La traversée nocturne du labyrinthe

par Noah-Visual

Le soleil était en train de se coucher, diminuant peu à peu la lumière du jour sur le lieu où les candidats étaient tous réunis. Mais ils n’assistaient pas à ce spectacle, car juste après le prime des interviews, ils furent tous transportés séparément en voiture, les yeux bandés. Ils ne savaient pas où ils étaient, mais on leur avait indiqué que la lutte sera difficile pour cette première étape de la compétition.

Alors que certains frottaient leurs mains pour se réchauffer, d’autres respiraient calmement pour se donner toutes les chances d’être clair dans leurs actions. Ils ne savaient pas ce qu’ils devraient faire, mais cela ne les empêchaient pas de faire déjà quelques hypothèses stratégiques.

Après plus d’une heure à avoir été plongés dans le noir, les participants furent enfin autorisés à retirer leur bandeau. Soulagés, le groupe balança au sol le dit objet avant de prendre de grandes bouffés d’airs. Ils regardèrent autour d’eux, mais chaque candidat remarqua maintenant qu’il était seul.

« Il fait nuit, et je suis toute seule, frissonna Lfdc. Mon dieu, qu’est-ce que je dois faire ?! »

Elle ajusta son chapeau et remarqua finalement les deux grands murs placés devant elle, avec au centre un passage.

De son côté, Maël s’approcha de l’entrée et passa sa tête à l’intérieur tout en se caressant le menton.

« Un labyrinthe, dit-il en pleine réflexion. »

Une voix résonna subitement sur le lieu, surprenant une majorité de candidats alors que d’autres levaient tranquillement la tête, prêt à se battre.

« Bonsoir à tous, commença Noah d’un ton qui semblait enjoué. Vous voilà au départ d’une palpitante aventure ! Et il est temps de nous lancer dans la première épreuve ! »

L’animateur expliqua aux candidats qu’il fallait rejoindre le centre du labyrinthe le plus rapidement possible pour pouvoir se qualifier pour la suite de la compétition.

« Les cinq premiers candidats auront une récompense, alors que les cinq derniers seront immédiatement éliminés ! »

L’annonce tomba comme une guillotine sur les participants. Après s’être qualifié, les survivants tomberont au nombre de seize. Chacun tenta d’élaborer une stratégie, des rouages s’enclenchaient pour la création de tactiques et de pièges machiavéliques pour certains.

« C’est parti ! cria soudainement Noah. Et puisse le sort vous être favorable ! »

Après une courte hésitation, la totalité des candidats s’introduit dans les passages individuels pour pouvoir entrer dans le labyrinthe et commencer leur aventure. Au départ au nombre de vingt-et-un, seul seize s’en sortiront qualifiés.

Hermione posa sa main sur le mur droit et commença à marcher sans jamais rompre le contact. C’était une technique très connue pour se repérer dans un labyrinthe, mais cela pouvait prendre très longtemps avant qu’elle puisse arriver au centre.

Elle se prit soudainement les pieds dans une racine, et elle chuta au sol. Un cri sortit de ses lèvres, et elle perdit ses lunettes. Après s’être mise à quatre pattes, elle analysa ce qui entourait son mollet avant de tâter autour d’elle pour retrouver sa monture. Mais bizarrement, elle n’arrivait pas à remettre la main dessus.

« Mon dieu non, pas ça, je ne vois plus rien ! commença-t-elle à paniquer en se relevant lentement. »

Un craquement retentit brusquement derrière elle, et la jeune femme se figea en se collant contre le mur. Mais en reculant, elle écrasa ses lunettes du talon qui se brisèrent. Au moment où elle essaya de se baisser pour caresser doucement du doigt pour voir de quoi il s’agissait, une personne surgit d’un pan de mur et lui envoya violemment un coup dans l’arrière du crâne. Hermione était à plat ventre au sol, inconsciente alors que son attaquant s’éloignait tranquillement.

« Désolée, mais ça fait déjà un concurrent qui aura du mal à aller à la fin, dit-elle calmement en marchant les yeux rivés sur son dessin. »

Piou marcha tranquillement dans le labyrinthe, essayant de se repérer à l’instinct. Elle mourrait de faim, et ouvrit son sac avant de dénicher une miche de pain qu’elle mangea tout en continuant son chemin. Malgré tout, elle s’arrêta devant un mur et pencha la tête, sceptique.

