Retrouvailles (par Maka)

par Saiku-chan




Mes yeux s’ouvrirent doucement et je m’étonnai de voir un plafond différent de celui de ma chambre. Je restai quelques minutes là, à observer le haut de l’infirmerie que j’avais reconnu, à essayer de me remémorer les précédents événements qui m’avaient amenés ici. Nous étions partis chercher Soul sur l’île Goshin avec Kid et les autres, sans que Shinigami-sama ne le sache. Ah, si j’étais là actuellement, il ne pouvait qu’être au courant de ce que l’on avait fait, maintenant… Je tournai la tête à gauche et découvrit sur la table de nuit un bandeau qui m’était plus que familier. Ah ! Le bandeau de Soul que j’avais trouvé, tâché de sang ! Soul ! Oui, on l’avait retrouvé, mais pas dans son état normal… voilà pourquoi j’étais là. Il m’avait transpercé le ventre… Non, il n’était pas lui-même. Il était manipulé, comme moi je l’avais été quelques semaines auparavant. Et maintenant, où se trouvait-il ? Était-il encore vivant ? Avait-t-il été ramené à Shibusen ? Et Médusa ? Tant de questions se posaient dans ma tête… et je n’avais aucune réponse. Je serrai mes poing et sentit quelque chose qui m’empêcha de fermer ma main droite.
Je tournai enfin mon regard dans cette direction et ouvrit de grands yeux. Kid était là, la tête posée sur le lit, somnolant, sa main droite posée sur la mienne. Avait-il veillé toute la nuit sur moi ? Je souris. Kid était tellement gentil, toujours là quand j’avais besoin de lui. C’est-ce que je pouvais appeler un ami. Un vrai. Bien qu’il soit énervant avec sa symétrie. Un fils de dieu de la mort, en plus. Si on avait pu partir chercher Soul, c’était entièrement grâce à lui. Toutefois, son père devait savoir pour notre escapade maintenant, avec Black*Star, Tsubaki, et les sœurs Thompson. Je me demande quelle punition va-t-il infliger à son fils, pour lui avoir « emprunter » un avion, et à nous, pour être partis sans dire mot. Je l’observai et je remarquai alors un bandage à son épaule gauche… non, une écharpe, qui devait maintenir son bras. Alors Soul avait aussi blessé les autres ? Je ne l’avais donc pas ramené à lui, après qu’il m’ait blessé. Et Tsubaki ? Liz, Patty ? Black*Star ? Non, lui l’avait battu d‘un coup de poing. Après ça, il était venu vers moi. Les souvenirs remontaient petit à petit à la surface. Dans mes pensées, je laissai échapper un soupire et Kid ouvrit soudainement ses paupières. Dés qu’il vu mes yeux d’émeraude le regarder, il poussa un cri de bonheur.

- Maka ! Tu es toujours symétrique ! Quel soulagement…

Je fit une petite grimace. A vrai dire, je ne m’attendais pas à cette réaction là. Plus à un « Maka tu vas bien ! Dieu merci… » ou quelque chose du genre. Mais connaissant Kid, ça voulait dire un peu près la même chose. Je crois. J’aurais aimé dire qu’il ne l’était toujours pas, symétrique, mais je me retint. Après tout, pourquoi l’embêter alors qu’il avait veillé sur moi ?
Il se leva et partit chercher l’infirmière pour l’avertir de mon réveil. Pendant ce temps, moi, je balayai la salle du regard, à la recherche de deux iris couleur rubis. Mais je devais me rendre à l’évidence. Même s’il était redevenu lui-même, Soul ne pourrait pas venir. Il serait dans une salle, surveillé vingt-quatre heures sur vingt-quatre, le temps d’être sûr qu’il ne réattaquerait pas n’importe qui n’importe quand. Ceci dit, quand moi j’avais été possédée par Médusa ainsi, ce n’avait pas été la même chose. En même temps, ce que Médusa voulait, c’était que je transmette le sang noir à Soul lors d’une résonance des âmes. Oui, donc c’était normal, que je n’aie pas été confinée loin des autres. Peut-être.
L’infirmière arriva accompagnée du jeune dieu de la mort. Kid me sourit puis se dirigea vers la sortie.

- Je reviendrai tout à l’heure, avec tous les autres ! Me dit-il.
- Tous ?

Mais il était déjà parti. Quel enfoiré, me donner de tels faux espoirs. L’infirmière me refit un bandage au ventre, que je n’osais pas regarder. Une chose était sûre… j’allais avoir une cicatrice. Comme Soul. Soul…
Après avoir terminé mon bilan de santé, alors que l’infirmière allait s’en aller, je lui demandai :

- Est-ce que Soul va bien ?
- Je n’ai aucune nouvelle de lui, me dit-elle, du tac au tac.

Devais-je en conclure qu’il n’était pas de retour à Shibusen ? Alors, après avoir été assommé par Black*Star, il avait vite reprit connaissance pour fuir ?

- Si tu as besoin de quelque chose, appelle moi, fit la dame en blanc avant de s’en aller vers son bureau.

Je répondis d’un vague hochement de tête. J’étais ailleurs.
Soudain, j’entendis quelqu’un déferler dans le couloir, comme s’il y avait une quelconque urgence plus qu’importante à son bout. La porte s’ouvrit et mon prénom fut hurlé entre deux sanglots. Je n’eut même pas besoin de regarder la personne pour savoir de qui il s’agissait. Mon père, bien entendu. Il vint rapidement près de moi pour me passer un sermon.

- Ma petite Maka ! J’ai eu tellement peur ! Jamais, plus jamais tu ne me fais ça, comprit ? On allait le trouver, ton Soul !
- Papa ! S’il te plaît, j’ai autre chose à penser… je peux même pas m’asseoir dans ce lit…
- Makaaaaaaa !

Et c’était repartit. J’aurai tellement aimé qu’il s’en aille, qu’il me laisse tranquille, entendre sa voix ne me détendait pas du tout. Cependant, il pouvait me renseigner. J’interrompit un de ses sanglots :

- Où est-il, maintenant ?
- Là, fit une autre voix.

Mon regard passa de mon père à Kid qui se trouvait sous le chambranle de la porte.

- Kid ?
- Soul va bien, Maka. Il est juste là, derrière moi. Tu veux le voir ?
- C’est vrai ? Fis-je, le sourire aux lèvres.

Le Death Scythe fit la moue, mécontent que le fils de son patron ait gâché un de ses rares moments père-fille. Il se leva, sortit et acquiesça.

- Soul, vas-y, dit ce dernier, elle n’attend que toi.
- …