Vous racontez la genèse....

par Siegliend



A une époque lointaine, les hommes pensaient que les cratères de la Lune étaient des terres beaucoup trop hostiles pour qu’ils puissent y habiter.

Je ne vais pas vous raconter toute cette histoire, je n’ai moi-même plus le temps de vous la conter. Pour résumer, tout le monde sait que se sont les USA qui ont fait en sorte que l’humanité pause le pied pour la première fois sur la Lune, c’était le 20 juillet 1969.

A partir de ce moment-là tous les pays ont voulu tout savoir sur la Lune, et c’est ainsi qu’est venu l’ère des orbiteurs, des satellites et des robots d’exploration venus de toutes les nations.

Plus le temps avançait, plus on se rendit compte que notre rythme de vie mettait en danger notre planète, engendrant des dérèglements climatiques, la disparition des espèces animales et la fonte des glaces, représentant des risques sans précèdent pour l’humanité. Nos ancêtres pendant cette période-là avaient même essayé de changer leurs rythmes de vie, pour limiter les dégâts sur la planète, mais le mal était fait l’état d’urgence était déjà déclaré.

Alors les gouvernements, ce sont tournés vers l’espace pour trouver un espoir de colonisation sur une autre planète similaire à la Terre via les exoplanètes et la Lune.

Cela commença avec des petits groupes de « bâtisseur » et l’explorateur. Ils vivaient sur une station pressurisée, construite en kit. Les bâtisseurs ont construit sur la Lune des habitations et des bâtiments administratifs. Les états récompensaient les meilleures équipes de bâtisseur qui construisait le maximum d’habitation en 5 mois.

C’est seulement quelques années après que les premiers hommes commencèrent une nouvelle vie sur la Lune avec l’espoir de revenir un jour sur une Terre dépolluée.

Les critères du service de sélection d’évacuation des populations de l’ONU étaient rudes pour l’époque.

Actuellement en 2154, nous sommes 75 million d’individus sur la Lune, nos méthodes de construction ont bien évolué, nous avons également su développer des sources d’énergies écologiques. Comme les plots obscurs pour convertir l’obscurité en énergie et les collecteur gravitationnel qui convertissent la force de l’attraction de la terre en énergie. La population est citadine à 80%, le reste réside dans d’immenses cratères dans lesquelles se trouvent des serres à perte de vue pour cultiver la nourriture rationnée.

Nous nous sommes adaptés au rythme des cycles jours-nuits de la Lune en fonction d’un calendrier diffèrent de celui de la terre.