« Je suis déjà passée par là non ? »

Alors qu’elle passa sa main sur le mur pour réfléchir, elle entendit quelqu’un courir derrière celui-ci. Elle se demandait de qui il pouvait s’agir, et espérait que cette personne puisse la guider vers le centre du labyrinthe.

Sassou continuait de parcourir les dédales au pas de course, ne sachant absolument pas qu’elle était passée proche de Piou. Elle voulait absolument retrouver Dodie pour pouvoir se qualifier pour la suite de l’aventure. Mais alors qu’elle déposait son pied sur une pierre qui ressortait légèrement, elle fut soudainement happée par un filet propulsé du mur à sa gauche qui l’attrapa avant de la faire prisonnière sur celui d’en face. Elle se débattait, criait, paniquait, elle passait ses doigts entre les maillons pour l’arracher mais elle n’y arrivait pas.

« Au secours ! Aidez-moi s’il vous plait, je suis bloquée ! »

Sortant de derrière un mur, Kurai s’approcha et observa la jeune fille. Il avait accouru en entendant ses lamentations, et il la jugeait de l’œil. Elle ne semblait pas particulièrement dangereuse, mais il pouvait la laisser ici pour avoir plus de chance de se qualifier. Mais ce n’était pas son genre, et il sortit un couteau pour couper les mailles qui la retenait prisonnière. Sassou sortit du filet en rampant sous le regard de son sauveur. Elle le regardait et essayait de reprendre une respiration normale après sa crise de panique soudaine.

« Merci, dit-elle simplement. Je te revaudrais ça…

-Tu veux qu’on cherche le centre ensemble ? Au moins on s’ennuiera moins. »

Elle accepta finalement, et les deux reprirent leur chemin pour la qualification.

Fenrill vociférait des insultes à l’encontre d’Inconnu en espérant tomber sur lui pour lui régler son compte. C’était officiellement son rival dans cette compétition, et il ferait tout son possible pour pouvoir l’éliminer. Il plissa les yeux pour essayer de voir ce qu’il se trouvait devant lui, mais il n’y parvenait que peu quand soudainement, une silhouette passa dans son champ de vision. Le jeune homme se mit à courir tout en hurlant à la personne de s’arrêter. Après avoir manqué de tomber dans le virage, il se prit une masse qui semblait l’attendre, et les deux roulèrent au sol.

« Ah Fenrill, tu me fais mal, descend ! geint la demoiselle.

-Némésis ? C’est toi ? demanda le garçon en passant sa main sur elle.

-Bah oui c’est moi, tu veux que ce soit qui ?! »

Elle le poussa pour pouvoir se relever, et épousseta ses vêtements de nombreux gestes de la main. Pourquoi se jetait-il sur elle en pleine nuit dans un labyrinthe ?! Une pensée morbide lui traversa soudainement l’esprit. La réponse à son interrogation était claire pourtant. Au moment où elle allait parler, Lfdc surgit de nulle part, regardant les deux personnes.

« Excusez-moi de vous déranger, dit -elle en ajustant son chapeau avant de passer à côté d’eux. »

Mais Fenrill attrapa son poignet et la plaqua contre le mur avec un sourire mauvais. Il la secoua violemment par les épaules.

« Tiens donc ma jolie, tu es perdue ? Tu sais, je suis le grand méchant loup moi…

-L-lâche moi, balbutia-t-elle en essayant de se dégager. »

Il lui envoya sa main dans le visage, faisant tomber Lfdc au sol. Son chapeau chuta à terre, écrasé par le pied du jeune homme qui souriait d’une façon mauvaise.

« -Tu exagères Fenrill, fit remarquer Némésis qui croisait les bras contre le mur. 

-Pourquoi ?! s’énerva-t-il. C’est une ennemie, autant se débarrasser d’elle ! Puis ne me gêne pas ! »

Lfdc marmonnait des choses au sol, stoppé par un coup de pied dans l’estomac. Elle cria, pleura, en suppliant Fenrill d’arrêter. Au moment où il allait recommencer, il se prit soudainement un coup de poing dans le visage, le propulsant quelques mètres plus loin. Némésis écarquilla les yeux, et en voyant Inconnu, elle recula de quelques pas avant que le jeune homme lui envoie un regard noir.

