chapitre 6: les leçons commencent

par mishiu

Chapitre 6 : les leçons commencent

Nicky se rendit compte d’une chose si logique qu’elle aurait pu y réfléchir plus tôt : C’est toujours aux personnes normales(tu n'es PAS normale, Nicky), issue d’une vie tout à fait normale – et qu’ils aiment – qu’ils leur arrivent quelque chose qu’ils n’avaient pas désiré. Ainsi, Nicky devait se laisser entraîner dans une histoire de magie et de règlement de compte. Elle pensait haïr la découverte de son médaillon mais elle s’était prise d’affection pour lui et il faut dire qu’il était très gentil(bon toutou ! Donne la pa-patte !). Elle allait devoir habiter dans ce nouveau monde et dire adieu à son ancienne vie, à sa meilleure amie, à Alexandre…
A cette simple pensée, son cœur s’accéléra. Elle essaya de se calmer mais au fur et à mesure qu’elle marchait, ses jambes devenaient de plus en plus lourdes. Patiente et prévoyante, Céruna l’installa sur un banc public le temps qu’elle puisse se contrôler. Mais quelques minutes plus tard, Nicky éclata en sanglots, comme si son cœur était transpercé par une lance invisible. Son état mental semblait déchiré depuis qu’elle s’était rendu compte de son pas vers une nouvelle vie.

- Est-ce que tout va bien ?(Mais oui, je pète la forme ! Je chiale mais tout va bien !) Dit Etruse.

Etruse arriva peu après l’appel mental que Céruna eut lancé après s’être installée sur le banc. Nicky cessa peu à peu de pleurer pour pouvoir se mettre en route au plutôt. Le groupe marcha une demi-heure avant d’arriver dans une petite cabane, isolée de la ville. Nicky fut la dernière à rentrer.

- Le passage se trouve dans cette cabane. Dès que j’aurais activé la porte, je ne pourrais la garder ouverte que quelques secondes alors ne perd pas de temps, dès que tu la voit ouverte, tu fonce !
- D’accord…
-J’entrerai la première. Dit Céruna. Je te prendrais à ce moment là la main au cas-où tu prendrais un peu de temps à réagir. Ne t’inquiète pas, une fois là-bas, nous t’aideront à remonter…

Céruna faisait de son mieux pour remonter le moral à Nicky, elle la savait très attristée, le moral à plat, même s’il ne lui était pas arriver la même chose… Elle se promis de l’aider comme elle peut à la revoir souriante.
Pendant ce temps, Etruse chercha parmis les briques celle qui cachait le mécanisme. Après l’avoir trouvé et enlevé de son emplacement, il fit saigner son doigt et appuya sur la pierre cachée dont le trou était assez profond pour accueillir le doigt. Une lumière blanche sortit de sa main puis ce fût toute la porte située juste à côté qui s’illumina. Il ouvrit la porte. A la place du paysage urbain apparu un grand portail, rond, illuminé par une lumière bleu pâle. Céruna et Nicky se dépêchèrent de rentrer à l’intérieur, suivit de près par Etruse. Le portail se ferma presque sur le vieil homme.(zut ! Le vieux crouton a survécu !)

-Nom de… Nom de nom ! s’exclama soudain Nicky.

Elle était entrée dans un tout nouvel endroit, une véritable splendeur. Elle se trouvait dans la place principale de la capitale du monde d’au-dessus. Les gens avaient tous une apparence qui variait plus ou moins de celle des humains : il y avait des elfes bien entendu, des loups, des nains, des lutins… Les vampires ne craignaient pas le soleil du monde d’au-dessus et parlaient en toute tranquillité avec des loups-garous, mangeant un steak cru pour l’un, saignant pour l’autre. Nicky se fascina en un instant pour le magnifique paysage qui entourait cette ville : la nature dominait la ville! Les maisons étaient installées là où elles ne dérangeraient pas les arbres, les routes étaient délimitées par des gros cailloux, il n’y avait pas une seule goutte de goudron…

-ça te plait ?
-Céruna… Votre ville est magnifique !! Je suis impressionnée.

Nicky en oublia même à l’instant son mal du pays mais elle commença néanmoins à fatiguer et luttait comme elle le pouvait pour garder les yeux ouverts. Etruse l’accompagna dans sa nouvelle chambre, directement dans l’internat, l’établissement qu’elle devrait fréquenter le lundi suivant.
Céruna donna les dernières instructions à Nicky : Se présenter dans le bureau d’Etruse à onze heures pile. Elle lui indiqua vocalement le chemin (et Nicky fut un effort surhumain pour retenir cette information(ben oui, c'est dur d'effacer les gènes d'un poisson rouge)) faute d’avoir un plan sous la main et lui souhaita une bonne nuit avant de refermer la porte. Nicky n’eut pas le temps de jeter un coup d’œil à sa chambre : elle s’installa dans son lit et s’endormit dans la seconde qui suivit.
Le lendemain, elle se réveilla aux alentours de dix heures. Elle n’avait pas pensé à activer le réveil de son portable ce qui l’affola un peu. Elle pris quand même le temps d’observer sa nouvelle chambre : Plutôt spacieuse, comprenant une armoire, un bureau avec un ordinateur portable, deux étagères et une table de nuit. Une porte ouvrait sur la salle de bains, elle-même reliée aux toilettes. Nicky s’habilla vite fait, pris le plan de l’établissement et quitta sa chambre.

