Verset 3

par Robb_Flynn

-Voilà. Tu sais tout. »

 

-Merci. Ne tardez pas. »

 

     Et il raccrocha le téléphone. Hetzkel s'affaissa dans son fauteuil en cuir confortable, et poussa un fort grognement. La situation était devenue tendu. Le Satan actuel, et frère de la belle Hécate était très contrarié de ce qu'il venait de se passer. Le fait que des inférieurs sont venu sur Terre était prévisible, c'était même une évidence pour lui. Mais pas aussi tôt, et surtout pas à l'endroit où il y avait sa sœur. C'était un avertissement venant des tréfonds de l'enfer. Ils démontraient qu'ils pouvaient agir quand ils le voulaient, et massacrer sans distinction ceux qu'ils voulaient. C'était aussi un moyen de pression envers lui. Même si les inférieurs étaient des bêtes sanglantes et violentes, ils n'en restaient pas moins doués d'intelligence et comprenaient les liens du sang. Mais le pire dans cette action, était le fait que la descendante de la famille Leviathan, Seras, y avait perdu la vie. Et l'annoncer à sa famille va créer un bon nombre de soucis. La haine parlera plus que la raison, et cela sera extrêmement fâcheux.

    

     Même si les enfers supérieurs était puissante, elle n'en restait pas moins très diminuée par rapport aux guerres anciennes. Ayant essuyés ces conflits de manière consécutive, ils furent amputés d'une bonne partie de leur puissance. Et déclaré la guerre ouvertement serait un pur suicide pour le moment. Il garderait le silence sur cet incident, jusqu'à l'arrivé d'Hécate et il avisera à ce moment-là.

 

     Mais son instinct lui criait aussi un avertissement. Une ère sombre approchait à grand pas, et cela aller tout bouleverser.

 

 

     Hécate ne lâchait plus le grand démon. Que ce soit physiquement, ou visuellement Elle était devenue son ombre, l'épiant et restant toujours dans un rayon maximal de dix mètres autour de lui. Samanum lui, trouvait cela amusant. Comme s’il avait son propre garde du corps. Chose étonnante quand on sait que c'est lui qui protégera la belle rouge de tout danger, et surtout des inférieurs. Puis autant il savait les inférieurs étaient stupides, ils n'étaient pas non plus suicidaires. L'attaquer de front sans avoir un minimum de troupe de haut niveau serait d'une idiotie sans pareil. Et même si Hécate n'était pas des plus dissuasive en temps normal, Samanum savait que c'était faux. Descendante des familles Baal et Asmodée, elle était clairement d'un niveau supérieur. Pour le moment donc, dans ce centre commercial, ils étaient à l’abri. En attendant les émissaires des enfers supérieurs, la démone évoluait gaiement, telle une enfant entre les boutiques et les rayons de celle-ci. Mais elle gardait toujours à l’œil le démon, qui reluquait souvent les femmes sur son chemin et n'hésitait pas à bousculer quelques racailles pour s’amuser.

    

     Samanum bouscula une énième petite racaille, qui draguait lourdement une jolie jeune fille assise à une table. Le pauvre homme tomba comme une brique, sous le regard hilare de la fille en question et de sa satisfaction personnelle. Puis il se mit à observer Hécate attentivement lui aussi. Il savait que ce comportement joyeux n'était qu'une façade, elle voulait juste sauver son honneur face à lui, et aux autres. Il l'avait vu, ce moment de pure folie destructrice dont elle a fait preuve durant la soirée précédente. Démontrant ainsi qu'elle était digne de faire ce chemin avec lui, même si elle c'était effondrée en pleurs juste après. Mais alors qu'il observait Hécate rentré dans une boutique, il sentit une main se poser sur son épaule.

 

-Oï, terme ! Tu crois pas qu't'oublie queq'chose là ? Tu m'as fait mal!» Hurla le vaurien poussé précédemment, avec un sourire trônant fièrement.

 

-Ha ? Car faut s'excuser quand on tape dans la merde maintenant ?» L'ennui flagrant, et la nonchalance de ses paroles firent rire quelques personnes, dont la fille qui s'était fait importuner. Elle lui envoya un clin d’œil charmeur, qu'il s'empressa d'y répondre par un grand sourire.

 

-Qu'est-ce t'a dit là enfoiré de Gaijin ?!»

 

-La simple vérité. » Puis il se retourna pour suivre Hécate.

 

     La petite frappe s'énerva encore plus, ne supportant plus cette humiliation. L'homme face à lui était grand, mais peu importe la taille, ce sont les armes qui comptent !

 

-Attention, il a un couteau !»

 

     Mais Samanum ne bougea pas jusqu'au dernier moment. Alors que la racaille aller enfoncer sa lame dans ses côtes, il lui attrapa le bras. La surprise du geste coupa l'autre dans son élan, qui se fit faire une clé de bras puissante, le ramenant au sol dans une chute violente. Le regard sombre de Samanum se posa sur lui alors, et les yeux froids du démon lui donnèrent la chair de poule. Puis il sentit son bras tendu se soulever, et il sentit la poigne de fer du démon se refermer et une lourde chaussure appuyer sur le côté de son visage.

 

-Arrête, tu vas me péter le bras, arrête ! Arrête !»

 

-T’as oublier de dire ''s'il-te-plaît''. »

 

     Le ton froid et tranchant le choqua, oubliant momentanément la douleur. Puis il sentit son épaule au point de rupture, alors que le démon forçait sans rencontrer de résistance. Les muscles et les ligaments étaient sous une tension atroce, délivrant leurs décharges électriques intensément jusque dans le cerveau de cet idiot. Samanum était sourd face au hurlement plaintif de sa victime, qui ne faisait que rameuter plus de monde. Voyant les regards braqués sur eux, il entreprit alors de finir sa besogne simplement. Ce type n’en valait aucunement la peine.

 

-Bon, c'était amusant sale déchet de l'humanité, mais maintenant tu fais tes excuses à la dame, et tu dégages ! Compris ?»

 

     Se prosternant immédiatement au sol en baragouinant un désolé inaudible, la racaille prit ensuite ses jambes à son cou pour déguerpir aussi rapidement que possible. Samanum reçut aussi les remerciements de la jeune femme, qui le remercia d'avoir agis, et que cela se faisait trop rare de nos jours. Après une brève conversation il se mit en route pour suivre la belle démone dans la boutique dans laquelle elle était rentrée précédemment.

 

 

     Alors qu'elle regardait les articles d'une énième boutique, Hécate réfléchissait aux derniers événements, ainsi qu'à la disparition de son amie. Son frère avait explicitement dit qu'il ne fallait rien dire à la famille Leviathan sous peine d'avoir un conflit ouvert. Et surtout que la venue du « Hell Walker » n'arrangeait nullement la situation. D'après les dires du Satan et de Samanum lui-même, il n'était pas apprécié par les anciens monarques infernaux. Ses différentes affiliations, qu'elles soient angéliques, démoniaques, déchus et D'Noros ne plaisaient pas, le reléguant au rang « d’hybride ». Et le massacre perpétré envers certains supérieurs durant sa première campagne d'annihilation n'aidaient vraiment pas non plus.

     Elle redoutait que l'on s'en prenne à eux. Pas qu'il ne serait pas assez fort pour les battre, mais il ne tiendrait pas le rythme s’ils venaient tous sur lui, l'ayant confirmé de lui-même aussi durant la réunion quelques jours plutôt. D'où sa présence permanente requise à ses côtés, démontrant qu'il était sous la protection -et sous la surveillance - du roi infernal. Ça allait être dangereux, mais pas autant qu'ici avec les inférieurs qui ont amorcés les hostilités.

    

     En y repensant, le comportement du démon avait changé du tout au tout à son encontre après ces événements. Il avait été des plus avenant envers elle, ne la brusquant pas par rapport à leurs objectifs et l’avait traité le plus normalement possible. Il y a encore quelques jours, avant la nuit où elle le vit pleurer et cette impression de vide qui venait de lui, elle n'aurait jamais pensé ça de sa personne. Pourtant si détaché d’habitude il s’était montré plus « humain » que tous ceux qu'elle connaissait. Pas seulement à elle, mais aussi en parcourant le centre commercial. Elle le voyait bien, venir en aide aux personnes, comme cette jeune fille qui se faisait harcelée. Bon, il n'était pas diplomate pour un sou, ces insultes et son ton cassant, et le fait qu'il n'hésita pas y aller physiquement parfois le faisait passer pour un rustre. Mais ça lui donnait un charme bestial, qui lui allait comme un gant. Sa venue au lycée avait même fait son petit effet envers les élèves.

