La lutte

par Siegliend

Alors j’ai pris les armes seules au début, puis des agriculteurs, des anciens militaires, des informaticiens malades ou non mon rejoint ensuite. Tous ne supportaient pas la suprématie d’Armstrong sur le marché du médicament. Ils se battaient avec moi parce que leurs femmes ou leurs enfants sont atteint ou morts de la MS. Tous ne supportaient pas l’injustice de leur condition, que nous faisait subir Armstrong. La mort de leurs proches les avait convaincus qu’ils pouvaient faire quelque chose contre cette compagnie pharmaceutique peu importe le prix.  Quand certain avait un peu bu, ils disaient de moi que j’étais courageuse de m’opposer à tout ça.

Ce matin, je dois comme tous les jours montés dans le véhicule militaire pour monter la garde le long de l’exploitation agricole. Un de mes amis conduit et moi je scrute l’horizon à l’affût du moindre vaisseau portant le logos de la division S.I.L.E.N.T. d’Armstrong. Les S.I.L.E.N.T. se sont de grand robots mercenaires tout blanc qui font le travail de nettoyage à la place d’Armstrong. Les vaisseaux, recherche sans cesse la position de notre laboratoire.

Nous avons de nombreuse fois pirater leur réseau dans le but de faire des recherches, nous avons bâtît en kit un faux laboratoire pour qu’ils nous servent de leurre. Allié aux locaux et des dons officieux, nous avons pu financer un autre laboratoire pour produire le vaccin quand il sera fin prêt.

Depuis plusieurs mois, mes journées sont similaires. Je commence par me lever seule dans mon lit, une fois prête je descends au labo pour faire un petit geste tendre à Hikaru et prendre des nouvelles de l’avancement des recherches.

J’ai eu à faire souvent, à l’exaltation d’Hikaru quand il réussissait, mais aussi au échec au larmes et au crise de nerf en cas d’échec. J’ai toujours été là pour le soutenir et lui redonné un peu d’espoir tous les jours.

Quand je monte dans le véhicule de ronde, j’enclenche les jumelles numériques intégré à mon casque et je scrute l’horizon. Des fois dans mon observation je laisse mon esprit divagué. Je me demande toujours qu’es qu’il se passera quand je serai guérie ? Es que j’aurai le droit de faire partie de la génération de chanceux qui pourront retourner sur terre ? Je sais que mes ancêtres sont nés sur Terre mais quand est-il de moi ? Suis-je une Sélénite ou une Terrienne ?

Il est évident que je me fais beaucoup de soucis pour Hikaru mais je m’inquiète plus de moi-même. Chaque matin je redoute mon réveil, car je sens mes articulations de rigidifiées de plus en plus chaque jour. J’ai trop peur du jour où je serai paralysé car mes jambes se seront totalement rigidifiée.  J’espère toujours tenir plus longtemps pour Hikaru et mes gars. Les combats à mains armés avec les S.I.L.E.N.T. sont de plus en plus intensif et je sens que ma santé décline un petit peu plus chaque jour. Pour moi est Hikaru le temps presse.