Chapitre 10

par Mahora

Luka voulut alors la porter sur son dos pour la raccompagner chez elle, mais Yuki n'était pas de cet avis. Il mit alors son bras devant le jeune homme avant de lui déclarer.

 

- Je peux m'en occuper tout seul, je vais la ramener à la maison.

 

Yuki ne supportait vraiment pas ce gars, il était trop proche de sa sœur et cela ne lui plaisait guère. En plus de cela il se sentait un peu inutile car il ne pouvait pas protéger sa sœur contrairement à lui. Il était un peu déçu et contrarié qu’Akito et Luka étaient devenus des guerriers et qu'ils pouvaient aider Mahora. Alors que lui ne pouvait rien faire pour elle, même s'il le souhaitait plus que tout. Sana aida alors Yuki à mettre la jeune fille sur son dos, puis ce dernier déclara à Akito :

 

- Akito, tu pourras dire au professeur que Maho ne se sentait pas bien et que je l'ai ramenée à la maison s'il te plaît.

- Oui, bien sûr, fais attention sur la route.

 

Luka partit avec eux, il se devait bien sûr de remplir son rôle de guerrier auprès de la jeune prêtresse au cas où il se passait quelque chose. Yuki n'aimait pas vraiment ça, mais il se rendit bien compte que sa sœur était en danger et que lui ne pourrait pas la défendre s'il se passait quelque chose. Il prit alors sur lui et toléra la présence de ce dernier. Par contre il ne lui décrocha pas une parole sur la route et marchait en direction de chez lui tout en l’ignorant. On pouvait juste entendre le faible vent s’engouffrer dans l’air, les branches des arbres bougés et les quelques bruits de civilisations.

 

Une fois rendu à la maison, il allongea Mahora sur son lit et la laissa dormir tout en restant à son chevet. Luka lui pendant ce temps-là montait la garde dehors. Au bout de quelques heures, la jeune fille se réveilla enfin de son long sommeil bien mérité. Elle ouvrit délicatement ses yeux et vit le visage de son frère, elle observa doucement autour d’elle. Elle était encore un peu dans les choux et elle essaye de revenir à la réalité et de se souvenir de ce qu’il s’était passé.

 

- Hum… Je suis à la maison ?! Pourquoi suis-je là ? Qu'est-ce qui s'est passé ?

- Tu t'es évanouie après le combat, alors je t'ai portée sur mon dos et je t'ai ramenée à la maison.

- Ah oui, c'est vrai que je me suis sentie fatiguée, d'un coup et…

 

Mahora repensa alors au visage de Luka qui était près du sien et se mit à rougir. Elle sentit son cœur qui commençait à s’affoler, elle posa sa main droite au niveau de ce dernier. Elle ferma légèrement ses prunelles et prit une grande inspiration pour essayer de se calmer. Yuki se demanda pourquoi sa sœur s'était arrêtée de parler tout d'un coup et pourquoi elle était légèrement rouge. Il la regarda un moment silencieux tout en continuant de la fixer, puis il la questionna.

 

- Maho ? Ça ne va pas ? Tu es un peu rouge, tu as de la fièvre ?

 

Au même moment, il s'approcha d'elle et posa son front sur celui de cette dernière pour vérifier si elle n'avait pas de fièvre.  Il constata alors que non. Mahora le regarda un peu gênée, ses joues étaient encore légèrement rosées.

 

- Non, ça va bien je t'assure, ce n'est rien de grave, j'étais juste fatiguée c'est tout. Je pense qu’avoir utilisé mes pouvoirs pour la première fois a dû m'épuiser aussi.

- Si tu vas mieux c'est le principal.

- En fait, Yu-chan, les autres vont bien ?

- Oui, oui, ils sont même retournés en cours après ça.

- Et… Et Luka, comment il va ?

 

Yuki un peu irrité par la question, détourna son regard et il lui répondit tout simplement dans un souffle avec un ton impassible.

 

- Il va bien.

- Tu es sûr, il est où là ? Comment va sa blessure ?

 

La jeune prêtresse semblait vraiment inquiète pour le jeune homme, ce qui énervait de plus en plus Yuki. Il essayait de ne pas trop le montrer, mais c’était loin d’être évident. Il se demandait pourquoi elle parlait souvent de lui ? Pourquoi il fallait qu’elle s’inquiète pour lui ? Il était vrai qu’il connaissait sa sœur mieux que personne et qu’elle était du genre à se faire du souci pour tout le monde. Elle possédait un grand cœur, mais il n’aimait vraiment pas le rapprochement de ces deux-là.

 

- Oui, il a l'air d'aller bien, ne t'inquiètes pas. Il doit être dehors en train de surveiller les environs, je pense, il est toujours dans les parages de toute façon.

 

Mahora alla pour se lever, car elle voulait aller le voir, mais son frère l'en empêcha, il fallait qu'elle se repose. Cette dernière ne voulait bien évidemment pas écouter son frère et lui dit en le suppliant.

 

- Je dois aller le voir s'il te plaît, je veux savoir comment il va, c'est de ma faute s’il a été blessé. Yu-chan ! S'il te plaît ! Promis, je retourne me coucher après.

 

Yuki, voyant sa sœur le supplier de la laisser aller le voir ne pouvait plus lui refuser. Il capitula donc, il soupira face à la bouille de cette dernière. Il savait bien qu’en général essayer de débattre avec elle ne marchait pas et il perdait assez souvent. Il arrivait rarement à lui refuser quelque chose.