 

     Le souvenir du lycée, et celui encore vif de l'incident, lui déchira le cœur. Ils allaient payer, et elle comptait bien le rendre au centuple. Autant sur le moment elle ne s'était pas attendu à ça, et laissa Samanum et les anges faire la besogne, autant la prochaine fois elle leurs arrachera la tête elle-même. Mais ils souffriront avant, et terriblement. Elle n'était pas la « Princesse Sanglante » pour rien. Pour ses servants, ses amis, et sa sœur de cœur, elle allait les exterminer, jusqu'au dernier. Et Samanum aussi, devra payer sa note. Il n'était pas là quand il le fallait pour les protéger et elle trouvait cela impardonnable. Alors lui aussi, en assumera les conséquences. La colère la submergeant, ses yeux changèrent de couleur en passant en démoniaque et son aura se fit plus forte. La main de Samanum se posa alors sur son épaule, coupant court à sa colère.

 

-Allez viens, on va se boire quelque chose, ça te changera les idées. »

 

     Délaissant le rayon, elle le suivit sans dire un mot à l'étage supérieur où se trouvait un bar/café. Choisissant une table reculée de tout le monde pour être tranquille, ils commandèrent chacun leurs boissons, respectivement un thé pour la démone et une bière en pinte pour le grand blanc. Aucun mot ne fût échangé durant une bonne vingtaine de minute, chacun appréciant simplement leur breuvage. Mais Hécate ne l'entendait pas de cette oreille, la colère et la peur la consumant encore.

 

-Tu crois vraiment que l'on est en sécurité ici ?»

 

-Ce que je crois ou non, n'est pas important pour le moment. Mais la possibilité d'une attaque n’est pas à exclure. » Le ton sérieux était de rigueur, démontrant qu'il était plus aux aguets qu'il ne le laissait paraître. « Quoi qu'il en soit, ne te soucis pas de ça. Dis-moi plutôt ce qui t'emmerde tellement pour te laisser mettre en colère comme ça, au milieu des humains. »

 

-Tu n'es pas mon père, pas la peine de me sermonner !» Le ton, et le regard colérique firent soupirer Samanum, et quelques clients tournèrent la tête dans leurs directions. Étant le centre d'attention, elle se mit à parler plus faiblement « J’aurais mieux fait de ne jamais te rencontrer... Tu es un aimant à emmerdes. Comme le disait le mythe, tu n'apportes que la mort dans ton sillage ! Tu faisais quoi d'ailleurs hein ? Tu es parti te farcir d'autres putes, et faire joujou avec ton nouveau jouet ?! Alors que là où j'étais, il y avait un bain de sang et que les gens que j'appréciais mourraient ?!»

 

     Il encaissa sans rien dire. Car elle avait en partie raison. C'était son destin, et il ne pouvait rien y faire. Mais le fait était qu'il n'avait pas choisis cette vie. Prenant une gorgée de sa bière et reposant délicatement la pinte il mit ses mains sous son menton, et regarda Hécate, d'un regard profond et froid comme l'acier, montrant qu'il n'était pas si insensible que ça à cette pique.

 

-Quel changement soudain !» Lui dit-il moqueur, alors qu'elle se renfrogna encore plus. « Tu as fini ton mélodrame, de déverser ta colère ainsi que ton impuissance sur moi ? Y'a plus important que ça à l'heure actuelle. Genre les inférieurs qui se baladent ici, à notre recherche après ta petite crise dans la boutique. » Elle blanchit d'un coup, ne s'attendant pas à revoir un de ces êtres de sitôt. Pourtant Samanum ne semblait pas s'en inquiéter. « Je ne t'expliquerais pas pourquoi je n'étais pas là, tu aurais dû te taire, au lieu de balancer des conneries pareilles. Pour le moment, tu vas rester ici, avec moi. Et je vais faire évacuer les humains. »

 

     Associant le geste à la parole, il dégaina le fusil. Les badauds présents se statufièrent sur place à la vue de l'engin de mort, et un silence pesant ne durant que quelques millisecondes se fit entendre.

 

Puis il tira.

     La détonation déchira l’air, et les billes de plombs perforèrent le plafond. Et un corps monstrueux en tomba lourdement. Le même type d'inférieur qu'au lycée gisait au sol, poussant un râle d'agonie, avant qu'une autre détonation ne le fit taire, répandant son sang et sa chair. Les gens hurlèrent en courant vers la sortie comme si leur vie en dépendait. Une alarme sourde se mit à retentir partout dans le complexe.

 

-Maintenant, Showtime !»

 

     Samanum se mit en marche vers la sortie, calmement. Il fit pivoter le levier d'armement autour de ses doigts, rechargeant l'arme en chambrant une nouvelle cartouche dans le canon. Il restait cinq cartouches, il savait que ce ne sera pas suffisant. Hécate sur ses talons le suivant comme il l'avait demandé. Se retournant vers elle, il lui parla comme s’il parlait du beau temps.

 

-Si tu en vois un, n'hésite pas. »

 

     Elle répondit à l'affirmative, ses yeux démoniaques visibles et elle concentra son énergie dans sa main, donnant une sphère jaune doré. L'énergie concentrée dans sa main crépitait tels des éclairs en fureur. Malgré tout ce qui s'était passé, le démon sourit. Le regard haineux mais déterminé de la belle rouge lui indiqua qu'elle était prête à en découdre cette fois, à contrario de l’épisode précédent ou elle ne dut son salut qu’à son réflexe. Un bruit soudain se fit sur leur droite, et ils virent alors un gardien inférieur les charger tel un taureau enragé. Samanum se mit en position défensive, prêt à engager le combat au corps à corps. Quelle ne fut pas sa surprise quand l'inférieur se fit percuter par une boule d'énergie démoniaque, qui le carbonisa sur place dans un déchaînement d'éclairs condensés. Le cadavre encore fumant s'émietta comme de la cendre, comme s'il n'eut jamais existé. Hécate s'extasiait d'avoir réellement éliminé l'une de ces créatures horribles, la laissant vulnérable à celui qui venait derrière elle et qui lui agrippa son mollet gauche. Poussant un cri de surprise, elle se débattit, et vint une dénotation violente, avant de sentir sa jambe être relâché par un morceau de bras en cendre.

 

-Relâche pas ton attention, sinon tu vas y passer. » En finissant sa tirade, il écrasa la tête du démon avec son pied sans y prêter attention. « Il en reste trois. Observe bien les alentours. »

 

     Ils continuèrent alors à avancer, prudemment dans les couloirs du centre commercial. Le silence pesant, entrecoupé par les sanglots des quelques pitoyables humains restants, agacèrent la princesse des enfers. Ils interféraient avec ses sens, ils étaient inutiles et totalement faibles. Elle ne détestait pas les humains, ils la dégouttèrent au plus profond de son être. Ils étaient arrogants, se proclamant d'être une race supérieure aux animaux, mais ils se trompaient lourdement. Le seul avantage qu'ils avaient, en tant qu'êtres humains, était une intelligence plus développée comparé aux autres espèces sur Terre. Cette différence a fait d'eux des êtres débrouillards, mais complètement dépourvus de bon sens, s'asseyant sur leur position si « forte » alors qu'il n'en est, en réalité, rien. En continuant d'avancer ils croisèrent une mère de famille avec ses deux enfants, recroquevillés et apeurés. Samanum ne leur prêta aucune intention, alors qu'Hécate leur lança un regard des plus froid, avant de cracher de dédain.

 

-Je t'ai dit de regarder pour des inférieurs, pas de faire trembler les humains. » Elle grogna tout en lui faisant un doigt d'honneur. Mais elle se surprit à le voir se retourner tout aussi vite, et ne put le cacher. « Et si tu exhibes encore ce doigt, c'est moi qui vais t'aider à te le fourrer là où il faut pour le ranger ! Y'a autre chose à foutre pour le moment putain !»

 

-Je t’emmerde !»

 

-Et moi je t'encule, c'est meilleur !»

 

     Alors qu'elle répondait en bégayant des propos incompréhensibles et totalement rouge d'embarras, Samanum sortit son arme pour abattre l'inférieur qui se mit devant eux, apergeant le sol et le mur du liquide carmin.

 

-Heureusement que tu l'as capté aussi, j'ai eu peur que tout ça ne serve à rien !» Hécate le regarda avec étonnement. « Bah quoi ? Pourquoi tu me regardes comme ça ?»

 

-Car ce que je t'ai dit, je le pensais vraiment abruti !»

 

-Ah ? Bah, ce n’est pas trop important là, si ? A moins que tu ne veuilles que je mette ma dernière menace à exécution ?» La colère déformait encore plus les traits de la jeune démone, malgré cette persistante rougeur.

 

-Tu es le pire !»

 

-Et j'en suis fier !» Le visage du démon se fit sérieux tout à coup, alors qu'il regardait derrière Hécate. Sans attendre il déploya son espadon. « C’est sympa d'avoir bousillé les inférieurs restants. Mais tuer cette femme et ses gosses, ainsi que tous les autres humains ici présents n'était pas nécessaire cependant, Alastor. »

 

     Un ombre noir surgit de la pièce précédente, marchant d'un pas lent mais assuré. Une espèce de forme noire et fantomatique empêtrée dans une armure sombre et doté d'une épée démoniaque se fit voir clairement.

