Emi, la flamme éternelle

par tsubasamanga07

Emi, La flamme éternelle



Bip. Bip. Bip. Un oeil d'un joli vert s'ouvre, puis l'autre. Emi s'assit difficilement dans son lit, passa la main dans ses longues boucles rousses aux reflets dorées.

Bip. Bip. Bip. Qu'est-ce qu' Emi pouvait détester cette sonnerie! D'une main rageuse, la jeune fille frappa le bouton du réveil afin de le faire taire. De son autre main, elle tatonna sur sa table de nuit, en quête de son portable. Ses doigts se cognèrent enfin contre l'objet recherché. La jeune fille le prit et l'ouvrit, un petit calendrier frétillait sur le haut de la barre des tâches. Elle appuya sur la touche «ok» du portable et, aussitôt, un message s'afficha : « C'est la rentrée! ». Immédiatement, un souvenir refit lentement surface dans sa tête. Aujourd'hui, c'était sa première année dans le lycée sportif Tomoeda.

Comme si Emi avait reçu un choc électrique, elle sauta de son lit et ouvrit ses volets et ses rideaux. Le soleil était déjà haut dans le ciel, la jeune fille jeta un coup d'yeux à l'écran analogique de son réveil qui indiquait 7:01am. Em' se précipita dans sa salle de bain, fit une toilette rapide, enfila rapidement son uniforme; prit son sac et son portable au passage et descendit en trombe, pour traverser un couloir et déboucher enfin sur la cuisine. Ses parents et sa petite soeur étaient déjà attablés.

- « Bonjour » lança joyeusement Emi.

Sa famille lui répondit en coeur. La jeune fille s'installa à côté de sa petite soeur, Chelsea, un petite fille brune, et en face de son père, un grand homme au regard chaleureux. Sa mère, une grande femme à la même chevelure qu'Emi, posa devant elle son petit déjeuner. Un doux fumet pénétra les narines d' Em'. Elle prit ses baguettes, à côté de son assiette et entama son repas. Une fois fini, tout le monde monta en voiture et sa mère les déposa à l'école primaire de Chelsea, la rouquine continuant le trajet à pieds étant donné que l'école et le lycée se trouvait à côté. Emi passa donc l'imposant portail de l'établissement et chercha du regard son amie d'enfance, Sakura. Il y avait beaucoup de monde, mais Emi ne connaissait aucune des personnes se trouvant devant le tableau de répartition des classes. Soudain, une chevelure bleue électrique attira l'attention de la rouquine.

- « Sakura!!! » cria-t-elle au milieu de la cohus.

L'intéressée tourna brusquement la tête et joua des coudes pour rejoindre son amie.

- « Emi! Ca va? T'as vu? On est dans la même classe! C'est génial! Enchaîna-t-elle d'un bloc,

comme à son habitude, en sautillant sur place. Emi prit le temps de répondre une par une aux question de Sakura.

- «  Oui, ça va et non je viens juste d'arriver, donc je ne savais pas que l'on était dans la même classe, mais... Les yeux de la rouquine flamboyèrent et elle ajouta, en s'exclamant gaiement: « Je trouve ça, génial!!!! »

Comme pour prouver ses dires, Sakura l'entraîna devant le tableau des répartitions et montra du doigt son nom, Mihara, puis remonta la liste pour pointer du doigt le nom de famille d'Emi, Coyle. Les deux jeunes filles se serrèrent mutuellement dans leurs bras, contente de se retrouver ensemble, comme chaques années.

La cloche sonna. Il était temps de rejoindre la salle où la cérémonie du début d'année allait bientôt commencer. Emi et Sakura suivirent le tas d'élèves qui s'engouffraient dans une immense salle, le théâtre du lycée. La cérémonie débuta une fois tous les élèves assis. Le directeur présenta l'établissement, sa spécialité sportive, des plans furent distribués, puis les professeurs se présentèrent. La cérémonie se termina enfin sur l'applaudissement général des élèves et professeurs. Emi et Sakura essayèrent ensuite de trouver leur classe, mais un peu perdues, ce furent des secondes années qui leurs indiquèrent le bon chemin. Elles arrivèrent bientôt devant une porte « Salle 1-B ».

Sakura l'ouvrit. Plusieurs élèves étaient déjà présents, réunis en petits groupes ostensiblement séparés. Seule une seule personne demerait en retrait. C'était une jeune filleaux cheveux courts et noirs, dont le regard paraissait très timide.Elle était assise au fond et regardait le ciel.

Emi n'avait pas remarqué que Sakura se dirigeait vers la petite. Tournant brusquement la tête, la jeune fille vit son amie en train de discuter avec l'inconnue. Elle décida de se rapprocher et se mit derrière Sakura, mais celle-ci la remarqua et passa un bras autour des épaules de la rouquine, tout en ajoutant :

- « Et elle, c'est ma meilleure amie Emi! Em', j'te présente Shinobu. Elle ne connaît personne dans la classe, alors, je lui ai proposé qu'on devienne amies.

