Sirop de grenadine

par Kurai-Shiiro

Sirop de grenadine



Ne trouvez-vous pas que l’Homme ressemble à un bon et frais sirop de grenadine ?

Au fond de lui repose un fond de pureté qui est propre à sa personne et le distingue de la collectivité. L’incroyable densité de ce liquide représente à la fois son essence, et son individualité.

Puis chacune de ses fréquentations y répand une eau tantôt transparente, tantôt opaque. Quelle importance, il en récupère la totalité pendant que son fond de pureté se distille lentement jusqu'à se mêler aux molécules aqueuses. Ainsi le tout forme une solution parfaitement homogène, bien que constituée de deux composants tout à fait divers.

Cette action est loin d’être néfaste. Si le fond de pureté perd en effet de sa saveur, son diluant adoucit sa structure épaisse, le rendant plus agréable au goût. Le seul risque qui néanmoins demeure est l’excès, car faisant déborder la mixture de son récipient il est la cause de l’inestimable perte de la richesse, matérielle et morale.

Cependant un détail surpasse tous les autres, ne devant en aucun cas faire l’objet d’un oubli. Le fait est que peu importe la quantité d’eau versée par les tiers, la couleur dominante du résultat reste et restera toujours celle du fond de pureté initial. Oui, qu’importe les efforts que l’on fournit, on ne peut effacer complètement cette teinte qui rend le liquide unique.

En revanche on peut avoir remarqué que l’expression ’’fond de pureté’’ est mentionnée dans chacun des quatre paragraphes qui précèdent, alors que là n’est peut-être pas l’appellation qui lui convient parfaitement. Mais qui puis-je, en dépit de ma tentative d’ajouter quelques gouttes au sirop de grenadine qui coule en vous, je ne peux en modifier le pigment. Et si ce dernier vous dicte un autre nom pour le qualifier, il ne peut certainement pas en exister de meilleur pour vous.