chapitre 8: et les ennuis commençèrent...

par mishiu

Chapitre 8 : et les ennuis commencèrent…

Le week-end passa en toute tranquillité et plus rapidement que ce que Mishiu le pensait. Elle pu découvrir les moindres parcelles de sa chambre et en profita pour faire mieux connaissance avec Syn et Aytos. Syn lui rappelait beaucoup Maggie et puis elles avaient beaucoup de centres d’intérêt commun, Michiu l’apprécia beaucoup, elle étaient devenues de très bonnes amies en deux jours. Aytos était quelqu’un de distant et un peu froid mais il savait se montrer sympathique et même si Michiu ne l’aimait pas beaucoup, elle trouvait qu’il avait un bon fond. Le lundi matin arriva enfin. Premier jour d’école de magie pour Mishiu, mais pour elle, c’était quand même des cours, la routine, mais avec du fantastique.

BIP BIP BIP BIP BIP BIP BIP BIP BIP

-S’il y a bien une chose qui ne m’aurait jamais manqué, c’est cette saleté de réveil à la (censuré d'un commun accord par l'auteure et le bêta-lecteur pour ne pas choquer les lecteurs les plus jeunes)…

TOC TOC TOC

-Mishiu ?
C’est moi Syn. Je peux entrer ?

Elle se réveilla presque immédiatement en sursaut. Retour à la réalité, ou presque. Elle s’inspecta quelques secondes devant le miroir près de la porte d’entrée et le résultat n’était pas terrible : les cheveux en bataille et un pyjama débraillé, sans compter un visage fatigué. Non, décidément, elle n’était pas matinale et ne le serait jamais !

-Attend, je viens t’ouvrir. Que se passe-il ?
-Je voulais savoir si tu voulais que l’on prenne notre petit déjeuner ensemble et que l’on se rende à notre premier cours de cette rentée ensemble.
-Et bien pourquoi pas ? Je n’y vois pas d’inconvénient. Laisse-moi le temps de m’habiller et je te rejoins devant ta chambre. Soit patiente s’il te plait, je viens à peine de me réveiller….
-Il n’y pas de problème ! ben dis donc, ça fera deux non-matinaux dans la classe ! A tout de suite !

Mishiu s’habilla du plus rapidement qu’elle pu après avoir pris une douche rapide et alla toquer à la chambre de Syn. Elles déjeunèrent rapidement puis Syn déclara qu’Etruse désirait voir Mishiu à la fin des cours. Au regard paniqué de Mishiu, Syn décida commencer à lui expliquer un peu le fonctionnement de cet école.

-Mais quelle nouille ! J’ai complètement oublier de te donner le plan de l’école ! Bon, Je vais t’expliquer comment marche le système scolaire ici, car je sais qu’il est différent de chez toi. Tout d’abord, les cours commencent à neuf heures trente. Puis pause déjeuner de midi à quatorze heures et enfin, de quatorze heures à dix sept heures trente, magie pratique.
-En gros, tu reste assise sur une chaise toute la matinée puis le sérieux ne commence que l’après-midi ! Résuma Séréna.

Michiu se sentait de plus en plus à l’aise, surtout avec les filles. Oni et Aytos étaient les seuls garçons de la classe, ils étaient numériquement inférieurs et restaient souvent ensembles. A neuf heures trente, la petite classe prit place sur leurs bureaux respectifs, placés côte à côte, suivant la disposition suivante : Séréna-Oni-Syn-Aytos-Michiu. Le professeur entra. C’était un nain qui ne dépassait pas le mètre quarante, avait une grande barbe noire pour de courts cheveux noirs, des habits simples pour un nain mais qui faisait penser qu’il pouvait aller à la guerre à tout moment ! C’était le professeur principal de la classe, c’était lui qui faisait cour chaque matin. C’était un autre professeur qui s’occupait des activités de l’après-midi.

-Bonjour à tous, vous avez passé de bonnes vacances j’espère?