« Sois tu es avec lui, sois tu t’enfuis, lui dit-il clairement.

-Némésis, ne bouge pas, tu as intérêt ! cria Fenrill à terre. »

Alors qu’Inconnu s’approcha d’elle, la voix de Lfdc se fit entendre. Elle s’assit contre le mur et regarda le garçon aux cheveux blancs.

« Elle…elle a rien fait…c’est lui le coupable…

-Peut être qu’elle ne t’a pas passé à tabac, mais elle n’a rien fait pour te sauver. »

Il releva les yeux vers ses ennemis, et remarqua que Némésis avait pris la poudre d’escampette, abandonnant Fenrill à son sort. Elle n’allait pas risquer de se faire tabasser par ce grand gaillard pour lui.

Son soit disant allié se releva et fonça sur Inconnu pour lui envoyer son poing dans le visage, mais celui-ci le contra en lui faisant un croc en jambe. Le surnommé méchant loup lui envoya du sable dans les yeux, aveuglant son adversaire qui se cogna contre le mur en reculant. Il fonça sur lui et envoya un coup de boule dans son estomac, faisant basculer son rival en arrière. En chutant, Inconnu se cogna l’arrière de la tête contre le mur, et s’assomma.

« Putain, grogna Fenrill en prenant le garçon au sol de haut. »

Il fixa Lfdc, et attrapa son bonnet au sol et le balança loin par-dessus un mur du labyrinthe avant de prendre la fuite. La jeune fille rampa au sol, et tapota doucement la joue d’Inconnu pour le réveiller.

Au même instant, Ezealy marchait tranquillement, mais elle avait entendu un sacré remue-ménage pas loin d’elle, ce qui lui donnait quelque peu la pression. Elle faisait glisser sa main contre le mur depuis le début. La pierre était froide, rugueuse, assez désagréable au toucher, mais c’était le seul moyen. Elle se prit subitement un objet dans le visage ce qui la fit hurler, la faisant basculer contre un mur pour pouvoir combattre l’étrange ennemi. Quelques secondes sans bouger lui fut bénéfique pour reprendre son calme, et ne voyant que rien ne bougeait, elle passa sa main sur le sol pour voir de quoi il s’agissait.

« Le…le bonnet de Lfdc ? s’étonna-t-elle en remontant ses lunettes. Il me semble que c’est lui… »

Elle l’approcha de son visage pour mieux distinguer les contours, et remarqua en effet qu’il s’agissait de celui-ci. Comment avait-il pu s’envoler de la tête de sa propriétaire pour atterrir sur son visage ? Elle se releva rapidement, et eut soudainement une pensée qui la fit plonger dans la panique : Elle avait quitté le mur de la main, et ne savait plus duquel il s’agissait. Le choc l’avait embrouillé, elle ne savait plus si elle suivait le droit ou le gauche. Elle hésita, tendit les deux mains, en enlevant une, puis l’autre, et finalement fit confiance à son instinct, et continua.

Pierrot était inquiet. Il n’avait toujours pas croisé Merry, ni même aucun candidat, et la nuit était emplis de nombreux cris et d’innombrables bruits étranges. Il marchait en regardant partout, ne voulant pas être surpris par une quelconque attaque. Il se mit à crier le nom de sa chérie, mais n’avait aucune réponse. Elle n’était donc pas dans cette partie du labyrinthe.

Chalverouge regardait le ciel pour essayer de se repérer. La lune continuait de monter dans le ciel, et cela faisait plus de trois heures que les concurrents gambadaient dans le labyrinthe à la recherche du centre. La jeune femme avait échangé ses chaussures à talons pour des baskets confortables. Elle aperçut soudainement un corps au sol, et prise de panique, se dirigea vers celui-ci en courant. L’obscurité empêchait de discerner avec précision l’identité de ce concurrent, mais en se baissant, elle reconnut facilement Inconnu.

« Eh bonhomme, ça va ?! dit -elle en le secouant. Réveille-toi ! 

-M-ma tête, se plaignit-il en ouvrant peu à peu les yeux. Ou-suis-je ?