 

-Tu es toujours trop gentil avec ces êtres inférieurs Isimiz. Mais passons, le plus important est que vous veniez avec moi. Je suis celui qui vous fera passer le portail infernal. » Joignant le geste à la parole une porte se dressa face aux deux démons. Une porte gigantesque, noire et rougie par le sang des damnés, d’où des runes parcouraient chaque centimètre carré. Elle s'ouvra pour laisser apercevoir un vide sans fin. « Après-vous princesse. » L'ombre fit une révérence, avant de tourner sa lame vers le cou de Samanum, qui ne sourcilla pas. « Toi par contre l'hybride, tu resteras avec moi, peu importe l'endroit où tu iras, je serais ton gardien. Et ne t'avise plus de parler de la sorte à la sœur de notre Satan actuel, ou je te montrerais pourquoi on m'appelle ''Le bourreau des Enfers''. »

 

-Grand bien te fasse, diablotin. Je n’en ai rien à carrer de ton titre, car je l'ai dépassé depuis longtemps. J'ai même tué ton grand-père pour l'avoir à l'époque. » L'ombre grogna, appuyant plus sur le cou de Samanum avec sa lame « Mais je ferais une exception pour toi, diablotin. Je te punirais comme il se doit avant. Bien plus tôt que tu ne le crois, nous croiserons le fer, comme de vrais combattants. Tâche juste d'être à la hauteur, car ta punition sera exemplaire avec celles des autres à qui j'arracherais la tête, alors ne me déçois pas !»

 

     Sur ces mots, le démon rentra dans le gouffre de la porte sans s'attarder. L'ombre quant à elle ne bougea pas, serrant les poings et tremblant de rage.

 

 

     Arrivant à destination à travers la porte infernale, les démons se retrouvèrent dans les Enfers supérieurs. Dans la croyance populaire humaine, les Enfers inférieurs et supérieurs sont les mêmes. Un endroit hostile et aride, ce qui est totalement faux. Les Enfers supérieurs étaient un endroit très humanisé, ressemblant à la gigantesque mégalopole Londonienne de l'époque Victorienne. Les bâtiments étaient semblables à ce qu'il se faisait en cette époque, donnant une impression de grande vie et de richesse. Une grande allée pavée se déroulait à perte de vue.

 

 

-L'enfer est pavé de bonnes intentions. » Murmura Samanum en regardant le sol sous ses pieds.

 

-Tu as dit quelque chose, Samanum ?» Questionna le Satan qui se tenait devant le portail pour les accueillir. Il regardait le démon avec un froncement de sourcils.

 

     Mais il ne répondit pas, se contentant de regarder les pierres sous ses pieds. Le Satan et Hécate s'arrêtèrent pour l'observer. Il était comme absent, plongé dans une intense réflexion, où son esprit semblait être déconnecté de tout ce qui l'entourait. Il reprit ses esprits suite à la main d'Hécate qui se posa sur son épaule pour le secouer.

 

-Hé, idiot ! Réveille-toi ! Mon frère te parle !»

 

-Ouais, ouais, c'est bon. Ha ? T’as laisser tomber ta forme brumeuse ! Enchanté de vous revoir, votre majesté !»

 

     La révérence exagérée, le ton ironique et le sourire hypocrite sur son visage firent grincer la belle démone. Elle accordait un respect sans demi-mesure pour son frère, qui était devenu le roi des Enfers Supérieures.

     L'accès à ce poste ne se fit pas sans mal pour lui. Tentative d'assassinat, corruption de ses proches, faux scandales, et autres joyeusetés avaient été de son quotidien durant son ascension au trône. Mais surtout, cela avaient empiété sur sa famille. Malgré une famille puissante réunie par deux clans respectueux, d'autres familles et clans ont voulu revendiquer cette place en essayant de s'en prendre à eux aussi, Bélial, Astaroth, ou encore Méphistophélès pour ne citer qu'une petite partie de l’opposition qui leurs faisaient face. Mais tout pris fin quand il a réussi à battre l'ancien Satan dans un duel d'envergure qui dura une journée et une nuit. Suite à sa nomination sur le trône, les Enfers furent plus sereins, car il y fit régner l'égalité entre toutes les castes suite à plusieurs changements dans les lois et la politique.

     Et le fait que Samanum se moquait éperdument de tout ça n'accentuait qu'un malaise entre eux.

 

-Alastor, calme-toi. Il ne fait que ça pour te pousser à bout. » Le démon fantomatique, camouflé en arrière du trio, expulsait des ondes meurtrières à l'encontre du Hell Walker. « Et tu peux nous laisser. Je t'appellerais si besoin est. »

 

-Seigneur, je ne peux pas accepter ceci ! Il est dangereux ! Ce serait... »

 

-Il suffit. » Le ton calme du seigneur sonnait dangereusement. « Il s'agit d'un ordre. Je trouve qu'en ce moment beaucoup de mes sujets me défis ouvertement. Je ne le tolérerais plus longtemps. Alors disparais. »

 

-Bien seigneur. »

 

     Le démon s'agenouilla et disparut simplement. Le Satan soupira alors, montrant qu'il était à bout. Les temps étaient difficiles en ce moment, et le stress s'accumulait dangereusement.

 

-Ma venue te pose quelques soucis d'indiscipline on dirait, Hetzkel. »

 

-Effectivement. Le fait que j'ai dévoilé ton existence, et t'ai donné l'asile quelques temps a fait grand bruit. Cela m'a mis en position précaire devant le conseil des soixante-douze piliers. Tu étais censé être une relique du passé, un mythe, quelque chose qui n’existe pas. Et la rancune de certains anciens est très palpable. »

 

-D'où le fait que l’on soit passé par ''les pavés des enfers''. Tu voulais éviter mon exposition publique... C'est con, j'aurais bien défoncé quelques-uns pour l'exemple... Bon on y va ?»

 

     Le Satan et sa cadette soupirèrent. Il était vraiment incorrigible.

 

 

 

-Sur ce, je vais me retirer grand frère. » Une révérence gracieuse. C'est ainsi qu'Hécate salua son frère, avant de se retourner vers l’autre démon au cheveux blanc. « Samanum. » Regard froid, voix atone et un léger mouvement de tête. Elle tourna les talons et s'en alla sans un regard en arrière par la porte du bureau du Satan.

 

-Elle t'en veut Je suppose que c'est pour la fille de Léviathan ?» Dit-il en se dirigeant vers son bureau, pour s'asseoir dans le luxueux fauteuil en cuir.

 

     La question était purement rhétorique. Le regard glacial qu'elle avait donné au démon était évocateur. 

 

-Ouais. Même si je ne comprends pas son changement d'humeur soudain, car elle me collait aux basques quelques minutes auparavant... » Déclara-t-il simplement. « Mais passons. Je veux en savoir plus sur elle et ses capacités. » Il sortit une cigarette qu'il alluma rapidement, aspirant la fumée à plein poumon. Sous le regard désapprobateur d'Hetzkel. « Haaaaaa ça fait du bien

 

-Tsss cette sale manie... Ses capacités ? Tu veux dire offensive et défensive ?» Il hocha la tête. « Elle est doué, mais manque d'expérience. Elle n'utilise pratiquement que l'énergie démoniaque, mais à très haut niveau. Elle peut passer en mode ''Empereur'' sur trois des cinq arts élémentaires. » Samanum siffla d'admiration. « Elle maîtrise complètement le feu, la foudre et le vent, et par extension du vent, elle maîtrise bien le vide. La terre et l'eau par contre sont juste d'un niveau acceptable. Mais elle n'a que les rudiments de base du combat de corps à corps, et n'a jamais appris le maniement d'une arme. »

 

-Et en défensif ? J'ai vu ses capacités pour une barrière anti-intrusion, mais l'appliquer à une salle c'est une chose, à soi-même c'en est une autre. Et si elle à des sorts de soutien, ça serait un plus. »

 

Le Satan acquiesça. La guerre à venir serait fortement terrible, car les inférieurs sont -malgré leurs faiblesses pour certains, des monstres du combat. Les inférieurs n'ont qu'une seule loi, celle du plus fort les rendant terriblement agressifs et violents.

 

-Je n'ai pas suivi son entraînement plus que ça malheureusement. Mon poste est très prenant. Pourquoi ne pas lui demander directement ?» Proposa-t-il simplement.

 

-Car elle se sent faible malgré son tempérament hautain. Le fait qu'elle n'ait pu rien faire de sérieux face aux inférieurs, à cause de la panique, de sa peur et de la surprise fausse son jugement. Il lui faut un combat encadré, où elle puisse se donner à fond. La faire affronter un opposant puissant, sans limite serait bénéfique. Et il lui faut diversifier ses attaques. La magie c'est bien, mais si un Satyros l'engageait, elle serait clairement désavantagée. » Éluda Samanum. Mais le Satan le regardait bizarrement. Un amusement était visible sur son visage, et ça n'annonçait rien de bon pour lui. « Putain, toi t’as une idée tordue derrière la tête... » Le sourire se fit plus perceptible encore.