 

- Bon, d'accord, mais reste pas trop longtemps et reviens vite te coucher, ok ?

 

Mahora sauta au cou de son frère pour le remercier.

 

- Merci, Yu-chan ! Je t'adore !

 

Elle lui fit un bisou sur la joue et partit rejoindre Luka dehors.

 

Mahora sortit de la maison et commença à chercher Luka, elle ne le voyait pas, alors elle se mit à l'appeler dans l'espoir qu'il se montre.

 

- Luka ! Luka ! Tu es là ?

 

Le jeune homme se montra alors devant la jeune fille, il avança lentement vers elle avec un air un peu inquiet sur son visage.

 

- Oui, je suis là. Ça va mieux ? Tu t'es reposée ? Tu es sûre que tu peux sortir, tu ne devrais pas rester encore allongée ?

- Ah Luka ! Oui, ne t'inquiètes pas je vais bien, et toi ? Ta blessure, ça va ? Tu te sens comment ?

- Oui, je vais bien ne t'en fais pas, grâce à toi je me sens beaucoup mieux, je ne ressens plus aucune douleur.

- Fais-moi voir ta blessure s'il te plaît !

- Ce n'est pas le peine je t'assure que ça va.

- Allez montre-moi !

 

Elle avait à peine fini de parler que la jeune fille s'empara du bras de ce dernier pour le regarder. Elle tira légèrement sur son bras pour bien observer la blessure. Luka n’osait même pas regarder cette dernière, il était un peu gêné. On pouvait voir de légère rougeur sur ses pommettes, son cœur s’accéléra vaguement au contact des doigts de la prêtresse sur sa peau.  

 

- La plaie est encore ouverte, faut vite la soigner ! Je me demande si je pourrais utiliser encore mon pouvoir pour ça, mais je ne les contrôle pas complètement.

- Non, ce n'est pas la peine que tu les utilises pour moi, ça va vite guérir ne te fais pas de soucis pas. En plus cela risque de te fatiguer encore une fois, tu viens à peine de te remettre du combat.

- Hum… Viens avec moi, on va aller la soigner, je vais chercher la boite de secours, suis-moi.

- Je t'ai déjà dit que ce…

 

Luka n'avait pas eu le temps de finir sa phrase que Mahora le prit par le bras pour qu'il la suive dans la maison. Une fois à l'intérieur, elle lui demanda de l'attendre dans le salon le temps qu'elle aille chercher le nécessaire à soins. Il s'assit alors sur le canapé et attendit la jeune fille. Elle revint alors avec la boite de secours et demanda à Luka d'enlever son tee-shirt pour qu'elle puisse désinfecter sa plaie et lui faire un bandage. Le cœur de ce dernier fit un bond à la demande de celle-ci, il restait là sous le choc tout en l’observant. Le regard de la prêtresse était déterminé, elle lui montrait bien à quel point il n’avait pas vraiment le choix face à elle. Une fois le tee-shirt du jeune homme ôté, les deux gens se regardèrent et se mirent alors à rougir. Mahora pouvait entendre son cœur battre à cent à l'heure et comme il n'y avait aucuns bruits dans la pièce elle avait peur que Luka puisse les entendre. Elle essaya de reprendre ses esprits, elle devait absolument panser son bras. Au même moment, Yuki entra dans la pièce, il resta figé face à la scène qui se présentait devant lui. Il vit sa chère sœur face au jeune homme torse-nu. Son cœur fit un bond, il était plus que surpris, il commençait déjà à s’imaginer milles scénarios. Il n’arrivait plus à bouger, ni même à parler, le choc l’avait paralysé. En cet instant, la seule pensée claire qu’il avait était qu’il avait envie de tuer ce dernier sur place. Il essaya de reprendre ses esprits et demanda ce qu'il se passait avec un ton légèrement froid et un regard noir limite meurtrier qui s’adressait à Luka. Nos deux jeunes gens revinrent vite à la réalité et Mahora prit la parole.

 

- Je soigne la blessure de Luka, c'est en parti ma faute s’il a été blessé.

 

Yuki regarda alors Luka d'un air encore plus effrayant, puis détourna ses yeux vers sa sœur avec un regard un peu plus doux.

 

- Ah… Ok, mais dépêches-toi de retourner t'allonger, je vais te préparer quelque chose à manger.

- Oui, merci Yu-chan.

 

Mahora désinfecta la plaie de Luka et lui banda le bras. Le jeune homme se rhabilla et la remercia pour les soins. Il alla pour retourner surveiller les environs, mais Mahora rétorqua.

 

- Tu retournes dehors ? Tu n'as pas trop froid ?

- Oui, je vais surveiller les environs au cas où, ne te fais pas de soucis pour moi je vais très bien me débrouiller je suis un grand garçon tu sais.

- Tu devrais rester ici, tu vas avoir froid dehors, tu pourrais tomber malade.

 

Lorsque cette dernière prononça cette phrase Yuki fixa du regard Luka, avec un regard noir. Il comprit direct qu’il n’était pas forcément le bienvenu et répondit avec un petit sourire.

 

- C'est gentil de proposer, mais je dois inspecter les environs, ça va aller.

- Tu es sûr ?

- Oui, oui. J'y retourne, à plus tard.

- Hum… D'accord, fais attention à toi, et reviens à la maison si tu as froid ou s’il se passe quelque chose.

- D'accord, merci Mahora.