le trio prit l'ascenseur pour descendre au cœur de l'héliporteur. Des humains se croisant et échangeant des mots brefs les accueillirent à l'ouverture des portes. Phil les entraina aisément dans les couloirs chargés, tout le monde s'écartait pour lui libérer le passage.

Loki commençait à trouver le temps long. A chaque fois qu'il quittait son portable des yeux, leur guide passait son badge devant un lecteur, un voyant changeait de couleur, la porte s'ouvrait, ils faisaient quelques pas et rebelote : badge, lecteur, voyant, porte, badge, lecteur, voyant, porte… Les agents de la sécurité à bord devaient être sacrément paranoïaques. Voyant, porte…

- STOP !

Loki et Thor s'arrêtèrent net devant la femme qui s'était précipitée vers eux à l'instant où ils étaient sortis de l'interminable couloir pour enfin mettre pied dans une grande salle. Derrière eux, Coulson rengaina son badge avant de se mettre à leur niveau, bras croisés dans le dos.

- C'est l'heure de la promenade.

- Pardon ?

- Les pingouins, précisa-t-elle avant de leur tourner le dos, bras tendus pour les empêcher de la dépasser.

Thor allait s'offusquer qu'on continue d'utiliser ce mot sans daigner lui expliquer quand quatre pingouins apparurent en se dandinant. Chacun portait une veste grise — logo blanc du SHIELD dans le dos — avec des bandes réfléchissantes et un badge avec une photo et leur nom se balançant au bout d'une sangle passée autour de leur cou. Les agents qui travaillaient dans la pièce s'écartèrent pour les laisser passer en formant une haie d'honneur. Quand un des pingouins dévia de la ligne qu'ils formaient, un agent se pencha vers lui et l'attrapa avant de le faire pivoter pour le remettre sur le droit chemin avec une petite tape dans le dos. L'animal battit des ailes et accéléra pour reprendre sa place en bout de file.

Loki contempla la scène d'un air perdu, ça, c'était suffisant pour qu'il arrête un instant de cracher sur le dos de l'agence de renseignement sur internet. Déjà qu'il trouvait que les humains en faisaient un peu trop pour leurs animaux de compagnie... Certes maintenant qu'il se retrouvait avec un chat il commençait à trouver un côté « mignon » à la bestiole qui adorait faire ses griffes sur ses papiers importants mais ça, ça dépassait largement les gazouillements provoqués par un chaton maladroit. Comment avaient ils trouvés des vestes avec des manches adaptés aux ailes des pingouins ? Est-ce que le SHIELD avait ses propres couturiers payés pour répondre à ce genre de demande ? Quelles étaient les autorisations associées à leurs badges s'ils ne pouvaient pas eux mêmes les passer devant les lecteurs ?

Il réalisa alors que c'était les pingouins que les adolescents fous furieux avaient souhaité « sauver ». Les pauvres bêtes n'avaient certes pas eu une vie facile dans ce zoo et il fallait mieux les amener ailleurs mais pourquoi diable les garder à bord ?

- J'adore ces petites bêtes, sourit Thor. Les pingouins donc, c'est bien plus petit et mignon que ce qu'on trouve sur Asgard.

Loki ne l'entendit pas. Il venait de voir passer une notification. Un retweet qui disait seulement « laughing out laud* » ? Par les neufs royaumes quel était l'intérêt ?

- Tu disais Thor ? marmonna-t-il par réflexe.

- Les pingouins, ils sont géniaux. Si on en amenait chez nous ?

- Hein hein. Super.

Concentré sur une analyse consciencieuse du profil à l'origine de ce commentaire peu pertinent, Loki feignit à peine de s'intéresser à la conversation qu'il avait lancé.

- Messieurs, nous pouvons repartir, annonça sobrement Coulson maintenant que les agents de retour à leurs postes avaient libéré le passage.

Le nez plongé dans son téléphone, Loki suivit machinalement Phil pendant que son frère discutait avec grand enthousiasme et énergiques mouvements de bras des changements opérés dans l'héliporteur depuis sa dernière visite.

- Loki ! Tu te souviens de ce couloir ? C'est celui qui menait à ta cellule. On s'amusait bien à l'époque !

Coulson grimaça franchement. Il ne gardait pas un très bon souvenir de ce couloir.

A seulement cinq portes attendant d'être déverrouillées de là, Nick Fury consultait ses écrans. On avait signalé récemment des OVNIs un peu partout autour de la planète, les photos floues permettaient néanmoins de distinguer une cape rouge ; une mise au point avec Thor s'imposait.

- Directeur Fury, Loki est bien arrivé. Il y a eu un peu de retard à cause des pingouins mais Coulson devrait l'escorter dans la salle de contrôle dans moins d'une minute.

- Très bien.