-Tu es dans le labyrinthe. Que s’est-il passé pour que tu en arrives là ? »

Le jeune homme s’assit contre le mur et commença à raconter tout ce dont il se souvenait : le combat contre Fenrill, la fuite de Némésis, les cris de Lfdc...

D’ailleurs son attention s’attira sur l’endroit où la jeune fille se tenait précédemment. Il était maintenant vide, elle était partie en le laissant ici. Ou alors il lui était arrivé quelque chose. Inconnu se mit debout et Chalverouge lui proposa une épaule sur lequel s’appuyait.

« Pourquoi tu ferais ça ? lui demanda-t-il méfiant. Tu ne veux pas gagner ? Ou obéir à votre chef ?

-Fenrill ne sera jamais considéré comme tel avec une attitude comme ça. Et je veux lui renvoyer la monnaie de sa pièce en t’aidant à te qualifier. »

Elle termina sa tirade par un large sourire, et prenant le bras du garçon autour de son cou, elle commença à avancer à ses côtés.

Mystir avait été méticuleux dans ses recherches du centre du labyrinthe. Il n’avait jamais relevé la main du mur et avait eu une bonne vitesse pour pouvoir se qualifier. Et au détour d’un chemin, il remarqua un grand nombre rouge lumineux dans l’obscurité. Curieux de cette découverte, Mystir s’approcha pour regarder de quoi il s’agissait. Après quelques pas, il se rendit compte que c’était un panneau, mais celui-ci indiquait le nombre 00. Que pouvait-il signifier ?

Mais soudainement, des pas se firent entendre, et il se cacha soudainement dans un coin du carré dans lequel il était. Ces derniers s’accélérèrent, et il aperçut Ezealy, coiffée du bonnet de Lfdc. Elle était illuminée par les néons rouges. Quelque chose semblait avoir attiré son attention au sol, et elle se mit accroupi pour l’examiner. Elle tira dessus un coup sec, et se rendit compte qu’il s’agissait d’un passage. Ils se trouvaient au centre du labyrinthe !

La jeune fille se glissa dans celui-ci avant de refermer la porte au-dessus d’elle. Ceci fait, le numéro du panneau d’affichage évolua pour se transformer en un 01. Mystir avait compris, il informait combien de candidats s’étaient qualifiés depuis le début de l’épreuve. Il avait malheureusement loupé la première place, mais il avait une autre mission qui lui tenait à cœur. Il restait caché pour pouvoir surprendre la personne qu’il attendait.

A peine quelques minutes après la qualification d’Ezealy arrivèrent Sassou et Kurai. Ils examinèrent également le lieu sans remarquer Mystir.

« Je me demande ce que c’est que cet étrange panneau, lança Sassou en se parlant à elle-même. Et…oh, y’a quelque chose par terre, regarde Kurai ! »

Le jeune homme compris qu’ils devaient passer dedans. Il souleva l’étrange couvercle et jeta un œil à l’intérieur, ne voyant qu’une longue échelle qui descendait. Après s’être glissé, il fut suivi par celle qu’il avait sauvée. Le numéro devint 03.

Maël venait de surgir d’un détour et fut attiré par les néons rouges. Il s’approcha de ces derniers pour pouvoir les examiner, curieux de comprendre ce qu’ils pouvaient représenter. Avait-il trouvé la fin de ce calvaire dans le labyrinthe ? Il l’espérait vraiment, il avait été effrayé par tous ces hurlements qu’ils avaient entendus, ainsi que par les pièges dans lequel il était tombé avant de réussir à se libérer. A peine essaya-t-il de toucher les chiffres écarlates que Mystir lui tomba dessus avant de lui envoyer son genou dans l’estomac. Le barbu l’attrapa par les vêtements et le propulsa contre le mur.

« Ah te voilà enfin ! hurla-t-il à l’encontre de Maël. J’espérais bien t’éclater ta petite gueule ! »

Le blond leva les yeux, et fou de rage, il se jeta sur Mystir en lui infligeant des coups de poings. Ils roulèrent au sol, essayant de se plaquer l’un l’autre contre l’une des parois du carré quand soudainement surgit Yumi, attirée par ce boucan proche d’elle. Discrètement, elle passa la tête, et vit Mystir balancer une nouvelle fois Maël contre le mur.