Quelques « ouais, tranquille », « j’aurais voulu que ça dure un mois de plus » et autres affirmations lui répondirent. Le professeur, que l’on appelait toujours « maître », ne s’attarda pas plus sur le sujet.

-Bon, comme vous le savez, suite au brusque départ de votre ancien camarade, Daiy, une nouvelle élève s’introduit dans la « famille ». Il ne s’agit ni plus ni moins de Mishiu. Heu… Mishiu, si vous voulez bien vous lever et vous présenter à la classe…
-Oh ! Bien sur !
Mishiu se leva et se positionna devant le petit groupe. Elle ne se sentait pas du tout à l’aise avec ces quatre paires d’yeux qui la fixait. Et bien entendu, elle retrouva son teint couleur tomate. Elle respira de son mieux et fit un effort pour ne pas bégayer… Ou tout simplement s’enfuir en courant !

-Je… Je m’appelle Mishiu et cela fait quatre jours que j’ai atterrit dans votre monde donc je vous prie d’excuser mes lacunes quant à vos traditions et autres habitudes. Je suis très faible en magie vu que je commence à peine à l’expérimenter mais je compte faire de mon mieux pour me mettre à voter niveau.

Mishiu ne trouva plus les mots pour la suite. Aytos n’arrêtait pas de la fixer ce qui la gênait beaucoup. Lorsque Mishiu se rassit enfin à sa place, Syn dû lui donner un discret coup de coude pour le sortir de sa rêverie. Mishiu fit ce qu’elle put pour comprendre l’histoire de la magie et les premiers magiciens tout au long de cette matinée mais elle avait un gros boulot à rattraper vu qu’elle était entrée en plein milieu du programme. Heureusement, le professeur barbu était très patient et avait une extrême gentillesse à l’égard de la nouvelle. Quant à l’après-midi, ses résultats ne purent se révéler que peu brillant, car elle n’avait que trop peu d’expérience. Le professeur, un vampire des plus normal, ne pouvait la blâmer et lui donna quand même quelques petites astuces pour la suite. Le soir, juste après les cours, Mishiu se rendit dans le bureau d’Etruse.
Ce n’était pas a proprement parlé d’un bureau, juste un grand jardin très spacieux, avec un par-terre herbeux et des murs couverts de lierre. Etruse l’accueillit chaleureusement mais la prévint aussitôt de l’entraînement ardu qui l’attendait et de sa sévérité tout au long de la remise à niveau. Mais Mishiu n’avait pas peur, loin de là. Elle savait que ça n’allait pas être une partie de plaisir mais « tout travail mérite salaire », c’était un de ses proverbes favoris.
Le soir arriva enfin et pendant le souper, ce fut une Mishiu complètement vidée de ses forces qui mangeait à la table de la classe, elle n’eut même pas la force de parler mais elle était affamée. Elle connaissait au moins son programme du soir : un bon petit repas puis direction le lit !

-Mais qu’est-ce qu’elle a Mishiu ? Demanda Aytos, inquiet.
-Et bien, je peux te dire que sa remise à niveau n’a pas été de tout repos. J’ai assisté à son entraînement, j’ai été sa principale adversaire et son équipière pour les sortilèges à deux et je peux te dire qu’elle en a bavé ! Répondit Syn. Cependant…
-Il est vrai qu’Etruse est vraiment très sérieux quand il s’agit de magie. Mais tu t’es arrêté à Cependant, Continue ! Incita Oni
-Et bien, je me demande si Mishiu est humaine… Déclara Syn
-Pourquoi dit-tu cela ? Elle est… heu… Un peu comme tout le monde mais différente en même temps, non ? Demanda Séréna
-Parce qu’en quatre heures, Mishiu sait maîtriser la lévitation et les bases des sortilèges de défense. Mais son corps en a pris un coup la pauvre !

Et c’est ainsi que Mishiu, qui voulait à tout prix éviter ce genre de situation, se retrouva très embarrassée, et comme métamorphosée en tomate bien mure. (à taaaaaaaaaaable !)