Folie (par Soul)

par Saiku-chan



Maka était presque à bout. Je le sentais. Je savais qu’on aurait dû rester dans la death room. Elle allait y passer. Mais qu’est-ce qui me prenais moi, pour être aussi pessimiste ? Non, on devait gagner ! Et même si le nombre d’étudiants en vie ou en état de combattre diminuait à vue d’œil, on devait gagner. Pour Shibusen, mais surtout pour nous. Il nous était interdit de mourir. Et nous n'allions pas mourir.

- Soul… je… me chuchota Maka, essouflée.
- Ne perd pas espoir enfin !
- Je n’en… je n’en peux plus… j’ai mal au…

Elle me planta dans la terre pour pouvoir se servir de mon manche comme une canne. Cependant, elle ne resta pas longtemps debout et s’effondra à genoux, les mains toujours agrippées à moi.

- Maka !
- Mon ventre… j’ai mal…

Sa blessure. J’en étais sûr, la quantité de sang noir qu’il restait dans mes veines n’était pas suffisante. Et maintenant ? Qu’allions-nous faire ? Nous n’étions plus qu’une dizaine, voire même moins, à combattre ce monstre. Shinigami-sama était là et nous aidait, avec sa death scythe. Mais même lui paraissait exténué. Le dévoreur, en revanche, était en forme. A en croire que tous les coups que nous lui avions infligés n’avaient rien fait du tout.

- Je suis désolée, Soul… je crois qu’on va…
- La folie.
- Hein ?
- Je vais l’utiliser pour te redonner des forces.
- Arrête Soul… c’est de la folie… sans mauvais jeu de mots.
- Si l’on reste ici sans rien faire, on se fera écrabouiller. Autant tenter quelque chose.
- Tu vas y passer, c’est…
- Fais moi confiance. Je n’atteindrai pas le point de non-retour, et tu ne seras pas entraînée dedans.

Elle fixa ma lame, l’air blasée. Je voyais en son regard qu’elle savait qu’il n’y avait pas d’autre solution.

- Black*Star et Kid, tu sais où ils sont ? Tu sens leurs âmes ?
- … Faiblement… Soul je suis désolée, c’est moi qui t’ai entraîné dans cette galère…
- C’est pas le moment de s’excuser, mais le moment de passer à l’action. Cependant… si jamais j’atteignais le seuil du non-retour… n’essaie pas de me ramener.
- Hein ?

La vague de folie qui s’étalait sur le monde m’affectait tout autant que Stein. Même si pour ma part, c’était petit… je la sentais. Plus ça allait, plus je pouvais devenir fou. Fou, et tuer tout le monde. Comme quand Médusa me contrôlait. Et ça, je ne le supporterai pas une fois de plus.

- Si je devenais fou, n’essaie pas de me ramener. Je ne veux pas que tu te mettes encore en danger pour moi. Compris ?
- Mais…
- Regarde-toi, tu n’es déjà plus en état. Alors si c’est le cas, fuis, et fais tout pour rester en vie. Promets-le moi.
- D… D’accord… fit-elle en baissant la tête.

Je souris, bien que le moment était assez mal choisi.

- A condition que tu tiennes la promesse que tu m’as faite.
- Laquelle ?
- Tu as déjà oublié ? Tu ne dois pas me laisser tomber. Tu me l’as promis.

Ah oui. C’est vrai. Malheureusement, je n’allais peut-être pas pouvoir la tenir, mais…

- Bien… J’essayerai.
- Tu y arriveras. Je compte sur toi, Soul, dit-elle en se relevant.

Son ventre lui faisait apparemment moins mal. La douleur était passée, et je ne pouvais en être que rassuré.
Dans mon esprit, dans la black room, je vis le petit démon arriver, se mordant encore et toujours les doigts, un rictus étirant comme d’habitude son affreux visage.

- Alors, Soul, tu es enfin décidé à me rejoindre ?
- Je ne resterai pas longtemps, crois-moi. Je l’ai promis.
- Quel dommage…

Maka ferma les yeux et se concentra sur moi, qui me concentrai-je à mon tour. Du blanc. Du noir. Du mauve… Du jaune… Je vis presque toutes les couleurs existantes passer, et ne compris pas. Que se passait-il ?! Je me tournai, et aperçu une silhouette blanche s’approcher à une vitesse phénoménale. Elle se colla brusquement à moi et me poussa en dehors de la salle sans même avoir le temps de dire un mot. Je le sentais mal, là. Très mal.

- Maka ! Lâche-moi !

Mais elle ne m’entendit pas.

Merde.





Ca, c’était vraiment pas cool.