« C’est une vraie bagarre que vous faites là, rigola la jeune fille en les observant. »

Le plus vieux se retourna et remarqua finalement Yumi appuyée contre un pan de mur. Il lui indiqua le passage pour la qualification qui intrigua soudainement la demoiselle aux collants chats. Celle-ci se baissa et passa sa main sur le couvercle avant de tomber sur une poignée.

« Et les numéros c’est quoi ? questionna-t-elle en regardant le panneau. C’est les numéros du loto ?! »

Elle se mit à sautiller et à rire alors que Mystir lui expliqua que c’était le nombre de personnes qualifiés depuis le début de l’épreuve.

« Oh, je vois, répondit Yumi en baissant les yeux. Tu veux empêcher Maël de passer cette étape ? »

Mystir se mit à sourire et releva le jeune garçon avant de le balancer une nouvelle fois contre le mur. Il commença à rire en entendant un bruit sourd au moment où celui-ci percuta de plein fouet la paroi.

« Tu vas m’en empêcher peut être ? grogna-t-il.

-Maël a beau être beau gosse, je ne pense qu’à moi dans ce jeu alors je me fiche de ce qu’il se passe tant que j’avance. »

C’est sur ces mots qu’elle entra dans le passage étroit pour les qualifications.

Voyant que Maël était hors d’état de nuire, Mystir l’éloigna en plaçant le corps dans un endroit extrêmement sombre où personne ne pourrait le remarquer. Après l’avoir fait, il se qualifia et termina finalement cinquième de l’épreuve.

Dodie avait les larmes aux yeux alors qu’elle parcourait le labyrinthe. Elle n’avait pas réussi à trouver Sassou, mais en plus elle avait entendu plein de hurlements nocturnes ainsi que d’étranges vibrations des murs. D’après elle, certains s’étaient battus ou avaient piégés les autres pour les empêcher de gagner, mais elle n’en était pas sûr. Elle fut attirée au détour d’un chemin par des numéros rouges à sa gauche. Lentement, elle s’approcha, et vit le numéro 05 affiché sur celui-ci. Qu’est-ce que ça pouvait être ? En passant autour du panneau, elle entendit ses pas résonnaient sur une matière autre que la terre sur laquelle elle marchait depuis plusieurs heures déjà. Elle se baissa, et glissa sa main dessus.

« C’est quoi ça…du métal ? »

Elle se mit à quatre pattes et continua de passer ses paumes sur la surface jusqu’à sentir une petite poignée. Après s’être relevée, elle la tira de toutes ses forces, et aperçut un long tunnel éclairé s’enfonçant dans les profondeurs. Serait-t-il possible qu’elle ait trouvé le centre du labyrinthe ? En tout cas, c’était ce qui y ressemblait le plus, et, prenant son courage à deux mains, elle descendit lentement en refermant le passage au-dessus d’elle.

« Je te pardonne pas de m’avoir laissé ! s’énerva Fenrill. 

-J’allais pas me laisser tabasser par Inconnu quand même ! répliqua Némésis en boudant.

-Il tape pas les femmes je suis sûr, c’est encore ce genre de playboy super héros galant et tout !

-Fenrill, fais pas chier super kawaii Némésis ou je…eh, c’est quoi cette lumière la bas ? »

Les deux s’approchèrent pour examiner le fameux panneau devant lesquels six candidats s’étaient déjà qualifiés. Ils trouvèrent rapidement le passage, et pour une fois, le loup devint gentil, et laissa Némésis passer en première.

« Qu’est ce qui t’arrive ? lui demanda la jeune fille. Pourquoi tu changes de comportement ?

-Oh, tais-toi et descend, je te laisse passer car t’auras juste pas assez de force pour refermer après ! »

Fenrill ferma violemment le couvercle, attirant une demoiselle qui tournait en rond pas loin d’ici. Elle avait entendu bon nombre de bruits pendant toute la nuit, mais pas de son métallique de ce genre. Comme les autres candidats, les chiffres rouges attirèrent son attention, et elle se mit à courir.