En effet, Fury eut juste le temps de jeter un œil sur un bilan de leurs opérations de la semaine avant que la porte ne s'ouvre.

- Thor, salua-t-il, Loki. Messieurs, il faut qu'on parle.

Coulson salua son supérieur avant d'être aussitôt demandé de l'autre côté de la pièce pour signer moult documents capitaux à la survie de l'organisation. Peu de personnel avait un niveau d'accréditation suffisamment élevé pour consulter et encore moins signer la paperasse quotidienne. Phil était l'un des rares à le posséder et également le seul à s'en occuper assidument, aussi une brève absence entrainait un retard conséquent et des agents qui frôlaient la crise de nerf devant leurs écrans en attendant les validations. Bien sûr, les niveaux supérieurs pourraient théoriquement s'en occuper mais Nick Fury avait autre chose à faire de ses journées et Maria Hill était trop occupée à seconder Fury. Bref, ça lui retombait toujours sur les bras.

Après une vingtaine d'autorisations en tout genre et deux checkups sur des agents sous couverture, Phil jeta un œil vers les dieux. Thor jonglait avec son marteau, peu concentré, et Loki restait méfiant, bras croisés sur le torse, devant le discours du directeur. Phil n'était pas sûr de vouloir être là quand Loki découvrirait ce que le SHIELD avait prévu. Il avait l'air plus calme qu'avant mais l'agent restait méfiant.

- Monsieur ! Un appel pour vous !

•°•°•°•°•°•°•°•°•°•°•°•°•°•°•°•

Tout confus, Loki fut escorté sur le chemin du retour pendant que Fury s'entretenait personnellement avec son frère, une obscure histoire de violation d'espaces aériens étrangers. Il resta silencieux toute la durée du trajet. On le déposa sur le toit de la Tour et il demeura comme paralysé à contempler New-York. Quand le soleil frôla l'horizon, il baissa les yeux sur sa main droite fermée. Il écarta graduellement les doigts pour dévoiler un morceau de plastique gris. Un badge du SHIELD, à son nom.

- Mais bordel, lâcha-t-il, qu'est-ce qu'il vient de se passer ?

•°•°•°•°•°•°•°•°•°•°•°•°•°•°•°•

Aujourd'hui, Tony se demandait comment sa participation à l'initiative Avengers l'avait amené à fixer deux lapins qui courraient en rond sur une couverture installée en plein milieu de la table de la salle de réunion. Pourquoi devait-il subir cette vision absurde ?

Sa salle de réunion n'avait absolument pas été créée pour accueillir des lapins. Ni des chiens ou des chats. Il avait été conciliant et extrêmement patient avec le Saint-bernard et le chat de Loki (qui au passage adoraient se courir après autour de cette même table) mais des lapins ? DES LAPINS ?

- Tout va bien Tony ? questionna Steve en croisant le regard paniqué du concerné.

- J'en peux plus de tous ces animaux… J'ai construit une tour pour travailler, pas pour créer un refuge. Pourquoi personne ne comprend ça ?

Steve lui tapota l'épaule avec compassion. Une petite voix dans sa tête lui disait qu'il était loin d'être tranquille. Puis, il baissa les yeux vers Fury ; le chien dormait sous la table, la tête posée sur ses pieds. Prudemment, il ouvrit un dossier qui trainait sur la table en verre et étala quelques feuilles pour cacher la vue du chien au milliardaire.

- Aujourd'hui, annonça solennellement Clint, vous ne me verrez plus avec un smoothie. Pas plus que demain et les jours qui suivent. Car j'ai trouvé la parade absolue ! Voici, Smoothie Ier du nom.

Clint leva un des lapins en l'air sous les regards consternés (ou définitivement perdus) de son équipe.

- Et devant son petit museau et ses adorables oreilles, je m'engage à le respecter et à ne plus jamais consommer un produit portant son nom.

De maigres applaudissements retentirent dans la salle et Tony s'échappa le premier, il avait plus important à faire.

Vingt minutes plus tard au pied de la Tour, Steve qui partait courir tomba nez à nez avec un Clint caché derrière une casquette et des lunettes de soleil.

- Ils ont sorti une nouveauté ! s'écria Clint pour justifier la présence du smoothie entre ses mains. C'est pas ma faute, c'est la société de consommation dans laquelle on vit qui veut ma mort !

Sous le visage impassible de Captain America, Clint brandit un ticket de caisse.

- Regarde ça ! Ils font même des promos, ces monstres !

Steve hocha la tête avec un « d'accord » et partit en trottant, laissant son collègue se justifier face au ciel.

Plus haut, dans la Tour, un chat jouait au sol avec une carte plastifiée. Une main lui enleva son jouet providentiel pour le poser sur le bureau. Loki croisa les mains sous son menton. Il devait pouvoir tirer parti de cette situation, plus qu'à trouver comment.