Idée folle (par Maka)

par Saiku-chan

 

            - Maka ! Cria mon partenaire.

 

 Je me relevai immédiatement de cette chute. Le grand dévoreur se tenait juste devant moi, et continuait de faire voler les autres étudiants de Shibusen encore en état de combattre. Je posai ma main sur mon ventre et serrai les dents. Le coup que ce monstre venait de m’infliger l’avait frôlé, mais fort heureusement, c’était ma poitrine qui avait tout pris.

 

            - Maka, t’es sûre que tu tiendras ?

            - Oui, ça ira !

 

 Soul devait arrêter de s’inquiéter, ce n’était pas le moment. La concentration était plus qu’importante, à l’heure actuelle. Certes n’était-il pas en accord avec mon idée… mais maintenant, c’était fait, et j’en étais bien contente.

 Je chargeai à nouveau vers le grand dévoreur qui répliqua aussitôt et m’envoya une fois de plus à cent mètres de lui. Il avait une force que j’avais sous-estimée. Pourquoi n’arrivai-je pas à le toucher ? A l’effleurer ?!

 

***

 

            - Je lui ai donné le médicament hier… son sang devrait être normal dans quelques jours…

            - Donc là, il en a toujours, du sang noir ?

            - A priori, oui, mais moins qu’hier. Pourquoi donc ?

 

 Je m’intéressai alors à la réaction de Soul, qui me dévisageait, interloqué. Je cru bien qu’il eut deviné mon intention. Et qu’il ne voulut pas y croire, aussi.

 

            - Attends, Maka, ne me dis pas que tu…

            - Si, Soul… tu vois bien qu’ils galèrent dehors…

 

 J’avais la longueur d’âme anti-démon. Je pouvais les aider. Si je n’étais pas coincée dans ce lit, j’aurais pu être dehors en train de combattre. Même de là où j’étais, je pouvais entendre ces cris, qu’ils soient de colère, de concentration, de détermination… et de malheur. Même si je ne voulais y penser, il y avait déjà des morts. Je le sentais. Des âmes partaient. Oh combien cette sensation était désagréable, d’autant plus que je ne pouvais rien faire.

 

            - Tu veux utiliser le sang noir ?!

 

***

            - Soul, résonance des âmes !

            - Bien !

 

 Nous nous concentrâmes et la simple faux que je tenais en main il y avait à peine quelques secondes se mit à briller et grandit en un instant pour devenir ce que l’on appelait le tranche-sorcière. Où étaient Kid et Black*Star ? Même si je m’efforçais de ne pas y penser, j’avais peur pour eux. Je sentais leurs âmes proches de la mienne, mais je ne parvenais pas à les apercevoir sur le champ de bataille, et je n’osais regarder les corps sans vie qui gisaient à terre, justement par crainte de les voir, eux.

 Je profitai d’un moment d’inattention de la part du monstre pour lui infliger un coup au niveau de la jambe. De loin, ce dévoreur paraissait énorme, bien qu’il eût une apparence humaine. Mais en réalité, il ne faisait que quelques mètres de plus que nous. On pouvait remarquer une légère ressemblance avec Ashura, mais je décidai d’arrêter de perdre mon temps à le dévisager pour me consacrer à notre combat. Sa tête hideuse se tourna vers moi et je m’empressai de reculer pour éviter un nouveau choc qui pourrait éventuellement être fatal. Je réussis, et Ox qui se trouvait non loin de moi à ce moment là me félicita. Il était bien trop tôt pour me jeter des fleurs, notre adversaire était toujours debout devant nous, apte à tous nous tuer.

 

***

            - Tu veux utiliser le sang noir ?!

            - Oui. Il faut que l’on fasse une résonance pour que ton sang noir contamine le mien, comme le mien avait contaminé le tien il y a quelques temps. Ainsi, ma blessure ne pourra plus m’empêcher d’aller combattre.

            - Mais tu es folle !

 

 J’en étais sûre, j’en aurais mis ma main à couper. S’il avait accepté tout de suite mon idée, alors il n’aurait pas été dans son état normal. Je le connaissais par cœur.

 

            - Écoute Soul, je sais que toi aussi, tu aimerais y aller. Tu as besoin de moi, j’ai besoin de toi…

            - Mais tu risques gros ! Madame, s’adressa-t-il alors à l’infirmière, dîtes-lui qu’il ne faut pas, dîtes-lui que son idée est du gros délire !

 

 Mais seul le silence lui répondit, étrangement. Il scruta alors la salle à la recherche de l’infirmière, qu’il trouva devant le grand miroir de Shinigami-sama. Elle semblait effrayée, comme si le spectacle que cette immense glace lui montrait était le plus horrible qu’elle n’ait jamais vu de toute sa vie. Soul s’approcha alors, un peu réticent de ce qu’il allait pouvoir voir. La face du miroir n’étant pas dans mon champ de vision, je me référai à la réaction de mon partenaire. Voyant celui-ci avoir un mouvement de recul en se mordant les lèvres, mes poings et ma mâchoire se serrèrent davantage.  J’avais compris.

 

            - Soul, nous n’avons pas le choix… s’il te plaît.

            - …

            - Maka, ton idée est bonne… mais elle est risquée, dit enfin l’infirmière, la quantité de sang noir que contient les veines de Soul n’est peut-être pas suffisante pour…

            - Je m’en fiche ! Je veux essayer. Vous-même croyez que c’est foutu pour Shibusen, ça se lit dans votre regard ! Laissez-nous tenter notre chance ! Je préfère mourir au combat que survivre en étant restée dans un lit à me tourner les pouces !

 

 Soul et la dame en blanc me regardèrent, étonnés de ma réaction un peu trop excessive à leur goût. Mais j’avais raison.

 

***

 

 Oui, j’avais eu raison.

 Et même si au fur et à mesure, mon espoir diminuait de par mon corps qui s’affaiblissait de plus en plus et par la force de cet adversaire qui paraissait imbattable, je savais que j’avais eu raison.