« Cet étrange bruit, puis ce panneau, j’en suis sure, je touche au but… »

Un marmonnement résonnait juste à côté d’elle, la faisant relever, prête à se battre. En faisant un pas, elle marcha sur la poignée et se cassa la figure. Elle serra les poings en levant son visage de la poussière et regardait ce qui l’avait fait tomber. Ses doigts se serrèrent autour et elle découvrit finalement le passage de la qualification.

« Putain j’ai trouvé le centre du labyrinthe ! hurla Miwako folle de joie. »

Ses paroles furent entendues par un duo qui se trouvait non loin de là. Folixion et Merry qui s’étaient retrouvés avaient fait la route ensemble. Les nombreux cris avaient attirés leur attention, mais c’était l’inquiétude qui régnait. En effet, ils n’avaient pas croisés Ikran et Pierrot lors de leur escapade. La première pouvait facilement se débrouiller, mais le second n’avait jamais participé à ce genre de jeu, et les participants pouvaient être dangereux.

« Bon j’en ai marre, on va passer par-dessus le mur pour pouvoir se qualifier, pesta la rousse en regardant son partenaire.

-Tu es sûr qu’on a le droit ? demanda ce dernier en remontant ses lunettes.

-Depuis quand les Quatre Maléfiques respectent les règles ? s’étonna Merry. La seule règle était de ne pas tuer, alors fais-moi la courte échelle. »

Le chanteur aida sa camarade à grimper sur le mur en lui poussant sur le popotin. Quand celle-ci fut au sommet de la paroi de pierre, elle lui tendit sa main pour l’aider à grimper. C’était plus facile à dire qu’à faire, car ils peinèrent plusieurs minutes avant de réussir à faire monter Folixion. 

Ils sautèrent à même le sol et se dirigèrent vers la luminosité écarlate. Contrairement aux autres, ils étaient les alliés de Noah, donc avaient tout de suite compris ce que cela représentait.

« Le 09 indique que neufs personnes se sont déjà qualifiés avant nous. On loupe la récompense du Top 5, mais au moins on se qualifie. Bon, la voix disait que c’était le centre du labyrinthe, doit y avoir un passage.

-En tout cas, j’espère qu’Ikran et Pierrot se sont déjà qualifiés. »

Après seulement quelques secondes, le duo trouva le fameux passage. Folixion puis Merry passèrent, devenant les dixième et onzièmes qualifiés, laissant donc plus que cinq places pour les dix derniers participants.

De longues minutes plus tard arrivèrent un autre binôme. Inconnu et Chalverouge marchèrent l’un à côté de l’autre. Le jeune homme avait repris ses esprits mais avait des douleurs dans le corps suite à la baston contre Fenrill.

« Si je retrouve ce fumier, je le tue, s’énerva-t-il en craquant ses poings.

-C’est la millième fois que tu le dis bonhomme, j’ai compris tu sais, répondit l’enseignante en riant. Oh, quel est ce halo rougeâtre que nous voyons au loin ? »

Ils se mirent à courir et examinèrent en détail le carré dans lequel ils étaient. Une étrange respiration se faisait entendre. Inconnu s’approcha de l’endroit où était Maël quand la voix de Chalverouge l’appela.

« Je pense que nous sommes au centre du labyrinthe et que ce panneau nous indique soit le nombre de candidats qualifiés, soit le nombre de place qu’ils restent. Le numéro exposé est le 11, donc dans tous les cas, on est encore en compétition.

-Si on est au milieu, on devrait chercher quelque chose pour se qualifier non ? questionna Inconnu sceptique.

-En effet, renchérit Chalverouge. Je pencherais pour un quelconque passage secret qui nous permettrait de nous échapper de ce dédale de roche. »

Quelques secondes furent suffisantes pour ce duo pour découvrir la cavité dans le sol. La jeune femme fit d’abord passer Inconnu qui préférait être galant et laisser passer sa camarade, mais celle-ci avait insistée. La porte se referma au-dessus d’eux.

Ikran avait espionné le duo précédent et s’approcha pour se qualifier. Elle examina avant le panneau et compris donc qu’elle était à la quatorzième place. Au moment où elle posa son pied sur le premier barreau de l’échelle, une douleur s’empara de sa plante. Elle remonta et toucha sa chaussure pour y découvrir un morceau de verre.

