Espoir (par Soul)

par Saiku-chan





Attendre. C’était tout ce que je pouvais faire.
Je passai ma main sur ma joue couverte d’une compresse. Le coup de poing de Black*Star ne passait plus inaperçu, vu la taille qu’avait prise ma joue ainsi que sa couleur rouge. Cependant, c’était ce coup de poing qui m’avait sauvé, moi, et les autres, hier.

La porte de l’infirmerie s’ouvrit, et je me levai immédiatement dans l’espoir d’une réponse positive. Mais ce ne fut qu’un élève de Shibusen qui en sortit. Je me rassis, toujours aussi impatient de connaître l’état de Maka.

Médusa, quant à elle, était toujours dans l’ombre. Nous n’avions aucune nouvelle à son propos, et moi, je ne me rappelais de rien pendant qu’elle me manipulait, ainsi, je ne pouvais témoigner sur ses actes avec le grand dévoreur de l’île Goshin. Oui, il y avait bel et bien un deuxième grand dévoreur. Les doutes de Maka s’étaient donc révélés vrais, que m’avait dit Kid. Nous nous demandions tous comment cette situation allait évoluer, si ce dévoreur avait été libéré ou non… Cependant, nous étions sûrs d’une chose : ce Bad que nous avions tué était un complice de cette sorcière. Quand je disais qu’on l’avait achevé trop facilement… je n’avais pas tort. On pouvait dire que Médusa avait drôlement bien calculé son coup. Elle avait attendu patiemment que Shibusen remarque ce monstre destructeur, rasant des petits villages du planisphère, et envoie des étudiants le tuer. Elle avait prévu de nous faire venir sur cette île, et que Maka et moi entrions en résonance pour me passer le virus. Par contre, je me posais toujours une question. Comment avait-elle fait pour contaminer Maka avec le sang noir, et ainsi la manipuler ?

Je regardai mon bras droit. Ce bras qui avait sérieusement blessé Kid et Maka. Mon poing se ferma et je baissai la tête, la mâchoire serrée. Les examens qu’avaient effectué l’infirmière sur moi prouvaient que le sang noir était encore présent dans mes veines, et que par conséquent, Médusa encore vivante, elle pouvait toujours se servir de moi. Elle m’avait donné un médicament pouvant 'éventuellement' faire disparaître le sang noir en quelques jours. Quelqu'un devait me surveiller jusqu'à sa disparition, normalement... cependant, personne ne se manifesta comme étant mon "babysitter".
Cette future guérison aurait du avoir pour but principal mon soulagement… mais en plus savoir que Maka était dans un état grave ne me rassurait pas du tout, loin de là.

- Ah, Soul, fit une voix familière.

Mes yeux se levèrent pour découvrir Kid s’installer à mes côtés. Je fixai son écharpe qui maintenait son bras gauche en angle droit.

- L’infirmière m’a conseillé de la garder encore quelques jours, la blessure n'est pas grave.

Finalement, j’avais réussi à retenir mon coup sur Kid, malgré mon corps contrôlé par Médusa ; je ne lui avais touché que le bras.

- Tu vas bien ?
- Mmh…

Je ne trouvai que répondre. J’étais sans cesse préoccupé par l’état de santé de ma partenaire.

- Moi aussi je m’inquiète beaucoup pour elle…
- Dis-moi, Kid… il paraît que pendant que je n‘étais pas là, tu restais souvent avec Maka.
- O… oui, ça… te dérange ? Fit-il, comme embarrassé.
- Non, au contraire, je voulais te remercier.
- Me remercier ? Il n'y a pas de quoi...
- Tu pourrais recommencer, tu crois ?
- Hein ? Attends, ne me dis pas que tu comptes…

Je laissai échapper un soupir. Oui, je comptais m’en aller. Même si l’infirmière soutenait que les chances que j’avais d’être à nouveau « possédé » étaient minimes , je m’inquiétais. Trop. Médusa était encore capable de me manipuler tant que ce foutu sang noir circulait dans mes veines. Et si j‘y étais amené à nouveau, je n’y survivrai pas, moralement, en tous cas. Je ne voulais pas que mes amis, et surtout Maka, encourent des risques rien qu’en me fréquentant. Une fois Médusa éliminée définitivement, je reviendrai… certainement.
Kid était tellement choqué par mon intention qu’il ne trouva mot pour m’en dissuader qu’après quelques minutes.

- Mais tu ne peux pas, elle a besoin de toi, tu es son arme bon sang !
- Justement, et une arme a pour devoir de protéger son meister.
- Arrête ça ! Tu étais manipulé, tu as peur que ça recommence, c’est ça ? Si l’on remarque un comportement suspect chez toi, on te frappera comme Black*Star l’a fait pour te faire revenir…
- Facile à dire. Maka a bien été manipulée sans que l’on ne remarque quoique ce soit avant un petit moment…
- Certes, mais maintenant on sait à quoi nous attendre, et…
- Là je pourrais très bien être possédé là, et t’attaquer soudainement.
- … Et t’iras où, pendant tout ce temps, hein ? Tu comptes faire quoi ? Ca n’a aucun sens, voyons !

Je gardai le silence pendant son discours, pour lui montrer mon désintérêt complet de son avis et de ses pensées. J’avais prit ma décision, je ne voulais plus mettre en danger qui que ce soit. J’étais encore... dangereux.

- Tu… ouais, c’est bon, je vois pourquoi, soupira-t-il, mais je ne te laisserai pas t’en aller comme ça. Elle a besoin de toi, plus que tu ne le penses...
- …

La porte de l’infirmerie s’ouvrit à nouveau, et cette fois-ci, ce fut Stein qui en sortit. Kid et moi nous levâmes en chœur et le jeune dieu de la mort s’empressa de demander des nouvelles de Maka, le cœur plein d’espoir, comme le mien. Pitié, faîtes qu’elle aille bien…