L'île Goshin (par Maka)

par Saiku-chan

- Maka ! Eh oh, Maka !
Je me relevai d’un coup, percutant quelque chose avec ma tête.
- Aïe Maka !
Mes yeux se levèrent et découvrirent à mes côtés un jeune homme en pyjama, grattant son crâne recouvert de cheveux blancs comme neige. Ses yeux rouges, soulignés par de longs cernes, se tournèrent vers moi :
- C’était quoi, cette fois ?
- S-Soul ? Tu… j’ai encore…
Je balayai la salle du regard : j’étais dans ma chambre. Oui, j’avais encore fait un cauchemar. Une fois de plus, j’avais réveillé Soul, qui, vu son visage, en avait plus que marre d’être sorti de ses rêves en pleine nuit par mes cris.
- Je suis désolée Soul, sincèrement…
- Je trouve que tu fais beaucoup de cauchemars, en ce moment, me fit-il remarquer.
- Oui… désolée, je ne fais pas exprès.
- Encore heureux ! Bon, rendors toi maintenant, on a cours demain.
- Quelle heure est-il ?
- Si je te le disais, tu ne cesserai de t’excuser demain. Rendors toi.
Je laissai échapper un soupir en baissant les yeux.
- J’en déduis qu’il est dans les deux heures du mat’… désolée…
- Arrête de t’excuser, je te dis que c’est pas grave ! Bonne nuit !
Sur ces mots, il sortit de la pièce en fermant la porte derrière lui. Je me laissai tomber sur l’oreiller, embarassée de faire subir ce réveil toutes les nuits à mon ami. Cette nuit, c’était la cinquième. D’affilée. Le pire, c’est que mes cauchemars se ressemblaient tous. La fin était toujours la même : Soul était tué… par mes mains. Mais ça, je ne lui avais jamais dit, pour éviter qu’il ne s’inquiète. Pour lui, mes cauchemars se résumaient au retour du grand dévoreur, ou encore à la disparition de la librairie de Death City, ce qui bien évidemment, était improbable.

Le lendemain matin, de forts coups contre la porte me réveillèrent. C’était Soul, qui s’impatientait.
- Maka ! Faudrait qu’tu te lève maintenant !
- Ca va ça va, j’arrive…
Je me levai, enfouit mes pieds dans mes pantoufles et c’est en trainant ces derniers que je sortis de ma chambre.
- Bah enfin !
- C’est bon… fis-je en allant dans la salle de bain.

- Yahoo ! Nous allons partir à London City !
Black*Star, l’idiot aux cheveux bleus qui se prenait pour un dieu, et meilleur ami de Soul, venait encore d’hurler dans le couloir pour se faire remarquer.
- Tu as de la chance, lui répondit-Soul, nous, on doit aller sur l’île Goshin…j’sais même pas où c’est.
- Moi non plus… dis-je.
- Quoi ? Si même « madame je sais tout » ne sait pas, c’est que vraiment…
*BAM*
Soul venait de se prendre un de mes livres en pleine tête, comme à chaque fois qu’il disait une bêtise.
- Il ne voulait pas être méchant, Maka, me fit Tsubaki, la partenaire de Black*Star, une arme pouvant prendre plusieurs formes.
- Même.
Nous venions tout juste de sortir de cours et d’apprendre le lieu où se dérouleraient nos travaux pratiques. L’île Goshin m’était totalement inconnue jusqu’à maintenant. Où se situait-elle, et pourquoi nous y envoyait-on ?
- Les amis ! Fit une voix grave provenant de derrière.
Un jeune homme à la peau claire s’avançait vers nous, accompagné de deux filles habillées pareil. Il était vêtu d’un costume très classe, en parfaite cohérence avec ses courts cheveux noirs recouverts de quelques bandes blanches horizontales. Ses iris de couleur ambrés ressortirent au moment où il nous salua.
- Salut, Kid.
Kid était devenu notre ami depuis qu’il avait intégré l’école, et était le fils du directeur, le Mâitre Shinigami.
- Salut ! Fit Liz, une de ses armes, suivie de sa sœur, Patty.
- Alors, où allez vous dans quelques jours ? Demanda Kid au reste de la petite troupe.
- LONDON CITY !
- Tu n’es pas obligé de hurler je suis à côté de toi !
Black*Star et Kid ne cessaient de se disputer. En même temps, supporter Black*Star demandait beaucoup de courage et de patience, qualité que seule Tsubaki possédait.
- Et toi, Kid ?
- Moi je ne pars pas pour ces travaux pratiques là, j’ai autre chose à faire.
- Evidemment, quand on est le fils de Shinigami-sama…
- Black*Star, t’es lourd. Et toi, Maka, où pars-tu ?
- L’île Goshin. Tu connais ?
- … Ce nom me dit quelque chose, mais je ne me rappelle plus…
- Laisse, je chercherais dans mes livres ce soir.
Puis de toute façon, on verra bien où l’on nous emmenera.
- Bon, nous on rentre, fit Tsubaki, à demain les amis ! Fit-elle en partant avec son partenaire.
- On va faire de même, salut Kid, dit ensuite Soul, en rejoignant le duo.
Je m’apprêtais à le suivre quand une main s’accrocha à mon bras.
- Kid ?
- Euh, Maka, je pourrais te demander quelque chose en… privé ?
En privé ? Vu l’expression de son visage, ce qu’il avait à me dire était important. Je lui fis oui de la tête et appela mon partenaire :
- Soul ! Vas-y déjà, je rentrerais après ! Fis-je avant de talonner le jeune dieu de la mort qui m’emmenait dans un espace de l’école que je ne connaissais pas encore.