trensition

par mystrale93

Chapitre 22

 

Il se mentait à lui-même.

Depuis plusieurs heures déjà, Kidd s’efforçait de se répéter dans son esprit que tout allait bien et qu’il avait encore le temps.

Le temps de sauver Killer.

Mais plus le temps s’étirait plus le cœur du terrible capitaine semblait s’alourdir et flétrir sous le poids de son angoisse.

 

Car après tout, qu’es ce qui lui assurait que le massacreur était toujours en vie ?

Qu’es ce  qui lui garantissait que quelqu’un pourrais soigner le blond si Law était aussi dans un état critique ? Comment serais ce possible avec une bande de bras cassé comme les Heart ?

 

«  Les gens sont des fois capables de faire des choses surprenante pour les gens qu’ils aiment »

 

Cette phrase, c’est Killer qui lui avait dit il y a très longtemps …

 

(Flash back)

 

C’était quelques jours après qu’il est commencé leur voyage : Kidd et Killer avaient volés un navire de pêche et voguaient guidés par les instructions du blond quand soudain, un autre bateau (bien plus gros et imposant que le leur) fit son apparition.

 

De toute évidence, il devait s’agir d’un bateau pirate : le Jolly Roger qu’ils abordaient ne laissait que peux de doute planer sur ce fait.

Les jeunes fugueur n’eurent pas le temps de réagir que déjà, le capitaine pirate ainsi que deux autres hommes tout en muscle avaient fait irruption sur l’embarcation des deux fugueurs…

 

- « Alors qu’avons-nous là ? »  demanda le chef en inspectant les deux garçons.

- «  Ce sont des petits garçons capitaine ! » répondit l’un des hommes de main tout fier de sa réponse (comme si c’était LA réponse à 10000000.00000 de berry)

- C’était une façon de parler abruti !!! Je vois bien que ce sont des enfants !

- ah ? Moi je croyais que c’était des petits garçons…

- misère de misère…y a rien a tirer d’un abruti pareil…Gill !

 

Répondant à l’injonction du capitaine un grand homme à la silhouette svelte et portant un étrange masque apparut et d’un geste rapide et silencieux supprima l’homme de main en lui plentant une dague dans la carotide.

 

« Merci Gill » lâcha le capitaine pendant que l’intéresser s’installait a présent a ces cotés

 

 

Pour leur part, Kidd et Killer qui avaient assistés à la scène étaient sans voix devant l’efficacité de ce Gill.

Killer, surtout, avait été captivé par la façon d’agir de cette homme : la furtivité et l’efficacité de ce Gill était une chose peu commune…

Sentant le soudain intérêt de son demi-frère pour cet homme masqué, Kidd se permit de lui rappeler tout bas : «  souvient toi bien d’une chose Killer tu es MON second »

 

Le blonds lui répondit par un sourire discret que son frère traduit par : «  ne t’en fait pas Kidd je ne comptais pas te laisser pour ce type »

 

A son tour Kidd voulu sourire mais se ravisa quand il vit le capitaine fixer Killer avec un air mauvais…

 

Puis, comme pour prévenir de toute mauvaise surprise, Kidd demanda avec une voix extrêmement hostile : « qu’es ce que vous nous voulez ? »

Le capitaine éclata un bref instant de rire puis, après c’être calmé déclara :  

-          J’aime bien les gens qui en viennent tout de suite a l’essentiel alors je vais vous faire une fleure les jeunes ; donnez moi tout ce que vous avez de précieux et on vous laissera en vie.

-          Et si on refuse ?

-          On vous tuera et on pillera votre bateau après de toute façon.

-          Donc ci j’ai bien compris quoi qu’on choisisse on se fait dépouiller. D’un autre coté, quoi qu’on choisisse on est mort.

-          Hein ?

-          Nous n’avons rien de précieux, seulement des vivres. Si vous nous les volez, on mourra de faim.

-          Je vois…cependant si je ne ramène rien mes hommes vont croire que je faiblis et d’ici deux jours à peine ils seraient fichus de se mutiner. Donc coupon la poire en deux : je prends disons 50%de vos vivre et une chose précieuse puis on met les voiles et jamais plus tu n’entendras parler de nous. Alors ?

-          D’accord mais je doute que vous trouviez quoi que ce soit de précieux  sur ce vieux rafiot

-          Je n’en serais pas si certain à ta place…

-          Comment ça.

L’homme ne répondit rien et fit signe au survivant de ses hommes de mains d’aller chercher les vivres tendis qu’il continuait à discuter avec Kidd :

-          tu sais petit, tu as pris la bonne décision en nous laissant agir.