 

-Tu seras son adversaire. Rien de mieux que toi, non ? Puis vu votre relation, ça sera bénéfique. Elle voudra te mettre en défaite, et elle pourrait y arriver. »

 

-Pfiou, tu es sacrément barge toi... Mais j'avoue volontiers qu'un combat d'envergure me dégourdira les jambes. Le plus drôle est le handicap de chacun. »

 

-Un handicap ?» Le Satan était à présent intrigué « Celui qui part avec un handicap, c'est seulement toi. Elle t'a vu te battre et tu n'as pas vu ses réelles capacités. »

 

-Rectification, elle m'a vu m'amuser. Je n'étais pas sérieux, je tenais à garder quelques atouts dans ma manche. Mais tu as raison sur le second point. » Passant sa main sur son avant-bras, son espadon se descella. « Mais elle ne m'a jamais vu me battre avec ça dans les mains par contre. Ne me regarde pas comme ça, je ne lui ferais pas trop de mal !  J'irais voir vos armuriers pour rendre la coupe inefficace avec le sort d’entraînement. »

 

-Il vaut mieux pour toi, sinon tout le royaume voudra ta tête. » Le ton d’Hetzkel n'était pas engageant, démontrant qu'il ne plaisantait pas sur ce sujet. « Le combat aura lieu demain en milieu de matinée, dans l'arène impériale. D'ici là, tu resteras dans le château. Je ne veux pas que toi, et les autres démons entriez en contact. Je n'ai aucune envie d’intervenir dans des querelles d’égos... »

 

-T’es sérieux ?! Même pour aller au ''Bootylicious'‘ ?!»

 

     Le Bootylicious était un club de strip-tease très prisé des enfers supérieurs. Et Samanum n'hésitait jamais à y aller souvent. Très souvent même, ayant des parts dans l’établissement.

 

-Même pour le ''Bootylicious'' Reprit-il le plus calmement du monde.

 

     Le regard horrifié du Fléau mit encore plus en colère le roi des démons.

 

-Tu peux pas me faire ça ! Sois sympa ! Je suis un membre à part entière de cette boîte !»

 

-Non, et le sujet est clos. Maintenant, j'ai du travail, alors voudrais-tu bien partir ?»

 

-Ouais, ouais... » Tournant le dos au roi des enfers, il sortit par la porte où il était venu, et avança dans le couloir. « Et maintenant, qu'est-ce que je vais faire ?»

 

     Prit d'une intense réflexion il ne vit pas toute suite les jeunes Maid passer devant lui. Quand il les remarqua, elles étaient à moins de cinq mètres de lui, et il leva rapidement son regard vers celles-ci. Un sourire roublard sur les lèvres, il savait maintenant ce qu'il allait faire. Mais une porte s'ouvrit face à lui, et la chevelure rouge d'Hécate sortie de l’embrasure, et il put voir son visage. Le regard qu'elle lui lança était des plus meurtriers, son sourire sadique et une aura rouge carmin virevoltait autour d'elle.

 

-N'y pense même pas, Hellwalker... Ou je t'émasculerais demain durant ce combat. Je compte bien régler mes comptes avec toi... »

 

     Le démon soupira. La journée sera très longue.

 

 

     Un fort bâillement traversa la petite chambre, et une chevelure rouge comme le feu émergea du grand lit à baldaquin. Se découvrant de l'imposante couverture blanche, un corps féminin en sortit lamentablement. La nuit fut courte pour Hécate qui accusait un manque de fatigue conséquent. Malgré sa témérité face à Samanum le jour avant, elle n'était pas aussi confiante qu'elle ne le montrait. Et sa courte nuit était un signe, surtout avec les cernes qui encadrait ses magnifiques yeux émeraudes.

     S'habillant prestement, elle jeta un œil à l'horloge murale qui indiquait qu'il était presque huit heures. Elle soupira, puis se dirigea vers la grande salle à manger, où son frère devait déjà l'y attendre.

 

     Arrivée dans la pièce, elle se dirigea vers le Satan, à qui elle fit une révérence avant de se jeter dans ses bras et l'embrasser sur la joue.

 

-En voilà bien des manières, petite sœur !» Le petit rire, et le sourire lumineux qu'il lui renvoya lui fit très plaisir. Mais les cernes attirèrent son attention. « Tu as passé une mauvaise nuit... Je suppose que c'est normal vu le combat qui vous attends. »

 

-Je vais le réduire en pièce. » Grogna la cadette. « Cet enfoiré... S’il n'était pas venu, tout cela ne serait pas arrivé ! Léviathan et mes servants seraient encore en vie ! Il va le payer. »

 

     Le Satan regarda sa sœur médire sur Samanum, sans montrer aucune émotion. Il connaissait le pourquoi et le comment de l’absence du guerrier à cet instant-là. Mais le révéler à Hécate ne serait pas nécessaire pour le moment, et surtout mettrait une partie des enfers supérieur à mal. La présence du démon hybride était déjà compliquée à gérer, en rajouter avec ça, tournerait au cauchemar. Autant feindre l'ignorance.

 

-Je te souhaite bonne chance alors. » Reprit-il en buvant sa tasse de thé. « Ne baisse surtout pas ta garde face à lui. Tu n'as pas encore vu l'étendue de son pouvoir. Et surtout il n'est pas tendre, même avec les belles femmes lors des combats. C'est un monstre de puissance, il t'attaquera avec l'intention de te tuer, ne l'oublie pas. » La jeune démone serra les dents « Ne te méprends pas, ce n'est qu'un conseil. Même s’il s'agit d'un match amical, fais bien attention, je lui ai donné des directives strictes, je pense qu’il les suivra pour une fois. »

 

-Cela m’étonnerait beaucoup… Et si je ne fais pas attention, il va se passer quoi ? Je vais me faire bobo ?» Puis elle rit sous le regard froid de son frère « Allons, tu sais très bien que ce genre de match est très contrôlé et que rien ne pourrait m'arriver. »

 

-Même en combat amical ou en entraînement, il pourrait te tuer. Cela est déjà arrivé. Nous veillerons sur toi pour que ceci n’arrive pas, mais il te faudra faire bien attention. »

 

     La jeune démone s'arrêta de répliquer, et observa son frère dans les yeux, cherchant une once d'humour. Mais aucune ne vint. L'implacable vérité venait de lui être lancée en pleine figure et confirma ses appréhensions. Son estomac se contracta, sa gorge se serra, alors que ses mains tremblèrent. Elle partit sans un mot se préparer, en pestant qu'elle n'aurait jamais voulu entendre ça...

 

 

     L’Arène des Enfers était gigantesque. Son architecture et sa ressemblance étaient une reconstitution presque parfaite du Colisée de Rome, si on omettait sa taille beaucoup plus grande et les représentations des Satan précédents qui l'ornaient. Depuis l'extérieur on entendait la foule en délire face au combat de gladiateur en son sein. Mais dans le vestiaire d'Hécate, la tension pesante régnait en maître malgré la présence bienveillante de ses amies démones. Elles étaient excitées à l'idée de voir la « Princesse Écarlate » se battre et n'hésitaient pas à l'encourager vivement, malgré l'air joviale -et faux de la belle démone.

 

-Et se termine ainsi ce combat d'entrée mesdames et messieurs ! Et maintenant, le match décisif va bientôt commencer ! Que les guerriers rejoignent l'arène, et que le combat commence ! Applaudissez la sœur de notre roi, Hécate la princesse écarlate !»

 

     Hécate claqua sa langue et se mit en route vers la porte de sortie menant sur l'aire de combat. Son cœur battait à tout rompre, sa respiration se fit moins régulière, et le stress s’empara d'elle faisant trembler légèrement ses membres. Prenant une grande inspiration pour se calmer, elle se remémora la scène tragique du lycée. Ce souvenir douloureux lui procura la colère nécessaire, et l'assurance pour le combat qui allait faire rage. Marchant d'un pas déterminé, elle rentra dans l'arène sous l'acclamation de la foule. Au milieu de l'aire de combat, elle salua sommairement la foule excitée au possible en attendant l'arrivée du « Hell Walker ».

     Il marchait nonchalamment, comme si tout ceci n'avait aucune importance pour lui. A peine sa jambe fut visible, que le silence se fit, un silence quasi religieux. Il ne dura qu'une courte durée. Les visages des spectateurs froids se muèrent en des visages emplis de haine. Puis une huée générale se fit entendre dans toute l'assemblée. S'en suivis un flot d'insultes, et un brouhaha digne d'un condamné à la potence.

 

« Tuez-le !»