-en croisant les doigts pour qu’Etruse ne me transforme pas en je-ne-sais-quoi…
-Ne t’en fait pas, il est plutôt indulgent par moment.
-C’est parce que je sais que tu t’y connais que je te fait confiance mais… J’ai l’impression de ne même plus ME faire confiance…
-c’est normal ne t’en fait pas. Tu est tout simplement déboussolée mais tu prendra très vite tes repères, j’y veillerai.

Elle dût d’abord marcher au bout d’un long couloir pour emprunter les escaliers, descendre de trois étages puis re-traverser un long couloir dans le sens inverse pour traverser un jardin puis une serre pour enfin arriver dans un gros bâtiment. Il lui suffisait ensuite de prendre l’ascenseur, dixième étage puis la troisième porte à gauche. Elle toqua à la porte et entra. Etruse se leva de son bureau et l’accompagna dans une grande salle vide.

-La leçon va pouvoir commencer ! Dit-il avec enthousiasme. D’abord, je te souhaite la bienvenue à l’internat Mina. Je vais t’apprendre à te transformer pour que tu puisses rejoindre la classe que je t’ai attribué. L’internat ne comporte que deux cents élèves, vous êtes cinq par classe. Toi, tu seras avec Aytos, Syn, Séréna et Oni. Je vais tout d’abord essayer en un minimum de temps à t’apprendre les sorts de bases et les connaissances que tu dois à tout prix acquérir pour pouvoir suivre le programme sans trop de difficulté. Tu vivras un peu comme une lycéenne normale, mais j’ai demandé à ta classe qu’ils t’aident à t’intégrer. Mais cela, on le verra plus tard. Des questions ?

-aucune, Monsieur…

Nicky n’était pas très rassurée(tu m'étonne ! Il a une tête pas nette ce gars !). A peine arrivée, la voilà déjà forcée de monter de plusieurs niveaux d’un coup(le niveau trente-six ! Vise le niveau trente-six et deviens un magnifique Dracaufeu !...promis, le bêta-lecteur arrête de jouer à Pokémon pendant ses corrections) . Elle n’était pas particulièrement emballée et regrettait déjà sa petite vie peinarde où elle allait en cours assise sur une chaise à écouter son prof parler tout en notant des choses importantes(coiffeur à seize heures...les Frères Scott à dix-neuf heures...)… Alors que quelques jours plus tôt, elle enviais de lointains amis à elle qui travaillaient 3 semaine en stage pour deux semaines en classe !
Etruse, lui, était particulièrement heureux et fier de s’occuper de la descendante de l’élue et se promis de lui donner une éducation digne d’elle tel qu’elle atteint rapidement le sommet. C’était un homme bon et jamais il ne lui aurait été venu à l’esprit de profiter d’elle ou d’attraper la grosse tête. (à peine ! Ben quoi, c'est pas grand-chose un poster à son effigie !)

-Alors commençons ! Ce que je te demande est en fait très simple : Comme tu as réussit à rentrer en contact avec ton médaillon, il faut maintenant que tu rentre en contact avec ton propre pouvoir. Tu dois fermer les yeux et faire le vide dans ton esprit. Recherche ton pouvoir. Tu le sauras quand tu l’auras trouvé, ça viens tout seul. L’exercice demande du temps et de la patience, ne t’étonne pas si tu n’as beaucoup de résultats d’ici la fin de la journée. (J'ai faim, j'ai soif, j'ai sommeil...je peux rentrer ?)

Même si elle était la descendante de l’élue, il savait qu’il n’y avait que très peu de chance pour qu’elle y arrive d’ici la fin de la séance et attendit donc patiemment. C’était le début d’un entraînement pas comme les autres, un des plus doux alors autant qu’elle en profite.

Nicky se concentra de toutes ses forces. Pendant quelques heures elle était en position assise, (en tailleur, comme à chaque fois qu’elle a l’occasion de l’être) les yeux fermés et pris tout de même l’exercice très au sérieux. Elle voulait montrer de quoi elle était capable et malgré sa réticence intérieure, montrer ce qu’elle avait dans le ventre… Chercher le pouvoir… Une autre voie que celle du médaillon(mais regarde la route !)… Elle sentit une chaleur différente de celle du médaillon, elle sentait son pouvoir se rapprocher d’elle. Elle sentait dans son corps quelque chose d’étrange, elle ne pouvait pas définir quoi(Ah, l'amour...). Tout ce qu’elle su, c’était que ça lui faisait du bien, beaucoup de bien, une sorte de sensation très agréable en fait. Quand elle ouvrit les yeux, Etruse la regardait comme si elle était une extraterrestre.