-          C’est pas vraiment comme si on avait eu le choix : on est deux sur un navire de pécheur et vous avez tout un équipage prêt à agir si on n’avait résisté il n’y aurait même pas eu de combat. Perdre quelques vivres c’est moins grave que perdre la vie.

-          Tu es plus sensé que je ne l’aurais crus. De toute façon, tu avais beaucoup trop de vivre pour une personne.

-          Comment  ça pour une personne ? On est deux !

-          Faux : vous étiez deux…Gill !

 

__L’homme masqué apparut au coté de son capitaine tenant fermement un jeune blond bâillonné et ligoté…__

 

-          Killer ?! Attendez cela ne faisait pas parti de notre accord ! vous aviez dis que vous ne prendriez que des vivre et une chose précieuse !

-          Et c’est ce que nous faisons. A moins que tu nie le fait que la vie de ton ami soit une chose précieuse.

-          Vous trichez avec les mots ! quand on vous parle de choses précieuses on parle d’objets de valeurs, d’argent, pas de vie humaine ! relâchez-le !

-          Non, désolé. Nous avons passé un accord et si nous revenons dessus alors je devrais vous tuer tout les deux.

-          Alors prenez-moi à sa place ! à quoi il  vous servirait de toute façon ?

-          Le bracelet qu’il porte est un log il est donc navigateur. Or, le mien est  mort.

-          Mais…

« Ça va aller Kidd. » déclara soudain le blond au quel Gill avait retiré son bâillon à la surprise général :

-          Killer ?

-          Je suis désolé de te pauser tout ces ennuis Kidd…Fait ce qu’ils te demandent et laisse les m’emmener.

-          Pas question !

-          Mais Kidd si tu ne le fait pas tu seras tué.

-          Et alors ? je préfère mourir en essayant de te défendre que vivre en les laissant t’emmener !

Le blond soupira pour reprendre son calme car il était sur le point de dire des choses qui aurait vraiment blessé Kidd mais il les dit quand même : «  je ne veux pas que tu viennes ! Tu comprends Kidd ?! Je veux partir avec de vrais Pirates et avec Gill ! »

Si le fait d’entendre son frère de cœur, son meilleur ami lui dire qu’il voulait partir avec de vrais Pirate, là en spécifient qu’il voulait voyager avec ce « Gill » avait brisé le jeune capitaine qui se mordit la lèvre jusqu’a l’en faire saigner pour ne pas hurler.

Quand au capitaine ennemie il se pencha vers Killer et défit les liens à ces jambes en déclarant :

-          Bienvenu dans l’équipage petit ! tu as une volonté à formuler avant qu’on rejoigne mon navire ?

-          Oui. Epargniez la vie de Kidd et laissez-moi lui dire adieux

-          Pourquoi pas…je repars au bateau annoncer ta venue. Gill te ramènera quand tu en auras finis.

-          Merci…

Une fois que le capitaine fut parti et que les deux jeunes furent laissés à la seule surveillance de l’homme masqué, Killer avait attrapé son capitaine par les épaules et c’est avec toute la franchise du monde qu’il lui avait déclaré : 

-          Peu importe ce que je leur ais dit Kidd, tu es mon seul capitaine.

-          Alors pourquoi…

-          Parce que je ne voulais pas que tu te fasses tuer. On se retrouvera Kidd. je te le promets.

-          Mais si ils….

-          Ils ne me tueront pas ; ils on besoins de moi.

-          Et moi ?! tu crois que j’ai pas besoins de toi peut être ?

-          Pas autant que tu le pense… tu as déjà beaucoup de chose d’un vrais pirate Kidd. Moi non. Prend notre séparation comme une période d’apprentissage de piraterie. Comme ça, quand tu me retrouveras je serais assez fort pour mériter de rester à tes coté.

-          Et comment je te retrouverais ?!

-          J’ai acheté des vives cards avant de prendre la mer. Elles sont dans ma table de nuit. Avec tu me retrouveras forcément. Maintenant je vais devoir partir. Ne t’inquiète pas ça va aller Kidd.

Le jeune capitaine voulu prononcer un mot (histoire de gagner encore un peux de temps avec son ami) mais Gill coupa court a leur séparation en écartant brusquement les deux enfants l’un de l’autre avant d’attraper Killer et de l’entrainer à sa suite.

Regardant le vaisseau s’éloigner avec son frère, Kidd essayai dans un élan désespérer de retenir le navire ennemis avec son pouvoir. Malheureusement, les compétences dont disposais le jeune capitaine à l’époque dans la métrise de son fruit du démon était limité à déplacer der petit objet métallique.

Autant dire que tout ce que réussit à faire Kidd fut de s’épuiser pour rien.