 

« Saloperie d’hybride !»

 

« Assassin !»

 

« Monstre !»

 

Mais il ne broncha pas.

 

Assumant sa condition et son destin.

 

Il en portera les stigmates jusqu'au bout.

 

-Bon, je crois que les présentations ne sont plus à faire. » Reprit calmement Samanum. « Expédions ça vite, avant que ça ne dégénère. Je risque de perdre vite patience avec ces cons. »

 

-Sois plus respectueux avec mon peuple. Ils ont toutes les raisons de te haïr, comme moi d’ailleurs !» Reprit la rouge d'un ton froid. « Puis je me ferais un plaisir de te tuer aussi si je le pouvais, ça ne dérangerait personne. »

 

-Ha bah si, ça me ferait chier perso' de crever maintenant. J'ai d'autre chose à foutre, comme vous protégez par exemple. » Hécate voulut répliquer mais elle n'eut pas le temps. « Et oui, je vous ai sauvé le cul avant, et je vais le faire encore. Vous avez juste la mémoire courte, tout comme les humains. Ou vous êtes juste ingrats, ça dépends du point de vue. »

 

-Comme si nous avions besoin de toi... Je vais te montrer qu'en fait, tu es surfait ! Assez de balivernes, prépare-toi au combat !» Joignant le geste à la parole, elle s'éleva dans les airs avant d'entamer une incantation en murmurant

 

« Élévation : Prêtresse infernale »

 

     La zone de combat se fit d'une chaleur étouffante, et des geysers de flammes commencèrent à émerger du sol déclenchant un semblant d'apocalypse, avalant Samanum. Des sifflements d'admiration et des encouragements résonnèrent. Le show à peine commencé était déjà spectaculaire. Le Satan quant à lui était assis sur son trône, le visage grave, attendant la suite des événements avec appréhension.

    

     Hécate savait qu'elle devait frapper vite et fort si elle voulait battre le blanc. La vitesse serait primordiale, tout autant que la puissance. Puissance qu'elle décupla dès que le démon fut englouti par les flammes, provoquant une colonne gigantesque rendant la vision impossible par la chaleur mortelle. Le sourire d’Hécate était fier et satisfait. Elle lui fera comprendre sa douleur, et s'en délectera en le voyant agonisé et qu'il lui baisera les pieds. Baissant l'intensité des flammes, Hécate aperçut alors le grand démon genoux à terre, fumant et mal en point.

 

-Alors qu'en penses-tu ? J'espère que tu as apprécié le thermostat, il était réglé sur ambiant !» Elle ne se lassait pas de la vision qui lui était offerte. Elle, Hécate, avait mis le plus puissant des démons à terre. La foule l'acclamait, et scandait son nom avec puissance. La puissance du publique la galvanisait, et la rendait si fier et impérieuse qu'elle n'hésita pas à se moquer du démon face à elle. « Tu es vraiment surfait en fait. Je me demande ce que... »

 

     Un puissant coup de pied marteau la coupa, frappant sa tête avec une violence inouïe et la fit s'écraser au sol. L'ambiance de l'arène se fit tout à coup silencieuse, et plus personne n'osa dire quelque chose. Tous choqué par l'action qui venait de se produire. Son frère ne sourcilla pas, s'attendant à cette finalité. Se relevant avec peine, elle se fit cueillir par un autre coup lui tapant dans l'estomac et lui coupa le souffle. Glissant sur plusieurs mètres et accusant le coup, elle se tenait fermement l'abdomen dans une mine de souffrance mal dissimulée. Un bruit de craquement se fit entendre. Le « Hell Walker » à peine touché, se tenait juste derrière elle, et fit craquer sa nuque de façon désinvolte avant de poser son pied lourd sur son bras gauche au niveau de l’articulation de son avant-bras. L'effet immédiat lui fit arracher un cri de douleur perçant, ne s'attendant pas à une telle violence de la part de Samanum. Alors qu'elle essayait de se sortir en vain de la prise du démon en frappant sur son pied, celui-ci la dévisageait froidement, comme si elle n'était rien de plus qu'une nuisance, un caillou sur son chemin.

 

-Arrête de te pavaner et bats toi. Montre-moi que tu es digne de ton titre. » Dit-il simplement, accentuant la pression sur son bras. « Je ne te tuerais pas, ne t'en fais pas, mais je te défoncerais comme jamais personne ne l'a fait. » Il écrasa alors son bras encore plus fortement, et le craquement sonore d'un bras cassé se fit entendre, choquant l'assemblée muette face à ce spectacle inattendu. La belle démone se crispa de douleur, poussant un hurlement à glacer le sang avant de se débattre vulgairement. « J’ai promis à ton frère de rester sympa si tu te battais bien. Mais dans le cas contraire je serais dans l'obligation de te faire du mal. Tu comprends ?» Et il relâcha le bras de la démone en reculant de trois pas, et attendant qu'elle se relève. Sa voix si froide résonnait comme un avertissement mortel, et elle ne voulait absolument pas y goûter.

 

     Blessée dans son égo, elle se releva prestement engageant le combat au corps à corps, malgré son bras en piteux état. Hécate paria alors sur son jeu de jambes et ses coups de pieds pour le déstabiliser un tant soit peu, ce qui était une grave erreur pour un combattant de la trempe de Samanum. Le démon ne laissait aucune ouverture, et pire, il ne semblait même pas s’en soucier plus que cela. La démone encore plus énervée fit alors une erreur qui lui coûta cher, en laissant une belle ouverture pour son adversaire lui faisant face. En essayant de lui donner un coup de pied direct en plein visage, elle n’avait pas stabilisé sa prise au sol ce qui résultat d’un mouvement parasite minime qui l’avait fait tanguer légèrement avant de toucher le démon aux cheveux blancs. Elle ne put corriger assez rapidement sa posture que le démon lui attrapa la cheville avec force avant de la tirer vers lui violement.

 

     Samanum quant à lui n’affichait aucune expression, et était complètement de marbre face à Hécate. Il s’attendait à mieux, surtout avec le début théâtral qu’elle avait fait. Mais une fois déstabilisée et blessée, la démone n’agissait que par pure colère et vengeance. Elle laissait ses attaques bien trop prévisibles, ainsi que des ouvertures propice à une contre-attaque malgré une défense plutôt bien maîtrisée. Mais l’erreur qu’elle fit à l’instant était impardonnable. Il était vraiment déçu, car le challenge commençait à l’ennuyer fortement et que le niveau d’Hécate régressait à vitesse grand V. Et cela, elle allait le sentir passer.

 

     Alors que la démone était tirée avec force vers Samanum, celui-ci arma son poing et lui administra un uppercut sans pareil. Sa tête partie en arrière vivement, coupant tout contre possible et ne put que subir le coup de coude qui s’enfonça avec violence dans son estomac avant de la repousser dans une onde de choc. Avant même d’avoir pu se rétablir, la démone se fit toucher par un coup de pied dans son dos qui claqua avec violence, générant à nouveau une onde puissante qui l’a fit traverser le terrain pour n’être accueilli que par la main du « Hell Walker » qui lui agrippa la tête. Il la tenait à bout de bras face à lui sans aucune difficulté. Hécate essaya de se défaire en frappant avec son bras valide celui de son opposant avec véhémence, malgré la douleur l’irradiant là où il l’avait durement touchée. Elle avait été trop pompeuse et sûre d'elle, et elle en payait le prix, et ce de façon atrocement douloureuse. Elle savait qu'il était puissant, mais sa haine ne l'avait que trop aveuglé.

 

-Je vois que tu commences à comprendre. » Suite à ces paroles, Samanum la relâcha vulgairement comme une poupée. « Bats toi sérieusement maintenant, ou ta punition va reprendre de plus belle. »

 

Elle se releva avec difficulté, le regard dur et déterminé, montrant qu’elle ne le laisserait plus faire comme il le voulait. Hécate prenait son adversaire au sérieux cette fois, reconnaissant en lui un adversaire de très grande valeur. Elle savait qu’elle ne gagnerait pas, tout du moins, plus maintenant en tout cas. Mais elle se devait de finir ce combat en apothéose. Elle allait lui montrer qu’elle méritait son titre, et elle le montrerait à son frère aussi, ainsi qu’à son peuple. Elle sauta en arrière, instaurant une distance plus ou moins sécuritaire cette fois-ci. Dans un geste rapide, elle balança une boule de feu vers lui, qu'il arrêta sans soucis, suivit d'une deuxième à vive allure, qu'il s'apprêtait aussi à arrêter.

 

-Pathétique. » Sa surprise se fit plus grande quand la petite boule de feu, grossit d'un coup à cinq mètres de lui « Tch ! T’es vraiment chiante dès que tu t’y mets... » Finit-il dans un sourire avant de la prendre de plein fouet, l'envoyant voler avec une forte explosion.

