Annonce d’un évènement futur.

par Vincent Aguila

3. Annonce d’un évènement futur.

Depuis le mariage de Shuurei avec Kouyuu, c'est-à-dire deux ans, Ryuuki n’avait plus touché physiquement la jeune femme. Reishin avait d’ailleurs jalousement veillé à ceci. L’empereur avait respecté ce choix et avait béni les époux. Même s’il aurait préféré que l’héritière des Kou soit sienne. Maintenant, le conseiller Shou commençait à le presser de se  trouver une épouse en lui rappelant que pour sauver Shuurei, il avait promis de tout faire pour devenir un grand empereur. Or cela signifiait qu’il devait avoir une descendance.

Ce matin là, la jeune Kou se réveilla en catastrophe pour aller vider son estomac dans les cabinets. Elle y resta un moment puis rejoignit sa chambre. Elle vit alors que l’aurore pointait et qu’il était temps qu’elle se prépare. Aujourd’hui, elle devait faire le tour des commerces atteints par les intempéries qui avaient eu lieu un peu avant dans la saison. Cela permettait de savoir quelle serait l’aide financière apportée à chacun d’eux. Dans ce travail, elle était accompagnée par Seiran. Celui-ci était tombé de haut à l’annonce du mariage. Mais, il était heureux que Shuurei apprécie son futur mari. Pour le frère de Ryuuki, la jeune femme avait toujours été comme une petite sœur. Il passait encore beaucoup de temps à l’escorter en tant que protecteur de gouverneur mais aussi en tant qu’ami. Il était le grand frère que la fille de Shouka n’avait jamais eu.

Shuurei s’habilla d’une tunique bleu pâle avec le symbole du clan Kou. Elle se maquilla légèrement et sortit rejoindre Seiran qui l’attendait devant le portail principal. Maintenant qu’ils étaient mariés, Kouyuu et elle habitaient dans une maison secondaire des Kou, à mi chemin entre le palais et le centre ville. Les deux époux étaient devenus encore plus proches et de doux sentiments les unissaient sincèrement. Pour le moment, le frère cadet de Shouka était toujours à la tête du clan, permettant aux deux jeunes gens de continuer à être fonctionnaires, ce qu’ils appréciaient pleinement.

Le prince Seien observait discrètement sa protégée. En effet, il lui trouvait le teint maladif, mais lorsqu’il lui en avait parlé, elle avait nié, disant qu’elle se sentait bien. Pendant ce temps, Shusui faisiat des achats. Depuis le mariage de Shuurei, l’ancienne suivante habitait avec Shouka. Celui-ci montrait de plus en plus d’attentions à son égard et tous deux commençaient à évoluer vers une relation sérieuse. La jeune femme retournait chez le père de la princesse Kou quand elle croisa Shuurei.

«Ohayo Shuurei sama, Seiran san.

_Ohayo Shusui.

_Shusui san…

_Vous n’avez pas l’air d’aller bien Shuurei sama.

_Mais si, je vais bien…»

A peine eut elle dit cela que la jeune femme s’évanouit sous le regard paniqué de Seiran et de l’ancienne suivante.

Kouyuu était dans son bureau au palais en train de travailler sur un projet avec Hakumei. Ce dernier était plein de promesses et son aîné voulait le faire monter en grade pour lui donner la possibilité d’exprimer pleinement ses ressources. Soudain, un messager attaché au clan Kou arriva essoufflé.

«Hé bien, que se passe-t-il pour que vous soyez dans cet état? Demanda Kouyuu en s’approchant de lui.

_Kou sama, hime sama a eu un malaise.

_NANI?!

_Le médecin vous réclame, il dit que son état nécessite votre présence.

_J’arrive tout de suite. Hakumei kun?

_Hai, ne vous inquiétez pas, je m’occupe du reste.

_Arigato.»

 

La nuit tomba doucement sur le palais impérial. Reishin se arriva au bureau de son fils adoptif, il voulait lui parler de son accession à la tête du clan. Mais quand il arriva dans la salle, il ne trouva que Hakumei qui finissait un compte rendu.

«Hakumei, où est mon fils?

_Il a dû partir tout à l’heure. Un messager du clan est venu le voir en lui disant que Shuurei donc avait eu un malaise.

_NANI?!»

Le chef du clan Kou arriva chez son protégé plus vite qu’une fusée. Il rentra comme une bombe faisant se plaquer les gardes contre le mur. Il arriva à la salle principale où étaient déjà Kurou et Shouka.

«Ah, Reishin…Tu as déjà là. Dit posément l’aîné.

_J’ai été prévenu que ma nièce avait fait un malaise. C’est grave? Elle va s’en remettre? Je peux faire quelque chose?

_Calme toi. Tout va bien. Elle a seulement besoin de repos. Répondit le plus jeune des frères, après avoir soupiré devant le cirque que faisiat son frère cadet.

_J’en étais sûr! Elle travaille trop!Continua Reishin sur sa lancée.

_Il y a de ça mais ce n’est pas la seule cause. Déclara calmement Shouka.

_Je ne comprends pas ce dont tu parles aniue.

_En fait, il se trouve que Shuurei va donner naissance à un héritier.

_Ah, bien…

_...

_...

Le temps que l’information atteigne le cerveau…

_NANI?! SHUUREI EST ENCEINTE!»