Le navire s’éloigna donc et avec a son bord, la seule chose précieuse que le jeune capitaine possédait vraiment.

 Ravalant des larmes de frustration et de rage pour avoir été si faible il alla chercher la vivre card dont son frère avait eu le temps de lui parler et tout en la serrant fort contre lui déclara avec détermination :

« Attends moi Killer…Moi aussi je deviendrais fort. Assez fort pour répondre aux espoirs que tu place en moi. Et très vite je viendrais te chercher. Je te le promets. »

 

Et depuis ce jour, 4 mois avaient passé. 4mois durant les quels Kidd s’était endurcit et entrainer sans jamais quitté la vivre card de Killer des yeux.

4 mois pendants les quel il avait suivit ce petit bout de papier qui représentait pour lui, le seul espoir de sauver son frère.

Et c’est au bout de ces 4 mois qui lui avait parut comme une éternité que Kidd avait enfin retrouvé le vaisseau de ceux qui avaient emmené Killer.

Kidd avait prévu d’attaquer le navire de jour car il ne pouvait se résoudre à attendre plus longtemps pour délivrer son frère. Toute fois, il savait qu’attaquer sel un équipage pirate état quasi suicidaire sans compter que Kidd redoutait de se faire repérer par Gill.

Mais à peine cette idée eut elle  traversée son esprit qu’il c’était fait capturer par Gill qui l’avait vu monter a bord.

Instinctivement, Kidd se débâtit mais Gill était (pour l’époque) un adversaire très retord et bien vite, il prit le dessus sur Kidd.

Alors que le combat entre les deux était finis et que Kidd sentait la dague de Gill effleurer sa gorge une silhouette fine aux cheveux blonds mi-long se rua sur Gill et le plaqua au sol …

« K…Killer ? » demanda Kidd le souffle court ayant du mal à reconnaître son frère.

Et pour cause : le blond avait beaucoup grandi en 4 mois  et son physique était devenu plus élancé, plus aléthique et bien plus musclé. Mais le plus troublant pour Kidd fut la suite…

« Sauve-toi ! Va-t’en Kidd ! »

Sa voix.

La voix de Killer avait beaucoup changé elle était devenue autoritaire et le blond s’en servait pour donner des ordres au rouquin.

Rouquin qui au passage, n’appréciait guerre qu’on lui donne des ordres et se redressa avant de héler le blond : « Killer, viens ! Il faut qu’on se tire d’ici ! »

Le blond n’eu pas le temps de répondre car Gill lui envoya un puissant coup qui propulsa Killer contre le mat contre le quel il s’écroula.

Voyant son frère s’effondrer sous le coup de la douleur, Kidd se senti perdre pied et se jetât sur Gill tel un fauve sur sa proie.

Mais emporter par sa haine, Kidd n’avait pas vu le piège évidant de son adversaire qui s’écarta au dernier moment pour faire basculer le capitaine débutant dans les flots.

Une fois dans l’eau (et ce jusqu'à ce qu’il manque d’air pour respirer) les seules pensées de Kidd avait été pour son frère : il se demandait ce qui allait devenir de Killer maintenant, si il était toujours en vie et si il lui en voulait d’avoir été un grands frère si pitoyable.

Ce qu’il ce passa après avait toujours été très flou pour Kidd : tout ce qui ce souvenait c’est de c’être réveiller trempé sur le pont du navire et en tournant la tête avoir vu tout l’équipage (et leur capitaine compris) égorgés et gisants dans leur propre hémoglobine  tendis qu’au milieu du pont Killer se tenait silencieusement devant le corps de Gill et avait revêtu le masque de son adversaire pour cacher ses larmes (que bien que Kidd les aient vu en ignorait la raison.)

 

(Fin du flash back)

 

Encore aujourd’hui, Kidd ignorait  pourquoi Killer avait pleuré ce jour là et pourquoi il avait tenu à gardé le masque de Gill ni même si c’était bien son second qui avait massacré cet équipage mais ce dont il ce souvenait bien c’est la réponse que Killer lui avait faite quand il lui avait demandé ce  qui était arrivé pendant qu’il était inconscient …

 

«  Les gens sont des fois capables de faire des choses surprenante pour les gens qu’ils aiment »

 

Et là Kidd avait compris. Il avait réalisé que quand Killer lui avait dit qu’il le protégerait, qu’il deviendrait le meilleur pour être digne de lui ce n’était pas de l’esbroufe pour avoir l’air courageux mais simplement la promesse d’une personne qui tenait vraiment à lui de  ne jamais le laisser tomber

 

 

« Et aujourd’hui c’est à moi de faire des choses surprenantes…courage frangin » songea t’il  en silence quand soudain il se figea au détour d’un chemin…