Fantastiques Profondeurs ...

par Kurai-Shiiro

Fantastiques Profondeurs ...



Une matinée de printemps est sans surprise, un doigt dans la fraîcheur des herbes, et l'autre en dehors.

Une soirée de printemps est sans surprise, un pied dans la douceur des rêves, et l'autre en dehors.

Le long et unique appel du lointain seul peut remuer leur passivité, les extirper de leur confort.

J'ai fait entendre ma réponse aujourd'hui, finalement, silencieusement, consciencieusement.

Quand j'ai franchi ma cloison, une marche instinctive m'a conduit jusqu'à un trou béant.

Le gouffre ouvert m'a attiré comme un aimant, vers une destination à l'air frissonnant.

L'extrémité de l'univers s'est éloignée, pour prendre sa place son centre s'est levé.

Tout ce que je ne pouvais pas apercevoir de l'extérieur se dévoilait à l'intérieur.

J'ai abouti aux tréfonds de cette noirceur, au-delà même des profondeurs.

Là où personne ne l'avait vue j'ai trouvé une incroyable fantasmagorie.

Là où chacun pensait avoir eu affaire à une simple rêverie.

Ici où poussaient les racines de notre existence.

Ici où vibraient les secondes de l'absence.

J'ai effleuré un fragment de réalité.

J'ai entrevu l'ombre de la bonté.

Une vérité insoupçonnée.

Rythme électrisant.

Corps impuissant.

Esprit universel.

Besoin irréel.

Chute infinie.

Vol garanti.

Abandon.

Plongeon.

Don.