Emi sourit à la petite :

- « Enchanté Shinobu! Ca me plairait vraiment que l'on devienne amies! »

La timide ouvrit de grands yeux et son teint rougit encore plus.

- « M... Merci. » Balbutia-t-elle, la mine gênée, piquant du nez sur sa table.


~.~


16h00 :Emi se changea dans les vestiaires, son entraînement de majorette commençait. Habillées d'un tee-shirt blanc et d'une marron accompagnée d'une ligne jaune qui faisait le tour de la jupe, les couleurs du lycée, Emi et le reste des majorettes entrèrent dans le mini stade de l'école. Pompoms et bâtons étaient entassés dans des caisses en bois et le professeur les attendaient sur l'herbe.

- « Bonjour les filles! Aujourd'hui, pour votre première séance, nous allons simplement travailler le bâton. » les informa-t-elle, avant de demander aux jeunes majorettes de prendre chacunes un bâton, puis de s'aligner et d'attendre le signal de départ avant de commencer à faire une série de mouvement relativement simple. Toutes les filles s'exècutèrent. Un coup de sifflet et les bâtons tournoyèrent en l'air dans une parfaite synchronisation puis retombèrent souplement dans la main de leur propriétaire.

Une des deux mains sur la hanche, Emi lançait doucement son bâton, le récupérant d'un geste fluide et gracieux. Cette exercice, elle l'avait répété beaucoup trop de fois pour qu'elle commette la moindre erreur, même minime. Cependant, alors que son bâton de majorette classique tournoyait lentement dans les airs, celui-ci changea bizarrement de forme. Le haut de l'objet s'élargit, une boule brillante apparut. Des flammes semblaient danser à l'intèrieur. Un long fil doré entourait le bâton qui avait pris une jolie couleur ocre. Une clochette aux tintemments mélodieux apparut au bout. Finalement, un diamant peu brillant vint s'incruster à la partie basse de l'objet qui était êtra un bâton de majorette. Oui, censé, car Emi voyait maintenant une sorte de baguette magique. Surprise, elle resta la tête en l'air à regarder son bâton la mine ahuri, et ne pensa pas à tendre la main pour le réceptionner. L'objet finit, donc, par se cogner sur la tête de la jeune fille qui recouvra aussitôt ses esprits après le choc reçu.

- « Aïe! » S'écria-t-elle moitié par surprise, moitié par douleur.

La jeune rouquine plaqua ses mains sur sa tête mais la douleur n'en fut que plus vive. Tout le monde la regardait d'un air à la fois surpris et légèrement moqueur.

- « Bon, le cours est terminé pour aujourd'hui! » Annonça le professeur. Celle-ci s'approcha d'Emi qui tâtait le haut de son crâne en quête d'une éventuelle bosse. « Tu rêvais? »

- « Euh.... oui, ça fait mal.

- Tu peux aller à l'infirmerie si tu veux...

- Non, je crois que je vais survivre » Fit la jeune majorette en recouvrant son sens de l'humour. Le professeur sourit et ajouta :

- « Bonne fin d'aprés-midi! »

Emi hocha la tête et se changea rapidement dans les vestiaires, mais elle ne pouvait oublier l'image du bâton. Le prof et les autres élèves semblaient ne rien avoir remarqué, pourtant, une telle métamorphose ne passait sûrement pas inaperçue. La jeune fille, comme pour s'assurer qu'elle n'avait pas rêvé, retourna sur le stade mais le bac des bâtons et pompoms n'étaient plus là.

- « Emiiiiii!!! » S'écria une voix derrière elle. La concernée se retourna. Sakura accouraiut dans sa direction.

- « Saki!!!! Alors ton entraînement? Demanda-t-elle.

- Ben... J'ai explosé mon record! Je t'assure! Et j'suis encore en pleine forme, c'est vraiement bizarre! Tu sais, si ça se trouve, t'as devant toi la future championne olympique de sprint!

- Alors, je devrais peut-être te demander un autographe. Ca pourrait avoir de la valeur plus tard. La taquina Emi.

- Tu ne me crois pas, c'est ça? En fait, j'y crois pas trop non plus.

- De quoi? De ta future carrière olympique qui va rendre jalouse tous les sprinteurs du monde?

- Mais non! Quoique... » Fit Sakura en prenant des pauses avantageuses. Emi ne put s'empêcher de rire devant son amie qui faisait le pitre.

- « Plus sèrieusement, c'est étrange ce qui s'est passé! Quand je courais, j'avais l'impression que mes pieds ne touchaient plus le sol. Ajouta la sprinteuse.

- Oulà, je ne sais pas ce que tu as fumé, mais c'était de la bonne! Rigola la majorette

- Attends que je t'attrapes! Tu verras si je si je ne cours pas vite. » S'écria Sakura, un air enjoué peint sur son visage.

Pendant qu' Emi tentait d'échapper aux chatouillis dont son amie la menaçait, elle pensa à son bâton de majorette qu'elle avait cru voir se métamorphoser.

- « Etrange... » Pensa-t-elle.