 

     Il se réceptionna lourdement au sol, et constata que son haut était carbonisé. Le combat à distance n'était vraiment pas son domaine, et si la jeune démone lui renvoyait ce genre de projectile, il serait en difficulté. Il devait à tout prix l'engager au corps à corps, et il descellerait son espadon s’il le fallait. Hécate n'était pas une adversaire à prendre à la légère, loin de là. La puissance de ses attaques élémentaires pourrait lui être fatal, car aussi fort soit-il, la magie démoniaque supérieure était un point faible pour lui. Si elle passait en impératrice ça serait très compliqué, et il ne voulait pas se transformer ici, et surtout pas devant-elle. Elle n’y survivrait pas. Il croisa les yeux de la belle démone. Ils se jaugèrent longuement, attendant le moindre mouvement pour fondre l’un sur l’autre. Hécate bougea sur la gauche, et le combat reprit.

 

     Elle continuait à balancer des boules de feu importantes, le démon lui évitait toutes celles qui venait à lui, alors qu'il essayait de desceller son arme. Voyant qu'elle ne le laisserait pas faire, il dégaina le fusil à levier et le remplit de cartouches de type gomme-cogne. Non létal, mais extrêmement douloureuse comme munition. Utilisé par les forces de l'ordre et les unités anti-émeutes, ces balles en caoutchouc haute densité faisaient très mal, et leur puissance d'impact pouvait faire défaillir même un colosse.

 

     Évitant une énième attaque, il visa la démone et tira la cartouche qui tapa dans son épaule, la faisant vaciller assez longtemps pour sortir son espadon et fondre sur elle à toute vitesse, lui décochant un coup de genoux dans le menton qu'elle esquiva de justesse. Voyant Samanum à portée, elle lui agrippa la cheville, le projetant avec force dans les airs avant de lancer son attaque.

 

« Ad-daliad: Fflam Diffygiol! »

 

     Tendant son bras valide, une gerbe de flammes de couleur bleu en sortit avec puissance, créant un spectacle magnifique de lumière dans l'arène, et qui toucha de plein fouet Samanum en pleine face, qu'il encaissa douloureusement. Pied à terre, il bondit à nouveau vers elle pleine puissance, son espadon en garde pour dévier les projectiles qu'elle jetait frénétiquement.

     Le public était subjugué par le combat. Les deux combattants se démenaient comme des diables -ironie quand tu nous tiens, rendant ce combat dantesque. Le niveau magique de la rouge, et la puissance physique du blanc était démentielle, et démontraient qu'ils étaient d'un tout autre niveau. D'ailleurs les deux démons se battaient avec le sourire, confirmant que ce combat était aussi magnifique pour eux, pouvant se battre sans retenue. Mais les guerriers de l'assistance et son frère n'étaient pas dupes. La belle démone commençait à peiner face aux assauts de Samanum, qui malgré les dommages subis et la puissance qu'il déployait tenait une large avance sur l'endurance. Le combat allait bientôt prendre fin, malheureusement pour elle.

 

     Consciente de son état, la démone savait qu'elle jouait le tout pour le tout sur cette dernière attaque, et elle espérait pouvoir montrer sa force, et même gagner avec, mais elle savait que cela était un espoir vraiment très mince. Se préparant à l'attaque, elle se remit à léviter encore plus haut dans les airs et entraîna sa transformation en démone. Sentant venir le coup final, Samanum se prépara à encaisser ou à esquiver l'attaque, fixant la démone d'un œil suspicieux. C'est alors il aperçut les premiers signes de sa transformation. « C’est pas bon, elle va se tuer !». Jetant son espadon au sol, il fonça droit sur elle. Voyant Samanum arriver à une vitesse folle, Hécate voulu se décaler pour le feindre, mais il disparut d'un coup et elle ne put savoir où il était. Cherchant du regard, tout en continuant sa transformation, elle ne vit pas venir le tranchant de la main qui frappa sa nuque délicate avec force. Et avant même d'avoir pu se défendre, elle sombra dans l'inconscience n’entendant pas les dernières paroles du démon à son encontre.

 

     Et vint le silence.

 

     Le silence avait empli l'arène. Aucun son n'était audible, même les respirations se turent l'espace d'un instant. La défaite de la jeune princesse avait rendu tout le monde pantois et à juste titre. Elle était un prodige de la magie infernale, future héritière de son frère et membre respecté de son clan. Et cette « chose » venait de la battre, dans un geste des plus banales. Ils le virent alors redescendre avec Hécate qu’il posa délicatement au sol face au Satan. Il fit une révérence exagérée et partit récupérer son arme qu'il accrocha dans son dos. Cette action faite, il se dirigea vers la sortie, laissant le public toujours en effroi face à cette démonstration de force.

 

Hécate se réveilla doucement, mais ses terminaisons nerveuses lui rappelèrent la douleur du combat précédent, et rapidement elle ferma les paupières sur le coup. La forte concentration magique utilisée, les coups surpuissants du Hellwalker et de son bras amoché, lui firent remonter les souvenirs de l'affrontement. Grognant faiblement, elle rouvrit les yeux, et les fit papillonner pour éclaircir sa vision. Elle était dans sa chambre, vu la couleur rouge prédominante et le grand lit à baldaquin dans lequel elle était couchée. Regardant ce qui l’entoure, elle vit son frère assis dans son fauteuil fétiche, lisant quelques feuillets. Essayant de se redresser lentement, elle poussa un juron sous le coup de la douleur qui lui parcourra le corps.

 

-Tu ne devrais pas bouger, ton corps a subit beaucoup de dégâts. » Interpella son frère sans la regarder. « Tu as utilisé beaucoup trop de magie démoniaque, ton corps ne le supporte pas encore complètement, et Samanum ne t’a pas ménagé non plus. »

 

-Tsss, c'est misérable d'en être réduite à ça... » La démone soupira par la suite, et baissa la tête, accablée par la honte.

 

     Un silence pesant pris place alors. Le Satan observa sa sœur faisant preuve d'autoflagellation vis à vis de ce combat. Il vit les poings serrer fortement le drap ainsi que les quelques perles salées qui tombé dessus. Une telle scène était étonnante, surtout venant d'elle qui était si droite et fière de sa personne. Elle venait d'éprouver le goût amer de la défaite, depuis trop longtemps oublié. Il ferma son visage, s'approcha d'elle et la prit dans ses bras. Ces derniers jours l'avaient trop ébranlé. Entre l'arrivée de Samanum, le massacre de ses amis et ce combat, il lui faudra récupérer tranquillement pour être pleinement concentré sur son futur... Dans le calme de sa chambre et de l'affection de son frère, elle continua à pleurer silencieusement, évacuant doucement toutes ses émotions dans la chaleur fraternelle.

 

 

 

-Je me doutais que je te trouverais ici... » Souffla doucement le démon à l'intention de la personne accoudé au bar, dans un coin assez sombre. Il s'installa sur le tabouret et appela le barman. « Un whisky sec, et laisse la bouteille. »

 

-Tu en as mis du temps, Samanum... » La voix était douce mais fatiguée. La personne jeta un œil au démon. Un petit silence gêné s'installa, alors que le barman servit le démon blanc. « Je t'attends depuis hier tu sais ?»

 

-Ouais je sais, mais Hetzkel m'avait confiné chez lui. » Dit-il en soupirant. « Il m'avait manqué cet endroit... » Il avait dit ça en souriant, le regard lointain en regardant le logo du bar en néon mauve clignoter sporadiquement.

 

     Samanum avait pris la direction du Bootylicious après avoir passé la journée à errer dans la demeure d'Hetzkel suite à son combat contre Hécate. Il avait besoin d'un verre, et au diable les recommandations du Satan, il était allé dans la capitale dans la soirée.

     Il avait troqué son éternel accoutrement contre un jean noir simple et moderne, une chemise en soie cintré rouge sang avec les manches retroussées jusqu'au coude, laissant percevoir ses avant-bras tatoués, et avec les premiers boutons du col ouvert laissant apparaître le début de son torse. Une cravate d'un noir profond était nouée négligemment et sur ses épaules reposait un caban long de couleur gris cendré. En entrant dans le bar, il se dirigea machinalement vers le bar, saluant de la tête ceux qui le reconnurent. Puis il vit cette personne qu'il connaissait, et qu'il était venu chercher.

 

-Tu sais que tu es plutôt beau gosse là-dedans ?» La voix suintait d'un amusement non dissimulé « Tu ne passes pas inaperçu auprès de la gente féminine. »

 

-Mouais, malheureusement je ne suis pas venu pour draguer. Je dirais plutôt que je suis ici pour te demander un service, Lena. »

 

     La dénommée Lena se releva du bar sur lequel elle était couchée paresseusement. Son regard amusé se fit plus concentrer en entendant les paroles de Samanum. Elle détailla le visage du démon, essayant de chercher une quelconque trace d'humour, mais elle ne put que voir le sérieux dans les pupilles bleues glaciale face à elle.