« Hum…ça doit venir des lunettes de cette fille du début…tant pis. »

Elle lança le fragment dans un coin de la salle avant de descendre tout doucement, ne voulant pas faire tomber son gros dossier à dessin qu’elle tenait toujours dans ses mains.

Misa était essoufflée et s’appuyait contre un mur pour reprendre sa respiration. Elle tournait en rond depuis un bon moment et elle était complètement abattue. Pourquoi diable était-elle revenue si c’était pour se faire humilier et directement éliminée de la compétition ?!

« Bonjour Misa, résonna une voix derrière elle. Tu sens bon… »

Un souffle chaud lui chatouilla la nuque. La demoiselle ne bougeait pas, paralysée par la peur. Elle sentit brusquement une langue glisser sur le côté de son cou. C’en était trop pour elle, elle se retourna et poussa violemment la personne.

« Laisse-moi ! cria-t-elle, paniquée. »

Craponne chuta sur le dos, faisant voler ses cheveux bouclés, et la montrant les bras et les jambes en l’air. Elle ressemblait à une tortue.

« Cours…lui indiqua Craponne. Cours si tu veux pas mourir… »

Prise dans un effroi terrible, Misa se mit à courir, alors que sa prédatrice se relevait, les cheveux devant le visage, les yeux brillant de vengeance dans l’obscurité.

Misa essayait de semer son assaillante mais elle savait qu’elle lui courrait après. Mais alors qu’elle croyait être fichue, elle aperçut une écriture rouge éclairée dans la nuit. Elle partit dans cette direction, et s’arrêta devant lui. 

« 14…qu’est-ce que ça veut dire ?! s’énerva-t-elle en regardant derrière elle. »

Elle crut entendre Craponne non loin de là, donc elle se glissa doucement contre un mur. Mais en se déplaçant, elle marcha sur quelque chose qui la fit tomber au sol. En passant ses mains, elle remarqua qu’il s’agissait d’un corps, et elle essaya de le tirer dans la lumière.

« Maël ?! Oh Maël, tu vas bien ?! »

Assise par terre, la poignée tapa soudainement contre ses fesses. Misa tira le manche, et découvrit le passage de la qualification. Elle tapa sur le visage de Maël pour le réveiller, mais une vision d’horreur lui fit face quand elle tourna la tête : Craponne.

Elle ne pouvait plus attendre, Misa abandonna Maël et descendit pour se protéger de l’horrible tueuse qui la pourchassait sans relâche. Mais cette dernière n’abandonnait pas si facilement. Après l’avoir rejoint, elle balança le corps de Maël au hasard dans un coin sombre qui se trouvait être celui où Mystir l’avait abandonné, et elle passa dans le passage pour rejoindre sa proie. Les qualifications étaient terminées, et les cinq candidats qui n’étaient pas passés étaient immédiatement éliminés. Mais ils arrivèrent tout de même.

La première fut Piou. Elle avait tournée en rond pendant toute la nuit, mais avait été attirée par Craponne et ses étranges grognements.

Ensuite vint Lfdc, toujours blessée suite au combat qu’elle avait eu face au duo Fenrill/Némésis. Elle regrettait d’avoir laissé Inconnu, mais il était impossible de le porter, même si elle avait été en pleine forme.

Pierrot arriva finalement. Il avait été pris dans un piège et s’était libéré que tardivement. Mais ses pensées étaient pour sa petite amie Merry qu’il espérait arrivée depuis un long moment.

De longues heures plus tard, Hermione réussit à se trainer à la fin. L’attaque d’une assaillante mystérieuse l’avait mise directement sur le banc de touche, mais elle avait l’espoir de ne pas être la dernière.

Puis Maël se réveilla, et se souvenait parfaitement de ce que Mystir avait fait. Avec le peu de force qu’il restait, il réussit à ouvrir le couvercle et à se tenir aux barreaux de l’échelle pour descendre.

La première épreuve de Bataille Royale était maintenant terminée, éliminant cinq concurrents, et en qualifiant seize. Qui arrivera à survivre pour la suite de l’aventure ?

-----

Candidats :

Chalverouge

Craponne

Dodie

Ezealy

Fenrill

Folixion

Hermione

Ikran

Inconnu

Kurai

Lfdc

Maël

Merry

Misa

Miwako

Mystir

Némésis

Pierrot

Piou

Sassou

Yumi