     Sortant de l'ombre, Lena se fit enfin voir. C'était une jeune femme d'apparence jeune, moins de la trentaine environ. De longues mèche de cheveux blonds encadraient son visage, ainsi qu'une frange cachant son front. Ses cheveux à l'arrière de son crâne étaient attachés en une longue tresse arrivant au milieu de son dos. Son visage était fin, avec une peau laiteuse qui laissait apercevoir quelques petites taches de rousseur à peine perceptible. Elle avait un petit nez, en harmonie avec son visage et ses pommettes était un peu rougis par l’alcool Ses yeux était en amande, et son iris d'un or étincelant avait deux parenthèses de chaque côté de sa pupille légèrement fendue.

 

-Tu es toujours aussi belle malgré les siècles, les succubes sont des pures merveilles... »

 

-Et toi tu n'as pas changé, sauf tes cheveux que tu as coupés. Nouvelle mode chez les humains ?» Le ton était taquin, et elle poussa un petit ricanement qui le fit légèrement rougir. « Mais passons de quoi as-tu besoin ?» Le ton jovial était passé au ton sérieux.

 

-On va dire ça... » Dit -il en grommelant. Il Inspira un grand coup, et se lança « J’ai besoin que tu entraînes la cadette d'Hetzkel au combat. »

 

     La blonde eut un blanc, avant de rire à gorge déployée. Son rire était incontrôlable, et des larmes perlèrent au coin de ses yeux. Elle commença même à se crisper au niveau des abdominaux. Essayant de respirer calmement pour se calmer, le démon attendit patiemment qu'elle finisse sa crise.

 

-C'est la meilleure que j'ai entendue depuis des siècles !» Dit-elle en essuyant ses yeux. « Et pourquoi devrais-je aider cette petite pimbêche ? Tu t'es amouraché d’elle ? Tu avais plus de goût avant tu sais... »

 

-Arrête tes élucubrations stupides. » Le ton était encore plus sérieux qu'avant, démontrant qu'il n'était pas d'humeur à ce genre de fantaisie. « J’ai une bonne raison de te demander ça, même si tu as un grief envers Hetzkel. » Voyant qu'il avait toute son attention, il poursuivit. « Le jour fatidique approche, et elle fera partie du groupe. »

 

-Tu n'as donc pas abandonné cette folle idée de destruction… »

 

-Non. » Il but son verre d'une traite, et le remplit à nouveau avant de poser la bouteille délicatement sur le bar. « Ma vengeance, mes objectifs et ''elle'' sont mes moteurs, tu le savais en t'engageant sur cette voie, ma voie. Tu l'as accepté avec les autres. Rappelle-toi mes paroles à ce moment-là. »

 

     Lena prit alors le verre du blanc, le descendant d'une traite. Elle reposa alors le verre durement, regardant Samanum droit dans les yeux. Le démon vit ce regard, le même qu'elle lui lança il y a cent cinquante ans maintenant. Elle reprit d'une voix plus grave.

 

-Le psaume 23 hein... Vu qu'il s'agit de ton histoire, je dirais même plus, de ta légende, je ne vais pas m'amuser à le réciter. » Le beau succube mit fin à la tirade en grognant, se rappelant cet engagement mot pour mot envers lui et ses anciens compagnons. « J’ai toujours trouvé cette partie de ton histoire assez glauque et terrifiante d'ailleurs, même si elle est très vrai. »

 

« Tu peux toujours faire machine arrière, je ne te forcerais pas. Mais je sais pertinemment que tu viendras, peu importe ce qui arrivera. Je sais ce qui te motive, Lena. »

 

-Si tu sais ce qui me motive, et malgré que je sache pertinemment que je ne l'aurais jamais, tu dois donc savoir qu'elle est ma réponse. » Sa voix atone résonna dans les oreilles du démon, il sentit la teinte de la fatalité qui en émanait.

 

     Mais celle-ci délaissa le fatalisme qui l'accablait et s'approcha de lui, d'une grâce féline. Puis elle lui fit une accolade très osée, se collant à son corps comme s’il était son unique réservoir d'oxygène. Elle fit parcourir ses mains sur les muscles saillants de sa chemise, et lui mordit le lobe de l'oreille de façon discrète. Sa respiration saccadée, ses yeux emplis de luxure et les rougeurs sur ses joues ne trompaient pas. Le grand blanc ne bougea pas, la laissant faire comme bon lui semblait. Et elle se mit à chuchoter suavement.

 

-Si je ne peux avoir ton cœur, laisse-moi au moins ton corps. »

 

     Mais il la repoussa avec violence alors qu'une hallebarde se ficha dans le bar. Instinctivement Lena sauta en arrière, se libérant de son enveloppe humaine alors que Samanum resta debout quelque pas en arrière, souriant férocement. Le bar se vida en une fraction de secondes, ne laissant alors que les démons face à leur ennemi invisible. L'ombre surgit alors des ténèbres, et se posta devant son arme avant de l'arracher de là où elle se situait. Son regard se stoppa sur le démon aux cheveux blancs.

 

-Nous allons devoir remettre ça à une autre fois ma belle. Je suis tout à toi, Alastor ! Mais un petit conseil, tu devrais ranger ton canif, diablotin. Tu vas te blesser

 

     Ce ton désinvolte et insultant, Alastor ne le supportait plus. L'hybride face à lui ne faisait que se pavaner et ne le prenait pas au sérieux. Lui, qui était l'un des plus grands guerriers du royaume infernal, était blessé dans son égo.

 

-La-ferme ! Ton existence et ta façon d'être est une insulte envers nous les démons supérieurs ! Saloperie d’hybride ! Tu aurais dû... » Mais il ne put finir sa phrase. Il esquiva prestement la lame du grand démon qui lui entailla le buste sur environ vingt centimètres. « Qu’est-ce que... »

 

-Écoute-moi très attentivement, diablotin. » Samanum le fusillait littéralement du regard. Sa voix était polaire, et ses yeux passèrent en mode démoniaque. Il expulsa son énergie écrasante, montrant qu'il était sérieux maintenant. « Je suis prêt à te laisser partir et à oublier ce que tu viens de dire. Hetzkel m'a explicitement demandé de ne rien faire, alors je vais appliquer sa demande. A la seule condition que tu te casses vite fait. Sinon je vais te tuer, et salement, compris ? Je t'ai dit d'attendre ton tour gentiment, alors sois un bon garçon et obéis. »

 

-Va te faire foutre !» Alastor chargea tête baissée vers lui, mais fut expulsé en arrière par une vague d’énergie de couleur améthyste. Lena, sous sa forme libérée de succube l'avait attaqué.

 

Sa transformation lui fit apparaître de grandes ailes dans son dos, celle-ci ressemblait à celle d’une chauve-souris et étaient d’une couleur mauve sombre et dans le bas de son dos avait poussé une grande queue. Sur le crâne avait poussé des cornes démoniaques, ressemblant fortement au Grand Koudou africain de même couleur que ses appendices dorsaux. Ses ongles devinrent des griffes acérées d’une longueur d’un peu moins de dix centimètres. Les iris dorés brillèrent encore plus intensément qu’avant, alors que ses conjonctives se muèrent d’un noir d’encre. Finalement, ses pieds prirent la forme de sabot, alors que la peau des jambes disparaissaient et étaient remplacés par les muscles à nu qui grossirent comme s’ils étaient contractés.

 

Même sous cette apparence, elle restait d’une beauté époustouflante. Son regard était plus aiguisé et froid, montrant une détermination sans faille. L’aura qui l’entourait palpitait furieusement, comme si elle était dotée de sa propre âme.

 

-J'allais conclure, petit impertinent. Apprends à lire l’ambiance !» Siffla-t’elle entre ses dents qui étaient pourvu de canines proéminentes.

 

-Ugh... Il est donc vrai que cette saloperie à même ses putes personnelles... » Il sentit un mouvement d’air devant lui. Sans avoir pu esquiver il vit la lame de Samanum se poser sur sa gorge avec force, le forçant à déglutir et le coupant dans ses paroles à nouveau.

 

Il était furieux et humilié, cet affront était vraiment dégradant.

 

Hors de question pour lui de laisser passer ça !

 

-Il suffit. »

 

     La situation se figea suite aux paroles qui venaient d’être prononcée. Hetzkel se tenait dans l’entrée du « Bootylicious » avec sa garde personnelle, et son visage inexpressif n’était absolument pas chaleureux. Une colère sourde virevoltait dans ses yeux verts et annonçait une remontrance exemplaire.

 

-Je pensais avoir était clair avec vous deux, Samanum, Alastor. » Le ton était calme, mais les deux démons sentaient que c’était dangereux, surtout pour le bourreau infernal. « Je suis déçu, vraiment. »

 

Le balafré rangea alors son arme, comprenant que les hostilités étaient terminées. Alastor quant à lui mit son genou à terre de suite, la sueur coulant de son front et se confondait en excuses face à son seigneur qui ne le regardait que d’un œil mauvais. Il sentait le poids de l’échec sur ses épaules, ainsi que le déshonneur d’avoir désobéi à son Roi. Son mal être grandissait face au silence qui s’éternisait.

 

-Pars. Nous aurons une discussion tous les deux à mon retour. »

 

-Bi…Bien seigneur ! » Il partit dans une téléportation aussi tôt ses paroles prononcées, laissant seul Hetzkel et les deux comparses.

 

 

-Qu’est-ce que je vais faire de toi, Carneros ? » Le Satan soupira fortement, montrant par ce geste un léger agacement « Tu ne peux pas faire ce que l’on te dit pour une fois ? »

 

-Tu sais très bien la réponse, c’est non. Mais là n’est pas le sujet, j’ai une connaissance qui peut aider ta frangine. » Il se retourna vivement vers le bar alors qu’il s’allumait une cigarette. « Lena ! Ramène ta belle frimousse, t’as rien à craindre. »

 

     Le beau succube sorti alors de sa cachette temporaire. Elle avançait toujours de sa démarche féline, malgré que les muscles de son corps étaient tendu à l’extrême par l’agression soudaine d’auparavant. Arrivant à hauteur du roi des enfers, elle le salua sommairement.

 

-Un succube donc. Tu comptes donner des cours à ma sœur pour draguer cet idiot d’Hell Walker ? »

 

     Samanum passa la main sur son visage. De tout ce que Hetzkel aurait pu dire, il fallait qu’il dise ceci à Lena. Le démon savait que sa comparse n’allait pas laisser passer ça, surtout qu’elle était très loin des standards de son espèce en termes de puissance. Regardant du coin de l’œil la belle blonde, il vit celle-ci se raidir alors qu’elle regardait d’un œil mauvais le Satan.

 

-Sauf votre respect seigneur, je vous demanderais de ne pas me prendre pour un succube de seconde zone. » Le ton était respectueux, mais la froideur de ses mots n’étonna guère Hetzkel. « Je tiens plus de la guerrière que de la catin, loin s’en faut. Je ne suis pas aussi puissante que vous et lui certes, mais je déconseillerais à vos gardes de venir se frotter à moi par exemple, tous autant qu’ils sont. Surtout maintenant. »

 

-Tu devrais écouter Hetzkel, elle est impitoyable. Surtout quand elle est en colère. »

 

     Le Satan pinça l’arrête de son nez, sentant une migraine arriver à grande vitesse. Il fit signe à sa garde rapprochée de se calmer suite à la déclaration de guerre ouverte par la belle jeune femme.

 

-Bien, bien je vous crois. N’envenimons pas les choses plus qu’elles ne le devraient, voulez-vous ? J’ai déjà assez de problèmes, veuillez ne pas m’en rajouter, les temps sont… plutôt dur ces temps-ci. Tu vois de quoi je veux parler Samanum. » Le démon hocha la tête en direction d’Hetzkel, montrant qu’il avait compris son allusion. « Pour plus de sécurité et de confort, nous allons vous prendre avec nous au château… » Il se retourna vers la blonde, demandant ainsi son nom de façon muette.

 

-Lena, mon seigneur »

 

-Lena donc. Nous allons vous y attribuer une chambre. » Le Satan se tourna vers Samanum « Quant au Bootylicious, je pense que tu te doutes bien que je ne vais pas payer les réparations Carneros. Une partie sera pris en charge par Alastor, et le reste sera de ta poche. Considère ça comme une punition pour avoir enfreint ton assignation à résidence. »

 

-Hmpf, ouais si tu veux, j’ai pas le choix de toute façon, ce bar m’appartient. Puis fallait refaire la déco’ j’ai trop de souvenirs ici… Allez, on se casse. »

 

     Samanum tourna les talons et sortit, bousculant les gardes du Satan sans s’en soucier. Il fut vite rejoint par Lena qui marchait dans ses pas, et elle ne le quitta pas d’un centimètre. Le Satan quant à lui regarda les deux démons partir, comme si de rien n’était, et ne se souciant guère de ce qu’il venait d’arriver.

 

 

     Hécate était dans le bureau d’Hetzkel et elle se tenait face à lui, le visage fermé. Ses blessures avaient guéri, et elle pouvait remercier les mages soigneurs pour l’excellent travail qu’ils avaient fait. Malgré les courbatures qui la parcouraient, elle pouvait aisément se déplacer. Mais pour le moment elle écoutait d’une oreille distraite l’histoire qui était arrivé un peu plus tôt, et les explications qui en découlaient. Elle ne retenait que l’essentiel pour le coup ne voulant pas savoir ce qu’il c’était passé et était plongé dans ses pensées.

 

-Voilà ce qu’il s’est passé. Tu vas avoir un « professeur » choisi par ses soins, alors je te prierais de bien t’entendre avec, tout du moins avec un minimum de courtoisie. » La belle démone tiqua, et regarda son frère droit dans les yeux, cherchant à voir si elle avait fait quelque chose de mal. « Ne fais pas cette tête, tu es forte, c’est indéniable, ne pense pas le contraire. Et même si je ne suis pas pour ses méthodes, il reste indéniable qu’il sait de quoi il parle en termes de combat. Ils ont l’expérience du combat, ce qui nous fait cruellement défaut aujourd’hui, peu d’entre nous avons réellement combattu durant ces derniers siècles, et les autres ont péris. »

 

La princesse des enfers était encore muette, et ne comptait pas parler. Elle comprenait très bien la situation, et même si cela avait piqué un tant soit peu son égo, elle ferait des efforts. Elle se devait de devenir forte, pour son propre salut durant cette quête d’annihilation des inférieurs. Elle l’avait dit au Hell Walker, ainsi qu’à son frère qu’elle ne reculerait pas, et qu’elle irait jusqu’au bout. Depuis la mort de Leviathan, c’était devenu une histoire personnelle et elle comptait se venger.

 

Mais ceci n’était pas la raison première de son mutisme.

 

     En effet, elle se flagellait mentalement à propos de son comportement qui avait été exécrable avec Samanum. Hécate savait que le démon n’avait pas choisi les derniers évènements, et le détester pour ça était d’une puérilité sans conséquent. Durant le combat qu’ils donnèrent, même si cela ressemblait bien plus à une punition pour elle au début, elle comprit son erreur et se devait de la réparer.

 

Le Satan soupira faiblement face au mutisme de sa sœur, et surtout, face à l’air boudeur qu’elle venait de faire. Il savait pourquoi Hécate en voulait au démon aux cheveux blancs, et même si cela était totalement injustifié, il laissa faire. Le temps n’était pas à une joute verbale avec elle, et il ne voulait absolument pas la contrarier.

 

-Bien. Mais si cela me paraît inutile, on stoppe tout. Où est-il d’ailleurs ce sale déviant ? Dans sa chambre je suppose ? » Son frère acquiesça. « Je dois lui parler, je reviens grand-frère. »

 

La démone partie sans attendre, se levant prestement et marchant d’un pas déterminé. Hetzkel s’affaissa dans sa chaise et il soupira à nouveau, plus fortement et sans ménagement. Cela devenait bien trop courant selon lui, depuis l’arrivée du Carneros dans son royaume. Il devrait vraiment penser à le faire partir, et vite, ou ses nerfs ne résisterons pas longtemps à force d’avoir tous ses problèmes à gérer.

Le Satan ne le montrait pas, mais le conseil des soixante-douze piliers ainsi qu’une partie des nobles faisaient une grosse pression sur lui pour en finir avec Samanum, et ceci rapidement. L’idée n’était pas tentante, car il savait que cela ne changerait rien et surtout, ce serait se priver d’un atout puissant, aussi instable soit-il. Il devait aussi se l’avouer, le Hellwalker malgré son attitude problématique et son tempérament imprévisible, était le parfait coup de pied dans la fourmilière.

 

Une lumière d’un rouge sang profond se mit à briller fortement, aveuglant alors toute la cité démoniaque et coupant ainsi toute la population dans son mouvement. De fortes explosions retentirent tout de suite après, et le chaos se déchaîna. Au loin se voyait plusieurs colonnes de fumée, et des immenses flammes à des hauteurs inimaginable se mirent à lécher le ciel, carbonisant tout sur leurs passages. Le Satan courut vers la fenêtre observant le désastre, abasourdi. Il n’y avait pas encore une demi-heure tout était calme !

 

     La porte de son bureau s’ouvrit alors avec un fracas immense, laissant apparaître Samanum, Hécate et Lena, essoufflés par leurs courses dans la demeure. Le démon aux cheveux blancs déglutit, puis après une grosse respiration parla d’une voix contrariée et irritée au possible.

 

- Prépare tout le monde au combat. Ils sont là. »

 

Les inférieurs venaient d’entrer sur le territoire des supérieurs.